High Trail Vanoise
Facebook Running Attitude
EN KIOSQUE
Esprit Trail 94 est en kiosque ! Avec les frères Camus en couverture, symboles de la fraternité qui règne dans notre sport. Vous retrouvez dans cet opus daté mai ce qui fait l’essentiel de notre magazine: des...

Commander le magazine

obivwak
Marathon Mode d'emploi

la Bouillonnante

Publié le 19/04/2017 à 14:34:32

le Salomon Over the Mountain Running Challenge découvre l'Ardenne Belge
le Salomon Over the Mountain Running Challenge découvre l'Ardenne Belge  Photo 1 le Salomon Over the Mountain Running Challenge découvre l'Ardenne Belge  Photo 2 
le Salomon Over the Mountain Running Challenge découvre l'Ardenne Belge

Etienne Van Gasse, du team Salomon Belgique, après avoir terminé sur les pentes du Ventoux, 14ème de la première étape du Salomon Over the Mountain Running Challenge 2017, va vivre le 22 avril la 2ème dans les coulisses en tant qu'organisateur. Cette étape aura pour support le 50 km de la Bouillonnante qui doit son nom à la ville de Bouillon dans l'Ardenne belge. Cette distance a évolué au cours des années. « Mes parents qui font également partie de l'organisation, déclare Etienne Van Gasse, passent énormément de temps dans le coin. Ils ont envie de partager avec les trailers chaque découverte de nouveaux passages ou sentiers. »

Une trentaine de bosses à gravir

Un partage qui semble apprécié puisqu'en quelques heures les 600 dossards disponibles sur la distance retenue pour le circuit Over The Mountain ont été distribués. Le 50 km au profil en dent de scie se résume à une succession d'une trentaine de bosses qui totalisent 2500 mètres de dénivelé, loin du Plat Pays chanté par Jacques Brel, et se situe dans la moyenne de celui des autres étapes. « Les montées, affirme Etienne Van Gasse, ont quelques dizaines de mètres à 280 mètres de dénivelé et ne laissent pas beaucoup de temps de repos. Les trailers pourront néanmoins admirer quelques belles crêtes schisteuses et des lieux réputés en Ardenne belge: crêtes de Frahan, tombeau du Géant, abbaye de Cordemois. Moments forts de notre trail : le départ au cœur du château de Bouillon avec la traversée de son pont-levis et le passages à gué en fin de parcours. »

Michel Lanne, les Belges Nicola Bucci, Olivier Remacle, font partie des grosses pointures. Des trailers des Pays-Bas ont aussi le potentiel pour jouer la gagne.

Michel Lanne ouvre sa saison

Cet hiver, Michel Lanne, a basé son entraînement sur de l'endurance en ski de randonnée et a repris la course à pied une fois la neige disparue de ses sommets voisins. Le week-end de Pâques, sur les hauts plateaux de la province du Yunnan, il a terminé un rassemblement et entraînement de coureurs venus de différents teams nationaux Salomon élite. « Une semaine loin de la compétition, fort appréciable dans une ambiance décontractée et vraiment sympa. La priorité était de courir et découvrir de nouveaux terrains de jeu. Nous avons évolué entre 3300 et 4500 m. Cet entraînement en altitude sera sûrement bénéfique dans les prochaines semaines, mais a été assez éprouvant. Le manque d'oxygène nous coupait littéralement les jambes et générait pas mal de fatigue. »

Michel Lanne, a choisi d'ouvrir sa saison de trail sur le 50 km de la Bouillonnante. « Je connais depuis des années la réputation de la Bouillonnante. Lors du marathon du Montcalm, que nous avons couru ensemble, Etienne Van Gasse m'a branché sur la beauté de ses terrains de jeu. L'idée de faire un tour du côté de l'Ardenne belge m'a séduit. En plus, on m'a dit que les Belges et les organisateurs de la Bouillonnante ne sont pas les derniers pour partager quelques bonnes bières. Il n'en fallait pas plus pour me laisser définitivement convaincre ! Le 50 km de la Bouillonnante va me permettre de reprendre contact avec le trail et de me faire plaisir. Je sais que ma forme actuelle n'est pas phénoménale. C'est tout à fait logique par rapport à mes objectifs de l'été. Je suis certain que l'enchaînement des bosses doit vraiment rendre le parcours très difficile. »

Nicola Bucci vainqueur 2016 au départ

Nicola Bucci, 27 ans, du team Salomon Belgique, est l'une des valeurs montantes du trail belge. En 2013 il découvre ce sport ainsi que la Bouillonnante avec à la clé une 15ème place sur le 53 km. Très vite il améliore ses chronos et monte sur les podiums. Fin 2015, il conclut une belle saison par une 3ème place au championnat de Belgique. Parmi ses bons résultats 2016 une victoire sur le 72 km de la Bouillonnante, une autre sur le Marathon du Larzac et une 7ème place au Cross du Mont-Blanc. « La Bouillonnante est en Belgique mon trail de référence. On y retrouve souvent les meilleurs de la discipline. J’ai la chance de connaître les organisateurs, c'est une course qui reste très familiale. Leur association sans but lucratif soutient chaque année des projets caritatifs. Le parcours est technique avec des singles et du dénivelé. J'apprécie plus particulièrement la traversée à plusieurs reprises de la Semois et « The Wall » un mur de 150 mètres de dénivelé positif qui pique bien. Je garderai longtemps en mémoire lors de ma victoire en 2016 la bagarre jusqu'au dernier ravitaillement avec Baptiste Posecak et la délivrance quand je me suis retourné dans l'ultime descente et réalisé que j'allais gagner. J’espère avoir la forme le jour J, mes entraînements commencent à être réguliers. »

Olivier Remacle un champion de Belgique en mode découverte

Le 24 septembre dernier Olivier Remacle, Herve Athlétique Club, décroche le titre de champion de Belgique 2016 de trail et succède à Etienne Van Gasse vainqueur en 2013, 2014 et 2015. En février il bat son record en semi marathon avec un temps de 1 h 8 mn 40 s et termine le 27 mars 3ème du 55 km des Crêtes de Spa qui a un profil identique à celui de la Bouillonnante. «  Je me réjouis d'être au départ du 50 km de la Bouillonnante qui s'inclut dans ma préparation au Marathon du Mont-Blanc. Côté résultat, je verrai, l'important sera de prendre du plaisir ! Je n'ai jamais couru dans cette région de Belgique. Ma forme actuelle est plutôt bonne même si je n'arrive pas à m'entraîner plus de cinq fois par semaine. Je suis indépendant horticole et le beau temps étant là, je travaille plus de 60 heures par semaine. »

Crédit photos Pierre Deneve

 
Coup de coeur
Accessoires

Pour continuer à courir ou rouler à vélo sans risque malgré les é...

+ plus de détail

Shopping
Raquettes à neige TSL Symbioz Racing Pour une foulée naturelle !

Grâce à sa souplesse et à son profil incurvé avec un avant très re...

+ plus de détail

Vidéo du mois
Volvic Volcanic Expérience
+ Afficher toutes les vidéos
+ Proposer une vidéo

VOTRE VIDEO

Nom

Prénom

E-mail

Téléphone

Titre de la vidéo

Lien Youtube de la vidéo

Publicité | Qui sommes nous ? | Contact | Flux RSS | Copyright 2011 Administration