High Trail Vanoise
Facebook Running Attitude
EN KIOSQUE
Il est dans vos kiosques et dans vos boites à lettres depuis le 1er décembre pour les abonnés. 140 pages avec Marine Michel, la fille de Patrick le vieux loup des montagnes, en première de couverture pour fêter les...

Commander le magazine

Marathon Mode d'emploi

HALF MDS FUERTEVENTURA

Publié le 26/09/2017 à 20:31:12

SABLE, CHALEUR, SUEUR : PROMESSE TENUE
SABLE, CHALEUR, SUEUR : PROMESSE TENUE Photo 1 SABLE, CHALEUR, SUEUR : PROMESSE TENUE Photo 2 SABLE, CHALEUR, SUEUR : PROMESSE TENUE Photo 3 SABLE, CHALEUR, SUEUR : PROMESSE TENUE Photo 4 SABLE, CHALEUR, SUEUR : PROMESSE TENUE Photo 5
SABLE, CHALEUR, SUEUR : PROMESSE TENUE

L’ÉTAPE DU JOUR : ÉTAPE 1
 
Distance : 25,5 km
Départ : Playa Las Coloradas
Arrivée : Isthme de La Pared
Départ à 11 h, temps maximal autorisé 7 h 30
Conditions : chaleur étouffante et soleil éclatant
Description : un magnifique départ en bord d’océan, sur une plage de 500 m de longueur, avec une falaise à main droite. La Playa Las Coloradas mérite bien son nom, entre le bleu profond de l’océan, les brun, ocre et orange des rochers et falaises, et le noir des pentes volcaniques au loin. Les concurrents en prennent plein les yeux… avant d’en prendre plein les pattes ! Remontée ensuite d’une vallée assez large, et passage d’un col via une montée abrupte. Descente facile sur le CP1 suivie d’une longue plage, d’un sentier technique et d’une ascension dunaire jusqu’au CP2. Il ne reste alors « que » 4,5 km de sable, terrain pierreux et dunes pour parvenir au bivouac.

 
 
 
FUERTEVENTURA : PREMIÈRES IMPRESSIONS
 
À quoi s’attendaient les concurrents en mettant le pied sur l’île de Fuerteventura ? « J’ai vu des photos avant de venir, je savais à quoi m’attendre. L’île est vraiment fantastique ! » s’exclamait Brian JONES (D171-CAN), sur la ligne de départ ce matin. « Par contre je ne savais pas où les Canaries se situaient, j’ai dû chercher sur une carte… » achevait-il.
 
Il faut dire qu’avec la quarantaine de pays représentés, quadrillant les 5 continents, la vision qu’ont les concurrents des îles Canaries et de Fuerteventura en particulier est très diversifiée. Ce qui est certain, c’est que tous trouvent que l’île se prête bien au MARATHON DES SABLES : « J’avais déjà visité Las Palmas et Tenerife, mais ici c’est totalement différent et très inattendu – pas de végétation, pas de forêt… » nous confie Roberta ZALUBELOVA (D039-SVK). Surprise également chez son compagnon de course Gordon RITTER (D040-GBR) : « Je m’attendais à beaucoup de sable jaune et de magnifiques plages, ce que j’ai vu, mais je ne pensais pas trouver un tel relief et une île si désertique. » Gordon, qui a déjà participé une fois au MARATHON DES SABLES MAROC, en 2013, comprend « pourquoi Fuerteventura a été choisie pour accueillir le MDS, c’est très proche du Sahara marocain. »
 
Jose Luis GOMEZ ALCITURRI (D09-ESP), qui a déjà terminé 2 MDS MAROC, et connaissait déjà Fuerteventura, est lui aussi très content de ce début d’épreuve : « Pour la première nuit, j’étais un peu tendu, mais maintenant, tout va bien. Je connaissais déjà bien Fuerteventura – c’est une île fantastique, avec des endroits incroyables, des plages sublimes, des habitants très accueillants. Je la recommande fortement ! »
 
 
 
 


DERNIER DÎNER, PREMIÈRE NUIT
 
Hier soir, après le briefing de Patrick BAUER (créateur du MARATHON DES SABLES) et de Fernando GONZÁLEZ (Directeur de Course), les quelque 300 concurrents ont pu se restaurer sous un grand chapiteau dressé à côté de leur bivouac, leur proposant moults mets plus appétissants les uns que les autres… surtout à la veille de quatre jours d’autosuffisance alimentaire ! Et puis l’heure de se coucher a sonné – le réveil en ce mardi était fixé à 7 h – et les concurrents ont rejoint leurs tentes disposées en alvéoles, éclairées par quelques feux de camp… Superbe ambiance…
 
On dit parfois qu’il ne pleut qu’une fois par an à Fuerteventura… Eh bien c’était la nuit dernière ! Surprise pour tous les concurrents sous leurs tentes, lorsqu’au cœur de la nuit les « ploc ploc » des gouttes de pluie ont commencé à retentir. « La nuit a été un peu chaude, mais finalement avec le vent et la pluie, c’était supportable » sourit Simone BIANCHI (D232-ITA). Il poursuit : « L’accueil a été excellent et le dîner très bon. C’est mon premier MDS, et j’espère faire le MDS MAROC en avril. Je participe pour m’entraîner dans ce but, mais aussi pour faire quelque chose de spécial pour mes 50 ans. Je suis là pour terminer, bien marcher et me faire plaisir. »
 
Nuit un peu mouvementée pour Mohamed BOUAZZAOUI (D249-FRA) : « C’est un peu l’ambiance colonie de vacances avec les ronflements des voisins de tente ! Je dormirai mieux la nuit prochaine… » Petite anecdote à son sujet : « Je ne me suis pas trop entraîné avec mon sac, par contre j’ai pas mal randonné avec mon fils de 17 kg sur le dos, ça devrait marcher ! »
 
ÉTAPE 1 : IMPRESSIONS DE TÊTE DE COURSE
 
Alejandro FRAGUELA BREIJO (D092-ESP) : « Avec Yeray, on a perdu un peu d’énergie en courant sur le sable mou pendant la moitié de la plage avant de voir notre poursuivant Remigio courir sur le sable mouillé et de suivre son exemple. J’ai couru à l’instinct, sans aucune stratégie de course, car c’est la première fois que je cours dans le sable. J’ai beaucoup suivi Yeray, qui a plus d’expérience que moi. Demain, on verra si j’ai trop forcé aujourd’hui. C’est l’étape dangereuse – tout peut changer ! »
 
Remigio HUAMAN QUISPE (D001-PER) : « Demain c’est la longue, je vais devoir essayer de rester dans le groupe de tête du début à la fin. Ma stratégie : bien m’hydrater pour ne pas avoir de coup de mou comme aujourd’hui. Et partir tranquillement sur la première moitié du parcours, avant d’accélérer un peu. Mais on verra aussi ce que font les autres coureurs, en particulier les Espagnols. »
 
« Les paysages étaient spectaculaires mais j’ai souffert de la chaleur. Chez moi, à Puigcerda, je courais récemment dans la neige… c’était pas vraiment les mêmes conditions. »
 
Anna Marie WATSON (D240-GBR) « La première ascension était ardue, et il faisait très chaud dans la vallée… mais la descente, avec la vue sur la plage et l’océan, était fabuleuse – j’avais l’impression de voler ! La dune de sable avant le CP2 a été horrible. J’ai dû m’arrêter, appuyer mes mains sur mes hanches pour me redonner du courage : ‘allez, fais un pas après l’autre… tu vas y arriver.’ Et sur la fin, on a eu notre lot de collines – la faute à Patrick qui adore toutes ces ascensions. Demain, on verra mon état de forme. Je vais m’étirer, prendre soin de mon corps, me reposer, manger. Et comme je préfère les étapes longues (ma distance de prédilection est le 100 km), ça devrait aller. »
 
Yolanda FERNANDEZ DEL CAMPO (D278-ESP) : « Très belle étape. On a grimpé un col, couru sur la plage, regrimpé pour traverser des dunes : c’était spectaculaire. Je n’ai pas eu spécialement chaud car je supporte bien la chaleur et transpire peu. Les conditions ici – assez semblables à l’Andalousie, d’où je viens – m’étaient favorables. En plus, je me suis bien hydratée. »
 
Kristina Schou MADSEN (D264-DEN) : « C’était une étape spectaculaire, dans des paysages magnifiques. Première montée difficile, mais descente incroyable. J’ai accéléré sur la plage de sable dur, souffert dans la dune de sable pour monter au CP2, mais je me suis régalée. »
 
Deux des favoris ne se sont pas présentés au contrôle hier : Sacha DEVILLAZ (FRA), forfait sur blessure, et Aziz EL AKAD (MAR), qui n’a pu obtenir son VISA.
 
Top 5 hommes

DOS PRÉNOM NOM NAT Équipe Temps Moy.
092 Alejandro FRAGUELA BREIJO ESP PLAYITAS TEAM GC 2:23:00 10,7
001 Remigio HUAMAN QUISPE PER   2:28:09 10,33
235 Yeray DURAN LOPEZ ESP ARISTA PROTEAM 2:30:46 10,15
063 Jonathan HERNANDEZ CURBELO ESP PLAYITAS RESORT TEAM 2:35:43 9,83
084 Esteban GARCIA RODRIGUEZ ESP PLAYITAS TEAM GC 2:38:17 9,67

 
Top 5 femmes

DOS PRÉNOM NOM NAT Équipe Temps Moy.
240 Anna Marie WATSON GBR TEAM WAA 3:04:03 8,31
278 Yolanda FERNANDEZ DEL CAMPO ESP   3:23:46 7,51
264 Kristina Schou MADSEN DEN   3:31:51 7,22
023 Lucja LEONARD GBR TEAM WAA 3:37:22 7,04
124 Alfonsina PEPPA ITA   3:52:13 6,59
 
 
Coup de coeur
Accessoires

Pour continuer à courir ou rouler à vélo sans risque malgré les é...

+ plus de détail

Shopping
Salomon S-Lab Sense UltraPour aller plus loin !

Avec ce modèle, Salomon semble avoir réussi la quadrature du cercle : offrir un m...

+ plus de détail

Vidéo du mois
Hivernale des Coursières
+ Afficher toutes les vidéos
+ Proposer une vidéo

VOTRE VIDEO

Nom

Prénom

E-mail

Téléphone

Titre de la vidéo

Lien Youtube de la vidéo

Publicité | Qui sommes nous ? | Contact | Flux RSS | Copyright 2011 Administration