High Trail Vanoise
Facebook Running Attitude
EN KIOSQUE
Il est dans vos kiosques et dans vos boites à lettres depuis le 1er décembre pour les abonnés. 140 pages avec Marine Michel, la fille de Patrick le vieux loup des montagnes, en première de couverture pour fêter les...

Commander le magazine

Marathon Mode d'emploi

MARATHON DES SABLES PERU

Publié le 03/12/2017 à 14:56:38

JOURNEE DE REPOS !
JOURNEE DE REPOS !

LES CHIFFRES DU JOUR

224 le nombre de Finishers de l’étape longue
30 le nombre d’heures qu’il aura fallu à la dernière concurrente pour terminer l’étape longue
7 le nombre d’abandons extrêmement réduit sur cette étape tant redoutée
Une plage immense ceinte par une barrière mi-montagneuse, mi-sablonneuse, sur laquelle l’océan vient se briser en rouleaux rugissants, les cris aigus des pélicans et le grognement plus grave des lions de mer, et le soleil péruvien par-dessus : sans doute l’un des plus beaux bivouacs que le MARATHON DES SABLES a jamais connu, et sur lequel les concurrents passent tranquillement leur jour de repos, à se baigner, faire leur lessive, et tenter de pêcher !

LE FAIT DU JOUR : BAIN D’ÉMOTION
Une haie d’honneur, des ovations, des ola, quelques larmes et un véritable bain d’émotions ont entouré l’arrivée de la dernière concurrente de l’étape longue, la Péruvienne Haydee VASQUEZ ROSALES (D385-PER). Un Péruvien en tête, une Péruvienne en clôture, quelle belle représentation du pays hôte pour cette première !

 L’ÉTAPE DU JOUR :
• Jour de repos et fin de l’étape 4 pour les concurrents les moins rapides
 
IMPRESSIONS SUR LE BIVOUAC
Joséphine ADAMS (D153-GBR)
« Je me suis retrouvée en queue de course, puisque ma position de 42e m’obligeait à partir avec l’élite. Mais c’était une nouvelle expérience, et ça m’a obligée à me surpasser. »
 
Takuma ITAKURA (D194-JPN)
« C’est une expérience formidable, avec des paysages magnifiques, que je découvre en même temps que le Pérou. La mer est belle, mais j’ai juste trempé mes pieds car elle est glacée ! »
 
Edwin RAMON IBARRA GRACIA (D218-ECU)
Edwin court le MDS PERU pieds nus !
« Hier, j’ai dû me donner à 120% - jusqu’à ma dernière goutte d’énergie. Le plus dur a été la longue montée avant le CP5 – elle m’a tué. Mais quand j’ai vu la mer et la plage, j’ai eu l’impression d’arriver à la maison, car j’habite au bord de la mer. Ça m’a redonné de l’énergie pour les 4 heures qu’il restait à parcourir de nuit. (très ému, les larmes aux yeux). Je suis fier de mes pieds, qui tiennent le coup. Ma source de motivation pour bien les soigner : pouvoir profiter de la piscine de l’hôtel à Paracas – interdite si on a les pieds blessés. »
 
Jacques SIDOUN (D006-CAN)
« Une superbe étape hier, je ne pensais pas pouvoir vivre ça ici ! Très contrastée aussi : difficile jusqu’au CP5 à cause de la chaleur, de la sécheresse, du vent de face et du sable mou ; mais incroyable à partir du sommet de la dune avant le CP5 – le spectacle m’a donné des frissons. Ce qui me plait ici, c’est d’être un pionnier, de découvrir les paysages par moi-même et pas à travers des articles ou des vidéos sur YouTube. »
 
Brien CROTHERS (D077-USA)
« J’étais déjà venu au Pérou, mais seulement sur les sites touristiques classiques. Je suis très content d’avoir pu découvrir son beau désert – surtout maintenant que j’ai terminé la longue. Dans les moments difficiles, j’ai été soutenu moralement par le fait de courir pour une association, « End Polio Now ». Avec l’aide du Rotary, j’ai réussi à lever 60 000 $ pour ma participation au MDS PERU. Et je compte bien continuer à faire tourner le compteur grâce à mes photos et mes récits après la course. »
 
Raoul BJORN (D005-FIN)
« Cela faisait 7 ans que je rêvais de faire un MDS mais je n’étais pas trop attiré par le Maroc.
Et comme j’ai toujours rêvé de visiter le Pérou, j’ai sauté sur l’occasion et ai été le tout premier à confirmer, une minute après l’ouverture des inscriptions.  Je suis fier d’être le seul Finlandais et de représenter mon pays. »
 
DU SANG DANS LES URINES GÊNE CERTAINS CONCURRENTS
Depuis le premier jour de course du MDS PERU, l’assistance médicale DOKEVER a constaté des cas d’hématuries (du sang dans les urines). L’hématurie est fréquente dans le cadre d’efforts d’ultra-endurance, mais la consultation des archives des 32 MDS MAROC confirme que ce nombre de cas est élevé au MDS PERU (mais d’une intensité identique - aucun blocage urinaire et aucun pronostic vital engagé). Toutes les catégories de concurrents sont touchés (élite, coeur et fin de peloton).
Suite à ce constat, l’organisation a augmenté la quantité d’eau distribuée aux concurrents, leur a conseillé de davantage s’hydrater, puis a investigué sur les causes possibles de cette anomalie.
Une première piste concerne l’eau, distribuée à hauteur de 10 litres par jour et par concurrent, comme au MDS MAROC. Cette eau est légèrement pétillante, et d’un goût prononcé. Une association entre ces particularités et les troubles urinaires s’est créée chez certains concurrents qui ont mis les soucis en tous genres (troubles digestifs, hématuries), sur le compte de l’eau.
La composition de l’eau distribuée sur le MDS PERU a été comparée à celle du MDS MAROC : la composition chimique est similaire, seul le pH (acidité) diffère légèrement. La quantité d’eau distribuée et les conditions de course sont également proches, l’hygrométrie étant toutefois légèrement supérieure. En outre l’eau répond à toutes les obligations de l’Organisation Mondiale de la Santé. En parallèle, deux néphrologues européens ont confirmé qu’il n’y avait pas a priori de lien entre la composition de l’eau et le constat d’hématuries. Toutefois, la fondation Ultra Sports Science (USS), spécialisée dans la recherche sur les efforts d’ultra-endurance, mènera une enquête scientifque après l’épreuve sur ce cas qui sort de l’ordinaire.
En attendant, les concurrents ont été informés du coté inoffensif de l’eau distribuée, ce qui n’empêche pas les médecins de suivre de très près chaque cas. Le staff est conscient de la sensation très désagréable engendrée.
Enfin, il ne faut pas oublier les conséquences de la première étape, qui démarrait par 13 km faciles, avant d’enchaîner sur 24 km très sablonneux et courus par forte chaleur. Les bénévoles du check-point n°1 (km 14) ont constaté qu’un grand nombre de concurrents n’utilisaient pas toute l’eau disponible, préférant s’arroser que s’hydrater et remplir complètement leurs réserves d’eau. La conséquence : une déshydratation qui a encore des répercussions actuellement.
La bonne nouvelle : les médecins constatent une régression des symptomes lorsque les concurrents prennent soin de leur hydratation et l’adaptent à leur intensité d’effort.
Le jour de repos va faire beaucoup de bien, et permettra aux concurrents de terminer en beauté ce premier MDS PERU.
 
LA COURSE EN TÊTE : RAPPEL DES CLASSEMENTS
Demain, étape classique de 42,2 km, splendide de nouveau, mais très chaotique, avec de nombreuses bosses à franchir. Sans doute moins de sable au programme : une étape pour des trailers comme Gediminas GRINIUS (D236-LTU) ou Julien CHORIER (D111-FRA) ?
 
Classement de l’étape provisoire
Top 5 hommes

DOS PRÉNOM NOM NAT Équipe Temps Moy.
003 Remigio HUAMAN QUISPE PER INKANSABLES 7:10:24 9,48
001 Rachid EL MORABITY MAR   7:10:25 9,48
378 Aldo RAMIREZ PER INKANSABLES 7:17:21 9,33
236 Gediminas GRINIUS LTU   7:19:20 9,29
112 Erik CLAVERY FRA TEAM France 7:25:12 9,16

 
Top 5 femmes

DOS PRÉNOM NOM NAT Équipe Temps Moy.
114 Nathalie MAUCLAIR FRA TEAM France 8:08:45 8,35
365 Mélanie ROUSSET FRA WAA TEAM 9:19:10 7,3
215 Rocio CARRION PER PROMPERU 10:01:15 6,79
395 Renee ROMERO SAYRITUPAC PER EJERCITO PERUANO 10:07:36 6,71
340 Aydee SOTO QUISPE PER PROMPERU 10:11:36 6,67

 
Classement général provisoire
Top 5 hommes

DOS PRÉNOM NOM NAT Équipe Temps Moy.
001 Rachid EL MORABITY MAR   17:09:53 10,49
003 Remigio HUAMAN QUISPE PER INKANSABLES 17:47:54 10,11
378 Aldo RAMIREZ PER INKANSABLES 18:49:51 9,56
111 Julien CHORIER FRA TEAM France 19:04:59 9,43
112 Erik CLAVERY FRA TEAM France 19:06:19 9,42

 
Top 5 femmes

DOS PRÉNOM NOM NAT Équipe Temps Moy.
114 Nathalie MAUCLAIR FRA TEAM France 20:23:35 8,83
365 Mélanie ROUSSET FRA WAA TEAM 23:15:44 7,74
215 Rocio CARRION PER PROMPERU 25:46:50 6,98
340 Aydee SOTO QUISPE PER PROMPERU 26:36:50 6,76
395 Renee ROMERO SAYRITUPAC PER EJERCITO PERUANO 26:55:13 6,69

 

 
Coup de coeur
Accessoires

Pour continuer à courir ou rouler à vélo sans risque malgré les é...

+ plus de détail

Shopping
Salomon S-Lab Sense UltraPour aller plus loin !

Avec ce modèle, Salomon semble avoir réussi la quadrature du cercle : offrir un m...

+ plus de détail

Vidéo du mois
Hivernale des Coursières
+ Afficher toutes les vidéos
+ Proposer une vidéo

VOTRE VIDEO

Nom

Prénom

E-mail

Téléphone

Titre de la vidéo

Lien Youtube de la vidéo

Publicité | Qui sommes nous ? | Contact | Flux RSS | Copyright 2011 Administration