Facebook Running Attitude
EN KIOSQUE
Esprit Trail 107 est en kiosque Tout juste à l’heure! Fidèle à lui-même, Esprit Trail raconte le trail d’ici et d’ailleurs: Ultra Trail des Côtes d'Armor, Marathon des Sables, Nord Trail Monts de Flandre et bien d’autres courses encore. Ceux qui...

Commander le magazine

Marathon Mode d'emploi

Week-end courses au Mont St-Michel :

Publié le 05/06/2019 à 14:50:49

Zoom sur le Trail de l’Archange
Zoom sur le Trail de l’Archange
La course à pied était à l’honneur en ce week-end du 25/26 mai sur la côte Normande, avec comme point de ralliement le Mont Saint Michel pour toute les courses à l’affiche. Un programme alléchant qui a attiré environ 10 000 participants sur l’ensemble des formats proposés route et trail. Les courses pour enfants, 10km, semi-marathon, marathon duo, marathon et enfin le Trail de l’Archange sur une distance de 53km/800mD… Une grande fête dont le coup d’envoi est donné avec le départ du trail le samedi matin à 8h sur la plage de Saint Pair sur Mer sous un soleil déjà présent. Oui il fait beau en Normandie, avec des températures de 13 degré le matin et qui n’excéderont pas 19 degré dans la matinée, bref un temps idéal pour me lancer dans ce trail dont la particularité est d’être en ligne, pour rejoindre le Mont Saint Michel. Les 800 participants se sont élancés à un rythme assez raisonnable, le fait est que les 5 premiers kms se courent sur des chemins larges et avec très peu de dénivelé, donc pas de bagarre pour se placer devant. Pour ma part, c’est blotti dans le milieu du peloton que je trouve mon tempo, que j’essaie de garder raisonnable, car vu le faible dénivelé de la course je sais qu’il va me falloir courir presque tout le temps. Après le ravitaillement du 8 km commence l’ascension des falaises de Carolles et de Champeaux sur un sentier des douaniers superbe qui surplombe la manche et offre une vue sur la ligne d’arrivée, le Mont saint Michel qui se dresse au milieu de l’horizon et semble flotter. Mais il ne faut pas relâcher l’attention sur ce chemin monotrace très technique où alterne la terre, la roche et quelques épineux, cela me rappelle que je cours souvent en montagne et je m’amuse tant dans les descentes que dans les montées courtes mais raides dans les deux cas. Une fois sortis des falaises, il n’y aura plus de dénivelé, ou très peu puisque c’est déjà plus de 500mD+/- qui ont été faits. Qui dit trail en bord de mer, dit forcément plage à un moment, cette réjouissance nous est offerte entre le 20ème et le 25ème kilomètre. Courir sur le sable humide et dur est la bonne solution, surtout ne pas trop forcer et se faire léger, pour s’économiser. Depuis le passage des falaises, le Mont Saint Michel est visible, et c’est un sentiment étrange que de voir au loin la fin de la balade. Certains trouvent cela un peu déprimant, cette impression de ne pas avancer. Pour moi, c’est la première fois que je cours dans cette condition de voir durant plus de 40 km la ligne d’arrivée et cela me galvanise plutôt. Rajoutez à cela mon épouse qui sera en plusieurs points du parcours, c’est le plaisir décuplé. Ravitaillement du 35ème km, je m’offre une petite pause-café avec remise à niveau des flasques, c’est mon premier arrêt, car j’essaie de courir le plus en autonomie possible. C’est aussi le passage du premier gué, avec de l’eau jusqu’à la taille et les pieds qui s’enfoncent dans la vase grise. A ce jeu-là je suis bien loti ; pas besoin d’enlever mes FiveFingers qui font corps avec mes pieds. Par contre, pour tous les coureurs, c’est déchaussage obligatoire au risque de finir sans chaussures. Nous aurons à peine le temps de sécher, que déjà au 39ème km le passage du deuxième gué se présente. Le Mont Saint Michel me regarde toujours à ma gauche. A partir de là, je sais que lui et moi seront bientôt réunis. La forme est bien là, je maintiens ma moyenne, et l’objectif annoncé de finir en 7h me parait réalisable sans me mettre dans le rouge. Un magnifique passage en monotrace dans les herbus, des herbes fines, hautes de deux mètres qui ondulent sous le vent nous fait passer la borne des 45km. Les derniers kilomètres s’effectuent sur de larges chemins parallèlement au monument, jusqu’à toucher la digue et franchir la passerelle pour une arrivée en plein cœur du Mont Saint Michel après une dernière petite montée pour franchir l’arrivée en 7h02mn. Objectif atteint. Un beau trail qui se court partout, et une super organisation ASO sur tout le parcours. J’ai juste un petit regret, j’ai couru le dernier kilomètre au milieu des nombreux touristes sans qu’aucun passage sécurisé n’ait été prévu, ce qui a occasionné quelques collision et incompréhension des badauds qui pour la plupart ne savaient pas qu’une course se déroulait. Par Bruno Guillot. Photo de Karine Guillot Podium hommes Félix Lebeurier 3h52mn Fabrice Fauser 4h16mn Eric Le Du 4h22mn Podium femmes Nathalie Kirchner 4h44mn Patricia Toulier 5h28mn Marie Charlotte Buzac 5h31mn
Ultra trail vercors
 
Coup de coeur
Accessoires
EcouteursOne Plus Bullets Wireless

Voilà des écouteurs Bluetooth qui s’enroulent autour du cou et qui ont la particularité, d’une part...

+ plus de détail

Shopping
Hors Série EntraînementSpécial Programmes

Programmez votre progression ! A vos plans, prêts, partez ! Les programmes que no...

+ plus de détail

Vidéo du mois
Teaser Grande Trace Dévoluy Eté
+ Afficher toutes les vidéos
+ Proposer une vidéo

VOTRE VIDEO

Nom

Prénom

E-mail

Téléphone

Titre de la vidéo

Lien Youtube de la vidéo

Publicité | Qui sommes nous ? | Contact | Flux RSS | Copyright 2011 Administration