Traild de haute provence
Facebook Running Attitude
EN KIOSQUE
Esprit Trail 105 est en kiosque Il y a des rendez vous qui ne se manquent pas ! Esprit Trail 105 est dans vos kiosques avec de belles rencontres d’acteurs du monde d’aujourd’hui (Fabrice Khun, Elodie Bernascon, Nicolas Hope), la...

Commander le magazine

Marathon Mode d'emploi

Sangé Sherpa

Publié le 16/09/2014 à 18:45:54

Pour Esprit Trail, il revient sur son expérience Echappée Belle
Pour Esprit Trail, il revient sur son expérience Echappée Belle Photo 1 Pour Esprit Trail, il revient sur son expérience Echappée Belle Photo 2 
Pour Esprit Trail, il revient sur son expérience Echappée Belle

Propos recueillis par Laurent Llopis – Photos de Sangé lors de la Montagn'Hard 2014 Marjorie Perrot

 

Esprit trail : bonjour Sangé, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Sangé Sherpa : bonjour, je m'appelle Sangé Sherpa, j'ai 33 ans. Je viens d'un petit village de la montagne du Kanchenjunga, au Népal. J'ai passé ma jeunesse dans la rudesse des montagnes, entre les champs et l'école. Je suis en France depuis 2007 et vit à Besançon.

Marié, je suis père d'une petite fille de 6 ans et d'un garçon de 2 ans.

J'ai commencé le Trail en 2009.

 

ET : victoire sur l'exigeante Montagn'Hard en juillet, et plus récemment sur l'Echappée Belle, tu cours beaucoup...

Sangé Sherpa : en effet. L'Echappée Belle, c'était 'mon' gros objectif de cette année. Dès le début de la saison, j'ai choisi principalement des courses de grandes distances comme par exemple la Montagn'hard, pour me préparer aussi bien physiquement que mentalement.

Mes enchaînements de courses se sont déroulés parfaitement, sans blessures.

Pour la gestion de l'effort et de l'alimentation, j'ai appris une grande leçon lors de l'édition 2013 de l'Echappée Belle et j'étais bien décidé à ne pas faire les mêmes erreurs cette année...

 

ET : dis nous en plus. Que s'est-il donc passé sur l'édition 2013?

Sangé Sherpa : l’Echappée Belle, c’était ma première expérience sur une distance de plus de 100km. Je pense que, dès le départ, je suis parti trop vite, en suivant les coureurs qui étaient sur le relais. En descendant depuis la Croix de Belledonne, j’ai eu une grosse entorse de la cheville. J’ai continué avec une cheville douloureuse jusqu’à Fond de France, où j’ai bénéficié d'un soin par laser grâce à des kinés. A partir de là, la douleur à la cheville s'est faite oublier. Le hic, c'est que je n’avais pas prévu de chaussures de rechange. Je m'explique : à cause de la rosée ou encore de certains passages les pieds dans l'eau, mes chaussures étaient trempées.

Du coup, de la peau de mes pieds, ramollie et fripée par l'humidité, s'est crée une crevasse. C'était vraiment douloureux et j'ai souvent pensé à abandonner. Mais au bout du compte, j'ai continué la course.

Sébastien Gérard et Raul (Frechilla), m’ont soutenu énormément dans ce moment-là. Nous sommes restés tous les trois ensemble durant toute la nuit.

Quand à Sébastien, il m’attendait à 500m de l’arrivée afin qu'on finisse ensemble. J'ai un grand respect pour son esprit fraternel !

 

ET : je reviens sur tes entraînements. Comment planifies-tu une saison ? Suis-tu un plan rigoureux ou au contraire y vas-tu au feeling, selon tes envies et ton humeur du moment ?

Sangé Sherpa : jusqu'à aujourd’hui, je ne suis aucun plan d’entraînement. Je m’entraîne uniquement au feeling.

Au quotidien, j’essaie de faire différentes activités physiques. Je m’entraîne beaucoup plus en hiver.

En été, j’aime bien enchaîner des courses le week-end et me reposer dans la semaine.

Pour planifier ma saison, je choisis pour commencer une dizaine de courses importantes, puis, au fur et a mesure, je m’inscris sur d’autres courses selon mes envies et disponibilités.

Quand la saison termine, ça dépasse plus de 25 courses ! (rire)

 

ET : cette année, du coup, dans quel état d'esprit étais-tu avant le départ et dans les premiers km?

Sangé Sherpa : arrivé sur le terrain, je me sentais prêt et bien à l'aise ; pas de pression, juste un peu de doute sur d'autres concurrents, excepté sauf Raul Frechilla (dauphin de Sangé sur la Montagn'Hard 2014). Pour moi, il n'y avait pas d'autres meilleurs coureurs au départ que lui.

Connaissant le point fort de Raul, j'ai donc voulu creuser un peu l'écart avec lui sur la première partie de la course. On est certes tous les deux dans la même équipe, mais on était aussi là pour donner le meilleur de nous-même!
Très rapidement, je me suis retrouvé tout seul à la tête de la course. Par moments, je me retournais, mais dans les bois, il était difficile de voir l'écart avec mes poursuivants. Il m'a donc fallu attendre d'arriver en crêtes pour constater enfin la belle avance que j'avais sur le second.

 

ET : à partir de là, comment as-tu vécu ta course? T'es-tu fais plaisir?

Sangé Sherpa : plaisir? Oui, sans aucun doute! En fait, après un dernier regard en arrière, juste avant de prendre un virage, et comme je me sentais bien, j'ai décidé de continuer au même rythme, histoire de conserver mon avance.

De plus, il faisait bon, le ciel était bien dégagé (la météo avait pourtant annoncé pas mal de pluie mais au final, il n'y a pas eu une seule goutte! ), un temps idéal pour courir, quoi!

A ça, s'ajoutait le paysage, véritablement magnifique, le tracé nous faisant évoluer par moments dans des décors à la beauté absolue!

Un peu plus loin, j'ai croisé deux bénévoles et leur ai demandé s'ils pouvaient nous faire passer par la Croix de Belledonne. Mais ils ont refusé pour des raisons de sécurité relatives aux derniers coureurs. Dommage, comme je l'ai dis, il faisait un temps superbe et la vue depuis ce point aurait mérité le coup d’œil.

Tout en courant, j'ai continué à regarder l'environnement. Partout, des cols infranchissables, des crêtes et aiguilles prêtes à percer le ciel. Au milieu de tout ça, moi, minuscule, perdu cette immensité minérale qu'est Belledonne. Mais, d'un autre côté, bizarrement, je me sentais gigantesque et plus fort que jamais.

Le temps passait, j'avalais les kilomètres et j'étais bien, avec cette impression agréable que plus rien ne pouvait me freiner...
Sur les ravitaillement, des bénévoles, tous plus sympathiques les uns que les autres, me dirent qu'ils se souvenaient de moi. Moi aussi, je me souvenais d'eux, comme si c'était hier !

Je me rappelais aussi de quasiment tous les cailloux sur le sentier, que j'avais eu l'occasion d'observer à chacun de mes pas, l'an dernier, quand j'avais ma cheville en vrac, suite à ma grosse entorse !

Comme je l'ai dis, cette année, je n'avais pas envie de revivre la même galère, alors je suis resté prudent et j'ai fais très attention où je posais les pieds.

J'eus toutefois une grosse frayeur lors de la descente depuis le col de la Vache. Un groupe de Chamois qui m'avait aperçu, s'est mis à courir juste au-dessus de moi.

Levant les yeux, j'ai juste eu le temps d'éviter des cailloux qui tombaient vers moi! Heureusement, ce passage sous les chamois n'a pas duré longtemps. Le Pleynet est rejoint par un chemin que j'ai trouvé un peu long et l'ambiance magique qui régnait là-bas m'a vite fait oublier tout ça, même si, dorénavant je penserait à regarder le sol, mais aussi le ciel ! (rire).

 

ET : à aucun moment tu n'as rencontré de difficultés particulières, aussi bien au niveau de la course que de la forme ?

Sangé Sherpa : si, bien sûr. Déjà, avant d'arriver au Gleyzin, quelqu'un s'était amusé à détourner le balisage (il avait été enlevé du parcours pour être remis sur le chemin qui allait à gauche pendant 100m). Heureusement, au même moment, j'ai croisé Christophe, qui, grâce à son aide, m'a permis de retrouver le vrai parcours. Sans lui, peut-être serais-je encore en train de chercher ma route ! (rire)

Christophe était là pour randonner avec un copain. Nous sommes restés ensemble une bonne partie de la nuit. J'ai bien apprécié ce moment, d'autant qu'il a rendu la nuit moins stressante, du fait du manque de visibilité rendant le balisage difficile à suivre à certains endroits.

Sur les crêtes, le brouillard (auquel s'était mêlé le vent) m'ont parfois obligé à faire demi-tour pour être sûr que j'étais sur le bon tracé.

Le coup de moins bien, accompagné de la baisse de moral, sont arrivés à hauteur du 130ème kilomètre. Prenant mon mal en patience, j'ai donc décidé de marcher tranquillement dans les bois. Au même moment, comme si cela ne suffisait pas, j'ai eu un doute sur le parcours. Après quelques allers / retours qui m'ont fait perdre un peu de temps, j'ai finalement continué ma route jusqu'à l'arrivée.

Je tiens à remercier Marie Paturel, qui est venue me tenir compagnie dans les 6 derniers kilomètres. Grâce à elle, j'ai couru plus rapidement que prévu. Ce moment passé en sa compagnie fut très sympa, même s'il est vrai que son rythme a été dur à suivre! (rire)
J'en profite aussi pour remercier Florent Hubert et toute son équipe pour cette belle épreuve de qualité. Merci à tous les bénévoles.

Un grand merci également à Philippe Bellard et Helly Hansen, qui m'ont fait confiance et m'ont soutenu. Enfin, merci aussi à mes autres partenaires, Punch Power et Leki.

ET : quels sont tes futurs projets cette saison ?

Sangé Sherpa : oh, il y en a encore, la saison est loin d'être terminée ! Je serai présent au départ de l'Humani'trail, du Trail des 7 monts, du Belfort'trail, de l'Endurance Trail des Templiers, et certainement d'un ultra trail en Espagne au mois de Novembre.

ET : et la saison prochaine, qu'as-tu prévu de faire ?

Sangé Sherpa : la saison prochaine, j'ai envie de partir sur plus d'ultras en dehors de l'Hexagone, histoire de voir d'autres horizons.

A vrai dire, l'Ultra Trail World Tour m'attire beaucoup. Mais à ce jour, rien n'est encore figé et comme on dit « on verra bien... » (rire)

 

 
Coup de coeur
Accessoires
Cross Call Core X3Etanche et très résistant !

Complétant une large gamme de smartphones tout terrain avec le Trekker X3 et l’Action X...

+ plus de détail

Shopping
Le calendriers des Trails 2019Le guide indispensable pour planifier votre saison !

C'est une première pour nous après plus de 15 ans de magazine: le Calendrier des 3...

+ plus de détail

Vidéo du mois
Teaser de la Transtica
+ Afficher toutes les vidéos
+ Proposer une vidéo

VOTRE VIDEO

Nom

Prénom

E-mail

Téléphone

Titre de la vidéo

Lien Youtube de la vidéo

Publicité | Qui sommes nous ? | Contact | Flux RSS | Copyright 2011 Administration