Facebook Running Attitude
EN KIOSQUE
Esprit Trail 107 est en kiosque Tout juste à l’heure! Fidèle à lui-même, Esprit Trail raconte le trail d’ici et d’ailleurs: Ultra Trail des Côtes d'Armor, Marathon des Sables, Nord Trail Monts de Flandre et bien d’autres courses encore. Ceux qui...

Commander le magazine

Puissance
Marathon Mode d'emploi

Ludovic Pommeret, "ma Diagonale des Fous"...

Publié le 28/10/2014 à 14:45:47

Interview inédite!
Interview inédite! Photo 1 Interview inédite! Photo 2 
Interview inédite!

Le Grand Raid de la Réunion fait partie de ces courses, sublimes et de longue haleine, qui nourrissent l’imaginaire tout en maltraitant le corps ! Ils étaient cette année près de 5500 à tenter cette aventure sur les différents formats proposés, tous bien corsés !

L’épreuve reine, la Diagonale des Fous, 172km pour pas moins de 10 000m+ fait rêver autant qu’elle terrifie ! Parmi tous les athlètes présents sur la ligne en ce jeudi 23 octobre, prêts à s’élancer, Ludovic Pommeret, figure bien connue et appréciée de tous, se prépare à prendre son départ aux côtés des 6 autres membres du Team Hoka! Le coup de feu est donné ! S’ensuit un formidable et difficile périple qui amènera Ludovic vers la Redoute et l’arrivée aux alentours de 5h du mat’, après 25h55 d’efforts qui lui permettront de rafler la seconde place de ce podium prestigieux.

Pour Esprit Trail, Ludovic, toujours en direct de la Réunion où il savoure un repos bien mérité, a accepté de nous livrer son expérience sur la Diagonale des Fous. A lire sans modération !

Propos receuillis par Laurent LLOPIS. Crédit photos Jean-Pierre Vidot.                                                                                                         

Après une belle troisième place sur les Championnats de Trail de Buis les Baronnies, qu’est-ce qui t’as motivé à t’aligner une nouvelle fois sur la Diagonale des Fous ? Une envie de revanche? Une course coup de cœur ?

En 2009, je m'étais toujours dis que je reviendrais car l'ambiance, la difficulté et les paysages sont uniques sur cette course. Cette année, plusieurs choses (vacances scolaires, pas de voyage dans l'année ...) ont fait que c'était la bonne année pour revenir. 

Le Team Hoka était bien représenté puisque vous étiez 7 à vous aligner sur la distance. Dans quel état d’esprit as-tu abordé l’épreuve? En mode « sans contraintes » ou plutôt version compète ? Quels étaient tes objectifs perso et plus généralement ceux de l’équipe ? 

Personnellement, lorsque je prends un dossard, je fais du mieux que je peux avec la forme du moment, donc plutôt mode compète mais sans pression. Mes objectifs sur ce GRR étaient plutôt au niveau de l'équipe, avec une victoire possible. Notre équipe était très forte, avec quelques habitués de la diag, on voyait bien une bataille avec WAA, Salomon et Vibram. 
Au niveau individuel, l'objectif premier était de terminer la course et si possible en 24/25h sur le parcours initial. Avec le changement de parcours, je ne savais plus trop le temps objectif et je visais un top 10. 

C’est une course réputée très difficile, autant au niveau du terrain et du parcours, long et cassant, que des conditions sur l’île : variations météos, humidité, altitude…As-tu effectué une préparation particulière pour faire face à ce challenge ? En règle générale, tu es plutôt un adepte du plan d’entraînement rigoureux ou y vas-tu plus souvent au feeling ?

Aie, mon point faible :-) ! Je sais que c'est une course difficile et j'avais une expérience datant de la deuxième place en 2009. Je n'ai rien fait de particulier pour les conditions sur l'île, si ce n'est arriver 6 jours avant, pour profiter des vacances mais aussi avoir une acclimatation. 
Au niveau entraînement, après les France pour lesquels j'avais travaillé un peu la vitesse avec du fractionné, je me suis axé sur le dénivelé, toujours en gardant 2 à 3 sorties par semaine mais en essayant d'aller vite en descente pour me casser un peu les jambes. Ma plus grosse sortie a été un we et c'était 20kms, +2000m en 3h30. En faisant des courses régulièrement, je ne pense pas que plus long soit utile même pour une course aussi longue que la Diagonale. Donc entraînement et course, c'est au feeling. 

Comment te sentais-tu avant le départ?
Le coup de feu donné, comment as-tu vécu ta course (sensations, difficultés, progression, rivaux, arrivée…) ?

Avant le départ, c'est toujours un moment stressant même si on se dit que ce n'est qu'une grande ballade. La presse, les partenaires, les amis, la famille nous mettent directement ou indirectement la pression et on essaye de ne pas les décevoir. 
Une fois entré dans le sas, c'est une pression différente : est-ce que le corps et le mental vont suivre sur aussi long ? Lorsque le départ est donné, on est porté par la foule, on sait que courir à ce rythme sur du plat pour une course de 175kms n'est pas raisonnable mais difficile de faire autrement. Après quelques kms, j'ai trouvé mon rythme et trouvé ma place. Progressivement, je suis remonté pour pointer à 50kms en 7eme position. A cet endroit, les conditions étaient dures, pluie, vent, froid, nuit font que le moral est dans les chaussettes. A 65 kms, je pointe 5 à plus de 30 minutes de la tête. Je double Freddy Thevenin dans Salazie et fais la jonction avec le coéquipier du team Hoka, Aurélien Collet à Marla, dans le cirque de Mafate. 
On passera tout Mafate ensemble, revenant un peu sur Iker (Karrera). François intouchable, on a tenté de revenir sur la deuxième place dans la descente du Maïdo. C'est là qu'Aurélien à décroché un peu. En bas de la descente, je ne suis plus qu'à deux minutes, survolté, je ne me rends pas compte que je le double au ravito, et je suis surpris quand je le vois juste derrière. Ensuite, je ne sais pas ce qui s'est passé, il a pris 10 min de retard rapidement, je le voyais dans ma rivière des galets en montant à Halte-Là. 
Jusqu'à Possession, j'ai rehaussé le rythme pour creuser l'écart. C'est lorsque j'ai appris que Iker avait abandonné, qu'Aurélien était à une heure derrière, et que François était à une heure devant que la course a été la plus dure. Je voulais gérer cette place sans me blesser. Moins de pression au classement mais plus de pression pour se maintenir, une fin de course très longue, font que la dernière montée est très dure. 
J'assure la descente, peut être un peu trop et sors de mon rythme habituel, ce qui me vaut deux chutes. Finalement arrivé avant le stade, je peux y croire, j'arrive avec mes deux filles qui ont fait l'assistance avec ma femme depuis le départ. Elles réalisent également une belle course parallèle ;-) !

Un temps de 25h55mn et une superbe deuxième place, es-tu satisfait de ta performance ?

Évidement satisfait, et doublement satisfait car on remplit les objectifs d'équipe avec cette victoire. 

Quels sont tes meilleurs et pires moments sur l’épreuve? Ton plus beau souvenir ?

Le pire, c'est pas trop dur ! C'est cette partie à Mare à Boue où on a eu très froid, en plus j'avais les deux tendons d'Achille douloureux. Pour les meilleures : c'est le Maïdo, où on sors du super cirque de Mafate avec un super public et une super assistance au soleil, l'arrivée à la Redoute est aussi un très bon moment car c'est l'arrivée partagée en famille et avec le public. 

Ta vision du Grand Raid (ambiance, parcours, rencontres…) ?

Ah, c'est une course mythique, une épreuve à faire évidemment ! Toute l'île vit au rythme du grand raid et on a des encouragements tout au long du parcours. Cette année, la course a pris une dimension plus internationale et ce fut l'occasion de belles rencontres : avec Gediminas Grinius le lituanien avec qui j'ai couru un bon morceau entre Mare à Boue et Cilaos, l'américain Jason Schlarb et le norvégien Sondre Amdhal.

Tes projets pour la fin de saison et 2015 ?

Fin de saison comme 2015, rien de prévu, si c'est comme en 2009 et que j'ai une invitation sur l'UTMB, je participerai, sinon pour le reste j'ai le temps de voir…


 

 
Coup de coeur
Accessoires
EcouteursOne Plus Bullets Wireless

Voilà des écouteurs Bluetooth qui s’enroulent autour du cou et qui ont la particularité, d’une part...

+ plus de détail

Shopping
Hors Série EntraînementSpécial Programmes

Programmez votre progression ! A vos plans, prêts, partez ! Les programmes que no...

+ plus de détail

Vidéo du mois
Teaser Grande Trace Dévoluy Eté
+ Afficher toutes les vidéos
+ Proposer une vidéo

VOTRE VIDEO

Nom

Prénom

E-mail

Téléphone

Titre de la vidéo

Lien Youtube de la vidéo

Publicité | Qui sommes nous ? | Contact | Flux RSS | Copyright 2011 Administration