Axelle Gachet Mollaret (Club multisports Arêches Beaufort) et Xavier Gachet (Club multisports Arêches Beaufort) remportent à nouveau le Championnat de France de course individuelle qui vient de s’achever, ce samedi 18 janvier 2020 sur la station de Courchevel.

Après avoir accueilli les Championnats de France de ski-alpinisme en 2012 (épreuve course verticale) et en 2013 (épreuves de course verticale et de sprint) ainsi qu’une Coupe du monde en 2014, le club Courchevel sport outdoor accueillait ce samedi 18 janvier le Championnat de France de course individuelle. Plus de 300 skieurs étaient réunis pour ce rendez-vous national.

Xavier Gachet remporte la course chez les hommes

Les quelques 1800m de dénivelé positif du parcours homme de ce Championnat de France ont été avalés en à peine 1h30. Xavier Gachet conserve son titre, au terme d’une course qu’il a menée de bout en bout.

« La première montée a été difficile à appréhender, comme d’habitude, tout le monde démarre sur les chapeaux de roues et il faut réussir à trouver tout de même son rythme, confie le champion de France. Samuel Equy (Team Isère montagne) était juste derrière moi au sommet de la première montée ». Mais rapidement, le champion de France prend ses distances.

« C’était important pour moi de m’efforcer à creuser l’écart avec mes concurrents dans la deuxième montée pour être ensuite à l’abri dans les parties plus techniques et même les descentes, où il fallait rester vigilant avec la neige dure en dessous », poursuit Xavier Gachet.

De grandes descentes ponctuaient en effet ce parcours particulièrement complet. Si Xavier Gachet l’emporte, le jeune Samuel Equy cède la 2ème place à William Bon Mardion (Club multisports Arêches Beaufort), très à son aise dans les descentes.


6 premiers hommes (G à D) : Alexis Sevennec (4ème), William Bon Mardion (2ème) ,Xavier Gachet (1er), Samuel Equy (3ème), Valentin Favre (5ème), Thibault Anselmet (6ème) et Arthur Blanc (7ème)

Axelle Gachet Mollaret reste invaincue

Chez les femmes, sans surprise, Axelle Gachet Mollaret s’impose à nouveau, avec une confortable avance sur Lorna Bonnel (La Jarrienne des cimes Maurienne), 2ème femme à franchir la ligne d’arrivée. Enfin, la jeune Marianna Jagercikova (Caf Gap) prend le bronze sur ce podium de Championnat de France.


5 première femmes (G à D) : Marianna Jagercikova (3ème), Lorna Bonnel (2ème), Axelle Gachet Mollaret (1ère), Sierra Anderson (4ème) et Laura Deplanche (5ème)

« Ce fut un peu difficile pour moi aujourd’hui, confie pourtant la jeune femme. J’ai eu des sensations moyennes, comme si je n’avais pas récupéré de la course d’hier soir, le Chrono des Champion qui était également organisé à Courchevel. Et pourtant le parcours était vraiment somptueux, la météo à nos côtés. Je suis néanmoins ravie de remporter ce nouveau Championnat de France ! » Auteur : FFME


Axelle Gachet Mollaret

A noter la grande forme de Ludo Pommeret, qui après ses deux victoires sur les trails blancs de Patrick Michel, le 5 janvier à Vars et le 12 janvier à Névache, enchaîne avec un titre de Champion de France en vétéran (22ème au scratch !)

Pour en savoir plus : Infos et résultats : www.courchevelsportsoutdoor.com

Podium senior femme
1 Axelle Gachet-Mollaret (Club multisports Arêches Beaufort)
2 Lorna Bonnel (La Jarrienne des cimes Maurienne)
3 Marianna Jagercikova (CAF Gap)

Podium senior homme
1 Xavier Gachet (Club multisports Arêches Beaufort)
2 William Bon Mardion (Club multisports Arêches Beaufort)
3 Samuel Equy (Team Isère montagne)

Xavier Gachet

Podium espoir femme
1  Emily Harrop (Club multisports Arêches Beaufort)
2  Marie Pollet Villard (Club des sport La Clusaz)
3 Mallaurie Mattana (Team Ecrins Hautes Ales)

Podium espoir homme
1  Thibault Anselmet (La Jarrienne des cimes Maurienne)
2  Arthur Blanc (Club multisports Arêches Beaufort)
3  Bastien Flammier (CAF Albertville)

Podium junior femme
1 Margot Ravinel (Club des sports de Chamonix)
2  Marie Charlotte Iratzoquy (Club des sports de Méribel)
3  Grace Staberg (CAF Gap)

Podium junior homme
1 Rémi Garcin (Montagnes Queyras)
2 Vadim Druelle (CAF Haut Chablais Morzine)
3 Noe Rogier (Haute Tarentaise montagne sports)

Podium cadettes
1Louna Broche (Club des sports de Méribel)
2Loanne Roussillon (La Jarrienne des cimes Maurienne)
3 Louise Rigaud (Luchon Haute montagne)

Podium cadet
1 Theo Faure (La Jarrienne des cimes Maurienne)
2 Jules Raybaud (Team Isère montagne)
3 David Maxime (Club des sports de Méribel)

La Vibram® Hong Kong 100 (16 – 19 janvier) lance la saison du nouveau circuit UTWT qui rassemble désormais 28 événements à travers le monde. Un calendrier élargi donc, simplifié et unifié, incluant tous les événements historiques ainsi que de nouvelles courses majeures en Chine, France, Espagne, Russie et au Sultanat d’Oman. La Vibram® Hong Kong 100 inaugure ce nouveau calendrier et célèbre cette année son dixième anniversaire avec 2500 athlètes venus de 50 pays à travers le monde. Une juste reconnaissance pour cet événement qui a permis à Hong Kong de se développer en tant que destination trail running et a participé à la médiatisation de ce sport en Asie-Pacifique.

La Vibram® Hong Kong 100 marque le début de la saison pour la communauté d’athlètes, de fans, médias, sponsors et organisateurs de l’Ultra-Trail® World Tour, circuit qui rassemble les courses de trail longue distance les plus emblématiques et les plus prestigieuses de la planète. A noter que désormais tous les participants aux courses de l’UTWT engrangeront des “Running Stones”, conçues pour faciliter et accélérer l’accès aux courses très prisées de l’UTMB® Mont-Blanc. Une belle opportunité pour tous les passionnés de trail running d’explorer le monde en ayant l’occasion de se dépasser physiquement. La saison 2020 s’annonce palpitante !

Favoris

Femmes
Ragna Debates (ES, 787 Indice de performance ITRA)
Xiang Fuzhao (CN, 741 Indice de performance ITRA)
Veronika Vadovicova (SVK, 706 Indice de performance ITRA)
Yang Guangmei (CN, 698 Indice de performance ITRA)
Claire Bannwarth (FR, 686 Indice de performance ITRA)

Hommes
Jared Hazen (USA, 919 Indice de performance ITRA)
Pere Aurell (ES, 880 Indice de performance ITRA)
Wong Ho-chung (HK, 837 Indice de performance ITRA)
Liang Jing (CN, 863 Indice de performance ITRA)
Deng Guomin (CN, 843 Indice de performance ITRA) Consultez la start list ici.

La Vibram® Hong Kong 100 aura lieu le samedi 17 janvier avec un départ prévu à 1h du matin (Paris Time) (8h heure locale). Les premiers coureurs sont attendus aux alentours de 11h sur la ligne d’arrivée (18h heure locale). La première femme et le premier homme empocheront 1500 points au classement UTWT, au même titre que la Transgrancanaria HG, Madeira Island Ultra-Trail®, Ultra-Trail® Australia, La Sportiva Lavaredo Ultra-Trail, Western States 100-Mile Endurance Run et la CCC®. Suivez le live ici et tous les temps forts de la course sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter).

COURSES UTWT 2020 (course/pays/points/date)
Télécharger la carte UTWT 2020 ici
1 Vibram® Hong-Kong 100/Hong-Kong/UTWT 1500/17.01.2020
2 Tarawera Ultramarathon/New Zealand/UTWT 1000/08.02.2020
3 Transgrancanaria HG/Spain/UTWT 1500/04.03.2020
4 Gaoligong by UTMB®/China/UTWT 1000/23.03.2020
5 Patagonia Run/Argentina/UTWT 500/04.04.2020
6 100 Miles of Istria/Croatia/UTWT 1000/17.04.2020
7 Penyagolosa Trails HG/Spain/UTWT 1000/18.04.2020
8 Ultra-Trail® Mount Fuji/Japan/UTWT 1000/24.04.2020
9 Madeira Island Ultra-Trail®/Portugal/UTWT 1500/25.04.2020
10 Whalers’ Great Route Ultra-Trail/Portugal/UTWT 500/08.05.2020
11 Ultra-Trail® Australia/Australia/UTWT 1500/16.05.2020
12 VVX Volvic-Volcanic Experience/France/UTWT 500/22.05.2020
13 mozart100®/Austria/UTWT 1000/20.06.2020
14 La Sportiva Lavaredo Ultra Trail/Italy/UTWT 1500/26.06.2020
15 Western State®100-Mile Endurance Run /USA/UTWT 1500/27.06.2020
16 Val d’Aran by UTMB®/Spain/UTWT 500/03.07.2020
17 Eiger Ultra-Trail®/Switzerland/UTWT 1000/19.07.2020
18 Golden Ring Ultra-Trail®/Russia/UTWT 500/19.07.2020
19 TDS® (UTMB® Mont-Blanc)/France-Italy/UTWT 1000/26.08.2020
20 UTMB® (UTMB® Mont-Blanc)/France-Italy-Switzerland/UTWT 2000/28.08.2020
21 CCC® (UTMB® Mont-Blanc)/France-Italy-Switzerland/UTWT 1500/28.08.2020
22 Harricana Ultra-Trail®/Canada/UTWT 500/13.09.2020
23 Trans Jeju/Korea/UTWT 500/10.10.2020
24 Ultra-Trail® Ninghai/China/UTWT 500/17.10.2020
25 Salomon Cappadocia Ultra-Trail®/Turkey/UTWT 1000/17.10.2020
26 Javelina Jundred/USA/UTWT 500/31.10.2020
27 Ultra-Trail® Cape Town/South Africa/UTWT 1000/28.11.2020
28 Oman by UTMB®/Sultanate of Oman/UTWT 500/03.12.2020

Une semaine bien remplie en prélude de l’épreuve Individuelle du Championnat de France de ski alpinisme qui se disputera à Courchevel ce samedi 18 janvier, avec au programme, 2 manches des “Millet Ski Touring Courchevel” le mercredi 15 et le vendredi 17 janvier. Cette dernière également intitulée « Le Chrono des Champions » sera le support de qualification pour les prochaines coupes du monde de ski alpinisme. Dans ce contexte, l’élite française sera au rendez-vous et le haut du classement général devrait être bouleversé, voir les records de l’épreuve.

Pour la 4ème levée 2020 des “MSTC” ce mercredi 15 janvier, les 3,2km et 500m D+ de Vertical Race entre Courchevel Le Praz et Courchevel ont été avalés en 24min32s par le traileur Rémi Berchet, lauréat en octobre dernier de l’Endurance Trail des Templiers, une des courses pionnières de la discipline courue à travers le plateau des Causses (106 km et 5125 m de dénivelé positif). Comme pratiquement chaque semaine, il ne fallait pas lanterner sur la piste. Les 3 premiers se tiennent en 15 secondes. Jonas Buchot s’octroie la seconde place en 24min39s devant Arnaud Mazet, le vainqueur en titre du Dynastar X3 Courchevel (triathlon hors norme alliant cyclisme, trail et ski alpinisme) crédité d’un temps de 24min47s. Au général, Joris Perillat Pessey de l’ESF de la Clusaz conserve la pole position en 22min34s.

Rémi Berchet

Chez les féminines, Corinne Favre confirme sa victoire lors de la 1ère manche des “PlumMOONtain Races Courchevel” du lundi 6 janvier, en s’imposant en 29min02s devant Dixandra Magisson du Caf Albertville en 34min59s et Guylaine Blanc en 36min27s. Elle en profite pour grimper à la 4ème place du général provisoire, classement toujours dominé par l’Américaine Sierra Anderson (28min23s). 

Corinne Favre

Victoires de Pascale Gachet Mauroz et Paul Jay sur le challenge ESF

Son objectif depuis quelques années, c’est de toutes les faire. Pascale Gachet Mauroz, monitrice de ski à l’ESF de Courchevel Village, toujours en piste pour être une des concurrentes les plus assidues aux “MSCT” termine sur la 1ère marche du podium du Challenge ESF. Chez les moniteurs, Paul Jay de l’ESF des Ménuires l’emporte dans l’excellent temps de 25min11s. Au général, Joris Perillat Pessey de l’ESF de la Clusaz et Emily Harrop de l’ESF Aime 2000 en 29min15s font la course en tête.

Pascale Gachet Mauroz

Lors de cette 4ème manche qui a réuni 118 concurrents dont un fort contingent du club “Belles Grimpes SkiAlp”, les trophées en Cristal “Raymond & René Millet 2020” (Les fondateurs de la société Millet Mountain) ont été officiellement présentés par Guillaume Prin, le président du club organisateur « Courchevel Sports Outdoor ». Ils seront décernés aux lauréats des records homme et femme de la saison 2020 lors de la grande finale déguisée du mercredi 18 mars, suivie du concert exceptionnel de Shy’m, et agrémentés d’une prime de 2000€. Les 2èmes et 3èmes meilleurs temps scratch (homme et femme) de la saison recevront également des “Prize Money” de respectivement 1250€ et 750€.

Des bons d’achats au magasin partenaire « Le Camp de Base » viendront récompenser les vainqueurs de chaque catégories : Cadets : 300€, Juniors et Espoirs : 350€ et Vétérans et Séniors-Vétérans (60ans et plus) : 450€. De belles dotations qui vont motiver bon nombre de coureurs pour les 10 prochains rendez-vous!

Du suspens à venir avec le “Chrono des Champions” ce vendredi 17 janvier.

Comme à l’accoutumée ouverte à tous, cette course sera prise en compte pour le classement général 2020 des “MSCT” avec gratuité pour les participants de la 4ème manche du 15 janvier. Elle sera l’occasion pour tous les amateurs de la discipline de côtoyer les membres de l’équipe de France en toute simplicité.

Pour en savoir plus : Infos et résultats : www.courchevelsportsoutdoor.com

Du 3 au 6 juillet prochain, les athlètes pourront se confronter à cette épreuve unique qui relie le littoral azuréen à Saint-Martin-Vésubie. Une épreuve quasi-unique en son genre, à travers des villages décorés aux couleurs de l’épreuve et qui se déroule près des plus hauts sommets du massif du Mercantour.

Durant les différentes courses, les coureurs pourront apprécier la beauté des paysages du territoire azuréen qu’ils traverseront au travers des 6 épreuves qui seront proposées au programme. Les parcours ont été retravaillés avec comme objectif de permettre la découverte des plus beaux panoramas du massif du Mercantour.

Au programme :

–       130km / 8800m D+ ; 6 points ITRA

–       70km / 5000m D+ ; 4 points ITRA

–       45km / 3500m D+ ; 3 points ITRA

–       21km / 1700m D+ ; 1 point ITRA

–       10km / 600m D+

–       KV 

Le parcours de 130km qui sera proposé sera bien entendu l’épreuve reine. Les différentes distances au programme seront qualificatives pour l’UTMB® 2020.

Plus d’informations est disponible sur le site internet officiel (http://www.utcam06.com)  mais aussi sur les réseaux sociaux (@utcam06)

Depuis 2018, lUt4M et lUniversité Grenoble Alpes ont scellé des accords de partenariat pour étudier les effets du Trail sur les coureurs. Dimportants moyens ont été déployés par lUGA et les premiers résultats sont étonnants. La variété des courses de lUt4M offre les perspectives détude intéressantes.

Courir un Ultra Trail de 160 km est-il plus fatigant que 4 Trails de 40 km chacun ? Combien de temps faut-il pour récupérer après un effort aussi intense ? Les Ultra Trails sont-ils vraiment accessibles à tous ? Y a-t-il des épreuves de lUt4M accessibles à tous ?

Pour permettre aux trailers de bien préparer la saison 2020, le docteur Samuel Vergès répond à vos interrogations dans le cadre du partenariat entre l’Ut4M et la Chaire de recherche « Montagne, Altitude, Santé » de la Fondation Université Grenoble Alpes. Une équipe de chercheurs et de médecins du laboratoire HP2 (Inserm / UGA) et de l’Unité Sports Pathologies du CHU de Grenoble travaille de concert avec les organisateurs de l’Ut4M depuis 2018.

Une étude inédite

Quelle est l’influence de la distance de course sur la fatigue mesurée à l’arrivée ? Comment et à quelle vitesse récupère-t-on ? Dans les 10 jours après la course ? La course de 160 km est-elle plus éprouvante que celle de 4×40 km ? Récupère-t-on plus vite après avoir couru 160 km d’une traite ou après 4×40 km ?

Pour tenter de répondre à ces questions, 79 coureurs volontaires participant à l’Ut4M 2018 ont été étudiés :

  • 29 sur l’Ut4M 160 Xtrem
  • 18 sur l’Ut4M 40 Chartreuse
  • 12 sur l’Ut4M 100 Master
  • 20 sur l’Ut4M 160 Challenge (4×40 km)

Après une série d’évaluations initiales dans les semaines avant le départ de l’Ut4M en juillet et août 2018, tous les coureurs ont répété une batterie d’évaluations physiologiques immédiatement à l’arrivée de chaque course et au cours des 10 jours qui ont suivi. Après plusieurs mois de travail pour traiter et analyser en détails les milliers de données acquises, ces dernières ont permis de caractériser la fatigue musculaire, cardiaque et celle du système nerveux central induite par les différentes courses. Le sommeil des coureurs de l’Ut4M 160 Challenge a également été analysé afin d’étudier son rôle dans les phénomènes de fatigue et récupération.

Les résultats de l’étude sont disponibles sur : https://ut4m.fr/fr/node/294

L’INTERVIEW DU DOCTEUR SAMUEL VERGÈS

En quoi lUt4M est-il un excellent terrain détudes des athlètes et des organismes ?

Samuel Vergès : « LUt4M est la seule course à rassembler un éventail de Trails aussi large, 160 Xtrem, 160 Challenge, soit 4 fois 40 km et maintenant 10, 20, 40, 4X20. Nous avons donc profité de cette variété pour mettre en évidence les différents types de fatigues qui varient selon les distances de course, la durée, la répétition et lintensité de l’effort. »

Quels sont les symptômes que ressentent les trailers sur les différentes courses ? Fatigue du Système Nerveux Central ? Idem pour la fatigue musculaire et cardiaque ?

Plus de fatigue musculaire et cardiaque sur lUt4M Challenge 4X40 et une plus longue récupération

S.V : « Curieusement l’effort musculaire et cardiaque est plus intense lorsqu’on enchaine 4 distances de 40 km que lors du 160 Xtrem. Lors de l’Ut4M 160 Challenge composé de 4 Trails de 40 km, les coureurs ressentent une fatigue musculaire et cardiaque intense dont les effets peuvent mettre plusieurs jours voire plusieurs semaines à se dissiper. Les coureurs se livrent à chacune des étapes de 40 km, avec plus d’intensité qu’ils ne le feraient sur un 160.

Plus de fatigue du système nerveux central et une récupération plus rapide sur lUt4M 160 Xtrem

À l’inverse, un effort continu lors de lUt4M 100 Master ou lUt4M 160 Xtrem, provoque une importante fatigue du Système Nerveux Central. On ressent des symptômes similaires à ceux que lon éprouve lorsque lon conduit durant 10h daffilée. Le cerveau a du mal à réagir, se concentrer devient un véritable effort, le sujet parvient difficilement à contrôler ses mouvements, à réaliser des gestes précis. En revanche, on récupère assez vite de ce type de fatigue, quelques heures dun sommeil de qualité peuvent suffire.

Pour résumer, on peut dire que les athlètes récupèrent par certains aspects plus difficilement dune épreuve de 4 fois 40 km que dun Ut4M Xtrem de 160 km ! Étonnant comme conclusion ! » 

Quels sont les bénéfices à terme ? 

LUt4M, Des effets positifs pour la santé

S.V : « Dans un cas comme dans lautre, on observe des effets positifs pour la santé. Cest parce quon sest fatigué que lon induit des phénomènes de récupération qui par la suite vont renforcer notre organisme au fil des entraînements et des compétitions. Toutefois, il faut préciser qu’on parle ici de niveaux de fatigues extrêmes qui relèvent du haut niveau de performance. Si les longues distances ne sont, a priori, pas dangereuses pour la santé, elles ne sont heureusement pas nécessaires pour être en bonne santé, une pratique du Trail sur de plus courtes distances est déjà très positive pour la santé et permet de bâtir un programme de préparation salutaire à de nombreux égards. »

Votre chaire poursuivratelle le travail entamé avec lUt4M en 2018 ? 

S.V : “Les études menées par lUGA en collaboration et pendant lUt4M vont permettre de progresser dans la connaissance des athlètes, la gestion de leffort, les bienfaits du Trail et des éventuels risques.

LUt4M est un excellent terrain détudes. Les coureurs partent de Grenoble, à un niveau daltitude relativement faible, et montent dans chacun des 4 massifs qui entourent la ville. Ils ont le choix dans la durée et lintensité de leffort. Aussi nous poursuivrons notre collaboration avec lUt4M. L‘accumulation des données 2018 et 2020 permettra davoir une image de plus en plus complète des effets du Trail sur les athlètes. En 2020, il y aura de nouvelles réponses sur les différents sujets initiés en 2018 tels la fatigue, lentraînement Nous aborderons également de nouvelles thématiques telles que lévolution du taux de glucose dans le sang pendant les courses et pour la première fois, de manière précise et objective, la mesure des contraintes ostéo-articulaires au niveau du cartilage du genou par IRM avant, pendant et après les courses.

La question globale de la nutrition et des troubles gastro-intestinaux dans la pratique du Trail sera également étudiée. Les Ultra Trails sont de longues courses où l’on dépense beaucoup dénergie, il est donc nécessaire de se nourrir et de shydrater, le tout en continuant de courir. Cela peut entraîner des maux de ventre et autres problèmes gastro-intestinaux, une des raisons principales dabandon en Ultra Trail.

Cette année, nous souhaitons mesurer la quantité de glucose dans le sang avec un système de capteur embarqué afin dexplorer la capacité des athlètes à se nourrir de façon adaptée à leur effort. 

En complément, nous soumettrons des questionnaires à plusieurs centaines de coureurs pour définir leurs habitudes alimentaires, avant, pendant et après la course. Cela permettra d’établir un lien entre les difficultés liées aux troubles intestinaux et la manière de shydrater et s’alimenter. À lheure actuelle, nous avons des hypothèses, mais pas de réponses précises. 

Lidée est aussi dinviter les participants à faire plus attention à leur nutrition dans leur quotidien et adopter les bons réflexes à travers un régime alimentaire sain tout au long de lannée.

À terme, nous espérons pouvoir mesurer la dose idéale de sport pour la santé et évaluer la pratique du Trail la plus équilibrée en fonction de son état physique. Les avancées des recherches sur les athlètes de lUt4M bénéficieront à tous. » 

Selon lOMS, la sédentarité tue plus que lalcool, le tabac, lautomobile réunis depuis 2012, lUt4M est-il une réponse à la lutte contre la sédentarité ? 

S.V : « Sinscrire à lUt4M, cest sinscrire à des courses qui sont accessibles à tous en fonction de son niveau de performance et de son état physique. Les moins endurants peuvent viser les courses de 10 km ou 20 km et adopter un rythme dentraînement léger pour atteindre cet objectif. Le travail de notre laboratoire permettra progressivement de découvrir et danalyser les différents effets et bénéfices de la pratique sportive sur les corps et les esprits. »

Grenoble, sa métropole et lUt4M, LABO des bienfaits de la pratique sportive

S.V : « Cest une chance de trouver, rassemblés à Grenoble et dans lIsère, les scientifiques, les infrastructures médicales, les unités de recherche, les massifs et les épreuves en capacité de permettre les études nécessaires au progrès. »

LUt4M, un programme de santé efficace et peu coûteux

S.V : « Dans ce cas, lUt4M devient une motivation, un objectif pour les participants. Il favorise un retour à lexercice physique autour dune activité saine et peu coûteuse, le Trail, avec la possibilité de choisir son niveau de difficulté, ce que toutes les épreuves de Trail ne permettent pas.

LUt4M devient un stimulant pour sengager dans une démarche sportive, quel que soit son objectif : performance, plaisir ou santé. Dans chacun des cas, cela a un impact positif et durable sur la santé. Tout le monde peut participer, que lon soit sportif ou non, jeune ou expérimenté, en surpoids ou en forme, limportant est de se préparer correctement et de consulter un médecin au préalable pour prévenir toute contre-indication. » 

Compte tenu de vos conclusions, quel est le type dentraînement idéal à suivre pour une course telle que le 160 Xtrem ? Le 160 Challenge ? 

S.V : « Notre équipe à lUniversité Grenoble Alpes a la volonté de traduire et de mettre à disposition les données issues de la recherche pour que chacun puisse pratiquer le Trail dans des conditions optimales en fonction de son niveau de préparation physique. Les travaux menés par lUGA dans le cadre du partenariat avec lUt4M irriguent les secteurs du sport et de la santé, le développement des connaissances pour la recherche, les soignants, les encadrants et les pratiquants. Nous diffusons ces informations aux praticiens afin quils affinent leur approche médicale et perçoivent avec encore plus de conviction lutilité du sport et du Trail dans les perspectives de bonne santé de leurs patients.

Naturellement, les coaches sportifs ont accès à nos recherches et sont capables de proposer des entraînements adaptés en fonction des objectifs du coureur. Par exemple, si l’on souhaite prendre le départ de l’Ut4M 160 Xtrem, il faut habituer son organisme à endurer la fatigue liée aux efforts prolongés, afin que le système nerveux central s’habitue et s’adapte à ce type d’effort. Sans accoutumance, l’organisme pourrait ne pas tolérer un effort si long et intense. Au-delà des longues distances, les courses de 10, 20 et 40 km que propose l’Ut4M offrent d’excellentes perspectives d’accession à une vie saine. » 

PARTICIPER À LÉTUDE SUR LUt4M 2020   Cette année, l’Ut4M proposera aux athlètes de participer également à une étude sur la caractérisation de l’impact ostéoarticulaire et l’impact de l’alimentation et de l’hydratation à l’aide de capteurs et d’IRM. Une étude moins engageante sur la base de questionnaires indiquant l’âge, le poids, les pratiques d’entraînement, le niveau de performance, sera également proposée afin d’en apprendre plus sur les facteurs de performance et les raisons d’abandon durant les courses. Un appel aux coureurs volontaires pour participer à cette aventure sportive et scientifique sera lancé dans les semaines à venir ! Les industriels, mécènes et chercheurs intéressés par le laboratoire à ciel ouvert Ut4M sont invités à contacter l’équipe sur : https://ut4m.fr/fr/contact. Pour en savoir plus sur l’ensemble des projets de la Chaire Montagne Altitude Santé de la Fondation Université Grenoble Alpes, rendez-vous sur : https://fondation.univ-grenoble-alpes.fr/menu-principal/nos-projets/recherche-pluridisciplinaire/chaire-montagne-altitude-sante/chaire-montagne-altitude-sante-366019.kjsp  
    Toutes les informations sur lUt4M : https://ut4m.fr/

À retenir


Les inscriptions sont indéniablement l’un des temps forts de chaque nouvelle édition de l’UTMB®. L’engouement autour des courses est tel que l’organisation de l’UTMB® a instauré depuis 2008 des conditions d’inscription régies par un système de points de qualification et par un tirage au sort. Pour les coureurs tirés au sort, ce moment marque le début de l’aventure.

https://www.youtube.com/embed/wkVIAQEa6Os

Le 9 janvier à 10h, 32 000 coureurs attendaient impatiemment la publication des résultats sur le site de l’UTMB®. Une affluence importante qui porte la fréquentation de la plateforme digitale à 54 000 visiteurs uniques pour cette journée.

Cette année, pour chacune des courses malgré les points qualificatifs, le tirage au sort a été très sévère :

  • UTMB® moins d’une chance sur six d’être tiré au sort (complète à 415% – 9 546 demandes)
  • CCC® moins d’une chance sur cinq d’être tiré au sort (complète à 522% – 9 922 demandes)
  • TDS® il y avait 8 chance sur 10 d’être tiré au sort (complète à 158% – 2 529 demandes)
  • OCC moins d’une chance sur huit d’être tiré au sort (complète à 724% – 8 685 demandes)
  • PTL® sélection sur dossier (complète à 156% – 468 demandes)
  • MCC complète à 84% – 837 demandes, il est donc encore possible de s’inscrire pour les bénévoles, les coureurs locaux, les partenaires et les membres de l’organisation
  • YCC complète à 59% – 178 demandes, il est donc encore possible de s’inscrire pour cette course dédiée aux juniors.

Soit 32 169 demandes d’inscription contre 25 678 en 2019

La barre des 100 nations franchie


Afrique du Sud – Albanie – Algérie – Allemagne – Andorre – Angleterre – Arabie saoudite – Argentine – Arménie – Australie – Autriche – Bangladesh – Belgique – Bénin – Biélorussie – Bolivie – Bosnie-Herzégovine – Botswana – Brésil – Brunei – Bulgarie – Cambodge – Canada – Chili – Chine – Chypre – Colombie – Corée du Sud – Costa Rica – Croatie – Danemark – Ecosse – Egypte – Emirats arabes unis – Equateur – Espagne – Estonie – Etats-Unis – Finlande – France – Gabon – Gambie – Ghana – Grèce – Guatemala – Hong Kong – Hongrie – Inde – Indonésie – Iran – Irlande – Irlande du Nord – Islande – Israël – Italie – Japon – Kazakhstan – Kosovo – Koweït – Lettonie – Liban – Lituanie – Luxembourg – Macao – Macédoine – Malaisie – Malte – Maroc – Maurice – Mexique – Moldavie – Monaco – Monténégro – Namibie – Népal – Nicaragua – Niger – Norvège – Nouvelle-Zélande – Oman – Panama – Paraguay – Pays-Bas – Pays de Galles – Pakistan – Pérou – Philippines – Pologne – Porto Rico – Portugal – Qatar – République dominicaine – République tchèque – Roumanie – Russie – Rwanda – Saint Marin – Salvador – Serbie – Singapour – Slovaquie – Slovénie – Suède – Suisse – Swaziland – Taïwan – Tanzanie – Thaïlande – Tunisie – Turquie – Ukraine – Uruguay – Venezuela – Viêt Nam – Zimbabwe

Les 20 délégations les mieux représentées


  1. France 4110 coureurs
  2. Espagne 810 coureurs
  3. Italie 683 coureurs
  4. Royaume-Uni 595 coureurs
  5. Chine 379 coureurs
  6. Etats-Unis 323 coureurs
  7. Japon 317 coureurs
  8. Suisse 263 coureurs
  9. Belgique 261 coureurs
  10. Pologne 247 coureurs
  1. Portugal 189 coureurs
  2. Hong Kong 162 coureurs
  3. Allemagne 141 coureurs
  4. Argentine 116 coureurs
  5. Canada 107 coureurs
  6. Brésil 93 coureurs
  7. Russie 87 coureurs
  8. Suède 85 coureurs
  9. Australie 73 coureurs
  10. Pays-Bas 68 coureurs

Méthode du tirage au sort :
Compte tenu du nombre de demandes d’inscription, le tirage au sort est fait informatiquement. Il est réalisé nation par nation et course par course. 

Plateau élites 2020


TOP 20
selon leur indice de performance ITRA

Toutes courses confondues


  1. Jim Walmsley
    UTMB® – 951* – US
  2. Pau Capell
    UTMB® – 927* – ES
  3. François D’Haene
    UTMB® – 919* – FR
  4. Dmitry Mityaev
    TDS® – 912* – RS
  5. Luis Alberto Hernando
    CCC® – 910* – ES
  6. Ruy Ueda
    OCC – 910* – JP
  7. Oriol Cardona Coll
    OCC – 910 – ES
  8. Timothy Freriks
    UTMB® – 907* – US
  9. Xavier Thévenard
    UTMB® – 905* – FR
  10. Tim Tollefson
    UTMB® – 903* – US
  11. Nicolas Martin
    CCC® – 901* – FR
  12. Dylan Bowman
    CCC® – 901* – US
  13. Thomas Evans
    TDS® – 900* – UK
  14. Thibaut Garrivier
    CCC® – 898* – FR
  15. Petter Engdhal
    OCC – 895* – SW
  16. Erenjia Jia
    OCC – 895* – CN
  17. Jiasheng Shen
    CCC® – 895* – CN
  18. Andreu Simon Aymerich
    CCC® – 895* – ES
  19. Pablo Villa Gonzáles
    UTMB® – 894* – ES
  20. Patrick Reagan
    CCC® – 893* – US
  1. Courtney Dauwalter
    UTMB® – 806* – US
  2. Ruth Charlotte Croft
    OCC – 803* – NZ
  3. Mia Yao
    UTMB® – 791* – CN
  4. Camille Herron
    UTMB® – 788* – US
  5. Ragna Debats
    UTMB® – 787* – ES
  6. Sheila Avilés Castaño
    CCC® – 787* – ES
  7. Mimmi Kotka
    UTMB® – 786* – SW
  8. Azara García de los Salmones
    UTMB® – 786* – ES
  9. Yiou Wang
    CCC® – 774* – US
  10. Lucinda Bartholomew
    UTMB® – 767* – AS
  11. Rachel Drake
    TDS® – 767* – US
  12. Eli Gordon Rodriguez
    CCC® – 766* – ES
  13. Beth Pascall
    UTMB® – 766* – UK
  14. Maite Maiora Elizondo
    UTMB® – 762* – ES
  15. Sarah Vieuille
    CCC® – 762* – FR
  16. Brittany Peterson
    UTMB® – 762* – US
  17. Audrey Tanguy
    UTMB® – 761* – FR
  18. Yangchun u
    OCC – 758* – CN
  19. Amanda Basham
    OCC – 758* – US
  20. Anna-Mae Flynn
    OCC – 755* – US

Sans oublier :

  • Cristofer Clemente Mora – CCC® – 891* – ES
  • Ruy Ueda – OCC – 880* – JP
  • Min Qi – UTMB® – 890* – CN
  • Longfei Yan – CCC® – 889 – CN
  • Marcin Swierc – UTMB® – 886* – PL
  • Anne Champagne – CCC® – 755* – FR
  • Anne-Lise Rousset Seguret – TDS® – 754* – FR
  • Camille Bruyas – UTMB® – 753* – FR
  • Kathrin Götz – UTMB® – 750* – CH
  • Stephanie Howe – UTMB® – 750* – US

La 4e édition du Devol’Ice Trail a eu lieu ce dimanche 12 janvier 2020.

Organisé par l’association Dénivoluy, en collaboration avec l’Office de Tourisme du Dévoluy et la Commune, cette édition a conquis pas moins de 228 coureurs. Des conditions idéales pour ravir les yeux et faire chauffer les mollets ! Le léger saupoudrage de vendredi matin a permis de proposer aux coureurs un tracé 100% blanc. De la montée, du plat, de la descente, des passages gelés et glissants, des passages trappeurs, etc qui ont demandé aux coureurs un peu de technique.

Pour rappel, 2 parcours balisés étaient proposés :

–       8 km / 210m D+

–       16 km / 530 D+ (première course du Challenge Trail 05)

Ils étaient 83 à prendre le départ du 8km, 79 pour le départ du 16km solo et 12 binômes pour le 16km duo.

Les résultats :

16km homme

1.    Arnaud LESPRILLIER en 1h09’36

2.    Laurent PIERRE-ELOI en 1h14’48 (Gap Hautes-Alpes Athlétisme)

3.    Julien LUQUET en 1h15’57 (Vichy Triathlon)

16km femme

1.    Hannah DERKSEN en 1h28’13 (12e au scratch)

2.    Hélène FOISY en 1h28’57 (14e au scratch)

3.    Gilberte MORIN en 1h32’06 (Les Baskets Fumantes) (19e au scratch)

16km duo

1.    HOMME – Ludovic RENARD et Christophe LARDET en 1h29’07 (Les Fadas du 13)

1.    MIXTE – Louise LOOP et Martin PERRIER en 1h43’19 (Les Chous-Marreurs) (5e au scratch)

8km homme

1.    Bruno BERNARD en 37’11 (Decathlon Gap)

2.    Julien MEREU en 38’23 (Intersport Sisteron)

3.    Gilbert MANENT en 39’49 (Gap Hautes-Alpes Athlétisme)

8km femme

1.    Amélie CORDEIRO en 46’08 (12e au scratch)

2.    Isabelle PALLUEL en 48’50 (Gap Hautes-Alpes Athlétisme) (19e au scratch)

3.    Sophie VENET en 49’34 (CA Veynes) (23e au scratch)

De nombreux clubs étaient inscrits, dont certain largement représentés : Les Baskets Fumantes du 84 (une dizaine de coureurs) et les Cross trainer 13 (une dizaine aussi, surtout en duo). Les locaux étaient nombreux sous la Team Champsaur Nature. Le Devol’Ice Trail est désormais bien ancré dans le calendrier événementiel hivernal du Dévoluy.

Avec une participation qui se confirme d’année en année avec 113 skieurs de randonnée présents sur la 3ème levée des “Millet Ski Touring Courchevel” ce mercredi 8 janvier, cette saison 2019/2020 a déjà enregistré 336 départs pour 287 participants différents classés. Cette 10ème édition s’annonce prometteuse avec des chronos de qualité et des records qui pourraient tomber dès la semaine prochaine avec 2 manches au programme le mercredi  15 janvier (4ème manche MSTC) et le vendredi 17 janvier (5ème manche du Chrono des Champions) où sera présent l’ensemble des membres de l’équipe de France qui vont jouer leur sélection pour les prochaines coupes du Monde. Cette montée sera le préambule de l’épreuve individuelle du Championnat de France de Ski Alpinisme 2020 qui se déroulera à Courchevel le samedi 18 janvier.

3,2km, 500mD+ : c’est la distance et le dénivelé entre Courchevel Le Praz et Courchevel 1850 que doivent parcourir depuis  10 ans  en contre-la-montre, les concurrents en skis de randonnée pour aller décrocher l’une des médailles ESF propre à la discipline dénommée « La trace ». Un rappel pour situer les niveaux de performance : médaille d’Or en moins de 33min30s, médaille de Vermeil en moins de 42min45s, médaille d’argent en moins de 52s, médaille de Bronze en moins de 1h01mins15s, sans oublier la médaille Finisher qui récompense tout concurrent qui franchit la ligne d’arrivée sans limite de temps.

Depuis le début de la saison, 93 participants ont atteint l’Or, 84 le Vermeil, 48 l’Argent, 35 le Bronze et 27 la Trace Finisher. Une belle récompense qui stimule un bon nombre de skieurs-alpinistes pour donner le meilleur à chaque rendez-vous.

Joris Perillaz-Pessey et Sierra Anderson conservent leurs places de leader.

Cette 3ème soirée n’enregistre pas de record mais de beaux podiums avec Arthur Blanc de l’ESF d’Arêches en 23min53s et Sophie Mollard du Club Multi Sports d’Arêches Beaufort en 28min59s aux 1ères places. Adrien Perret, du club Bauges Montagne Sports en 24min04s, et Emily Harrop, de l’ESF Plagne Aime 2000 en 29min14s, s’emparent de la seconde marche de la boite devant Johann Baujard (ESF la Clusaz) en 24min04s et Laurie Renoton (Bauges Montagne Sports) en 29min52s. Il faut signaler l’intensité de la lutte : les 6 premiers hommes et les 3 premières femmes se tiennent en une minute. Ces belles performances n’ont pas permis d’inquiéter les records provisoires qui restent la propriété de Joris Perillat-Pessey (22min34s) et de l’Américaine Sierra Anderson (28min23s). Toujours fidèle del’épreuve, le rameur le plus titré de l’aviron Français Jean-Christophe Bette (médaille d’or aux Jeux Olympiques de Sydney en 2000 et 5 titres de champion du monde) effectue sa rentrée avec un chrono prometteur de 27 minutes et une 12ème place à la clé.

A noter : pour la semaine prochaine, la 5ème manche du vendredi 17 janvier (Chrono des Champions) est ouverte à tous, et elle sera offerte à tous les participants de la 4ème manche du 15 janvier.

Pour en savoir plus : Infos et résultats : www.courchevelsportsoutdoor.com