Salomon devient pour 3 ans le premium partenaire du Grand Trail de Serre-Ponçon, qui verra sa deuxième édition se dérouler du 16 au 18 septembre 2022 ! 

Avec une proposition « d’ultra autrement » en phase avec le sport, son territoire et l’environnement, ce rdv sportif de la région PACA se voit conforter dans ses propositions autour de l’ultra et du trail running.  

(c)Cyrille Quintard
La première édition du Grand Trail de Serre-Ponçon dans les Alpes du Sud a été un succès en septembre dernier avec 1800 coureurs.
Bruno Laroque (responsable du marketing sportif) de Salomon : « Comme toujours chez Salomon, ce qui nous intéresse dans ce projet c’est la progression d’un nouveau concept innovant. Le Grand Trail de Serre-Ponçon est la parfaite représentation de la nouvelle génération d’expériences ultra running, loin des évènements de masse que nous connaissons tous. Avec Jean-Michel Faure-Vincent, qui nous accompagne dans l’aventure Salomon depuis très longtemps, nous envisageons cet évènement comme une plateforme de test, un laboratoire d’idées pour réinventer l’expérience de l’ultra. C’est une démarche éthique sportive et environnementale poussée à l’extrême, une authentique expérience du « local », un événement à taille humaine en phase avec les valeurs originelles du sport. »
(c)Cyrille Quintard
Pour ce deuxième évènement, l’équipe d’organisation a voulu accentuer son cœur d’ADN en s’adaptant au plus près des exigences du territoire, du sport, et en s’engageant encore plus dans une approche environnementale forte. 
Un engagement fort pour la planète !
Une partie des bénéfices reversés pour l’entretien des chemins
90 % de la signalétique réutilisable
Navettes mises à disposition pour l’acheminement des participants
Limitation stricte du nombre de dossards
Les dotations d’accueil et finishers seront toutes développées et produites dans la région Sud PACA, et plus précisément dans les départements des Alpes de Haute-Provence et des Hautes-Alpes
Les produits pour les ravitaillements comme le fromage, la charcuterie, les bières, les fruits viendront aussi directement des deux départements 
Les plats chauds dans chaque base de vie seront préparés par des prestataires du territoire d’accueil, avec des produits des deux départements
Offres de nuitées avec un tarif privilège à proximité immédiate du départ, limitant l’utilisation des véhicules
Eau plate locale et reconditionnement des contenants pour l’eau pétillante
Non emploi d’hélicoptères pour les prises de vues, acheminements personnels ou matériels (hors secours)
Véhicules staffs électriques ou hybrides
Tri systématique des déchets sur l’ensemble des bases de vie et ravitaillement
Un programme sportif complet et innovant ! En supplément des courses 2021 : 167 km team, 77 km, 51 km et 18 km en solo, deux nouvelles courses viennent compléter le programme, afin de répondre à toutes les inspirations : Le 167km en format solo Un 30km innovant, nommé ‘RDV en Trail Inconnu’ car les concurrents ne vont découvrir le parcours qu’après avoir été déposé en navette par l’organisation sur le point de départ 

Ce numéro part à la rencontre  du trail, avec les plus belles épreuves de l’automne, des rencontres « lumineuses », et bien sûr le plein de conseils pour toutes les envies ! Avec les contributions de d’Ida Nilsson, de Bénédicte Opsomer, de Pascal Jover, de Frédéric Gingreau, de Mickaël Mussard, Yves Mainguy, Bruno Guillot, Eric Razzoli et d’autres encore ! A découvrir au grand galop chez votre marchand de journaux !

On Piste est la nouvelle plateforme gratuite et intuitive, développée par le Groupe Rossignol, pour
accompagner tout au long de l’année les amoureux des sports outdoor pour des séjours sportifs
réussis, quel que soit le niveau et toujours dans le respect des ressources locales.
On Piste remplace, fusionne et modernise les anciennes plateformes Stations de Trail / Stations
Nordik Walk / Espaces R-Bikes / Espaces Ski de Rando / Ski Pursuit. Le contenu est conservé, mais le
design et les fonctionnalités sont améliorés.

(c)Rossignol

Onpiste.com, le site web idéal pour planifier facilement et réussir à coup sûr son prochain séjour
dans une destination sportive !
Partant du constat qu’il vaut mieux passer du temps en nature et au grand air plutôt que sur la toile à
chercher des informations pas toujours fiables et éparpillées sur différents sites internet,
onpiste.com rassemble toutes les informations utiles, pour organiser facilement et rapidement un
séjour outdoor.
§ Une sélection de destinations sportives pour pratiquer le trail, la marche nordique, le vélo et
le ski de rando,
§ Le détail technique et cartographique des parcours balisés,
§ Les points d’intérêts touristiques à ne pas manquer,
§ Les bonnes adresses à proximité pour dormir, manger et louer son matériel,
§ L’agenda des stages, des courses et autres événements sportifs,
§ De nombreux conseils sur le matériel, la technique, les bons plans.
Près de 50 destinations touristiques et sportives On Piste
Tous les contenus proposés sur la plateforme ont préalablement été testés par l’équipe, organiser un
séjour dans une destination On Piste devient une expérience sportive fluide et réussie !
C’est aussi un large choix de destinations sportives, sur des terrains de jeux variés (campagne,
littoral, montagne, urbain) partout en France et dans les pays limitrophes (Belgique, Espagne) :

  • de 40 Stations de Trail
    15 destinations marche nordique
    200 destinations vélo (VTT, gravel, cyclo)
    8 Espaces Ski de Rando
    Retrouver toutes les destinations sur www.onpiste.com

L’appli mobile On Piste, le compagnon de poche indispensable pour vivre et partager ses plus
beaux instants sportifs !
Elle accompagne les sportifs pour :

  1. Enregistrer toutes ses sorties pour garder en mémoire ses traces et ses performances.
  2. Être guidé sur les parcours proposés dans les destinations (guidage vocal et GPS).
  3. Relever des défis en participant à des challenges organisés par les marques et les stations
    partenaires.
  4. Partager son expérience à la communauté, suivre celle de ses amis et des athlètes
    ambassadeurs

Une plateforme engagée et respectueuse des ressources locales
Moins de quantité, plus de qualité, tel est l’objectif de On Piste.
Les passionnés d’activités outdoor sont de plus en plus conscients de la fragilité des milieux traversés et donc de la nécessité de les protéger. On Piste sensibilise les pratiquants pour limiter leur impact sur les espaces de pratiques.
Valeurs clés :
Ethique/ durable : seuls les parcours qui respectent les ressources locales (humaines et naturelles) sont publiés. Outre les sentiers, le site et l’appli valorisent les artisans locaux et les points d’intérêt touristiques de la destination.
Fait maison : tous les parcours mis en avant ont été testés sur le terrain par l’équipe locale
Simplicité : dans l’utilisation des plateformes numériques, l’accès aux destinations, pas de complexité superflue !
Sport bien-être : le sport est avant perçu comme source de bien-être/santé, de découvertes et de rencontres !
Disponible le 10 décembre
Retrouver toutes les destinations sur https://onpiste.com
Télécharger l’appli gratuitement sur Google Play et Apple Store : https://onpiste.com/onpiste-app
Suivre On Piste sur les Réseaux Sociaux : Facebook @OnPiste et Instagram @ onpiste.app

La PTL®, la TDS®, la MCC et la YCC feront bien partie de la prochaine édition du Sommet Mondial du Trail, tout comme l’OCC, la CCC® et l’UTMB®. L’UTMB® Mont-Blanc 2022 aura lieu du 22 au 28 août avec des inscriptions possibles dès le mois de décembre. Dossards solidaires, période de pré-inscriptions, points de qualification et Running Stones, voici tout ce qu’il faut savoir pour participer à l’UTMB® Mont-Blanc 2022.

(c)utmb21-ccc-mc

Les dates du calendrier des inscriptions 2022 :

  • Du 7 au 19 décembre 2021 : inscriptions dossards solidaires (voir conditions d’inscription ici)
  • Du 6 au 18 janvier : pré-inscriptions pour le tirage au sort & inscriptions pour les coureurs prioritaires (voir conditions d’inscription ici)
  • 26 janvier : publication du résultat du tirage au sort
  • 26 janvier au 6 février : confirmation de l’inscription pour les coureurs tirés au sort

Les conditions d’accès à l’UTMB® Mont-Blanc 2022

Pour prétendre à une inscription, tous les coureurs élites et amateurs doivent justifier des critères sportifs suivants :

Coureurs qui ont accumulé des Running Stones

  • Pour la course UTMB® : 1 Running Stone minimum ET un UTMB® Index valide dans la catégorie 100K ou 100M
  • Pour les courses CCC®, OCC, TDS® : 1 Running Stone minimum

Coureurs qui n’ont pas accumulé de Running Stones

  • UTMB® : 10 points acquis entre le 01/01/2019 et le 31/12/2021 (en 2 courses maximum)
  • CCC® : 6 points acquis entre le 01/01/2019 et le 31/12/2021 (en 2 courses maximum)
  • TDS® : 8 points acquis entre le 01/01/2019 et le 31/12/2021 (en 2 courses maximum)
  • OCC : 4 points acquis entre le 01/01/2019 et le 31/12/2021 (en 2 courses maximum)

    Les finishers 2018 des courses de l’UTMB® Mont-Blanc, peuvent également utiliser ces courses comme courses qualificatives. Les coureurs peuvent consulter leur niveau d’avantage pour les inscriptions 2022 sur leur espace coureur.

Pour son grand retour le week-end dernier, les organisateurs de Lyon ont offert aux nombreux aficionados un véritable festival du Trail urbain à la lyonnaise avec l’enchaînement inédit des épreuves du LUT by night le samedi 6 novembre en soirée et les épreuves de Lyon Urban Trail de jour, traditionnellement programmées au printemps, le lendemain le dimanche 7 novembre.
Avec un grand Village départ / arrivée basé durant les deux jours sur la splendide place Saint-Jean, au cœur du vieux Lyon, ce « festival » Lyon Urban Trail a enregistré au final plus de 9 000 coureurs et randonneurs sur les 2 jours et les 9 formules proposées. Un très beau succès compte tenu des contraintes sanitaires fortes encore en vigueur.
La 7ème édition du LUT by night, le samedi 6 novembre proposait 3 formules chrono de 18, 12 et 6 km et une formule rando, principalement tracées dans le Vieux Lyon et sur la colline de Fourvière.

(c)Morgan Bove

Côté masculin, Melvyn Bracon, en pleine préparation pour la Asics SaintéLyon, s’impose sur le 18 kilomètres en 01h14min et 15 s. Il est suivi par Sébastien Hours, en 1h15 et 8s et Adrien Guillonnet monte sur le podium avec 1h16 et 4s. Des temps très serrés entre les trois vainqueurs.

Chez les femmes, Caroline Delord remporte la course en 1h27 et 47s. Elle devance Maëlle Bays, deuxième, d’une dizaine de minutes. Juliana Carbonel, troisième, termine la course en 1h37 et 49s, proche de Maëlle Bays.

Résultats 12 kilomètres

Hommes : Yanis Fleureton / Paul Bardet / Samuel Fonteneau

Femmes : Cécile Delaporte / Alice Gorry / Audrey Provost

Résultats du 6 kilomètres

Hommes : Louis Pujo-Masci / Sébastien Mahia / Stéphane Giordanengo

Femmes : Lauren Marti / Léa Turmeau / Aurelle Audubert

©️MorganBove

Le lendemain, le dimanche 7 novembre, la 13e édition de Lyon Urban Trail proposait 4 parcours chronos plus longs de 37, 24, 14 et 8 km.

Course phare du Lyon Urban Trail, la course de 37 kilomètres rayonnait plus largement sur la colline de Fourvière, la commune de Sainte-Foy les Lyon, la colline de la Croix-Rousse et la commune de Caluire et Cuire. Celle-ci a été remportée par Dominique Renda chez les hommes, en 02h37 et 57s, et la Britannique Victoria Thompson chez les femmes, en 03h16.

Particulièrement en forme en ce moment après plusieurs victoires locales, le lyonnais Dominique Renda fera donc indéniablement partie des favoris pour la prochaine Asics SaintéLyon.

Résultats 37 km

Hommes : Dominique Renda / Sébastien Mahia (également 2e du 6km de nuit) / Timothée Lécroat

Femmes : Victoria Thompson / Audrey Provost (également 3e du 12km de nuit) / Marta Zabbeni

Résultats 24 kilomètres :

Hommes : Hugo Altmeyer / Matthieu Gandolfi / Romain Jacquier

Femmes : Caroline Delord (également 1ère du 18 kilomètres de nuit) / Marion Delespierre / Evangelista Divetain-Pernias

Résultats 14 kilomètres :

Hommes : Nathanael Hittinger / Paul Le roch / Robin Dieumegard

Femmes : Vanessa Berenguer / Agathe Bréchemier / Agnès Fabre

Résultats 8 kilomètres :

Hommes : Louis Pujo-Masci (également 1er du 6km de nuit) / Vincent De Boulatsel / Clément Gagnaire

Femmes : Marie-Laure Dabrigeon / Aurelle Audubert (également 3e du 6km de nuit) / Solène Bartolomei

A noter que plus de 15 % des inscrits avaient opté pour une formule challenge, permettant de combiner des épreuves du samedi soir et du dimanche. Ces 4 challenges ont donné lieu à des classements spécifiques :

  • Challenge LUT Night&day + de 50 km 
  • Challenge LUT Night&day  de 41 à 50 km
  • Challenge LUT Night&day de 21 à 40 km
  • Challenge LUT Night&day de 14 à 20 km 

Tous les sites incontournables qui ont fait la réputation de LYON URBAN TRAIL étaient au programme des différents parcours : piste de la Sarra, Théâtres antiques de Fourvière, montée du Gourguillon, fort de Vaise, parc des Hauteurs, Port de Montessuy, traversée de l’hôtel de ville de Lyon…, et plus de 5000 marches pour le plus grand parcours. Inventé entre Saône et Rhône en 2007, le concept d’Urban Trail, conjuguant sport et tourisme à travers une sorte de journée du patrimoine baskets aux pieds, continue d’essaimer dans toute l’Europe. Mais Lyon la pionnière reste indéniablement la capitale de l’Urban Trail.

Rendez-vous les 26 et 27 mars 2022 pour le retour de Lyon Urban Trail, version diurne, à une date printanière. Ouverture des inscriptions début décembre.

Tous les résultats : https://lut.livetrail.net/

Ça faisait plus de 2 ans que la crise du COVID 19 avait privé Lyon et la communauté running de Lyon Urban Trail, version diurne ou nocturne. Pour son grand retour le week-end prochain, les organisateurs ont choisi d’offrir aux nombreux aficionados un véritable festival du Trail urbain à la lyonnaise avec l’enchaînement inédit des épreuves du LUT by night le samedi 6 novembre en soirée et les épreuves de Lyon Urban Trail de jour, traditionnellement programmées au printemps, le lendemain le dimanche 7 novembre.

Avec un grand Village départ / arrivée basé durant les deux jours sur la splendide place Saint-Jean, au cœur du vieux Lyon, ce « festival » Lyon Urban Trail inédit enregistre déjà plus de 8000 inscrits à 3 jours du départ. Une belle performance compte tenu des contraintes sanitaires fortes encore en vigueur.

Photos de Gilles Reboisson

Samedi 6 novembre : 7ème édition du LUT by night.

La version nocturne de Lyon Urban Trail proposera 4 formules pour tous :

  • Trois parcours chrono légèrement plus courts que d’usage : 18, 12 et 6 km, concentrés sur la colline de Fourvière et la commune de Sainte-Foy les Lyon pour le grand parcours.
  • Une nouveauté ouverte au plus grand nombre : un parcours open non chronométré de 6 km.

Dimanche 7 novembre : 13e édition de Lyon Urban Trail.

La célèbre version diurne du LUT propose des parcours plus longs, dont le fameux 37 km, qui rayonne plus largement sur la colline de Fourvière, la commune de Sainte-Foy les Lyon, la colline de la Croix-Rousse et la commune de Caluire et Cuire.

  • 4 formules chrono 37/24/14/8 km
  • 1 formule Rando sportive 12 km 
Photo de Gilles Reboisson

Découvrez les parcours en ligne : https://www.lyonurbantrail.com/actualites/

A noter que plus de 15 % des inscrits ont opté pour une formule challenge, permettant de combiner des épreuves du samedi soir et du dimanche.

4 challenges* donneront lieu à des classements spécifiques :

Challenge LUT Night&day + de 50 km 

Challenge LUT Night&day  de 41 à 50 km

Challenge LUT Night&day de 21 à 40 km

Challenge LUT Night&day de 14 à 20 km 

Ces challenges donnent lieu à un classement spécifique cumulant les temps et les distances des 2 épreuves.

Bien sûr, tous les sites incontournables qui ont fait la réputation de LYON URBAN TRAIL sont au programme des différents parcours : piste de la Sarra, Théâtres antiques de Fourvière, montée du Gourguillon, fort de Vaise, parc des Hauteurs, Fort de Montessuy, traversée de l’Hôtel de ville de Lyon…, et plus de 5000 marches pour le plus grand parcours. Inventé entre Saône et Rhône en 2007, le concept d’Urban Trail, conjuguant sport et tourisme à travers une sorte de journée du patrimoine baskets aux pieds, continue d’essaimer dans toute l’Europe. Mais Lyon la pionnière reste indéniablement la capitale de l’Urban Trail.

Malgré, un splendide lever de soleil sur le lac d’Annecy ce dimanche matin, le parcours de repli pour la Marathon-Race a été activé hier soir, suite aux conditions météorologiques de samedi (pluie et vent), afin de garantir des conditions de sécurité et de course optimales. Toutes les autres courses se sont déroulées normalement, avec seulement le passage des crêtes du mont Veyrier évité.

ShortRace (16km 950m D+) :

Le premier à passer la ligne d’arrivée ce dimanche matin à 8h34 est le jeune coureur Mael Allaire (Champion du monde de course de montagne junior) avec un chrono de 1h19.

Chez les dames, Caroline Adeline remporte l’épreuve en 1h57.

Sur la ligne d’arrivée Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat auprès du premier Ministre chargé du handicap a accueilli Boris Ghirardi, trailer amputé d’une jambe qui a couru la Short Race en 3h11 minutes.

Marathon-Race (44km et 2460m D+)

Déjà vainqueur en 2018, Thibaut Garrivier remporte pour la deuxième fois la Marathon-Race en 3h54. Initialement inscrit sur la Marathon Expérience, il a choisi de changer la veille et confirme à son arrivée : « Je remercie lorganisation de mavoir permis de basculer car cest vrai que ces derniers jours javais quand même envie dun peu plus de dénivelé. Cette course est le début de ma préparation pour les Championnats du Monde de trail en février 2022, et ma saison commence parfaitement bien.  Après ma victoire sur la CCC et un mois de repos, je reprends doucement mais sûrement ! Ce fut une belle matinée. »

Candice Fertin passe la ligne en 4h35, avec un peu moins de 10 mn d’avance devant sa première rivale, l’iItalienne Julia Kessler. Elle est habituée des premières places (1ère du 23 km du Cross du Mont Blanc et du P’tit Tar en 2021, et signe une jolie victoire sur un format plus long. « Je me suis vraiment concentrée à partir du 30ème kilomètre car le terrain avec la pluie d’hier n’était vraiment pas évident. »

Marathon – Expérience (42km et 2370m D+)

Ce format est dédié à ceux qui souhaitent faire leur Expérience ! Ou pas ! 

Car l’objectif de cette course est de permettre une course pour un défi, un plaisir personnel et pour la satisfaction d’être finisher avant tout. Avec des barrières horaires calculées pour qu’un coureur ayant un indice de performance de 300 points passe l’arrivée !
Tous les coureurs reçoivent la même médaille finisher. Pas de premier, ni de dernier, mais tous des champions !

QUELQUES CHIFFRES

8 formats de courses

5200 coureurs inscrits, 3732 partants

400 bénévoles

Ravitaillements avec des produits locaux et biologiques

4200 tranches de jambon

700 plaques de chocolat

340 kg de bananes

150kg doranges

240 km de fromage Abondance tranchés

700 L de soupe de légumes

Thibaut Garrivier

Durant ces 3 jours, l’organisation a souhaité que malgré le report en octobre et un calendrier des courses très chargé, la 10ème édition tienne ses promesses. C’est chose faite ! Les coureurs, les bénévoles et le public sont revenus dans le village, sur les sentiers avec du plaisir et des sourires.  Les nombreuses animations sur le i-Run MaXi-Village exposants se sont poursuivies tout le week-end, favorisant échanges et rencontres. Bien sûr on attendra fin mai 2022 pour plonger dans le lac !
Stéphane Agnoli, directeur de l’évènement de conclure : « Une équipe solidaire peut renverser les montagnes ! Car oui pour organiser la MaXi-Race en équipe réduite et en seulement 2 mois au lieu de 6 à cause de la crise sanitaire, il faut une équipe de passionnés, et efficace. Et nous l’avons ! Car tous les membres savent mettre de côté leur aisance personnelle au service du plaisir et de la satisfaction des coureurs » ! C’est cela la MaXi-Race. Continuer à écouter les remarques, les bons et mauvais points pour continuer à évoluer de mieux en mieux ! »
 
RENDEZ-VOUS EN MAI 2022
La course revient à sa date historique le dernier week-end de mai.
L’évènement aura donc lieu les samedi 28 et dimanche 29 mai 2022 avec un retrait des dossards la veille des courses.
Les inscriptions ouvriront le lundi 15 novembre 2021 à midi pour tous les formats.
Tous les résultats sur https://maxirace.livetrail.net
Short-Race
1 homme : Mael Allaire (FR) ,1’19’13
1 femme : Caroline Adeline (FR), 1’57’22
Marathon -Race
1 homme : Thibaut Garrivier (FR) 3h’54 ’44
1 femme : Candice Fertin (FR), 4’35’40
 

Candice Fertin

Hier vendredi (jour 1), les portes du i-Run MaXi-Village se sont ouvertes dès 10h sous le soleil ! Une belle ambiance et de nombreuses animations pour le public et les coureurs venus retirer leur dossard. Ils ont pu faire une séance de Yoga avec Camille Bruyas et Perrine Tramoni, déguster la dernière cuvée de François d’Haene ou applaudir les élites de demain !

lls étaient 162 enfants – tous des champions avec le dossard N°1 – nés entre 2012 et 2018 à participer aux 8 courses Mini Race, particulièrement soutenus et applaudis par le public ou les élites d’aujourd’hui comme François ! Ici, l’ambiance conviviale et familiale est garantie !

JOUR 2 SAMEDI 30 OCTOBRE

MaXi-Race : 82km et 5000mD+ ; Un podium International

Ce matin samedi, l’ambiance était plus fraiche pour le départ des courses à 0h. En plusieurs vagues, les 1800 participants de la MaXi Race, Ultra Race, XL Race, XXL Race Race 2 et 4 se sont élancés dans la nuit noire. La première partie de course, s’est déroulée sans fait majeur, malgré de nombreux abandons au pied de la deuxième difficulté (col de la Cochette). Au ravitaillement de Doussard (45km), l’Italien de Courmayeur Davide Cheraz et le Français Gautier Airiau pointent en tête à 4h30 suivis de quelques minutes par Piet Wiersa (NED) et Jimenez Moisés (VEZ).

A 5h30, le comité d’organisation a déclenché en concertation avec le dispositif de sécurisation présent sur le terrain, un parcours de repli à partir du col des Nantets (1426m) en raison des forts vents. Cela a permis d’éviter la partie la plus technique et haute du Roc l’Encrenaz (1572 m), la priorité pour l’organisation étant de préserver et d’assurer la sécurité des coureurs et des secours tout en proposant un parcours ludique et plaisant.

Au classement final, victoire de Davide Cheraz, en 9h45 seulement 1 mn devant Gautier Airiau, suivi 15 mn plus tard par Jimenez. L’Italien confirme : « Ce fut une belle bataille tout au long de la course. J’ai réussi à m’imposer sur la fin et j’en suis très heureux » ! Gautier ajoute : « Une bataille oui, mais surtout une belle émulation et beaucoup d’entraide. J’ai un peu coincé sur la fin mais je suis très content de mon résultat et de notre course ! »

La Suissesse Kathrin GÜTZ remporte le classement féminin en 11h31et se classe 17ème au scratch. « La fin fut compliquée, mais je suis venue avec l’objectif de gagner et je suis première ! Donc tout va pour le mieux. On m’avait parlé de cette belle course et de son paysage, je ne suis pas déçue ! »

                        Davide Cheraz

UltraRace :  108km et 6600m D+ : Victoire du Français Matthis Granet en 14h’21’44

Matthis Granet et l’américain Ben Dhiman ont mené la course de bout en bout. A son arrivée Matthis acquiesce : « Au dernier ravitaillement à Villards-Dessus je n’avais plus que 2 mn d’avance, mais j’étais tranquille, car je savais qu’il ne restait que le mont Veyrier. Je connais chaque virage, chaque rocher, je m’entraine ici, j’ai donc poussé à fond ! J’ai fait une belle balade avec une météo et des conditions parfaites pour moi ! »

Matthis Granet

A 24 ans, Matthis fait partie de la relève. Il s’est particulièrement entraîné depuis le début de l’année sur les pentes du mont Veyrier, chez lui à Annecy, pour tenter de battre le record du monde de dénivelé positif en 24h. S’il n’est pas parvenu à détrôner Aurélien Dunand-Pallaz, qui avait grimpé 17 218 m de D+ en 2020, il n’a rien lâché, signant en juin dernier une performance de haut niveau avec 16 632 m de dénivelé cumulé. Quelques 10 mn plus tard arrivent l’américain suivi par Bastien Fleury (FRA).

A 16h, l’arrivée des premières femmes est annoncée aux alentours de 19h. Erika Brodard (CH) et Carole Bouteille (FR) sont en tête – entre elles, 25 mn – au dernier ravitaillement de Villars-Dessus. Avec l’ascension et la descente du mont Veyrier vers l’arrivée, rien n’est encore joué. Claire France (FR) est à une heure des deux premières.

Tous les résultats sur https://maxirace.livetrail.net

MaXiRace

1 homme : Davide Cheraz (ITA) ,9h’45’49

1 femme : Kathrin Götz (CH), 11h31’13

UltraRace

1 homme : Matthis Granet (FRA) 14h’21’44

Dimanche 31 octobre 2021 Attention, changements d’heure

  • 6h30 : Départ de la Marathon Race – Talloires
  • 7h15 : Départ de la Short-Race – Menthon St Bernard
  • 8h30 : Départ de la Marathon-Expérience, XXL & XL Jour 2 – Doussard
  • 8h45 : Arrivée des premiers coureurs de la Short-Race I-Run MaXi-Village
  • 8h30 : Ouverture du I-Run MaXi-Village exposants
  • 10h30 : Arrivée des premiers coureurs de la Marathon-Race I-Run MaXi-Village
  • 12h15 : Arrivée des premiers coureurs de la Marathon-Expérience I-Run MaXi Village
  • 19h00 : Arrivée du dernier coureur, courses fermées – I-Run MaXi-Village
  • 19h00 : Fermeture du I-Run MaXi-Village eXposants – I-Run MaXi-Village

Dans quelques heures, à 00h00 dans la nuit de vendredi à samedi sera lancée la 10ème édition.

Une édition marquée par une annulation en 2020 et son report du mois du Mai à aujourd’hui, suite aux conditions sanitaires.

Elle est aussi marquée par une nouveauté annoncée dès 2019 : Le format Marathon qui suscite un engouement croissant est dorénavant scindé en 2 courses sur deux tracés bien différents, chacune avec une philosophie totalement différente : la Marathon Expérience & la Marathon-Race. (Départs dimanche matin dès 6h30 pour la Marathon Race et 8h30 pour la Marathon-Expérience)

2 MARATHONS !

La Marathon Expérience (42km et 2370m D+) garde le lieu de départ historique – Doussard, mais le tracé de la course évolue pour devenir un marathon accessible au plus grand nombre.

La Marathon-Race (39 km et 2900 D+) offre un nouveau tracé pour un parcours très exigeant réservé aux coureurs ayant une approche plus compétitive, à la recherche du dépassement de soi et de performance (Indice de performance de 450 minimum).  Avec chaque année, un nouveau parcours, Stéphane Agnoli confirme : « La MarathonRace a pour objectif de proposer un nouveau parcours à chaque édition et qui sera dévoilé uniquement lavant-veille de la course.»

Infos parcours : Dévoilé ce vendredi à 12h00 sur : https://tracedetrail.fr/fr/trace/trace/132029

Ce sont deux kilomètres verticaux qui attendent les coureurs avec tout d’abord la grande montée entre Talloires et le Col des Nantets. La descente qui suit est roulante mais aussi technique avant une deuxième montée exigeante entre Montremont et la pointe de Talamarche. Au sommet, attention au passage technique. Ce parcours réservé à des coureurs aguerris est en totale autonomie alimentaire et en semi autonomie d’eau. Pas de ravitaillement mais la mise à disposition des rampes d’eau sur deux points en bas de vallée.

LES CONDITIONS DE COURSE

Sur toutes les courses, des itinéraires de repli sont pré-balisés, en cas d’activation si les derniers bulletins météorologiques et les conditions sur le terrain obligent. Le comité d’organisation se réunit 3 fois par jour afin d’être opérationnel face à toutes les situations. Lors de la dernière réunion, le Comité d’organisation a pris les décisions suivantes :    

Le kit grand froid est obligatoire pour les coureurs de l’Ultra-Race est vivement conseillé sur toutes les autres courses

La veste “à forte imperméabilité et respirabilité” est rendue obligatoire sur la Fémina et Short-Race

Rappel du matériel obligatoire : A présenter à la remise des dossards où des contrôles seront faits. Aucune dérogation et le dossard pourra être retiré si le matériel n’est pas présenté. Pour la R-Race, il est possible de ne présenter que 2 jeux de matériel obligatoire pour retirer les dossards de l’équipe.

  • Kit Grand froid: 1 couche haut du corps manches longues type polaire + 1 bas long + 1 paire de gants longs + 1 Couvre chef (buff ou bonnet)
  • Veste à “forte imperméabilité et respirabilité” : Obligatoire sur toutes les courses
  • Couverture de survie dans son emballage d’origine et non découpée.
  • Téléphone portable chargé
  • Eau : récipient de 1 litre minimum pour l’Ultra, XXL, XL et MaXi-Race
    – récipient de 0,75 litre minimum pour la R-Race, Fémina, Short, Night et les Marathon
  • Récipient d’eau en plus de votre réserve d’eau (type gobelet réutilisable)
  • Sifflet
  • Lampe frontale en fonctionnement : – Ultra, XXL et XL, MaXi, Night, R-Race, Marathon Race et Expérience sur tout le parcours (prendre une batterie de rechange si nécessaire)
  • Justificatif d’un Pass sanitaire valable entre le 29 et 31 octobre 2021
  • Masque
  • Nourriture
  • Chaussures adaptées (type chaussures de trail).
  • Dossard visible (à placer sur l’avant du coureur. Une seconde puce électronique supplémentaire sera à attacher sur l’arrière du sac à dos).
  • Bâtons autorisés

COMMENT SUIVRE LES COURSES ?
 

Pour suivre les coureurs et voir les résultats des courses : https://maxirace.livetrail.net/

Une page « info live » est disponible sur le site internet de l’évènement qui regroupe des images des webcams sur le parcours, les arrivées en live, les résultats en direct : https://www.maxi-race.org/fr/info-live/

2 lives facebook sont prévus samedi et dimanche de 15h00 à 16h00, avec des invités et tous les résultats !

PROGRAMME DE LEVENEMENT :  Départs et premières arrivées

Vendredi 29 octobre 2021

  • 9h00 – 21h00 : Retrait des dossards sur réservation – I-Run MaXi-Village
  • 10h00 – 19h00 : Ouverture de l’I-Run MaXi-Village exposants
  • 15h00 – 16h00 : Récupération des dossards Mini-Race – I-Run MaXi-Village
  • 16h00 – 17h15 : Départs des Mini-Race – I-Run MaXi-Village

Samedi 30 octobre 2021

  • 0h00 à 1h00 : Départ en vagues de l’Ultra-Race / XXL-Race J1 / MaXi-Race / R-Race / XL-Race J1 – I-Run MaXi-Village
  • 4h00 : Arrivée des 1ers coureurs de la XL-Race Jour 1 Doussard
  • 7h30 : Arrivée des 1ers coureurs de la XXL-Race Jour 1 Giez
  • 8h00 : Départ de la Fémina-Race – Menthon-Saint-Bernard
  • 8h30 : Arrivée des 1ers coureurs de la MaXi-Race I-Run MaXi-Village Annecy
  • 8h30 : Ouverture du I-Run MaXi-Village exposants – I-Run MaXi-Village
  • 9h30 : Arrivée des premières de la Fémina-Race I-Run MaXi-Village
  • 9h00 à 19h00 : Retrait des dossards sur réservation – I-Run MaXi-Village
  • 12h20 : Arrivée des 1ers coureurs de lUltra-Race I-Run MaXi-Village
  • 18h30 : Départ de la MaXi-Night – Talloires Montmin
  • 19h00 : Fermeture du I-Run MaXi-Village exposants – (le village d’arrivée reste ouvert en non- stop pour accueillir les coureurs)
  • 21h20 : Arrivée des 1ers coureurs de la MaXi-Night – I-Run MaXi-Village

Dimanche 31 octobre 2021 Attention, changements d’heure

  • 6h30 : Départ de la Marathon Race – Talloires
  • 7h15 : Départ de la Short-Race – Menthon St Bernard
  • 8h30 : Départ de la Marathon-Expérience, XXL & XL Jour 2 – Doussard
  • 8h45 : Arrivée des premiers coureurs de la Short-Race I-Run MaXi-Village
  • 8h30 : Ouverture du I-Run MaXi-Village exposants
  • 10h30 : Arrivée des premiers coureurs de la Marathon-Race I-Run MaXi-Village
  • 12h15 : Arrivée des premiers coureurs de la Marathon-Expérience I-Run MaXi Village
  • 19h00 : Arrivée du dernier coureur, courses fermées – I-Run MaXi-Village
  • 19h00 : Fermeture du I-Run MaXi-Village eXposants – I-Run MaXi-Village
Photos de Cyrille Quintard

LES FORMATS DE COURSES

Format Ultra : le tour du lac dAnnecy avec une incursion dans les bauges

1 jour = Ultra-Race 108km et 6600m D+/ 5 pts ITRA

2 jours = XXL-Race 115km et 6700m D+/ 5 pts ITRA

Format MaXi : le parcours historique du tour du lac

1 jour = MaXi-Race 82km et 5000mD+ / 4pts ITRA

2 jours = XXL-Race 90km et 4900m D+ / 3pts ITRA

Relais de 2 ou 4 150 relais 2 et 150 relais 4

Format MaXi-Night : la course en équipe sous les étoiles

MaXi-Night 37km et 1500mD+ & 2330m d- / en équipe de 2

Format Marathon : la moitié du tour du lac

42km et 2370m D+ = Marathon Expérience

39km et 3050m D+ = Marathon-Race Indice de performance de 450 minimum

Format court : le quart du tour du lac

16km 950m D+ 100% femme : Fémina-Race et 16km 950m : Short-Race

Et toujours les Mini-race

Briser le signe indien, briser la guigne pour ne pas sombrer dans le « jamais deux sans trois », les Templiers ont vécu l’année 2021 avec cette épée au-dessus de la tête. Au final, après une amputation en 2019 pour cause de tempête puis une annulation l’année suivante, les Templiers ont retrouvé toute leur énergie, leur faste, cette joie communicative de s’unir dans le partage d’une passion. Cette fois, tous les indicateurs caressaient les seuils du beau fixe, côté inscriptions avec 11 000 inscrits dont 1830 pour la Belle de Millau, un Salon du Trail réunissant toute la grande communauté du trail avec plus de 100 exposants et puis, surtout, un grand ciel bleu, le tout dans un contexte post-covid enfin apaisé. 
Chacun, chacune des 9500 inscrits dans la bonne case, sur la bonne distance, à la hauteur de leurs espérances, ont enivré ce grand village Templiers, une vraie fête du sport populaire sans clivage, un vrai brassage avec des Kids, des peoples tel Claude Dartois l’égérie de Koh Lanta adulée par la foule, des anonymes en recherche de plaisir, des ultras en recherche de sensations secrètes et des Elites venues conquérir ces couronnes de lauriers épousant les épaules des vainqueurs.
Chacune des 10 épreuves fut l’occasion de rudes batailles avec soi-même pour la conquête de cet espace d’exception dominé la Pouncho d’Agast et sa montée impitoyable du Cade et des Faux Monnayeurs. Ce fut ainsi le temps des révélations comme le tout jeune Théo Le Boudec, tout juste 20 ans, victorieux sur l’Intégrale des Causses disputée en parallèle de l’Endurance Trail. Sur cet ultra, Vincent Viet, le favori fut au rendez-vous repoussant les assauts d’Aurélien Collet, tous les deux qualifiés pour la Western State 2022 ainsi que Isabelle Dragon et Anne Lise Le Quere chez les féminines. Ce fut également la confirmation de purs talents les jeunes Allaire, Kilian sur la Monna Lisa et Maël sur la VO2 alors que Mathilde Sagnes, membre de l’équipe de France de trail remportait la victoire sur cette même distance courte. 
Quant aux Templiers 2021, après deux années d’interruption, l’impatience était manifeste sur la ligne de départ divisée pour la première fois en 3 vagues soit 2280 coureurs sur les 2640 inscrits. Et la bataille fut à la hauteur de l’enjeu, une course menée sur un rythme endiablé, l’Anglais Jonathan Albon survolant les Grands Causses de toute sa classe. Il s’impose en 6h 32’19’’ devant Sébastien Spehler à 7’10’’ suivi de Benoît Cori, double vainqueur en 2014 et 2015, à 12’26’’.
 
Chez les féminines, la Néo-Zélandaise Ruth Croft déjà vainqueuse en 2018 l’emporte en 7h51’18’’ et confirme le statut international des Templiers. Alors que la seconde place fut très disputée, l’Espagnole Gemma Arenas Alcazar résistant à Julie Roux à 1’25’’ sur ses talons. 
QUELQUES CHIFFRES :
– Année de création : 1995
– 27ème édition
– 9450 inscrits + 1830 Belle de Millau (course au profit de la Ligue Contre le Cancer)
– 97 départements représentés
– 37 nations au départ
– 6613 classés sur les 10 courses dont 1943 sur les Templiers (80 km) – 769 sur l’Endurance Trail (108 km) – 764 sur le Marathon des Causses (35 km) – 720 sur la VO2 (19 km) – 546 sur la Monna Lisa (29 km) – 536 sur la Boffi Fifty (48 km)…
– 1080 bénévoles
– 240 km de sentiers balisés
– Tous les résultats : https://templiers.livetrail.net/
Photos de Cyrille Quintard