En raison des 10 jours de quarantaine obligatoires pour entrer au Royaume-Uni, et la réalisation de deux tests Covid payants, pour les vaccinés et les non-vaccinés en provenance des pays jugés à risque, l’organisation de la Golden Trail World Series a pris la lourde décision de ne pas se rendre en Écosse pour Ring of Steall, et de remplacer cette course par la Skyrhune en France. La situation globale étant en perpétuel changement il est actuellement impossible de savoir si ces restrictions seront encore d’actualité en septembre mais l’organisation se devait d’anticiper pour permettre aux athlètes, aux courses et à tout le staff de s’organiser le plus rapidement possible.

L’organisation de la Skyrhune, déjà finale de la Golden Trail National Series France/Belgique, est honorée d’accueillir également la dernière étape de la GTWS. Remplacer la course au lieu de simplement l’annuler permet à tous les athlètes de pouvoir participer à 3 courses qualificatives sur 6 en alternant entre 3 courtes distances et 3 formats marathon.

Découvrez tous les détails de la course ici : https://www.goldentrailseries.com

Comme pour toute course qualificative de la GTWS 2021 les récompenses demeurent inchangées afin de respecter les minima imposés par la GTWS : 1000 € pour les tops 5 femmes et hommes.

Les règles d’invitation sont également les mêmes que celles prévues pour Ring of Steall :

  • Etre dans le top 10 de sa course précédente (à condition d’avoir participé à 2 courses de la GTWS en 2021).
  • Etre dans le top 10 du classement général après Chiemgau Trail Run (à condition d’avoir participé à 2 courses de la GTWS en 2021).
  • Etre dans le Top 10 du GTC 2020 (à condition d’avoir participé à 2 courses de la GTWS en 2021).

PACKAGE D’INVITATION

TRANSPORT

  • – Voyage au sein de l’Europe : jusqu’à 300 €*
  • – Voyage depuis un pays hors d’Europe : jusqu’à 1000 €*

HÉBERGEMENT

  • – Voyage au sein de l’Europe : jusqu’à 300 €*
  • – Voyage depuis un pays hors d’Europe : jusqu’à 500 €*

En 32 ans d’existence, l’événement pionnier de la 6000D n’aura été absent du paysage trail qu’une seule fois en 2020. Une annulation contrainte et forcée, qui a d’autant plus renforcé cette envie de proposer une 31ème édition à la hauteur des espérances avec des retrouvailles sportives et une convivialité inhérente à l’événement. Tous les efforts nécessaires ont été fournis dans ce sens par l’organisation et les 2200 participants des 9 épreuves, qui ont scrupuleusement respecté  les contraintes sanitaires établies

Suite aux annonces gouvernementales, l’organisation a réagi promptement pour se conformer au protocole sanitaire requis, à savoir :
👉 la présentation d’un pass sanitaire valide ou d’un test PCR négatif pour entrer dans le SAS de départ
👉 la mise en place de tests antigéniques pour les coureurs qui n’auraient pas pu se faire tester au préalable, cette option a été un service proposé par l’organisation,  bonus très apprécié complémentaire 
👉 le port du masque obligatoire dans les sas de départ et d’arrivée, sur les 500 premiers mètres de la course et sur les zones de ravitaillement. Deux masques par coureur obligatoires.
👉des ravitaillements distribués individuellement dans des récipients individuels fournis par les concurrents, dans le respect des gestes barrières.
L’heure était à la bienveillance.
L’ensemble du processus s’est déroulé de manière fluide, avec la satisfaction pour l’organisation de ne déplorer que peu d’absents le jour J par rapport au nombre d’inscrits, et côté participants, la joie de voir l’événement maintenu et le sentiment de se sentir en sécurité quant à toutes les mesures prises.
Focus 6000D : victoire bis pour 2 anciens gagnants
  La course reine et historique de La 6000D représente le 1/3 de l’effectif total des 9 épreuves. Avec ses 67km et 3400m de dénivelé positif, elle est une épreuve incontournable du calendrier tous les derniers week-end de juillet.
Sur la ligne d’arrivée ce samedi 24 juillet à Aime dans la vallée, il y avait comme une impression de déjà vu, avec des ovations pour féliciter les nouvelles victoires de Stéphane Ricard et de la Suédoise Mimi Kotka. Leur expérience sur la 6000D leur a permis de prendre les commandes de cette 31ème édition et de s’octroyer une avance confortable sur leurs poursuivants. Ex-aequo avec Sébastien Spehler en 2013, Stéphane Ricard savoure désormais une victoire individuelle. Triple champion du monde de course en raquettes et adhérent du club Gap Hautes-Alpes athlétisme, il a pris la tête de la course sur la portion de montée vers le glacier pour ensuite faire cavalier seul jusqu’au bout et en terminer en 6h12’26”. Valentin Benard et Yoan Stuck, l’ambassadeur trail de La Plagne, complètent le podium.

Chez les dames, la gagnante Mimi Kotka n’a eu de cesse de remonter des places dans le classement pour se hisser à la 11ème place du scratch. Un peu plus d’1 heure après l’arrivée de Stéphane, elle en termine en 7’16’39” avec plus de 50 minutes d’avance sur la 2ème féminine Stéphanie Reymond et  Isabelle Dragon, qui s’est accrochée pour s’adjuger  la 3ème place devant Jennifer Lemoine, qui échoue au pied du podium à 1 seconde près.

Outre Stéphane et Mimi, un troisième champion de la 6000D pointait présent dans les rangs parmi les 785 partants. Le double vainqueur Dawa Sherpa est revenu sur cette course où il avait brillé en 2007 et 2009. Il se classe à une honorable 57ème place au scratch et 3ème de sa catégorie.
Focus 6D Marathon – nouvelle épreuve 2021 –

La 6D Marathon était la nouveauté 2021 : un parcours de 42km et 2000m de dénivelé positif. Ce nouveau parcours remet au goût du jour le tracé originel de la 6000D, notamment sur la première montée.
La Plagnarde Anaïs Destaing (club VEO2000) et Anthony Veirier ont marqué de leur nom ce marathon en montant chacun sur la première marche du podium. Anaïs a gravi progressivement tous les échelons de la 6000D, en participant à la 6Découverte il y a plusieurs années, puis à la 6D Lacs, et maintenant à la 6D Marathon.     
Les résultats
6000D // 67km  – 3400m D+
Dames 1er : Mimi Kotka – 7h16’39” 2ème : Stéphanie Reymond – 8h07’40” 3ème : Isabelle Dragon – 8h10’33”
Hommes 1er : Stéphane Ricard – 6h12’26” 2ème : Valentin Benard – 6h15’17” 3ème : Yoan Stuck – 6h21’24”
NOUVEAU FORMAT >> 6D Marathon // 42km  – 2000m D+
Dames 1er : Anaïs Destaing – 5h00’08” 2ème : Stéphanie Reymond – 5h06’45” 3ème : Carole Millet – 5h10’51”  
Hommes 1er : Anthony Veirier – 4h03’11” 2ème : Fabrice Varon – 4h05’28” 3ème : Lucas Garbellotto – 4h16’53”
6D Lacs // 28km  – 1500m D+
Dames 1er : Laurie Phai – 3h15’58” 2ème : Séverine Lecoufle – 3h18’32” 3ème : Maëlys Pusset – 3h27’22”
Hommes 1er : Yves Heloury – 2h18’10” 2ème : Théo Arnaud – 2h33’51” 3ème : Ludvik Fernandes – 2h36’07”

Bonne nouvelle, l’UTMB® Mont-Blanc aura bien lieu cette année. L’événement se tiendra du lundi 23 au dimanche 29 août et réunira 10 000 coureurs selon un protocole sanitaire strict. Pass sanitaire, vagues de départs, favoris, voici tout ce qu’il faut savoir sur l’édition à venir.

Le pass sanitaire pour tous : le choix de la sécurité

Avec 10 000 coureurs de 92 nationalités répartis sur 7 courses, l’organisation a fait le choix de la sécurité : tous les acteurs de l’événement seront soumis au pass sanitaire. Coureurs, bénévoles, journalistes, partenaires, prestataires, VIP, tous devront présenter un pass sanitaire valide afin d’accéder à l’événement. Pour rappel, il est possible de justifier d’un pass sanitaire valide en remplissant l’une des trois conditions suivantes :

  • Certificat de vaccination complète (2ème dose incluse)
  • Test PCR ou antigénique négatif récent (moins de 48h)
  • Certificat de rétablissement de la Covid 19

Le pass sanitaire sera contrôlé lors de la remise des dossards pour les coureurs et au moment de la remise des badges qui donnent accès à l’événement pour toutes les autres parties prenantes.   

En ce qui concerne les transports, l’organisation maintient un dispositif exceptionnel pour se rendre au départ des différentes courses, à condition bien sûr de porter un masque à l’intérieur. Les réservations de navette sont d’ailleurs ouvertes sur l’espace coureur de chaque participant depuis le 8 juillet.

Concernant les départs et les arrivées, l’organisation a fait le choix de les espacer dans le temps afin de limiter la densité de coureurs. Les départs seront organisés en trois vagues espacées de 30 minutes pour la TDS®, l’OCC, la CCC® et l’UTMB®. Le départ de la MCC sera donné en 2 vagues. Les coureurs seront avertis de leur vague de départ au mois d’août en fonction de leur Indice de Performance. A noter que le départ de l’UTMB® est décalé à 17h et que les coureurs devront d’abord rejoindre leur SAS de départ au champ du Savoy avant de prendre le départ sous l’arche de la place du Triangle de l’Amitié. La ligne droite sera fermée au public et réservée à l’organisation.



Pour les courses au départ de Courmayeur, la nouveauté réside dans le changement du lieu de départ, puisque les départs de la TDS® (qui aura lieu cette année le mardi 24 août à 15h), de la YCC et de la CCC® seront donnés depuis le Courmayeur Sport Center de Dolonne. Les masques seront bien sûr obligatoires lors des départs et sur les cinq cents premiers mètres de la course. Quant aux ravitaillements, le self-service est supprimé au profit d’un service par les bénévoles. Les arrivées seront aussi soumises à un protocole sanitaire puisque les coureurs pourront profiter de la place pendant 15 minutes pas plus. Là-aussi, masque obligatoire.

Une densité folle et le retour des grands champions

Avec la présence des 10 meilleurs mondiaux sur l’UTMB®, la course s’annonce très disputée. Du côté des hommes, la densité est impressionnante avec plus de 81 coureurs avec le statut élite. L’Américain Jim Walmsley, les Français François D’Haene et Xavier Thévenard font figurent de favoris… sur le papier. Il faudra aussi compter sur Tim Tollefson, qui a terminé à la 3e place de l’UTMB® en 2016 et 2017 et qui aura à cœur de réussir sa course après deux échecs en 2018 et 2019 :

« Après deux échecs difficiles à digérer et une pandémie mondiale, mon impatience de boucler la boucle est plus grande que jamais.  Je retourne dans la vallée avec une flamme ravivée et une conscience encore plus forte de la chance que cela représente de courir ici », commente le coureur américain.

Parmi les coureurs qui peuvent surprendre, le Russe Dimitry Mityaev et l’Espagnol Pablo Villa font partie des outsiders capables de faire une grande course. Il faudra toutefois s’attendre à des surprises avec peu de repères et de courses engrangées par les favoris suite à une saison quasi blanche en 2020.

Chez les femmesBeth Pascall et Courtney Dauwalter trônent en haut du classement des favorites, mais il faudra aussi compter sur les Américaines Katie Schide et Kaytlyn Gerbin, les Françaises Audrey Tanguy et Camille Bruyas, la Suédoise Mimmi Kotka et la Néerlandaise Ragna Debats, auteure d’une très belle performance sur la Western States® 100-Mile Endurance Run pour sa première participation.

«Les courses nous ont tellement manqué et le fait que l’UTMB® puisse avoir lieu cette année est un symbole important pour notre communauté. Ce sera différent en raison des restrictions, mais les montagnes sont les mêmes que d’habitude. Pour moi, l’UTMB® est un voyage personnel, je veux être capable de sentir que j’ai bien fait les choses. Cela n’a rien à voir avec le chrono ou la position mais c’est une question de sentiment intérieur, vous le savez dans votre cœur », explique Mimmi Kotka.En tout, ce sont plus de 170 athlètes élites inscrits sur l’événement, ce qui fait de l’UTMB® Mont-Blanc, le rassemblement le plus prisé de la saison.

Sur la CCC®Luis Alberto Hernando viendra défendre son titre en face de Stian Angermund qui viendra s’essayer à la distance et déjà vainqueur de l’OCC en 2019 ou encore de l’Américain Jared Hazen qui figure parmi les meilleurs coureurs de l’autre côté de l’Atlantique et qui s’entraîne avec un certain Jim Walsmley. Chez les femmesRuth Croft semble intouchable cette saison après sa victoire en Nouvelle-Zélande, puis sur l’Ultra-Trail Australia et sa deuxième place en Californie le mois dernier :

« Après avoir fait une pause de trois semaines après la Western States ® 100-Mile Endurance Run, je commence à reprendre l’entraînement pour la CCC®. La première semaine de retour à l’entraînement n’est pas toujours agréable mais cela ne peut que s’améliorer à partir de maintenant. Les sentiers de Chamonix m’ont bien toujours bien traitée dans le passé et après une année d’absence, je suis heureuse d’être de retour », explique-t-elle.   

Elle devra quand même compter sur plus de 20 athlètes avec le statut élite à l’image de Megan McKenzieEmily Schmitz et Yiou Wang. A noter que le record de la CCC® est détenu par l’athlète chinoise Miao Yao en 11h57 lors de sa performance exceptionnelle en 2018.

Sans oublier les favoris des autres courses :

TDS®
Femmes
Page Holly – Royaume-Uni
Valmassoi Martina – Italie
Mityaeva Ekaterina –  Russie
Mayfield Camelia – Etats-Unis
Bosio Rory – Etats-Unis
Turini Giuditta –  Italie
Rai Mira – Népal
Bohard Manon –  France
Edwards Meredith –  Etats-Unis
Blanchet Juliette –  France
Hommes
Evans Thomas – Royaume-Uni
Krar Rob – Etats-Unis
Fernández Fernández Borja – Espagne
Clemente Mora Cristofer –  Espagne
Wästlund Simen Hjalmar –  Suède
Castaner Bernat Tofol – Espagne
Jung Daniel – Italie
Airiau    Gautier – France
Rueda Santos Gabriel – Argentine
Ramos González Marcos – Espagne

OCC
Femmes
L’hirondel Blandine – France
Yao Miao – Chine
Avilés Castaño Sheila – Espagne
Desco Elisa – Italie
Carrion Gisela – Espagne
Lu Yangchun – Chine
Sagnes Mathilde – France
Bleasdale Julia – Allemagne
Fielder Caitlin –  Nouvelle-Zélande
Comet Anna –  Espagne
Hommes
Hawks Hayden – Etats-Unis
Elazzaoui Elhousine – Maroc
Cardona Coll Oriol –  Espagne
Albon Jonathan –  Royaume-Uni
Bonnet Remi – Suisse
Simpson Robbie – Royaume-Uni
Ueda    Ruy – Japon
Egli Pascal – Suisse
Engdahl Petter – Suède
Wenk Stephan – Suisse

On y court, on y marche, on y rêve en admirant des paysages et c’est ce qu’on aime quand on fait du trail. Les Hautes Vosges d’Alsace recouvrent un large et beau territoire situé dans la partie Sud de l’Alsace, à l’échelle des trois communautés de communes de Thann-Cernay, de la Vallée de la Doller et du Soultzbach, et de la Vallée de Saint-Amarin. Bienvenue aux trailers !

En levant les yeux et en parcourant les sentiers et chemins de cette région, on aperçoit des sommets emblématiques des Vosges qui appellent nos foulées : le Grand-Ballon (point culminant à 1424m), le Markstein, le Ballon d’Alsace… De nombreux lacs permettent aussi de se dégourdir les jambes le long de leurs rives bleutées : le lac de Kruth-Wildenstein, les lacs d’Alfeld, de Sewen, le barrage de Michelbach… Et ce serait dommage de goûter à ce territoire sans le sillonner plus profondément. La Route des crêtes, la fameuse route des vins d’Alsace et les incontournables fermes-auberges sont des musts touristiques à ne pas laisser de côté ! Même le patrimoine ici à une saveur particulière et un attrait pour le plus grand nombre : les randonnées historiques dans le Vieil Armand, les promenades dans les jardins du Parc de Wesserling, la visite de la Collégiale Saint-Thiébaut, du Parc à Cigognes, de la Mine Saint-Nicolas du Silberthal, le Train Touristique Thur Doller Alsace entre Cernay et Sentheim… Vous êtes ici dans un terroir qui a une histoire et une authenticité à partager !

Des itinéraires de trail et de marche santé sur mesure !

La volonté d’offrir un espace dédié au trail digne de ce nom n’est ici pas qu’une déclaration d’intention. C’est un projet lancé en 2019, porté par les trois communautés de communes ainsi que les offices de tourisme de ces territoires et largement soutenu par les divers financeurs publics. C’est la Communauté de communes de Thann-Cernay qui manage le projet et qui a souhaité lui donner une dimension transversale, entre tourisme et environnement, sport et santé. Les coureurs de montagne se souviendront avec émotion que c’est près de Thann, à Willer-sur-Thur, que s’envole chaque année la Montée du Grand Ballon qui en sera en 2021 à sa 40ème édition et qui a fait les grandes heures de cette discipline. Il faut dire que pour un territoire, le trail et la marche santé regroupent beaucoup de qualités : ce sont des activités de pleine nature en expansion qui disposent d’une image positive, qui se déroulent sur 4 saisons, avec un impact environnemental neutre, une utilisation mutualisée des sentiers, et l’opportunité d’une collaboration locale fructueuse entre tous les acteurs impliqués pour le développement touristique harmonieux de leur pays. Il était par exemple clairement indiqué dans le cahier des charges rédigé par Léon Fuchs, chef de projet, que les itinéraires devaient aussi passer à proximité de fermes-auberges ou de petits commerces de produits locaux. En somme, c’est aussi l’occasion d’inciter les habitants à redécouvrir par eux-mêmes les richesses de leur région, et d’en devenir des ambassadeurs et des « protecteurs » !

Pour en savoir plus : www.hautes-vosges-alsace.fr

Dimanche 1er août, le Hoka XTrail Courchevel fait son retour avec 3 nouveaux parcours 11, 22 et 33 km et 6 courses dans un cadre paradisiaque avec possibilité d’effectuer la course en équipe relais à partir du 33 km.
Le Hoka XTrail est qualifié d’un des plus beaux trails des Alpes avec ses parcours traversant le Parc national de la Vanoise : 0 % bitume, 100 % petits sentiers en arête et balcon et des paysages grandioses à admirer en petite foulée.
Suivant le parcours, les coureurs traversent des forêts de pins, franchissent le sommet de la Dent du Villard, parcourent les crêtes du Mont Charvet, dévalent la vallée des Avals…

HOKA X TRAIL COURCHEVEL 2020 (c)S.DEMARD


Samedi 31 juillet :

13h30 – 19h30 : Retrait des dossards des 66, 55, 44, 33, 22 et 11 km Alpinium – Courchevel Le Praz.

Dimanche 1er août :

3h : HOKA XTrail 66 km / 4250 D+ Solo et Trio

5h30 : Hoka Xtrail 55 km / 3650 D+ Solo et Duo

6h30 : Hoka Xtrail 44 km / 2750 D+ Solo ou Duo

A partir de 7h : Remise complémentaire des dossards 33, 21 et 11 km.
9h : KOKA XTrail 33 km / 2150 D+
9h : HOKA XTrail 22 km / 1500 D+
9h : HOKA XTrail 11 km / 600 D+
15h : Remise des prix.

Clin d’oeil Dimanche, l’ex cycliste professionnel Laurent Jalabert, commentateur sur Le Tour de France 2021 s’alignera avec sa compagne Marion Limouzy sur le 44 km, l’épreuve marathon du Hoka XTrail. Une distance idéale pour leur préparation au Grand Raid Réunion.

Pour voir la vidéo du Hoka XTrail 2020, c’est ici.
Infos et inscriptions : www.courchevelsportsoutdoor.com

Offre spéciale Courez et venez accompagné(e) ! Séjournez à l’hôtel Terrésens Les Cascades *** à Courchevel Moriond, en chambre twin ou double en formule petit-déjeuner. L’offre Hoka X-trail comprend : 2 nuits en chambre double ou twin en formule petit-déjeuner, deux forfaits piétons adultes 1 jour.99€/pers/nuit. Plus de détails ici

Après quatre jours de compétition acharnée, c’est Thomas Balabaud, du Team Outdoor Poli qui a raflé la mise du très convoité Ut4M 160 Challenge. Quatre étapes de 40km de course à travers les sublimes et sinueux sentiers des massifs du Vercors, du Taillefer, de Belledonne et de la Chartreuse. Pic, cols, et vastes plaines ont été le terrain de jeu porte-bonheur de Mael Prigent, qui s’est quant à lui adjugé l’autre épreuve reine de cet ultra-trail : le 160 Xtrem, qui ne se courrait que d’une traite !

LES RÉSULTATS

Ut4M 160 Challenge // Hommes

1.     C’est donc Thomas Balabaud qui s’est imposé avec un temps cumulé de 20h15’01” ;

2.     Le tout jeune Jan Gutermann, 21 ans, a bataillé jusqu’au bout et s’installe définitivement à la 2e place en 20h46’30”

3.    Non sans mal, après une troisième étape mouvementée hier, le titan de l’ultra-trail,Aurélien Collet, n’a rien lâché physiquement et surtout pas mentalement, en signant une performance de 20h54’50”, synonyme de 3e place au classement définitif. 

Pour rappel, à l’instar de la célèbre épreuve de cyclisme qui achève aujourd’hui son tour de l’Hexagone, l’Ut4M décerne à la fin de chaque étape, deux maillots :

–      Le maillot de meilleur Grimpeur est remis à l’athlète qui a réalisé le meilleur temps sur les 2 sections montantes chronométrées sur le parcours

–       Le maillot de meilleur Sprinteur est remis à l’athlète qui a réalisé le meilleur temps sur les 2 sections descendantes chronométrées sur le parcours

Maillot de meilleur grimpeur : Julius Ott – 2h55’50”

Belle preuve de ténacité de la part du vainqueur ! Il l’emporte face à Baptiste Galand qui s’est lui aussi bien défendu avec seulement 30 secondes de retard au cumulé sur les 4 jours de course. Nicola Duhail se classe 3e en 3h21”17′.

Maillot de meilleur sprinteur : Eric Herault – 1h41’14”

À peine 8 secondes, c’est ce qui sépare le vainqueur de ses adversaires Antoine Lesavre, 2è et Thomas Balabaud, 3è ! 

Ut4M 160 Challenge // Femmes

1.     Céline Finas a conservé son trône jusqu’au bout et s’adjuge donc la première place des féminines au classement général de cet Ut4M 160 Challenge (69e/427 partants). Elle est arrivée aujourd’hui sur la ligne d’arrivée à Grenoble avec un temps de 26h54’06” au cumulé avec une moyenne de 7,42km/h sur cette 4e et dernière étape.

2.   Anne-Laure Roux a, quant à elle, gagné une précieuse place et se hisse sur la deuxième marche du podium totalisant 27h27’17 ;

3.    Enfin, nous retrouvons Marie-Hélène Posta, qui a bouclé ce midi son dernier jour de course avec un cumul de 28h51’50”, qui lui permet de s’installer à la 3e place. 

Maillot de meilleure grimpeuse : Marie-Hélène Posta – 4h02’57”

Cette dernière l’emporte avec une avance de près de 20 minutes sur sa première poursuivante Anne-Laure Roux. Céline Finas conclut à la 3e place après s’être bien battue durant les 4 jours ! 

Maillot de meilleure sprinteuse : Céline Finas – 2h10’17”

À l’aise en descente, elle l’emporte haut la main devant Anne-Laure Roux et Kathlyne Lavis.

Ut4M 160 Xtrem // Hommes

1.    À la fin, c’est Mael Prigent qui s’est imposé sur cette épreuve très intense, en enregistrant un temps de 29h04’46” ;

2.    Jean-Baptiste Lalart a été distance de quelques minutes par son leader, avec un cumulé de 29h28’21”

3.    Après une victoire sur un ultra-trail la semaine dernière, Alexandre Boucheix alias “Casquette Verte” sur les réseaux, a finalement réussi à décrocher le bronze en remontant de 4 place à mi-parcours.  

Ut4M 160 Xtrem // Femmes

1.    Cette nuit, Lucie Croissant, 6è au scratch général du 160 Xtrem, s’est imposée en tant que meilleure femme de l’épreuve avec 32h08’42” ;

2.     7e au scratch général, la traileuse expérimentée Claire Bannwarth (29 courses courues depuis 2016) est la 2e meilleure femme de l’épreuve avec un cumulé de 23h20’12” ;

3.     Enfin, Sandrine Beranger clôt ce podium avec un temps de 34h56’36”.

Ut4M 100 Master // Hommes
1 – Jacques GUIVARCH
2 – Gérald MOUTIAPOULLE
3 – Matthieu DURAND

Ut4M 100 Master // Femmes
1 – Marion ROUSSELON
2 – Laura MAYNIEL
3 – Pauline GRARDELOURS VIDÉO

Ut4M 80 Challenge // Hommes

1 – Matthieu STOCKER

2 – Alexandre KORENFELD

3 – Mathieu EYMERY

Ut4M 80 Challenge // Femmes

1 – Charlotte CARTIER
2 – Ophelie NEHEMIE
3 – Clémentine VULLIETPHOTOS
crédits photos dans les noms des fichiers

Ut4M 40 Chartreuse // Homme

1 – Nicolas HAIRON
2 – Miguel BALAVEN
3 – Antoine MARIETTA

Ut4M 40 Chartreuse // Femmes

1 – Laure REBUFFET
2 – William DUMAS
3 – Elodie MILETTO

Ut4M 20 Chartreuse // Homme

1 – Veron Apffel DOMINIQUE

2 – Simon HATTON

3 – Louis LALLEMENT

Ut4M 20 Chartreuse // Homme

1 – Veron Apffel DOMINIQUE
2 – Nolwenn BERTAUD
3 – Ingrid LOPERGOLO

Le soleil rayonne de mille feux sur le Parc National du Mercantour pour cette 7ème édition de l’Ultra-Trail Côte d’Azur Mercantour.

@activ’images

Cette édition 2021 était placée sous le signe de la fête et de la vie qui anime de nouveau nos vallées après une année 2020 qui aura marquée lourdement notre région.

@activ’images

Pendant 3 jours, 1900 athlètes se sont élancés sur pas moins de huit épreuves différentes. 5km, 10km, 30km, 75km, 115km, 150km, 180km. Ce ne sont pas les prochains numéros gagnants du loto mais bien le nombre de kilomètres que nos trailers ont avalé sur les sentiers escarpés du Département des Alpes-Maritimes.

@activ’images

Organisé avec le soutien inconditionnel du Département des Alpes-Maritimes, l’UTCAM fait la part  belle à la montagne et se singularise par son littoral à couper le souffle. De la mer à la montagne, telle est la devise de cet évènement qui ne cesse de surprendre. Cette année encore, le départ a été donné le vendredi 9 Juillet à quelques mètres seulement des eaux bleues et claires de la Méditerranée en Principauté de Monaco. Pour la première fois de son histoire, la place du Palais Princier a accueilli le départ de l’UTCAM.

@activ’images

Nous remercions chaleureusement son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco de nous avoir donné la chance de lancer cette 7ème édition dans un lieu si prestigieux.

Plus de 130 coureurs sont donc partis de la Place du Palais pour le VERTICAL 5KM et pour les deux épreuves à étapes de cet UTCAM : le 150 et le 180KM. Le chemin s’élève d’emblée direction La Turbie pour l’arrivée de ce premier VERTICAL 5KM au pied du symbolique Trophée d’Auguste. 

Pour les participants de la version ultra, la course se prolonge direction la vallée de la Roya, tout en admirant la beauté du littoral de la Côte d’Azur et de ses vues imprenables sur la Méditerranée.

Une nouvelle formule par étapes pour relier Monaco à Saint-Martin Vésubie en 2 ou 3 jours (150 ou 180KM).

La Roya, une des vallées dévastées par la tempête Alex et qui a subit de nombreux dommages, se relève doucement. La vie reprend son cours et c’est donc tout un symbole de voir l’arrivée de la première étape à Breil/Roya, sur le tout nouveau pont reconstruit suite aux intempéries.

A Saint-Martin Vésubie aussi le village fourmille en ce vendredi avec le départ du 115KM à 22h. 300 participants, frontale sur la tête, s’en vont escalader les sommets du Mercantour, de la Cime de Peira Cava à la Cime de Piagu en passant par le col du Turini, la Valette de Prals ou encore la cime du Pisset.

L’agitation ne quittera plus Saint-Martin de tout le week-end avec des courses au programme chaque jour. Tandis que les courageux des longues distances arpentent déjà les sentiers, le 75KM puis le 50KM s’élancent au matin du samedi 10 Juillet. A l’instar de la veille, la météo est généreuse et le soleil omniprésent, ajoutant un peu de piment à un parcours déjà ardu et technique.

Tout au long des chemins, ce sont près de 700 bénévoles et 100 médecins/secouristes qui assurent la sécurité des athlètes et les encouragent à se dépasser. La ligne d’arrivée tant désirée est alors franchie au coeur de Saint-Martin Vésubie dans une ambiance de fête et des spectateurs restés en nombre pour célébrer leurs athlètes. Les commerçants vivent également au rythme de la course en restant ouverts toute la nuit, participant à la convivialité de l’évènement.

Avec un 10KM, un 30KM et la dernière étape du 180KM le dimanche, le festival du Trail continue et se prolonge même après l’arrivée au Vésubia Mountain Park. Lui aussi touché par la tempête Alex, cet équipement sportif a accueilli tous les participants en continu pour une récupération optimale. Les équipes de bénévoles et de kinés étaient au petit soin dans une atmosphère de feu, le massage d’après-course laissant place au festin d’arrivée, le tout en musique pour terminer une nouvelle édition de l’UTCAM heureux d’avoir pu remettre un dossard, et fier d’avoir pu le faire dans la Vallée de la Vésubie, au coeur du Département des Alpes-Maritimes.

@activ’images

Pour le côté sportif, les performances ont été au rendez-vous. Nous noterons la victoire de prestige de Benoit Girondel, double vainqueur du Grand Raid à La Réunion, sur le 75KM devant Nicolas Gourdon et le local de l’étape Yohan Viani. Le numéro un mondial actuel Pau Capell, double vainqueur de l’UTMB et de l’Ultra Trail@ World tour, ambassadeur de l’épreuve et annoncé comme grand favori de ce parcours n’a malheureusement pas pu prendre le départ en raison d’une blessure contractée il y a une semaine. Il nous a cependant promis qu’il viendra visiter les beaux sentiers du Mercantour l’an prochain.

RÉSULTATS : 

115KM :

Hommes :

  1. Renaud ROUANET (17:26:58)
  2. Sylvain PERRIN (17:30:36)
  3. Thomas PIGOIS (18:02:40)

Femmes :

  1. Anais MARTIN (21:18:40)
  2. Sandrine PASTOR (23:38:29)
  3. Elise CATEL (27:42:04)

75KM : 

Hommes :

  1. Benoit GIRONDEL (9:27:07)
  2. Nicolas GOURDON (9:55:55)
  3. Yohan VIANI (9:56:50)

Femmes :

  1. Audrey BACILE (15:10:19)
  2. Chloé ARDIZZONE (16:19:54)
  3. Ingrid GUILLAUME (16:44:11)

180KM :

Hommes :

  1. Sébastien MITRANI (34:05:49)
  2. Franck ROZENCWAIG (45:08:22)

Duos :

  1. Frédéric ASCONE / David CODA (33:58:33)
  2. Jean-Jacques CIANELLI / Thomas ROUGER (40:06:01)
  3. Loic LE ROY / Emeric FLEUROT (43:11:54)

150KM :

Hommes :

  1. Sébastien ROBERT (28:09:07)
  2. Guillaume LEROY (35:38:26)
  3. Théo PANIZZI (36:33:51)

50KM :

Hommes :

  1. Hugo DECK (6:33:32)
  2. Valentin VANDELLE (7:40:55)
  3. Aymeric GOLETTO (7:48:07)

Femmes :

  1. Laetitia COLLON (9:13:45)
  2. Manon GRAS (9:26:13)
  3. Marie BRASSEUR (10:16:08)

30KM :

Hommes :

  1. Sébastien POESY (3:00:58)
  2. Esteban OLIVERO (3:04:25)
  3. Florian DEBETTE (3:14:19)

Femmes :

  1. Léa DUHET (3:52:14)
  2. Marion JOLY TESTAULT (3:52:41)
  3. Elisa DYBAL (4:19:15)

10KM :

Hommes :

  1. Germain GRANGIER (0:55:01)
  2. Eric DESCAMPS (0:56:07)
  3. Stéphane GIORDANENGO (0:57:13)

Femmes :

  1. Lisa CONTIER (1:15:05)
  2. Amandine OSSWALD (1:20:46)
  3. Marie-Julie HONORÉ (1:21:32)

VERTICAL 5KM :

Hommes :

Alexis GIGANT (0:27:54)

Stéphane GIORDANENGO (0:28:28)

Julien DELLUS (0:28:40)

Femmes :

  1. Emmanuelle JAEGER (0:36:33)
  2. Sophie BUFTON (0:39:23)
  3. Mariana WEBER (0:39:56)

Les Val Tho Summit Games c’est LE rendez-vous de l’été à ne pas manquer à Val Thorens !

Du 2 au 13 août, de nombreux défis attendent les adeptes du trail. Au cœur de la station la plus haute d’Europe, à plus de 2300m d’altitude, c’est l’occasion rêvée de tester ses performances en profitant de paysages à couper le souffle.

Envie de progresser en trail et de vous perfectionner ? Suivez les ateliers techniques, nutrition et conférences de Julien Chorier (athlète ultra-trailer) et de Jean-Pierre Camm (D.E Athlétisme instructeur en marche nordique).
2 sessions sont prévues :
– du 2-6 août
– et du 13-16 août 

Également au programme :

Le VT Trail Pursuit : 3 parcours pour 3 fois plus de plaisir !

A vous de choisir entre le 10 km – 500 m D+ : Idéal pour se tester en trail, accessible à tous les coureurs, quel que soit votre niveau.

Le 20 km – 1000 m D+ : C’est comme un kilomètre vertical mais sur 20 km, une vraie balade de santé !

Le 42 km – 2200 m D+ : Course qualificative UTMB et Prize Money à la clé… de quoi motiver les troupes !

Pour encore plus de sensations, le VT Speed 3200 : C’est LE kilomètre vertical le plus haut des Alpes, LE défi à relever pour se challenger et tester son cardio : 4,6 km et 1000 m D+…
L’arrivée est prévue au sommet de Grand Fond avec une vue imprenable sur les sommets. Saurez-vous battre le record ?

Alors, vous êtes prêt à relever le défi ? Ça tombe bien, les inscriptions sont ouvertes ! Rendez-vous ici : https://reg-livetrail.net/valthosummitgames/select_competition

Fin de 3 jours de trail dans des conditions météorologiques idéales à Val d’Isère pour les 7 courses Odlo High Trail Vanoise et pour la première édition du Trail des 5 Vals. Quelques 1500 traileurs étaient présents à Val d’Isère du 9 au 11 juillet 2021 à l’occasion d’un week-end pour les coureurs de tous niveaux  : du trail de 75 km en étapes sur 2 jours, à la course jeunes en passant par le KV et le trail solidaire de 9 km.

Photo de Yann Allègre

La marche et le trail solidaires parrainés par Clément NOËL, athlète du Clud des Sports de Val d’Isère, ont permis de soulever 3 168 € pour la lutte contre le cancer du sein.

Côté participants, la température est prise  : on retrouve cette année des coureurs heureux  de remettre un dossard, heureux de découvrir de nouveaux paysages avec le Trail des 5 Vals, heureux de courir pour l’association Odyssea.

C’ était cette année la première édition du Trail transfrontalier des 5 Vals qui empruntait en partie les parcours du Trek Nature Grand Paradis Vanoise. L’objectif était de refaire vivre les sentiers historiques à travers ce trail, de reconnecter les villages frontaliers d’Italie et de France dans un projet sportif commun. Chaque commune a participé avec ses bénévoles et ses connaissances du terrain. Le Club des Sports de Val d’Isère est fier d’avoir pu offrir aux traileurs deux jours sur nos sentiers et nos glaciers à travers un des trails les plus extrêmes d’Europe.

Chiffres  par courses :

22 participants au départ du Trail des 5 Vals 74,7 km pour 5540 m de D+ 

131 finishers au Odlo High Trail Vanoise – 72 km pour 5400 m de D+

46 Finishers pour le Ultimate 5 – 72 km pour 5400 m de D+ et 20 km et 1000 m de D+

305 finishers au Trail des 6 Cols – 42 km pour 3 500 m de D+

244 finishers au Trail des Balcons – 20 km et 1000 m de D+

17 finishers au Trail Jeune

167 finishers au Trail Odyssea – 9 km et 300 m D+

110 finishers pour les Championnats de France de Kilomètre Vertical FFA 

50 finishers pour les catégorie OPEN du Kilomètre Vertical

Rendez-vous mi-juillet 2022 pour la prochaine édition du High Trail Vanoise, week-end de trail pour tous.

Informations & Résultats :

www.high-trail-vanoise.com

Pour sa quatrième édition, 800 warriors se sont élancés à l’assaut de la course la plus raide du monde. Thibault Anselmet et Emily Harrop pulvérisent
les compteurs et signent deux nouveaux records !

Une épreuve unique et intense au cœur des Alpes 

Ajoutez 36 degrés de pente, 185 mètres de dénivelé positif à une altitude de 1 300 mètres : vous obtenez le 400 mètres le plus intense du monde. Ce samedi 10 juillet, 800 coureurs amateurs et professionnels ont retrouvé le goût de l’exploit dans un subtil mélange d’émotions. En individuel ou en équipes, il sont tous venus affronter le Red Bull 400, dont l’accomplissement procure une satisfaction inégalée une fois arrivé au sommet! Tous ont fait preuve de sang froid et d’endurance sur la mythique K-Zone où les participants s’agrippent à un filet pendant l’effort.  Cette montée infernale est la partie la plus raide de la course qui se situe à 120 mètres après le départ et représente une longueur de 160 mètres pour 36° d’inclinaison. Puis arrive la seconde partie de la course : le tremplin et le sprint finale où athlètes et amateurs puisent au fond de leurs réserves avant de franchir la ligne d’arrivée … à bout de souffle.

Deux nouveaux records pour la quatrième édition 
 Deux membres de l’équipe de France d’alpinisme s’imposent sous le soleil de Courchevel :  Thibault Anselmet signe un nouveau record de France en 3min20 et bat de peu Thibault Baronian, champion historique de la course. Sur l’épreuve féminine Emily Harrop explose les compteurs et établit un nouveau record également, en 4min29
” C’est une épreuve particulière, courte et intense, cette victoire fait vraiment du fait bien au moral ! ”  Emily Harrop.

” Cette année, j’ai eu des bons résultats en ski alpinisme, je savais que j’étais en forme aujourd’hui, surtout sur ce type de format. Je suis venu ici pour gagner, j’ai donné le meilleur de moi-même “ Thibault Anselmet. 

– RÉSULTATS – 
Podium femmes

1.Emily HARROP 4min29
2. Lena BONNEL 4min39
3. Marianna JAGERCIKOVA 4min49

Podium hommes
1. Thibault ANSELMET 3min20 (Nouveau record)
2. Thibaut BARONIAN 3min24
3. Fleury ROUX 3min33