Sous le soleil de la vallée de l’Ubaye, les 900 participants de l’Ubaye Snow Trail 2020 ont pu profiter de conditions exceptionnelles pour parcourir les 9 ou 22 km du parcours.

Dans un décor nordique typique de la Haute-Vallée de l’Ubaye, les trailers se sont élancés depuis le site de ski de fond de Saint-Paul-sur-Ubaye. L’ambiance chaleureuse et les conditions idéales ont permis aux participants de profiter d’une matinée idéale pour démarrer les vacances d’hiver.

Sur le 9km masculin, Clément THOMAS s’est une nouvelle fois imposé en 35’14, améliorant ainsi le temps qui lui avait permis de l’emporter l’année dernière. A l’aise en Ubaye, il soulignait son attachement à l’Ubaye Snow Trail à l’arrivée : « C’est une course que j’apprécie vraiment. Le parcours est super et très varié, l’organisation et la météo étaient parfaites. C’est l’idéal ! » Il devance Just SOCIATS-ASCENSIO et Oriol CANELLAS, deux coureurs catalans qui viennent compléter le podium. Chez les femmes, c’est l’Aixoise Diane HUEBER qui s’impose en 46’, quelques secondes devant Aurélie MATHIEU qui s’empare de la 2e place en 46’11. A peine plus loin, Claire BRUN monte sur la 3e marche du podium de cette course qui se sera courue sur un rythme particulièrement rapide !

Sur le 22km féminin, personne n’a pu empêcher Maryline NAKACHE de s’imposer. Déjà vainqueur l’année dernière, elle a amélioré son chrono de dix minutes pour triompher en 2h14’23. Irina MALEJONOCK termine deuxième avec un temps pourtant impressionnant de 2h22’24, tandis que Camille ROLIN vient compléter le podium.

Maryline NAKACHE

Chez les hommes, la bataille a été rude entre Arnaud LESPRILLER et Sébastien POESY. Le premier nommé s’impose en 1h51’49, une petite minute devant son premier poursuivant. Pour sa première participation, le coureur de Valberg était ravi à l’arrivée : « Je me suis régalé ! Pour une première en Ubaye, je ne pouvais pas rêver mieux. La course était difficile mais j’ai su accélérer quand il a fallu et tenir jusqu’au bout. C’est une belle journée ! ». Julien BRUNET monte sur la 3e marche du podium. Une jolie progression pour celui qui avait fini 5e l’année dernière.

Arnaud LESPRILLER

Crédits photos : @Rémi Morel

RESULTATS DU 9KM

Chez les femmes :

  1. Diane HUEBER – ACA Aix-en-Provence – 00:46:00
  2. Aurélie MATHIEU – CS Provins Athlétisme – 00:46:11
  3. Claire BRUN – Non licencié – 00:46:24
  4. Silvia LL-AUGE – Catalunya – 00:46:34
  5. Elodie ROUSSEL – Aix Athlé Provence – 00:47:29

Chez les hommes :

  1. Clément THOMAS – EAC – 00:35:41
  2. Just SOCIATS-ASCENSIO – Catalunya – 00:36:04
  3. Oriol CANELLAS – Catalunya – 00:37:08
  4. Grégory HENNION – CSPA Provins Athlétisme – 00:38:30
  5. Numa ARNAUD – Non licencié – 00:39:40

RESULTATS DU 22KM

Chez les femmes :

  1. Maryline NAKACHE – WWA Ultra – 02:14:23
  2. Irina MALEJONOCK – A3S – 02:22:24
  3. Camille ROLIN – Non licencié – 02:33:24
  4. Virginie ALZIEU – Non licencié – 02:37:29
  5. Karyna JACQUES – UST – 02:38:06

Chez les hommes :

  1. Arnaud LESPRILLIER – Alpimotion – 01:51:49
  2. Sébastien POESY – Purexpert/Valberg – 01:52:50
  3. Julien BRUNET – Team Provence Endurance – 01:56:17
  4. Oscar GIRALDEZ – Catalunya – 01:56:24
  5. Nicolas MAZETIER – Team Mermillod Triathlon – 02:03:30

Depuis une décennie, le ski alpinisme, discipline qui regroupe les caractéristiques d’endurance, de glisse et de nature, est un sport en plein essor. Le matériel, toujours plus performant, représente aussi un vecteur essentiel du développement de cette activité accessible à tous. La station de Courchevel a su prendre la vague au bon moment en créant en 2012, le premier parcours de ski de randonnée damé, sécurisé et balisé. Un pari un peu fou au départ mais qui a su très vite séduire les passionnés et surtout la clientèle qui a apprécié cette discipline écologique dans un milieu naturel sans risque d’avalanche du fait que 80% de l’itinéraire sillonne la forêt. Ce parcours de 3,2km pour 500m D+ dénommé aujourd’hui « Millet Ski Touring » a très vite donné naissance à son grand frère baptisé « Plum KV » avec ses 1000m D+ sur 5km. Depuis cette saison, un nouvel itinéraire a vu le jour au départ de Courchevel Village jusqu’au col de la Loze (Alt. 2304m) de 820m D+ pour 4,8km dénommé Plum MOONtain Races. Des centaines de skieurs randonneurs arpentent chaque jour en hiver ces tracés. Aujourd’hui, le ski alpinisme est devenu, pour la station de Courchevel, un vecteur majeur dans son programme de diversification de ses activités.

La création en parallèle des 2 courses organisées par le Club Courchevel Sports Outdoor Montagne, les « Millet Ski Touring » et les « Plum MOONtain Races» sans oublier les « Plum KV » organisées au cours de ces 5 dernières années, a fortement contribué à ce développement spectaculaire. Pour preuve ce mercredi 12 février, la 9ème manche des Millet Ski Touring a rassemblé 103 participants dont un bon nombre de ressortissants étrangers notamment russes et britanniques.

Nicolas Reymond a réalisé la meilleure performance de la soirée en 23min49s devant Jean-Christophe Bette, multi médaillé olympique et mondial de l’aviron français, qui monte pour la première fois de la saison sur la boite avec un temps de 25min56s. Sébastien Bedu, leader dans la catégorie vétéran, complète le podium en 26min30s.

Nicolas Reymond

Jean-Christophe Bette

Chez les filles, belle représentation de la Société des 3 Vallées avec la victoire de Véronique Lathuraz en 32min08 et la troisième place de Stéphanie Pommat en 34min09s. La jeune cadette Louna Broche, sociétaire de Méribel Sport Montagne, s’intercale en 34min07s et reste en tête de sa catégorie en 31min48s.

Véronique Lathuraz
Louna Broche

La 11ème des Millet Ski Touring programmée le mercredi 26 mars sera, entre autres, le support de sélection pour le Championnat d’Europe de Ski Alpinisme 2020, qui se déroulera en Italie à Madona Di Campiglio du 2 au 5 avril, pour les “Cadets” et “Juniors” ! Le classement provisoire de ces catégories pour les « Millet » est l’apanage de Pierre Ferreol (26min43s) et Louna Broche (31min48s) en cadet, Pablo Giner (25min08s) et Grace Staberg (28min56s) pour les juniors.


Podium (GàD) :Jean-Christophe Bette, Louna Broche, Véronique Lathuraz, Nicolas Reymond et Stéphanie Pommat (Sébastien Bedu absent)

2ème manche des Plum MOONtain Races Courchevel pour la Saint-Valentin !

Initialement programmée lundi 10 février, jour de pleine lune, la seconde manche des Plum MOONtain Races a dû être décalée à cause d’une importante tempête sur le haut du domaine, au vendredi 14 février, le jour de la Saint-Valentin ! Pour l’occasion, les inscriptions seront offertes à tous les couples qui vont pouvoir immortaliser cette soirée dans un décor grandiose en ski de randonnée sous les étoiles. La dégustation d’une bonne soupe au chaudron et d’un buffet savoyard au restaurant d’altitude « Le 1928 » précèdera la descente aux flambeaux encadrée par les moniteurs ESF. Une réduction de 4€ sur le prix d’inscription (15€) sera également offerte à tous les coureurs ayant participé à la 9ème manche des Millet Ski Touring.

Prochains rendez-vous :
2ème Plum MOONtain Races  Courchevel le vendredi 14 février 2020
10ème Millet ski Touring Courchevel le mercredi 19 février 2020
Pour en savoir plus : Infos et résultats : www.courchevelsportsoutdoor.com

150 km, dont 22 km de ligne de crête avec une vue à 360° à couper le souffle ! 7000 m de dénivelé / 6 points ITRA !

Ultra de Provence est un ultra-trail qui se court exclusivement en équipe de 2, et cela va permettre à chacun des équipiers d’aller plus vite, d’être plus fort et de partager plus d’émotions grâce au tandem.

C’est une expérience qui va pouvoir se construire dès maintenant pour être prêt le jour J. C’est aussi un retour aux origines du trail avec un parcours sans balisage pendant près de 80 km, dont il faudra suivre la trace téléchargée sur une montre ou sur un smartphone.

L’ultra de Provence, c’est le 23 mai, ne tardez pas à vous inscrire ! (tarif préférentiel jusqu’au 28 février)
https://thp.reg.livetrail.net/

Avis aux aventuriers et tous ceux qui souhaitent sortir de leur zone de confort : les 28 et 29 mars prochain, profitez d’un week-end sportif dans la station de Trail Bagnoles Normandie que vous ne serez pas près d’oublier. 

Au programme : un stage d’exception en compagnie de Nathalie Mauclair, double championne du monde de trail, et Emmanuel Weber, fondateur de Ew Sport Concept’ et entraîneur de triathlon.

Le cadre naturel et préservé de la forêt des Andaines deviendra le terrain de jeu idéal pour progresser en trail mais surtout se faire plaisir.

Jour 1 : Préparation, conseils et entrainement

Après une arrivée matinale à 8h au Gîte de la Passée et un bon café, mesurez votre vitesse au cours d’un atelier VMA avec des séances de prises de vues pour une analyse personnalisée en fin de journée. Nathalie Mauclair vous initiera à l’utilisation des bâtons dans les montées et descentes pour vous donner toutes les chances de progresser.

Un repas traiteur adapté à la pratique sportive vous attendra le midi. 

Puis à 14h30, direction la forêt pour mettre en pratique les conseils prodigués par Nathalie Mauclair. Après cette sortie et un bon buffet du terroir où se partagent les expériences des coureurs, Nathalie Mauclair partagera ses trucs et astuces pour progresser et anticiper pour être pleinement en forme le jour J.

Jour 2 : Top Chrono

Une bonne nuit au Gîte, un petit-déjeuner sportif et une présentation 360° de Bagnoles de l’Orne en 30 minutes au bord du lac permettra à chacun de découvrir les sites emblématiques de la station et d’écouter les anecdotes du guide.

Puis top chrono ! C’est parti pour plus de 20km de trail en petits groupes dans la forêt jalonnée d’obstacles naturels, dans une ambiance paisible et ressourçante.

Retour au gîte pour une séance d’étirements et de renforcement musculaire et pour un repas traiteurs adapté et sain. Les sportifs pourront ensuite échanger avec Nathalie Mauclair sur son parcours afin qu’elle partage ses expériences.

Dans l’après-midi, profitez d’une séance d’automassage et d’une séance running yoga pour finir la journée sous le signe du bien-être et du cocooning.

Rochers de l’Ermitage

Le running Yoga c’est quoi ? 

Unique et novateur, le running yoga est une pratique spécifique du yoga qui permet d’améliorer ses performances, d’apprendre à mieux respirer et d’installer le relâchement au cœur de l’effort, pour que courir reste toujours un plaisir ! 

1. Le week-end 1 nuit « Trail avec une championne »   390€ par personne

– 2 jours /1 nuit au Gîte de groupe de la Passée

– 1 café d’accueil, 1 petit-déjeuner, 2 déjeuners et 1 dîner traiteur, boissons incluses

– 2 jours d’activités variées encadrées par Nathalie Mauclair et Emmanuel Weber

– 1 découverte de la ville

2. Le week-end 2 nuits « Trail avec une championne »   410€ par personne

– 2 jours /2 nuits au Gîte de groupe de la Passée

– 1 café d’accueil, 2 petits-déjeuners, 2 déjeuners et 1 dîner traiteur, boissons incluses

– 2 jours d’activités variées encadrées par Nathalie Mauclair et Emmanuel Weber

– 1 découverte de la ville

3. Le week-end sans hébergement « Trail avec une championne »   370€ par personne

– 2 jours sans hébergement, ni petit-déjeuner

– 1 café d’accueil, 2 déjeuners et 1 dîner traiteur, boissons incluses

– 2 jours d’activités variées encadrées par Nathalie Mauclair et Emmanuel Weber

– 1 découverte de la ville

Penser à apporter un sac à dos, des vêtements imperméables et adaptés au trail, le nécessaire de toilette, de bonnes chaussures et une lampe frontale.

Vous pouvez apporter également des bâtons, pharmacie personnelle et papier toilette biodégradable.

N’oubliez pas votre appareil photo pour un maximum de souvenirs !

Informations / réservations /hébergement :

Office de tourisme

02 33 37 85 66

tourisme@bagnolesdelorne.com

www.bagnolesdelorne.com

Exploring Group, organisateurs du Gaoligong by UTMB®, a annoncé le report de l’édition 2020 en raison de la propagation du coronavirus dans toute la Chine.

Course de trail longue distance de référence sur le continent, le Gaoligong by UTMB® devait à l’origine se dérouler du 21 au 23 mars dans les montagnes préservées du Gaoligong, situées dans la province du Yunnan, à cheval sur la frontière sud-ouest de la Chine et le nord du Myanmar.

Les inquiétudes concernant le coronavirus ont conduit à l’annulation ou au report de tous les événements sportifs dans le pays, et les organisateurs du Gaoligong by UTMB® ont confirmé leur intention d’organiser la course du 18 au 20 décembre, si la situation s’améliore.

Compte tenu de la propagation continue du coronavirus et pour soutenir les efforts de prévention des épidémies du gouvernement, nous avons pris la décision de reporter l’édition 2020 de Gaoligong by UTMB® “, a expliqué Yanping Zhang, directeur général d’Exploring Group pour le Yunnan. ” La santé publique est notre première priorité. Pour nous assurer d’accueillir l’événement en 2020, à un moment où les conditions météorologiques seront appropriées, nous allons maintenant nous efforcer de fixer une date en décembre. Nous sommes également en contact étroit avec le gouvernement municipal de Tengchong et les autorités locales afin de continuer à suivre l’évolution de la situation “.

L’événement avait déjà attiré 5 000 participants qui devaient courir dans les contreforts de l’Himalaya autour des montagnes du Gaoligong, un site du patrimoine mondial de l’UNESCO, sur quatre distances – 165 km, 130 km, 55 km et 35 km.

Les coureurs qui se sont déjà inscrits à l’événement pourront reporter leur inscription au mois de décembre ou ils seront intégralement remboursés.

Catherine Poletti, présidente UTMB® Group, a commenté : ” La santé et la sécurité de notre personnel, des participants et des spectateurs sont d’une importance capitale. Nous continuerons à soutenir nos partenaires d’Exploring Group tant que les mesures nécessaires pour assurer la sécurité du Gaoligong by UTMB® sont prises. c’est un événement extraordinaire qui offre aux coureurs l’opportunité d’explorer les sentiers préservés de la Chine “.

Retrouvez toutes les mises à jour et informations sur le report d’inscription ou les remboursements sur le site officiel de l’événement. (http://mtgaoligong.com)

L’UTMB® renouvelle sa collaboration avec le dessinateur lyonnais, Matthieu Forichon. Après une première affiche haute en couleur en 2019, dans un style caractéristique du dessinateur, le créateur de Des Bosses et Des Bulles® signe une deuxième création, en guise de deuxième opus qui fait la part belle à l’émotion et à l’expérience de chacun sur la course. Retour en images sur le processus de création du visuel de l’UTMB® 2020

C’est une collaboration qui a vu le jour alors qu’il est en vacances au pays du Mont-Blanc. Le coureur et dessinateur se rend sur l’UTMB® en tant que spectateur. “En ultra, j’aime bien revenir sur les courses que j’aime. En dessin c’est la même chose” explique-t-il. Un séjour qui lui donne des envies de déclinaison, dans la lignée des affiches de blockbusters américains. “J’ai eu pas mal de temps pour réfléchir entre 2019 et 2020, cela s’est fait en une heure, le soir de l’UTMB®. Les premiers dessins ont commencé en sirotant une bière et en griffonnant sur le bloc-note de l’hôtel.” Les premières inspirations prennent forme, le visuel 2020 sera signé Matthieu Forichon.

Après une première création qui rendait hommage à tous ceux qui font l’événement, riche en détails et en clins d’oeil, l’illustrateur s’attaque à une autre facette de l’événement, celle des émotions et de la place qu’elles occupent pour chacun lors de la course. Une inspiration qu’il explique avoir trouvé sur… la ligne d’arrivée de la CCC® : “Je me suis fait la réflexion que dans ces grands événements, si on y prête attention, on arrive toujours à trouver des choses qui nous touchent personnellement. Je suis partie d’une émotion entraperçue place du Triangle de l’Amitié. Celle d’un supporter et ami de Luis Alberto Hernando qui a fondu en larmes lorsque son ami est arrivé, c’était le nouveau vainqueur de la CCC®.”

Des émotions qui “nous font déplacer des montagnes“, que l’on soit supporter, coureur, bénévole… chacun peut vivre ces moments intenses, donner de son temps, de son énergie, créer l’exploit. “J’ai voulu faire ressortir toutes ces émotions partagées entre les coureurs, sa famille, les bénévoles, les supporters…” En somme, un visuel qui s’adresse à tous, aux passionnés, aux spectateurs, aux amateurs, un visuel à l’image de l’événement : “L’UTMB® c’est des supporters de tous les horizons, des coureurs du monde entier et des visages que l’on a plaisir à retrouver“. Avant de conclure, “ce qui lie toutes ces personnes, c’est aussi, un peu, la montagne“.

Matthieu Forichon


Né à Lyon en France en 1976, Matthieu Forichon quittera en 2001 sa profession d’ingénieur en traitement de l’information pour se consacrer pleinement à l’illustration. Autodidacte et passionné, Matthieu Forichon découvre la course à pied, d’abord en complément de ses entrainements de sports de combat puis comme discipline à part entière. Après quelques courses parmi les plus connues, il crée en 2012 Des Bosses et Des Bulles® pour parler de ce sport par le biais du dessin humoristique. Le site connait un rapide succès et est nommé Meilleur blog de trail en 2012 lors de l’Endurance Trail Festival. Deux recueils des illustrations publiées depuis 2012 ont été édités aux éditions René Charles. Depuis Matthieu mène de front ses illustrations publicitaires au sein de son agence, le développement de la marque Des Bosses et Des Bulles® et les courses de trail.

Matthieu Forichon sur la TDS® en 2017
©Flash-Sport pour UTMB®

LE RÉSEAU SOCIAL DES SPORTIFS POURSUIT SON ASCENSION EXPONENTIELLE EN CE DÉBUT D’ANNÉE

Créé en 2009, Strava connaît une croissance sans précédent qui a amené la plateforme à passer deux caps majeurs en ce mois de février, puisque 3 milliards d’activités ont été enregistrées par les 50 millions d’utilisateurs que comptent désormais la plateforme.

Une réussite que le réseau social des sportifs doit avant tout à ses athlètes, au cœur du dispositif, comme le souligne Michael Horvath, CEO de Strava : 

« Je remercie les millions d’athlètes aux quatre coins du monde qui ont rejoint la communauté Strava et ont aujourd’hui enregistré plus de 3 milliards de sessions running, vélo, natation, randonnée et autres activités. Il ne se passe pas un jour sans que notre staff soit concentré sur les besoins des athlètes, toujours à la recherche des futures expériences innovantes qui les connecteront à ce qui les motive et rythme leur vie athlétique ».

La présence de Tófol Castanyer dans l’Advanced sera l’un des débuts les plus attendus de l’événement qui se tiendra entre le 4 et le 8 mars.

Tófol Castanyer (Photo- Alphafoto)

Certains des meilleurs coureurs de la planète auront l’occasion de porter le dossard de la Transgrancanaria HG pour la première fois lors de sa 21e édition. Chaque année, l’île reçoit le meilleur du monde en World Trail running. Cette année encore, d’illustres coureurs feront leurs débuts dans l’épreuve.

Fuzhao Xiang

La présence de l’athlète des Îles Baléares, Tófol Castanyer, a été célébrée par tous. Castanyer est considéré comme l’un des meilleurs athlètes de longue distance de l’histoire. Dans sa deuxième course de la saison, il fera ses débuts dans la Transgrancanaria pour se tester à 47 ans sur la distance de 65 km de l’Advanced. Le coureur de l’équipe Salomon se distingue par son palmarès spectaculaire, qui comprend une 2ème place à l’UTMB et une victoire à la CCC.

Peiquan You

La Classic de 128 km accueillera pour la première fois certains des meilleurs coureurs du monde. La catégorie féminine sera renforcée par les débuts déjà confirmés de Mimmi Kotka et Audrey Anguy, ainsi que de la championne des Western States de 2016, Kaci Lickteig. En outre, l’événement bénéficiera de la présence des champions du Hong Kong 100 Ultramarathon et des leaders actuels de l’Ultra-Trail World Tour, Pejguan You et Fuzhao Xiang.

Kaci Lickteig

Le marathon de Transgrancanaria va également accueillir un certain nombre d’athlètes d’élite. Eli Gordon, Anna Comet, Virginia Pérez Mesonero et Mireia Pons ont ainsi choisi la distance de 42 km pour faire leurs débuts dans la plus importante course de l’île. De plus, ce sera la première présence dans la course d’Andreu Simón et de Mario Olmedo, deux des coureurs les plus prometteurs du trail espagnol.
Pour plus d’informations, voir www.transgrancanaria.net

Les flocons étaient de retour ce mercredi 29 janvier ce qui a sûrement contraint bon nombre de participants à faire l’impasse sur cette 7ème manche des MSTC. 98 skieurs alpinistes n’ont pas eu peur de la neige, et ils ont eu raison car l’accalmie est arrivée quelques minutes avant le premier départ de ce contre-la-montre à 18h20. De plus, les organisateurs du club Courchevel Sports Outdoor avaient, comme à l’accoutumée, tout prévu en faisant passer une chenillette juste avant le lancement de la course. Il faut également rappeler que la majorité des meilleures performances enregistrées a été réalisée sous la neige.

Tony Portanier

Cette 7ème étape a vu des arrivées au finish tant chez les hommes (les 3 premiers se tiennent en 16 secondes) que chez les femmes (18 secondes départagent le trio de tête). Elle a également souri aux locaux avec les victoires de Tony Portanier (Courchevel Sports Outdoor) en 24min05s et Véronique Lathuraz (Méribel Sport Montagne), employée à la S3V qui termine en 32min36s. Les autres marches du podium masculin sont prises par Arnaud Mazet, déjà second la semaine dernière, en 24min12s devant Sébastien Bedu en 24min21s. Chez les féminines, Alice Niemaz en 32min46s coiffe Stéphanie Pommat (33min54s) pour la seconde place.

Véronique Lathuraz

Cette montée était également l’occasion de mettre l’accent sur le challenge ESF 2020 en invitant les monitrices et moniteurs de toutes les Ecoles du Ski Français. Carton plein pour l’ESF Courchevel avec la plus grande participation de coureurs, mais au final, les victoires individuelles sont revenues à l’ESF Courchevel Village grâce à Pauline Le Roux (38min30s) et celle des Menuires avec Paul Jay (26min06s).

Paul Jay

Le bilan à mi-saison est plus que positif. Après 7 manches disputées, 764 départs ont été donnés pour 502 compétiteurs classés. Des chiffres en constante progression à ce stade de la compétition qui laissent présager une seconde partie très prometteuse et palpitante. Même si les chronos enregistrés à ce jour sont très élevés, rien n’est joué. Au niveau des classements généraux provisoires, Rémi Bonnet tient la corde en 21min20s devant Xavier Gachet (21min37s) et Gédéon Pochat (22min02s). Chez les filles, le trio Axelle Gachet-Mollaret (25min45s), Jessica Pardin (27min42s) et Marianna Jagercikova (27min49s) caracole en tête.

Pour le Challenge ESF, aucun changement chez les hommes. Joris Perillat Pessey de l’ESF La Clusaz reste leader en 22min34s devant Alexis Sévennec de l’ESF Morzine (22min38s) et Thibault Anselmet de l’ESF Bonneval sur Arc (22min38s). Chez les monitrices, Emily Harrop de l’ESF la Plagne Aime 2000 conserve le leadership devant Laura Deplanche de l’ESF la Toussuire (28min44s) et Candice Bonnel de l’ESF Valmorel (29min27s).

Pauline Le Roux

7 concurrents ont fait les 7 manches !

Pascale Gachet Mauroz, Laetitia Renard, Jean-Louis Fillatre, Mickael Chapuis, Yann Popovitsch, Laurent Vially et Philippe Mottier ont enquillé toutes les manches depuis le début de la saison avec une mention très spéciale à Pascale Gachet Mauroz, monitrice de l’ESF Courchevel Village qui n’a jamais manqué une montée depuis 2016. De plus, Philippe Mottier responsable du service des remontées mécaniques de Courchevel, outre le fait de ses 7 participations, a décroché pour la première fois la “Trace d’Or” en réalisant un excellent chrono de 33min25s sous la barre fatidique des 33min30s sur ce parcours de 3,2km pour 500m D+. 

Philippe Mottier

La grande finale déguisée est fixée au mercredi 18 mars suivie d’un concert exceptionnel avec Shy’m pour clôturer cet exercice dans une ambiance de folie. Il reste 7 manches pour bouleverser la hiérarchie établie à ce jour, améliorer les performances individuelles ou établir un temps. Avec 8000€ de prize money pour les podiums finaux, 4800€ de bons d’achats pour les premiers de chaque catégorie, la lutte reste indécise.

Podium (Gà D) :Sébastien Bedu, Véronique Lathuraz, Tony Portanier, Alice Niemaz, Arnaud Mazet et Stéphanie Pommat.

Prochain rendez-vous : Millet Ski Touring Courchevel le mercredi 5 février 2020

Pour en savoir plus : Infos et résultats : www.courchevelsportsoutdoor.com

Edition spéciale pour cette reprise de saison en 2020, la Spartan Race a révélé ses premiers « Spartan Winter Champions » ! Valmorel, la 1ère station de la Tarentaise, était le théâtre du défoulement Spartan ces samedi 25 et dimanche 26 janvier, plus de 3500 participants ont fait face aux nouveaux formats SPRINT (5km et 20 obstacles) et SUPER (10km et 25 obstacles).  Victorieux l’an passé, Jérémie Gachet a-t-il de nouveau enfoncé le clou ? Qui se détachera chez les femmes cette année ? Réponses ci-dessous !

ET LES SPARTAN WINTER CHAMPIONS 2020 SONT

Porter des troncs d’arbres, escalader des palissades, ramper sur la neige sous les fils barbelés… les athlètes ont fait face aux obstacles Spartan et au dénivelé naturel de la station de Valmorel. Parmi les participants, les « Elites » se distinguent pour la victoire. En haut du podium masculin de la SUPER le samedi, Michka GUILLOT s’impose devant Stéphane OLLION et Grégoire REZZONICO. Chez les femmes, Janka PEPOVA devance Eniko CSERNAK et Helena DRABORG. 

Le dimanche, c’est le local Jérémie GACHET qui l’emporte sur le SPRINT devant Michka GUILLOT et Grégoire REZZONICO. Du côté des femmes, Janka PEPOVA fait le doublé devant  Inès THEVENOD-MOTTET et Eniko CSERNAK. Au cumul des chronos du week-end, c’est Michka GUILLOT et Janka PEPOVA qui sont auréolés des titres de Spartan Winter Champions 2020 !

SPORT, NATURE ET DÉPASSEMENT DE SOI

La Hurricane Heat, également appelée « HH » a fait son apparition dans la neige en France à Valmorel ! Les athlètes ont répondu aux ordres et challenges de leur instructeur « Krypteia » durant 4h. Destinée aux sportifs les plus endurants capables de faire preuve de résilience, la HH a créé un esprit de groupe chez les 20 courageux qui sont parvenus à relever le défi.

Le samedi, les enfants et adolescents ont, eux aussi, l’opportunité de toucher du doigt l’univers des Spartans. Le long des Kids Race, les plus jeunes s’affronteront dès 4 ans sur des parcours de 0,75km à 1,6km tout en enchainant jusqu’à 17 obstacles pour les futurs athlètes de 15 ans.

SPARTAN RACE SUPER – ELITE MEN 1er : Michka GUILLOT – 01 :23 :12 2ème : Stéphane OLLION – 01 :24 :09 3ème : Grégoire REZZONICO – 01 :25 :04   SPARTAN RACE SUPER – ELITE WOMEN 1er :  Janka PEPOVA – 01: 40: 38 2ème : Eniko CSERNAK – 01 :55 :12 3ème : Helena DRABORG – 01 :55 :31  
SPARTAN RACE SPRINT – ELITE MEN 1er : Jérémie GACHET – 00 :37 :17 2ème :  Michka GUILLOT – 00 :38 :03 3ème : Grégoire REZZONICO – 00 :39 :05 SPARTAN RACE SPRINT – ELITE WOMEN 1er : Janka PEPOVA – 00 :45 :52 2ème : Inès THEVENOD-MOTTET – 00 :49 :58 3ème : Eniko CSERNAK – 00 :50 :21  
  Plus d’informations sur : www.spartanrace.fr