La 8e édition de l’Oxy’Trail aura lieu samedi 26 et dimanche 27 juin 2021 au parc de Noisiel (77), à 20 minutes de Paris. 6 500 dossards sont disponibles !

Oxy’Trail, un évènement pour tous Organisé par la Communauté d’agglomération Paris – Vallée de la Marne, l’Oxy’Trail propose des courses de 5km, 13km et 23km adaptées à tous types de coureurs, trois courses enfants (1km, 1,5km et 2km) et une marche nordique de 11km le samedi. Les parcours, entre ville et nature, permettent de découvrir le parc de Noisiel, les bords de Marne, les jardins du château de Champs-sur-Marne, la Ferme du Buisson, la chocolaterie Menier mais aussi l’Île-de-loisirs de Vaires/Torcy, site olympique Paris 2024…
Infos et inscriptions sur www.oxytrail.fr
Dossard 100% remboursé en cas d’annulation.
Un village d’animations pour vivre des émotions
Convivialité et partage sont des valeurs chères à Oxy’Trail. Au-delà des courses, l’événement offre un week-end festif sur son village d’animations, pour profiter en famille, entre amis ou même entre collègues : S’amuser : échauffement musical collectif, jeux ludiques, initiations athlétiques Se détendre : espace bien-être et relaxation (cryothérapie, ostéopathie, podologie, réflexologie, shiatsu) S’engager : ateliers de découverte et de sensibilisation, opérations solidaires, stand « Restos du cœur » Se restaurer : buffet de fruits, bar à smoothie, bar à eau, snacking Ibis Partager et sensibiliser : photo-booth, social wall, atelier grafs groupes de musique sur le parcours
Programme complet à retrouver sur www.oxytrail.fr
Oxy’Trail, des courses et bien plus 
Un évènement éco-responsable Un staff réactif et disponible de 850 membres De nombreux services : accueil gare, parkings, parkings à vélo, consignes, vestiaires, douches et WC Des cadeaux pour tous : maillot collector, médaille finisher, vidéo d’arrivée offerte… Possibilité de créer son équipe (4 personnes minimum)
L’OXY’TRAIL C’EST : 
courses (5km, 13km, 23km, 3 courses enfants, marche nordique)
6 500 dossards disponibles
6 000 inscrits en 2019 (+13% vs 2018) dont 41% de femmes
39 ans de moyenne d’âge des participants (âgés de 14 à 82 ans)
20% de licenciés FFA
97% des participants recommandent la course

Ce samedi 16 janvier, devait se dérouler la 3e édition du Trail Etoilé d’Orcières. Bien entendu, en raison des conditions sanitaires du moment et des restrictions en vigueur (interdiction de rassemblement de plus de 6 personnes sur la voie publique, couvre-feu), celui-ci ne pourra avoir lieu. Malgré tout, l’organisation a décidé d’une date de report au samedi 27 février, sans certitude sur la faisabilité de la course à cette date, mais en gardant espoir et en se préparant accueillir les coureurs si la moindre brèche positive s’ouvrait !

Les inscriptions sont ouvertes ici : http://trails-orcieres.com/inscriptions
Avec la garantie d’un remboursement à 100% en cas d’annulation.

En attendant, n’hésitez pas à vous rendre à la station d’Orcières Merlette, où une multitude d’activités s’offrent à vous : ski de randonnée sur des itinéraires balisés (les loueurs de matériel de la station vous accueilleront avec un grand sourire !), activités nordiques (ski de fond, fatbike) avec Nordic Haut Champsaur, balade en raquettes…
L’ESF Orcières Merlette 1850 propose d’ailleurs des cours et sorties pour toutes ces activités !

Suite aux décisions gouvernementales, les Millet Ski Touring Courchevel (MSTC) 2021 vont se poursuivre tous les mercredis et samedis de 10h à 15h jusqu’à l’ouverture des remontées mécaniques dans le respect des mesures sanitaires. Ces courses de ski de randonnée retrouveront ensuite le rythme de croisière chaque mercredi soir à partir de 18h jusqu’à la grande finale déguisée et le concert de Keen’V le 17 mars. Dans ce contexte, chaque manche se disputera en prenant en compte les temps du mercredi et du samedi de la semaine et pour les concurrents participant aux 2 montées hebdomadaires, seul le meilleur temps réalisé sera validé pour le classement de la manche.

La remise des prix de la saison 2020 initialement prévue le 18 mars 2020 avec le concert de Shy’m, mais annulée pour cause du confinement, aura lieu le samedi 23 janvier à partir de 16 heures à l’issue de la 4ème manche des MSTC. Elle sera effectuée à huit clos avec l’ensemble des lauréats et animée par Ludovic Collet assisté du célèbre journaliste sportif Nelson Monfort, parrain de la course. La cérémonie sera retransmise en direct sur la page facebook de Courchevel Sports Outdoor.

Yoann Mougel et Alice Niemaz, vainqueurs de la 2ème manche…

Cette seconde levée de la saison s’est disputée le mercredi 6 et le samedi 9 janvier. Le suspens aura duré jusqu’à l’issue de cette 2éme journée de course pour l’établissement des podiums. Chez les hommes, tout s’est joué ce samedi avec l’arrivée de Yoann Mougel du Caf d’Annecy qui s’impose en 25min08s, après avoir gravi les 3,2km et 500m D+ de ce parcours de Vertical Race entre Courchevel Le Praz et Courchevel. Il est talonné par Frédéric Perrin du Caf d’Albertville (25min25s) et Florent Besses (26min13s).

Yoann Mougel

Chez les féminines, le club « Courchevel Sport Outdoor » est à l’honneur avec la victoire d’Alice Niémaz en 33min10s et la 3éme place de Caroline Raineri en 37min02s. Seule Elise Perrin, victorieuse de la 1ére manche, a réussi à s’intercaler en 34min53s. « C’est bizarre de faire la course en plein jour quand on a pris l’habitude de monter à la lueur de la frontale et de se retrouver seule sur le parcours sans avoir de repères avec d’autres concurrents. C’est plus difficile mais super de pouvoir continuer à se motiver avec un dossard et d’avoir réussi à s’adapter pour maintenir cet événement » a déclaré en substance Alice.

Alice Niemaz

Pour le général provisoire, pas d’inquiétude pour Thibault Anselmet, par ailleurs titré Champion de France de Vertical Race, épreuve qui s’est courue en parallèle de l’événement ce samedi 9 janvier. Il conserve la tête du classement 2021 en 22min37s. Avec sa performance du jour, Yoann Mougel prend la seconde place devant Sébastien Fayolle (25min16s).

Clarisse Monnet garde le leadership du classement féminin en 32min04s devant la lauréate du jour Alice Niemaz et Elise Perrin.

Les Italiens déterminés pour décrocher les records de cette saison 11

La participation internationale de haut niveau ne se dément pas pour les « Millet Ski Touring Courchevel ». Après les victoires des Français Yannick Buffet (2011 et 2012), Laetitia Roux (2012, 2014, 2015 et 2016), Mathéo Jacquemoud (2013 et 2016), Axelle Gachet-Mollaret (2017, 2018, 2019 et 2020), des Espagnols Mireia Miro Varela (2011) et Kilian Jornet (2014 et 2015), de la Suédoise Emelie Forsberg (2013) et des Suisses Marti Werner (2017) et Rémi Bonnet (2018, 2019 et 2020),  cette saison sera peut-être celle des italiens ?

Cette troisième manche qui se disputera les 13 et 16 janvier de 10h à 15h sera palpitante par la participation de 2 athlètes de l’équipe nationale Italienne ce mercredi : Michele Boscacci et Alba De Silvestro.
Après avoir établi un temps de 23min18s sur ce parcours des MSTC lors de la coupe du monde de ski alpinisme de Courchevel en 2014, Michele Boscacci a  fait son chemin et a tous les atouts pour venir inquiéter le record de l’épreuve détenu par Rémi Bonnet en 21min20s :
– en 2016 : vainqueur de la Coupe du Monde de ski alpinisme et premier titre européen
– en 2017 : second de la Coupe du Monde, médaillé de Bronze au Championnat du Monde et 2éme victoire au Trophée Mezzalama.
– En 2018 : lauréat de la Coupe du Monde et de la Pierra Menta
– En 2019 : 3ème place  en Coupe du Monde agrémentée d’une 2éme dans l’épreuve individuelle.

De son côté, Alba De Silvestro sera également une adversaire redoutable pour taquiner le record de Laetitia Roux de 25min31s. En 2014, elle avait remporté dans la catégorie junior l’épreuve de Vertical Race disputée sur ce parcours en 29min01s lors de la coupe du monde de Courchevel. 7 ans après, elle sera de retour, plus forte que jamais eu égard à son palmarès : Vainqueur de la Mezzalama et seconde de la Coupe du Monde sur l’épreuve Individuelle en 2017, vice-championne du monde par équipe et en épreuve Individuelle en 2019 et lauréate de la Coupe du Monde en épreuve individuelle en 2020.

Prochains rendez-vous : Manche 3 : Mercredi 13 janvier et samedi 16 janvier de 10h à 15h
Pour en savoir plus : Infos et résultats : www.courchevelsportsoutdoor.com

Après une année 2020 compliquée, la Golden Trail National Series France/Belgique (GTNS) se projette désormais sur 2021 avec l’arrivée d’une nouvelle épreuve sur le circuit national : le Trail de Guerlédan.

La GTNS version 2021

Malgré deux épreuves maintenues l’année dernière, la Golden Trail National Series France/ Belgique n’aura malheureusement pas pu aller à son terme. À 2021, désormais, de prendre le relais et de désigner ses champions. Si cinq des épreuves (Ergysport Trail du Ventoux, la Bouillonnante, le Marathon du Mont-Blanc, l’Ubaye Trail et la Skyrhune) étaient déjà programmées au calendrier 2020, une toute nouvelle course fait son entrée dans le circuit : le Trail de Guerlédan. La GTNS version 2021 comptera donc, si les conditions sanitaires le permettent, 6 courses qui permettront aux meilleurs athlètes du circuit national de s’affronter afin de se qualifier pour la grande finale qui se tiendra aux Açores.

La Skyrhune comme finale nationale

Comme initialement prévu en 2020, la Skyrhune a de nouveau, en 2021, été désignée comme finale nationale. Pour pouvoir être classé et donc prendre part à cette finale nationale, chaque coureur devra avoir couru au moins 3 courses de la GTNS. Chaque course permettra aux 30 meilleurs coureurs hommes et aux 30 meilleures femmes d’accumuler des points (entre 2 points pour le 30e et 100 points pour le vainqueur) sur leur 3 meilleurs résultats. Les points de la finale nationale sont, quant à eux, doublés.
Les trois meilleurs hommes et trois meilleures femmes seront ensuite invités à participer à la grande finale aux Açores.

Et sur le plan international ?

La Golden Trail World Series (GTWS) devrait retrouver son organisation habituelle en réunissant parmi les plus belles courses de trail du monde autour d’un même circuit. Cependant, si pour des raisons sanitaires la GTWS devait être annulée, tout comme en 2020, le Golden Trail Championship (GTC) devrait alors faire son retour. La grande finale des GTNS serait alors annulée et les meilleurs athlètes nationaux obtiendraient, tout comme en 2020, des Golden Tickets pour participer au GTC.

À chaque problème sa solution

Si nous espérons de tout cœur que l’année 2021 permettent à l’ensemble des événements trail de se tenir dans les meilleures conditions, l’évolution de la situation sanitaire oblige à prendre certaines précautions. Aussi, l’organisation de la Golden Trail Series a prévu plusieurs solutions en fonction des différentes situations possibles :

  • Situation A : toutes les courses ont lieu.
    Dans ce cas, aucun souci et la Golden Trail National Series se déroule comme prévu.
  • Situation B : au moins 3 courses se courent.
    Dans ce cas, on prend les 2 meilleurs résultats sur les 3 ou 4 courses maintenues.
  • Situation C : La GTWS a été remplacée par le GTC.
    Les 3 meilleurs hommes et les 3 meilleures femmes obtiennent un Golden Ticket pour le GTC
  • Situation D : La Golden Trail National Series France/Belgique est maintenue, mais il reste moins de 3 séries nationales dans le monde.
    La Grande Finale aux Açores est annulée et les vainqueurs hommes et femmes remportent leur Golden Ticket pour le GTC d’ores et déjà prévu en 2022.
  • Situation E : Il y a moins de 3 courses maintenues sur le circuit français, mais les autres séries nationales sont maintenues.
    Dans ce cas les vainqueurs, homme et femme, de chaque course sont directement invités à la grande finale aux Açores.
  • Situation F : Il y a moins de 3 courses maintenues sur le circuit français et la GTWS a été remplacée par le GTC.
    Dans ce cas, chaque vainqueur de chaque course obtient un Golden Ticket pour le GTC et il sera possible de créer des segments virtuels afin de permettre à d’autres coureurs d’obtenir des Golden Tickets supplémentaires.

Par ici le programme !

Voici le programme de la Golden Trail National SeriesFrance/Belgique2021 :

  • L’Ergysport Trail du Ventoux : les 6 et 7 mars à Bedoin.
    Distances proposées
     : 9, 15, 27, 46 (retenue pour le classement GTNS 2021), 72.
    Records de l’épreuve : Marc LAUENSTEIN (SUI) 3h37mn37s et Rachel DRAKE (USA) 4h28mn18s.
    Site Internet : www.ergysport-trailduventoux.fr
    Un trail à la fois provençal jusqu’à 1 400 mètres et montagneux au-dessus avec des passages au sommet du Ventoux souvent enneigés en début Mars. On y découvre les combes sauvages de la montagne, puis des passages en montagnes russes pour une seconde partie de parcours très sélective où il faut engarder sous la pédale jusqu’à la dernière colline à 300 mètres de l’arrivée. Premier rendez-vous important en début de saison pour se mettre dans l’ambiance des vrais trails.
  • La Bouillonnante : Grand Trail de Bouillon : le 24 avril à Bouillon (Belgique).
    Distances proposées : 15, 29 et 50 (retenue pour le classement GTNS 2021).
    Records de l’épreuve : Michel Lanne (FRA) 4h16mn23s et Juliet Champion (GBR) 5h34mn35s.
    Site internet : www.la-bouillonnante.org
    Pour sa seizième édition, la Bouillonnante s’annonce chaleureuse. Cette année encore, c’est au cœur du Château de Bouillon que se donnera le départ de la seconde étape de la Golden Trail National Series France et Belgique 2021. Après l’annulation de l’édition 2020, c’est avec beaucoup d’impatience que les organisateurs attendent de retrouver les 2 700 trailers et de leur faire découvrir ou redécouvrir cette région toute particulière. Au programme, une ambiance à la belge, une cinquantaine de bosses, des passages à gué dans la Semois et même quelques foulées souterraines. Venez découvrir le trail made in Belgium !
  • Le Trail de Guerlédan : les 22 et 23 mai à Saint-Gelven.
    Distances proposées : 8, 6, 13, 36 et 65 (retenue pour le classement GTNS 2021).
    Records de l’épreuve : Nicolas Duhail (FRA) 5h11mn et Camille Monier (FRA) 6h46mn.
    Site Internet : www.traildeguerledan.com
    Le tour du Lac de Guerlédan offre un cadre idéal pour le trail. Les concurrents empruntent des chemins techniques sur la quasi-totalité du parcours. Essentiellement constitué de chemins de terre, de pierres et d’ardoises. La configuration des parcours offre aux concurrents une très grande sécurité.

Par ailleurs le choix du site et de l’itinéraire permet de faire apprécier aux concurrents et à leur famille les sites remarquables de notre patrimoine : les allées couvertes des Landes du Liscuit, l’Abbaye de Bon Repos, les Forges des Salles, le barrage de Guerlédan, les paysages verdoyants des bords du lac, etc.

  • Le Marathon du Mont-Blanc :du 25 au 27 juin à Chamonix-Mont-Blanc.
    Distances proposées : KM vertical, Youg Race Marathon 15 km, duo étoilé 20 km, 10, 23, 42 (retenue pour le classement GTNS 2021), 90.
    Records de l’épreuve : Kilian Jornet (ESP) 3h45mn45s et Ruth Croft (NZL) 4h34mn44s.
    Site Internet : www.marathonmontblanc.fr
    À Chamonix, au cœur du Mont Blanc, un spectacle unique attend les coureurs, une explosion de décors et de sensations qui rassemblent tous ceux prêts à relever le challenge ! Au programme : 8 courses, des défis, des sentiers à explorer, des paysages à couper le souffle et une aventure que chacun peut décider de vivre à sa façon ! Le 42 km du Mont-Blanc, 4e étape de la Golden Trail National Series, reste LA course emblématique du week-end, tout aussi plébiscité par les meilleurs athlètes, qui rêvent d’inscrire leur nom sur la liste des vainqueurs, que par les traileurs amateurs. Avec ses paysages de rêve et son ambiance festive, cette course est incontournable dans la vie d’un traileur !   

L’Ubaye Trail Salomon : le 8 août à Barcelonnette.
Distances proposées : 12, 26 et 42 (retenue pour le classement GTNS 2021).
Records de l’épreuve : Thibaut Baronian (FRA) 3h35mn17s et Katie Schide (USA) 4h15mn45s.
Site Internet : ubaye-trail.fr/fr/ubaye-trail-salomon.html
Dans une des plus belles vallées des Alpes du Sud, bercée par le soleil méditerranéen, trois parcours trail, dont un tracé Élite technique, exigeant et engagé. Un trail qui en fonction de l’altitude, sentira bon la lavande ou le génépi, le parfum des sous-bois ou des alpages, l’air pur et vif des cimes et des grands espaces montagnards sous le ciel de la Haute Provence. Tous les ingrédients sont réunis pour permettre à votre potentiel physique et technique de s’exprimer pleinement et vous amener là où vos yeux ont toujours rêver d’aller, à la rencontre des bouquetins et marmottes à 2 682 m au sommet du Chapeau de Gendarme.

Finale Nationale : La Skyrhune : le 25 septembre à Ascain.
Distances proposées : 10 et 21 (retenue comme finale de la GTNS 2021).
Records de l’épreuve : Thibaut Baronian (FRA) 1h53mn27s et Blandine L’Hirondel (FRA) 2h12min08s.
Site Internet : www.skyrhune.com
Une course engagée sur un parcours technique, avec la ferveur basque et un plateau de très haut niveau. Ces 21 km sur le Massif de la Rhune sont redoutables. De superbes panoramas entre l’Océan et cette Rhune emblématique avec son train à crémaillère. Des pentes raides, des sections techniques, et une ultime montée avec 700 m d+ sur 2,2 km qui marque les corps et les esprits. Ambiance garantie sur les points chauds avec des spectateurs venus en nombre. Un défi pour tous, pour aller décrocher une médaille de Pottok d’Or-Argent-Bronze selon le temps réalisé. Après-course, buffet de spécialités locales et soirée festive garantie. Venez profiter de la Côte Basque et de tous ses atouts : surf, plage, montagne, gastronomie !

Pour suivre la Golden Trail National Series

Facebook :www.facebook.com/goldentrailseries/

Site Internet : www.goldentrailseries.com/fr/series/france/

Photos : ©organisation de chaque course

L’Ultra-Trail® Côte d’Azur Mercantour revient pour 2021 avec une 7ème édition exceptionnelle !

Pour cette nouvelle édition de l’Ultra-Trail® Côte d’Azur Mercantour, l’équipe d’organisation, propose des parcours qui vous permettront de vivre une aventure exceptionnelle.

Du 9 au 11 juillet prochain, vous découvrirez des nouveaux formats qui seront un véritable défi par la technicité du terrain traversé et la beauté des parcours et du paysage.

Ce n’est pas moins de 7 épreuves qui seront au programme, toutes qualificatives pour l’UTMB® 2022.

Et deux courses encore à venir…..

https://www.klikego.com/inscription/ultra-trail-cote-dazur-mercantour-2021/course-a-pied-running/1546548572849-3

PANDA TRAIL BY UTMB® SE PRÉPARE À ACCUEILLIR 2,700 COUREURS SUR LA LIGNE DE DÉPART


Les sentiers de la montagne de Qingcheng en Chine accueilleront 2 700 coureurs ce week-end lors de la première édition du Panda Trail by UTMB®, l’événement qui clôture la saison 2020 de l’UTMB Group.

Située à la fois dans la ville de Dujiangyan et dans celle de Wenchuan, dans la province du Sichuan, la région abrite l’une des plus célèbres montagnes taoïstes du pays. Les coureurs auront le choix entre 4 distances pour partir à la découverte de son spectaculaire réseau de sentiers : 160km, 106km, 49km et 26km.

Alors que certains pays commencent à réorganiser des épreuves de trail running avec un nombre limité de coureurs, la Chine retrouve progressivement un sentiment de normalité. Lors du Panda Trail by UTMB®, des mesures de précaution telles que des contrôles de température obligatoires, des masques lors du retrait des dossards et l’obligation pour les coureurs de passer un test COVID seront mises en place.

En raison des restrictions imposées aux voyageurs dans le monde entier, la course accueillera exclusivement les coureurs résidant en Chine. Parmi eux, on retrouvera plusieurs spécialistes de la discipline, dont Chen Chaojiang qui a montré qu’il est en forme après avoir remporté l’Ultra Trail Chongli 168 en début d’année, et Luo Tao, 22 ans, qui a terminé troisième de l’OCC (56km) 2019.

Parmi les féminines, la vainqueure du Simingshan Trail 100 km, Hua Yang sera présente, mais aussi l’athlète Junyue Zheng qui a terminé deuxième à l’Ultra Trail Chongli 168 en 2019.

La popularité croissante du trail running est un phénomène mondial, mais nulle part ailleurs elle n’est plus perceptible qu’en Chine, où il y a quelques années encore, il n’y avait qu’une poignée de marathons, et où l’année dernière, près de 500 épreuves de trail running ont été organisées. À l’UTMB® Mont-Blanc en 2019, plus de 300 coureurs chinois ont été sélectionnés au tirage au sort et le fait que près de 3 000 coureurs se préparent pour la première édition du Panda Trail by UTMB® est exceptionnel dans le contexte sanitaire actuel“, commente Catherine Poletti, présidente UTMB Group.

Nous sommes heureux de pouvoir travailler avec nos partenaires locaux Xingzhi Exploring Group pour donner aux coureurs la possibilité de repartir sur les sentiers après une année difficile. C’est une étape positive pour toute la communauté des trailers qui montre qu’il y a de la lumière au bout du tunnel. Nous sommes certains que les coureurs tomberont amoureux de cet événement, de ses sentiers, de l’énergie et de la merveilleuse hospitalité des habitants, et du grand spectacle mis en place par les organisateurs.”

L’événement, organisé selon les critères de qualité des événements by UTMB®, se déroulera dans une atmosphère typiquement chinoise, emmenant les coureurs à travers des forêts de bambou, des villes historiques et, s’ils ont de la chance, à la rencontre des pandas géants. Les coureurs peuvent s’attendre à être véritablement immergés dans la culture chinoise avec d’incroyables spectacles de lumières qui illumineront la traditionnelle porte de Dujiangyan au départ, jusqu’aux habitants locaux qui acclameront les coureurs en cours de route.

Les coureurs du monde entier sont invités à vivre leur propre aventure Panda Trail by UTMB® en s’inscrivant à la Course Virtuelle avec près de 700 coureurs déjà inscrits au challenge. La Course Virtuelle reprend la distance du Little Panda Trail (26km) et les coureurs qui terminent pourront tenter de gagner une inscription au Panda Trail by UTMB®2021

La 18e édition de la Javelina Jundred s’est déroulée ce week-end, clôturant ainsi une saison de l’Ultra-Trail® World Tour marquée par la pandémie de COVID-19. L’événement a accueilli 540 coureurs principalement américains en raison des restrictions internationales. Cela n’a cependant rien enlevé à l’atmosphère de fête et aux déguisements dont se parent les coureurs qui font le charme de cette course organisée en Arizona.

Comme toutes les autres courses qui ont eu lieu en temps de COVID-19, les organisateurs ont dû adapter l’événement pour se conformer à un protocole sanitaire. Les coureurs sont partis par vagues successives, les athlètes élites ayant pris le départ à 6h du matin le samedi, et chaque coureur avait 30 heures pour venir à bout de la course qui comprend 5 boucles de 32km.

Chez les hommes, c’est Tim Tollefson qui remporte la Javelina Jundred 2020. 

Après avoir été distancé par Adam Dalton et Camille Herron lors de la première boucle, il prend la tête de la course au vingt-cinquième kilomètre pour ne plus la lâcher jusqu’à la ligne d’arrivée. À la moitié de la course, il avait presque une heure d’avance sur ses poursuivants, et franchit la ligne d’arrivée avec un temps de 13:28:04. Nick Coury s’empare de la deuxième place en 14:09:48 après une deuxième moitié de course plus rapide. Sean Van Horn complète le podium, il se classe cinquième au général, un peu moins de deux heures plus tard en 16:01:10.

Chez les femmes, la résidente de Phoenix, Nicole Bitter, réalise une très belle performance. Restée constante toute la course, elle ne rétrograde jamais plus loin que la troisième place. La détentrice du record du monde des 24h, Camille Herron en tête pendant une grande partie de la course, est rattrapée par Nicole Bitter qui réalise une fin de course parfaite, dépassant la deuxième et première féminine dans les deux dernières boucles, augmentant ainsi son avance dans les quarante derniers kilomètres. Bitter termine en 15:17:47 et prend la troisième place du classement général.

Darce Clausura qui franchit la ligne d’arrivée en 15:58:45, prend la deuxième place et arrive en quatrième position au classement général. Kalil Demerjian, qui a couru prudemment, complète le podium féminin avec un temps de 16:10:47, devenant ainsi la sixième athlète à franchir la ligne d’arrivée.

Il y avait du beau monde sur cette 7ème édition du Grand Trail du Lac ! Les coureurs des 2 parcours (75km et 34km) se sont dépassés profitant au maximum de cette belle journée automnale de course autour du lac du Bourget.
Les trailers se sont élancés du Bourget-du-lac de 5h à 6h ce dimanche par vagues de 100 coureurs. C’est donc dans une ambiance un peu plus intimiste et à la lueur des frontales que les coureurs ont entamé leur course autour du lac du Bourget. Ils ont tout d’abord longé ce dernier avant de prendre un peu de hauteur en direction du premier ravitaillement de La Chambotte. En tête dès le départ, Sébastien Spehler a mené la cadence poursuivi par Sylvain Court et Baptiste Chassagne. Les coureurs ont ensuite mis le cap vers les crêtes de Cessens où ils ont pu profiter de magnifiques points de vue sur la lac avant d’entamer une descente vers le deuxième ravitaillement de Portout au bord du canal de Savière. Les concurrents engagés sur le 34km ont rejoint ceux du grand parcours à 10h depuis le charmant village médiéval de Chanaz. Clément Durance en grande forme était à nouveau sur la ligne de départ prêt à faire tomber son record. Après une montée vers Ontex, les coureurs ont attaqué la tant redoutée ascension de la Dent du chat pour ensuite redescendre sur le Bourget-du-Lac par un chemin très technique et plutôt gras du fait de la météo de ces derniers jours. Les 117 bénévoles, en place sur l’ensemble du parcours, ont comme chaque année été aux petits soins pour les coureurs, redoublant d’efforts sur cette édition particulière pour le plus grand plaisir des participants. 
Sébastien Spehler explose le record sur le 75km

Sébastien Spehler, grand favori de l’épreuve reine, a fait honneur à son statut. Il a bouclé les 75km en 6h41’31” et explosé le record de Steve Dobert de 55 minutes. « Je suis toujours content de venir sur des courses différentes, c’est l’occasion de découvrir de nouveaux parcours. Une superbe journée pour moi, sur une distance comme celle-là que j’apprécie » déclare-t-il sur la ligne d’arrivée. Derrière lui, la bataille a été belle. Les coureurs se sont dépassés et nous ont offert un beau spectacle avec beaucoup d’émotion à l’arrivée. Baptiste Chassagne, termine 2e en 7h18’47”, fier de lui car il n’a “jamais lâché” même si il aurait aimé faire la boucle en moins de 7h. Clovis Chaverot, très ému sur la ligne d’arrivée, complète ce beau podium. Après avoir tout donné dans la dernière descente, il termine juste devant Emir Graïri (7h29’52”) et Matthieu Simon (7h31’01). Sylvain Court, en tête sur les 40 premiers kilomètres, passe la ligne en 9e position. “C’est un superbe parcours, je me suis accroché pendant la première moitié mais l’enchaînement avec les championnats de France militaire de cross a semble-t-il laissé des traces“.

Julia Rezzi s’impose chez les féminines en 9h11’44”. Elle termine devant Sophie Gagnon (9h19’05”), sans toutefois battre le record établi l’an passé par cette dernière.Christine Denis Billet complète le podium en 9h33’15”.
Triplé pour Clément Durance sur le 34km

Clément Durance, double vainqueur 2018 et 2019, s’impose en 2h56’46’’ sur le 34km. Déjà détenteur du record de l’épreuve, il réussit à nouveau à gagner une minute sur son temps de référence, la descente un peu grasse l’empêchant “d’envoyer” autant qu’il le prévoyait. “Je suis très content de cette 3ème victoire. J’ai l’habitude de partir en tête assez fort mais cette année c’est parti encore plus fort. J’ai pu reprendre l’avantage sur la partie roulante“. Une belle bataille effectivement : Fleury Roux monte sur la deuxième marche du podium après avoir rattrapé Paul Jay dans la descente et termine juste 2 minutes devant ce dernier.  Laure Desmurs s’impose chez les féminines en 3h43’11. Après avoir fait la course en tête, elle passe la ligne d’arrivée très fraîche, presque étonnée de terminer sur la plus haute marche du podium. Une belle surprise pour Laure, “je savais que c’était un superbe trail mais je ne m’étais jamais inscrite car je redoutais la Dent du chat. Finalement c’est passé tout seul ! J’ai couru aux sensations et j’ai laissé déroulé comme ça venait“. Diana Ballet (4h06’59”) et Marie Dandrieux (4h12’46”) viennent compléter le podium.

Une belle bataille également sur le relais 75km

Du côté des relais, la course est allée très vite aussi ! En 6h32’42’’, la team Go For It Running Grand Chambéry, composé de Florent Tournay, Hugo Renaux, Simon Ollier et Alexandre Shutz pose un nouveau record et termine juste devant les 2ème et 3ème (1er relais mixte). La première équipe féminine avec Gaëlle Decorse, Marie Paturel, Candice Bonnet et Alice Niemaz passe quand à elle la ligne d’arrivée en 8 h19’39’’.

Podiums

75km

Scratch hommes1 – Sébastien Spehler(6h41’31)2 – Baptiste Chassagne (7h18’47)3 – Clovis Chaverot (7h28’56)Scratch femmes
1 – Julia Rezzi(9h11’44)2 – Sophie Gagnon (9h19’05)3 – Christine Denis Billet (9h33’15)


34km

Scratch hommes1 – Clément Durance (2h56’46)2 – Fleury Roux (3h00’51)3 – Paul Jay (3h02’4) Scratch femmes
1 – Laure Desmurs (3h43’11)2 – Diana Ballet (4h06’59)3 – Marie Dandrieux (4h12’46)
75km relais

1er relais hommeFlorent Tournay / Hugo Renaux / Simon Ollier / Alexandre Shutz (6h32’42)1er relais femmeGaëlle Decorse / Marie Paturel / Candice Bonnel / Alice Niemaz (8h19’30)1er relais mixtePauline Nicolantonio / Benjamin Liotier / Damien Jeanjean / Clémentine Geoffray (6h34’37)

La première épreuve de l’Ultra Trail des Montagnes du Jura, longue de 180 km, a connu des conditions climatiques extrêmes et a compté de nombreux abandons parmi les participants.
Les Suisses Fabrice Fauser chez les hommes et Stéphanie Perriard chez les femmes ont su braver les éléments pour remporter cette course au prix d’efforts intenses.

Photo Ben Becker – UTMJ

Des conditions dantesques

Après un départ dans des conditions plutôt sèches pour les 221 concurrents au départ à 8h vendredi au départ de Lancrans, la pluie s’est invitée sur le parcours pour tomber en continu et gagner en intensité sur tout le tracé … Elle s’est ensuite transformée en neige dès 5h du matin aux Rousses et sur les cimes du parcours. Une météo chaotique qui a eu raison de bon nombre de participants avec plus de 2/3 d’abandons. Le local Sacha Devillaz, bien placé en tête, a dû renoncer pour hypothermie, puis c’est le Haut-Savoyard Arnaud Lejeune, pourtant en 2e position qui a dû abandonner.


La Suisse à l’honneur

Photo Ben Becker – UTMJ
Echappé depuis le 30e km, Fabrice Fauser a fait la course en tête pour couper la ligne en 24 heures 53 minutes et 39 secondes.

Fabrice Fauser à l’arrivée de la course : « on a eu la chance de partir au sec mais la pluie s’est intensifiée au fil du parcours, on a ensuite eu le droit à la neige avec plus de 10 cm par endroits ! Il fallait être costaud aujourd’hui, on a eu le droit à tout ! J’ai eu un problème de lampe frontale qui m’a fait perdre du temps mais j’ai pu trouver une solution. J’ai eu un coup de pompe autour du 140e km mais je me suis accroché pour garder la tête de la course. C’était mon tout premier 180 km, j’habite à 20 km je connais très bien les lieux, c’est génial de pouvoir gagner ici. »

Côté femmes, c’est Stéphanie Perriard qui a franchi la ligne en premier (12e au général) pour un doublé suisse !
 
Classement final du 180 km 
1er : Fabrice Fauser (Suisse) : 24 heures 53 minutes et 39 secondes
2e : Alexandre Boucheix (France) : 25 heures 59 minutes et 07 secondes
3: Patrick Duboz (France) : 26 heures 48 minutes et 53 secondes
12e au général et première femme : Stéphanie Perriard (Suisse) : 30 heures 23 minutes et 09 secondes
Fabrice Fauser. crédit photo GDphotos.net f

Les autres épreuves

Le départ de la Franco-Suisse, l’épreuve de 112 km et 4650 D+, a été donné ce matin aux Rousses et c’est le français Adrien Alix qui a coupé la ligne le premier en 10 h 00 mn et 13 s.
Toujours aux Rousses ce matin, peu après le départ de la Franco-Suisse, c’est celui de la Renarde (72 km 2600 D+) qui a été donné avec Julien Chorier (France) en favori, celui-ci a terminé la course main dans la main avec Kevin Vermeulen (France).

Demain se tiendront les deux dernières courses de l’événement avec la CMM (38 km 1100 D+) dont le départ sera donné à La Chapelle des Bois à 8h et la Lynx (19 km et 690 D+) qui verra s’élancer les derniers traileurs du week end à Mouthe à 10h.

Epreuves à suivre en live sur le site web de l’UTMJ.

Alors que l’on s’acheminait vers un Festival des Templiers 2020 réduit à la seule journée du dimanche avec le Grand Trail, nous venons d’apprendre l’annulation totale de l’événement…

Extrait du communiqué publié sur la page Facebook du Festival des Templiers : “La journée du dimanche est, elle aussi, annulée. Voilà…nous y sommes. Fin de tous les espoirs, fin d’une histoire chaotique, fin d’un combat erratique, fin de la partie signifiée d’un coup de sifflet érayé. Pas de sono pour donner le tempo, pas d’ERA pour frissonner et grésiller sur pieds, pas de fumigènes dans le champ des sirènes, pas de SAS pour écrire les préfaces. Pas d’arches montées surmontées de nos nouveaux totems en bois et fer, pas de trousses réalisées en Inde….Un grand trou blanc, un grand voile blanc…rien d’autre. Le 18 octobre au petit matin, 5h30 précisément, St-Estève restera noir, nous aurons l’humeur sombre passée au pressoir. Les Templiers resteront muets.”