Après des semaines de travail sur différents scénarios, l’équipe de L’Echappée Belle, ultra traversée de Belledonne, est heureuse d’annoncer sa décision de poursuivre la préparation de l’édition 2020 qui aura lieu les 21, 22 et 23 août.

Tous les feux sont au vert du côté de l’organisation : les bénévoles ont répondu présent, les refuges rouvrent, les communes, le territoire et les partenaires soutiennent la course. La tenue effective de l’événement est toutefois suspendue à la validation définitive pendant l’été par les préfectures de l’Isère et de la Savoie (dossier en cours d’évaluation). Un risque que l’organisation accepte de prendre, elle en assumera les conséquences en proposant un remboursement à 80% en cas d’annulation.

Un parcours avec de très légères modifications dans son tracé  

Malgré la situation compliquée, l’organisation a à cœur de proposer une belle édition avec pour priorité la sécurité de tous et le respect de « l’ADN » Échappée Belle. Les 1700 coureurs inscrits sur les 3 parcours pourront vivre cet été une aventure en Belledonne qui restera intacte avec des parcours quasiment inchangés. Le départ du 62km sera modifié, il se fera de la station du Collet d’Allevard. De très légères adaptations sur le 87km et le 149km auront peut-être lieu.  

Un événement «  adapté  » pour la sécurité de tous
De nombreuses mesures seront mises en place sur la course : départ par vagues et par cote ITRA, augmentation de l’autonomie alimentaire, mesures sanitaires sur les ravitaillements (lavage de mains, port du masque…), podiums au fil des arrivées, réglementation de l’accès du public et des accompagnants sur la course.
Les espaces réservés au repos, dortoirs et lits de camps, ainsi que les navettes vers les lieux de départ seront maintenus.
Le programme des animations sera également adapté à la situation, mais l’organisation fera tout pour conserver l’ambiance conviviale et chaleureuse de la course. 

Rendez-vous sur le site web de la course pour plus d’informations : www.lechappeebelledonne.com

Après plusieurs mois d’incertitude, les îles Canaries évoluent significativement en termes de déconfinement, notamment en ce qui concerne le tourisme et les grands événements  qui ont une importance capitale dans la relance de l’économie des îles.

Compte tenu de cela, Transgrancanaria HG travaille déjà sur sa 22e édition, qui aura lieu du 24 au 28 Février 2021 en respectant le protocole de santé et les indications fixés par les autorités au moment de l’événement.

Par conséquent, la direction de course a déjà fixé la date de l’ouverture des inscriptions au mercredi 15 Juillet. Des précisions seront apportées au cours des quatre prochaines semaines, mais comme d’habitude pour ses courses plus longues, la période des inscriptions à prix préférentiel prendra fin le 1er Octobre. Les 7 distances de la course seront maintenues : 360º, Classique, Advanced, Marathon, Starter, Promo-FamilyTrans-jeunes et enfants – bien que l’organisation ait prévu d’annoncer quelques changements dans les prochaines semaines.

La Transtica, c’est chaque année fin novembre, une course de 200km et 9300m de dénivelé en 5 étapes d’environ 40km de la côte pacifique à la côte caraïbe, en passant par les montagnes et parcs nationaux du Costa Rica, mais c’est aussi des dotations de matériel scolaire et sportif dans les écoles tout au long de notre aventure…

Nous sommes 4 collègues d’une grande société d’informatique, très motivés à l’idée de participer à cette aventure humaine et sportive : Gaëtan, Sébastien et moi-même sur le format « Extrême » (200km) et Laurent sur le format « Aventure » (125km). Beaucoup d’inconnues et de craintes pour l’ensemble des participants tant sur le plan des paysages traversés que pour le défi sportif, et nous aurons bien des surprises durant toute cette aventure… Le cadre du prologue est idyllique : un paysage de carte postale pour ce « tour de chauffe » de 6km en deux boucles sur la plage à côté du parc national Manuel Antonio. L’ambiance est bon enfant sur la ligne de départ. Nous profitons de chaque instant dans ce cadre enchanteur, mais nous avons hâte de commencer officiellement l’épreuve. A notre grande surprise, nous mettons tous les quatre le feu sur ce prologue, en prenant les devants dès les premiers mètres. Au final, nous terminerons ces 6km sur la plage aux 4 premières places. Coup de bluff sur un parcours à notre avantage ? Ou allure inconsciente sur un début d’ultra ? Dans tous les cas, les cadors de la course (les Costaricains et Stelve le Martiniquais) restent sereins…

Le plus dur est à venir !

Après avoir été réveillé par des singes hurleurs, une première étape de 40km et 3000m de dénivelé nous attend, avec une chaleur et un taux d’humidité extrême. La journée s’annonce compliquée… Comme pour le prologue, le départ est à nouveau rapide mais les Costaricains sont maintenant présents ainsi que Stelve le Martiniquais qui souffrira de l’altitude durant l’étape. Bernard, le boss de la course, nous l’avait annoncé la veille, il faut boire constamment durant l’épreuve. Malheureusement, je n’ai pas suivi ces précieux conseils, et durant la première grosse bosse de 1000mD+, je vais subir une déshydratation m’obligeant à réduire l’allure.

Le lendemain, la deuxième étape nous propose un profil équivalent, et avec en plus un passage à mi-parcours à 2800m et une arrivée en altitude à 3000m. Le parcours est de toute beauté à travers les forêts luxuriantes du Costa Rica ; on en prend plein les yeux et les sourires des bénévoles aux ravitos nous font du bien ! Les coureurs s’encouragent entre eux : la compétition est présente, mais dans un bel esprit de cohésion. Cette étape aura laissé des traces avec des arrivées après le coucher du soleil et quelques participants, usés par ces deux grosses journées de course, basculeront sur le parcours aventure… montrant que la Transtica n’est pas une balade touristique.

Une donation de matériel scolaire dans une école à 2400m d’altitude…

Cela nous a réchauffé le cœur avant de nous lancer dans une 3ème étape pluvieuse et très technique avec des passages dans la jungle ou des singles boueux. Au départ de la 4ème étape, les corps sont meurtris après déjà 3 étapes difficiles et 7000m de dénivelé. Mais l’envie est là en chacun de nous pour aller au bout de cette étape qui sur le papier ne s’annonce pas forcement difficile avec 40km et 1300m de dénivelé. Mais c’est la dernière étape longue pour espérer remonter un peu au classement, et comme à chaque fois, le départ sur le plat se fait à « tombeau ouvert » pour essayer, d’entrée, de faire des écarts avec les Costaricains avant les premières bosses. A ma grande surprise, je terminerai à la 2ème place de cette étape somptueuse en termes de paysages. L’écart ne sera que de 11mn entre les 4 premiers scellant le classement général de la course Extrême. La 5ème étape s’annonce dantesque, car des pluies tropicales se sont abattues sur la côte Caraïbe toute la nuit. Certaines traversées de rivières deviennent dangereuses à cause d’une très forte augmentation de leur débit, et le départ est retardé car il faut changer d’itinéraire. Le départ sera donné, mais les conditions se compliqueront encore pour la traversée des rivières et pour l’organisation qui sera bloquée entre 2 PC à cause de la chute d’un arbre sur la route. La course sera neutralisée au 13ème km… Les coureurs seront un peu frustrés de cet arrêt de course car très motivés pour faire la partie jungle dans ces conditions dantesques. Mais au final, tous sans exception seront aussi très contents d’arriver au bout de cette aventure. Un rayon de soleil viendra même fêter l’arrivée de l’ensemble des participants… et l’organisation mettra tout en œuvre pour rendre cette arrivée festive et inoubliable ! A la fin, on en oublie le classement. On garde en mémoire une épreuve riche en termes humain et sportif. Une épreuve qui vous marque à vie. Et comme ils disent au Costa Rica : « Pura Vida » !

Par François Catteau (4ème Transtica 2019 Extrême) Photos Alonso Espinoza Cisneros

A deux mois des Trails des Lacs d’Orcières, prévus les 1 et 2 août prochains, les organisateurs confirment le maintien de l’organisation !

(c) G. Baron

Sous réserve d’une levée des mesures actuelles (pratique sportive en groupe limitée, distanciation…) et bien sûr de l’obtention des autorisations administratives, les organisateurs s’attèlent à pouvoir accueillir les participants selon le programme initial.

A savoir, samedi 1er aout : courses enfants et Kilomètre vertical d’Orcières ; dimanche 2 août : Trails 40km/23km et 11km.

(c)Emma V.

Des mesures sanitaires seront bien entendu mises en place par l’organisation afin d’accueillir les participants dans les meilleures conditions, que ce soit lors du retrait des dossards, comme dans l’aire de départ/arrivée ou les zones de ravitaillements, entre autres.

Les organisateurs s’adapteront, avec sagesse et responsabilité, aux conditions sanitaires du moment. Et en cas d’annulation liée au Covid19, les organisateurs s’engagent à rembourser intégralement le montant des inscriptions à tous les participants.

En maintenant la course, les organisateurs espèrent pouvoir apporter leur soutien au tissu économique local fragilisé par cette crise. Il est déjà acté que l’intégralité des ravitaillements, cadeaux de bienvenue et récompenses seront achetés en totalité chez les commerçants de la commune.

Les organisateurs ont bon espoir de pouvoir proposer un beau weekend de trails, où règneront sans nul doute tout ce qui a tant manqué ces dernières semaines : évasion, liberté, partage, grand air, de découverte ou encore de dépassement de soi.

Infos et inscriptions : www.trails-orcieres.com ou 06 52 68 42 47

A circonstances particulières, tenue du Trail particulière… Prévue initialement le samedi 30 mai 2020, la 7e édition du Trail des Pyramides Noires, organisée par la Mission Bassin Minier Nord-Pas de Calais, a été reportée au 29 mai 2021 en mars dernier. Mais l’équipe organisatrice souhaitait tout de même faire un clin d’oeil aux coureurs du trail en ce 30 mai 2020.


Décalées et humoristiques, plusieurs vidéos ont été postées sur la page Facebook du Trail des Pyramides Noires tout au long de la journée du 30 mai 2020. On peut y suivre les aventures de Gilles, organisateur du trail désemparé qui s’improvise coureur le temps d’une journée et participe à sa manière au Trail des Pyramides Noires 2020. A travers ces vidéos, l’équipe organisatrice a souhaité que les
coureurs du Trail des Pyramides Noires puissent profiter de la course d’une autre manière… Et leur faire découvrir ou redécouvrir ce parcours composé notamment de 22 terrils, 2 000 m de dénivelé positif et d’éléments du Bassin minier Patrimoine mondial, à travers
quelques vidéos humoristiques, en immersion et plutôt décalées. Malgré le report en 2021 de la 7e édition suite au Covid-19, l’ambiance du trail reste inchangée.


Pour suivre les aventures de Gilles pour le Trail des Pyramides Noires 2020, de la préparation à son arrivée
sur le site du 9-9bis à Oignies, suivez ce lien : https://bit.ly/TPN20

Initialement programmée le 29 mars, la 13e édition de Lyon Urban Trail a été reportée, pour cause de crise sanitaire, au 1er novembre, le lendemain de la date réservée pour la version nocturne du LUT. Ainsi, les organisateurs ont l’opportunité cette année de proposer pour la première fois un grand week-end dédié au trail urbain avec le LUT by night le samedi 31 octobre et les épreuves de Lyon Urban Trail le 1er novembre. 

La ville pionnière du Trail urbain propose donc en 2020 un véritable « festival » Lyon Urban Trail, dont le village départ / arrivée sera basé place Saint-Jean, au cœur du vieux Lyon, et qui devrait réunir plus de 10 000 coureurs sur les deux jours.

Un programme de 9 épreuves, pour tous les niveaux.

Samedi 31 octobre : 7eme édition du LUT by night.

La version nocturne de Lyon Urban Trail prend donc ses quartiers Place Saint-Jean et propose 5 formules pour tous :

_Trois parcours chrono légèrement plus courts que d’usage : 18, 12 et 6 km, concentrés sur la colline de Fourvière et la commune de Sainte-Foy les Lyon pour le grand parcours. 

_Une nouveauté ouverte au plus grand nombre : le 6 km Halloween, un parcours open non chronométré et festif.  

Les inscriptions sont ouvertes sur lutbynight.com

Dimanche 1er novembre : 13e édition de Lyon Urban Trail.

Plus de 5000 coureurs ont déjà retenu leur dossard sur la version diurne qui rayonne plus largement sur la colline de Fourvière, la commune de Sainte-Foy les Lyon, la colline de la Croix-Rousse et la commune de Caluire et Cuire.

_ 4 parcours chrono : 37, 24, 14 et 8 km 

A noter que la distance reine de 37 km, qui représente le plus long Trail urbain de France, affiche un dénivelé positif de 1400 m.

_ Un parcours Rando sportive de 12 km

Les inscriptions sont ouvertes sur lyonurbantrail.com

Photos de Gilles Reboisson

Le comité directeur de la Fédération Française d’Athlétisme vient de valider le nouveau calendrier national des championnats de France 2020, condensé sur une période courant de fin août à fin octobre en raison de la crise sanitaire mondiale actuelle…
Du 29 août au 31 octobre prochain, quelque 21 épreuves nationales seront proposées aux licenciés de la Fédération qui auront satisfait aux conditions de qualification. « La Fédération Française d’Athlétisme a toujours, depuis le début de cette crise sanitaire, œuvré pour maintenir un calendrier de compétitions estival et éviter une saison blanche à nos athlètes, explique André Giraud, Président de la FFA. Nous avons d’ailleurs sondé en ce sens l’ensemble de nos structures : clubs, comités départementaux et ligues régionales ; il est apparu que l’immense majorité des membres de la famille de l’athlétisme français partageait cette volonté. Les compétitions estivales font en effet partie de l’ADN de notre sport ; je suis donc aujourd’hui ravi de pouvoir proposer ces différents rendez-vous à l’ensemble de nos athlètes, de toutes catégories d’âge et de toutes familles de pratique. Ce calendrier s’inscrit, bien entendu, dans la droite ligne des dernières directives formulées par le Premier Ministre et la Ministre des Sports, avec qui nous collaborons au quotidien. Nous espérons désormais que l’évolution de la crise sanitaire, au cours des prochains mois, nous autorisera à maintenir l’ensemble de ces belles et nombreuses échéances. »

Le calendrier 2020 des championnats de France de course sur route, trail et montagne :
13 septembre : Championnats de France d’Ekiden, à Liévin
20 septembre : Championnats de France de Semi-Marathon, aux Sables d’Olonne
27 septembre : Championnats de France de Course en Montagne, au Dévoluy
3-4 octobre : Championnats de France de Trail, à Gap
4 octobre : Championnats de France de 10 km, à Saint-Omer                   
10-11 octobre : Championnats de France de 24 heures, à Vierzon
25 octobre : Championnats de France de Marathon, à Rennes   
« Ce calendrier national sera l’aboutissement d’une saison qui pourra reprendre plus tôt au niveau local, je l’espère dès juillet, détaille Patrice Gergès, le Directeur Technique National. Notre logique, c’est de proposer une saison où la reprise sera progressive, en fonction de ce qu’il sera possible de réaliser, territoire par territoire. Tous les clubs ne pourront pas forcément reproposer des rencontres au même moment, et nos échéances nationales sauront bien sûr innover pour s’adapter à ces réalités exceptionnelles. Nous travaillons ainsi à un mode de qualification particulier pour les championnats de France. Des “France” qui seront d’ailleurs avant tout une grande célébration de l’athlétisme, marqués par le plaisir de se retrouver pour partager notre passion. Bien entendu, nous travaillons aussi à la reconfiguration des épreuves, comme celles de demi-fond, qui ne peuvent, en l’état, être disputées dans le respect des nouvelles directives sanitaires. »
©Agence Kros-Rémi Fabrègue

LE VARS MOUTAIN TRAIL qui devait avoir lieu les 25 et 26 juillet, est reporté aux 24 et 25 juillet 2021.

« La course du ciel », 6 courses sur 2 jours permettant de découvrir quelques-uns des plus beaux sentiers Varsincs, réserve donc ses crêtes et panoramas pour l’été 2021…

(c)Rémi Morel – OT Vars – Vars Mountain Trail

Cependant, à l’image du cyclisme et du VTT, l’accès aux sentiers permanents reste possible dans le cadre d’une pratique sportive individuelle : 6 propositions de parcours pour tous les niveaux de courses permettent de découvrir la station à travers ses lacs, ses forêts et ses vallées !

L’office de tourisme travaille d’ailleurs d’ores et déjà sur l’organisation d’autres types d’animations autour de « challenges » intemporels respectant les gestes barrières tout en gardant un intérêt sportif. En effet, les rassemblements de plus de 10 personnes étant pour le moment interdits, la station de Vars cherche à créer un concept de pratique sportive plus individuelle sur les sentiers permanents de trail et de VTT, afin de garantir un maximum de sécurité sur ces outils « nature » qui sont de véritables atouts pour cette destination.

Les animations autour de la nature et des grands espaces seront également renforcées tout en respectant les règles sanitaires, avec pour objectif de rassurer et mettre en confiance les futurs voyageurs qui choisirons Vars pour leurs vacances estivales.

Suite à l’allocution du Président de la République, le Club des Sports de Chamonix Mont-Blanc a été contraint, par les mesures sanitaires mises en place, d’annuler le Marathon du Mont-Blanc 2020.

Dans l’attente des modalités du plan de déconfinement dévoilé le 30 avril dernier, l’organisation a tout fait pour étudier une date de report dans les mois suivants. Une solution de report des épreuves au mois de septembre a été étudiée avec les conclusions suivantes :

• Les calendriers nationaux et internationaux sont remplis, et de fait, Le Marathon du Mont-Blanc viendrait interférer avec les autres épreuves. 

• Les risques financiers pour l’association* (Club des Sports de Chamonix) sont importants car beaucoup de partenaires ne sont pas en capacité d’honorer leurs contrats.• Beaucoup de participants ne pourront se déplacer à cette date pour des raisons personnelles ou professionnelles.

• Les conditions météorologiques en montagne ne sont pas les mêmes fin juin et mi-septembre.

A cela s’ajoute des incertitudes :

• Quelle sera la situation sanitaire en septembre ?

• Quels risques fait courir l’organisation aux traileurs, aux bénévoles et à la population de la vallée de Chamonix en organisant les courses du Marathon du Mont-Blanc ?

• Quelles seront alors les contraintes et autorisations administratives nécessaires à l’organisation des épreuves ? 

• Le Marathon du Mont Blanc pourra-t-il conserver le caractère festif qui en fait sa signature ?

« Ces certitudes et incertitudes nous les avons ressassées jours et nuits… En tant qu’organisateur nous nous engageons auprès des coureurs depuis plus de 40 ans, à leur offrir au cœur du massif du Mont-Blanc des courses de qualité, sécurisées, dans une ambiance festive et familiale. Notre rôle est de prendre des décisions et aujourd’hui, nous ne sommes pas en mesure de tenir nos engagements, c’est pourquoi, la mort dans l’âme nous sommes contraints d’annuler le Marathon du Mont-Blanc 2020 » déclare Frédéric Comte.


Un courrier a été adressé à tous les participants concernant les modalités de remboursement, le tirage au sort pour 2021…

Photos de Gaëtan Haugéard, Fabian Bodet, et Pierre Raphoz


* Le Club des Sports de Chamonix Mont-Blanc est une association loi 1901, permettant à plus de 3500 licenciés de s’épanouir à travers 25 sections sportives. Il organise pour le compte de la communauté de communes de la vallée de Chamonix Mont-Blanc des évènements sportifs internationaux qui assurent la promotion du territoire dont bien entendu le Marathon du Mont-Blanc.