Briser le signe indien, briser la guigne pour ne pas sombrer dans le « jamais deux sans trois », les Templiers ont vécu l’année 2021 avec cette épée au-dessus de la tête. Au final, après une amputation en 2019 pour cause de tempête puis une annulation l’année suivante, les Templiers ont retrouvé toute leur énergie, leur faste, cette joie communicative de s’unir dans le partage d’une passion. Cette fois, tous les indicateurs caressaient les seuils du beau fixe, côté inscriptions avec 11 000 inscrits dont 1830 pour la Belle de Millau, un Salon du Trail réunissant toute la grande communauté du trail avec plus de 100 exposants et puis, surtout, un grand ciel bleu, le tout dans un contexte post-covid enfin apaisé. 
Chacun, chacune des 9500 inscrits dans la bonne case, sur la bonne distance, à la hauteur de leurs espérances, ont enivré ce grand village Templiers, une vraie fête du sport populaire sans clivage, un vrai brassage avec des Kids, des peoples tel Claude Dartois l’égérie de Koh Lanta adulée par la foule, des anonymes en recherche de plaisir, des ultras en recherche de sensations secrètes et des Elites venues conquérir ces couronnes de lauriers épousant les épaules des vainqueurs.
Chacune des 10 épreuves fut l’occasion de rudes batailles avec soi-même pour la conquête de cet espace d’exception dominé la Pouncho d’Agast et sa montée impitoyable du Cade et des Faux Monnayeurs. Ce fut ainsi le temps des révélations comme le tout jeune Théo Le Boudec, tout juste 20 ans, victorieux sur l’Intégrale des Causses disputée en parallèle de l’Endurance Trail. Sur cet ultra, Vincent Viet, le favori fut au rendez-vous repoussant les assauts d’Aurélien Collet, tous les deux qualifiés pour la Western State 2022 ainsi que Isabelle Dragon et Anne Lise Le Quere chez les féminines. Ce fut également la confirmation de purs talents les jeunes Allaire, Kilian sur la Monna Lisa et Maël sur la VO2 alors que Mathilde Sagnes, membre de l’équipe de France de trail remportait la victoire sur cette même distance courte. 
Quant aux Templiers 2021, après deux années d’interruption, l’impatience était manifeste sur la ligne de départ divisée pour la première fois en 3 vagues soit 2280 coureurs sur les 2640 inscrits. Et la bataille fut à la hauteur de l’enjeu, une course menée sur un rythme endiablé, l’Anglais Jonathan Albon survolant les Grands Causses de toute sa classe. Il s’impose en 6h 32’19’’ devant Sébastien Spehler à 7’10’’ suivi de Benoît Cori, double vainqueur en 2014 et 2015, à 12’26’’.
 
Chez les féminines, la Néo-Zélandaise Ruth Croft déjà vainqueuse en 2018 l’emporte en 7h51’18’’ et confirme le statut international des Templiers. Alors que la seconde place fut très disputée, l’Espagnole Gemma Arenas Alcazar résistant à Julie Roux à 1’25’’ sur ses talons. 
QUELQUES CHIFFRES :
– Année de création : 1995
– 27ème édition
– 9450 inscrits + 1830 Belle de Millau (course au profit de la Ligue Contre le Cancer)
– 97 départements représentés
– 37 nations au départ
– 6613 classés sur les 10 courses dont 1943 sur les Templiers (80 km) – 769 sur l’Endurance Trail (108 km) – 764 sur le Marathon des Causses (35 km) – 720 sur la VO2 (19 km) – 546 sur la Monna Lisa (29 km) – 536 sur la Boffi Fifty (48 km)…
– 1080 bénévoles
– 240 km de sentiers balisés
– Tous les résultats : https://templiers.livetrail.net/
Photos de Cyrille Quintard
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *