,

Résultat UTMB : fabuleux record pour Kilian Jornet !

RESULTAT UTMB OPEN © UTMB®️ Mont-Blanc - Paul Brechu

Longtemps, Jim Walmsley a cru qu’il allait enfin gagner la course phare de l’UTMB Mont-Blanc. Hélas pour lui, une terrible défaillance à 40km de l’arrivée a ruiné ses espoirs de victoire. En embuscade, Kilian Jornet l’emporte en moins de 20 heures, record de l’épreuve, devant un impressionnant Mathieu Blanchard.

Walmsley-Jornet, bataille aux avant-postes

L’opposition entre Jornet et Walmsley était le duel le plus attendu de cette édition de l’UTMB. Il a failli ne pas avoir lieu, Kilian Jornet, positif à un Covid asymptomatique, ayant attendu les dernières heures avant le départ pour prendre sa décision de participer à la course. L’autre inconnue était une possible performance de Pau Capell. Mais très vite, il a fallu se rendre à l’évidence : ce ne serait pas l’année de Pau. L’Espagnol, en retrait dès le début, n’a jamais pu se hisser dans le groupe de tête. Lui qui avait méticuleusement préparé son UTMB chez les Kenyans pour pouvoir relever le défi du tour du Mont-Blanc en moins de 20h, n’a rien pu faire face aux 2 champions partis très rapidement. Il a d’ailleurs abandonné à Champex-Lac, au km 126, alors qu’il pointait en 62e position.

UTMB JORNET 71KM
Kilian Jornet au ravitaillement de Maison Vieille, au 72e km. Très méticuleux sur son alimentation, il prend le temps de refaire le plein d’eau. © DR

Derrière le duo Walmsley-Jornet, ce sont 2 autres Américains, Zach Miller et Tom Evans, qui chassaient les leaders, à quelques minutes seulement de la tête. Au milieu de la nuit, à la base de vie de Courmayeur, au 80e kilomètre, c’est donc sans surprise que Jim Walmsley, du team Hoka et Kilian Jornet, du team NNormal, passaient en tête. Miller et Evans passaient 8 minutes plus tard, inséparables. Le 5e était alors Mathieu Blanchard, du team Salomon, qui passait avec plus d’un quart d’heure de retard.

La remontada de Mathieu Blanchard

UTMB blanchard © J @jsaragossa & @martiskka
Mathieu Blanchard a effectué une superbe remontée dans la nuit pour pointer 3e au petit matin. © J @jsaragossa & @martiskka

C’est entre Courmayeur et la base d’Arnouvaz, au pied du Grand Col Ferret, l’épouvantail de cet UTMB, que Mathieu Blanchard, 3e l’an dernier à la surprise générale, allait reprendre les 2 concurrents qui le précédaient. Il s’installait alors à la 3e position, avec toujours le duo Walmsley-Jornet 13 minutes devant. Entre Arnouvaz et la base de vie de Champex-Lac, en Suisse, Kilian Jornet allait connaître un coup de moins bien. Distancé par Walmsley, rattrapé par Blanchard, il se reprenait dans les derniers hectomètres de la montée vers Champex pour reprendre la seconde place, à désormais 13 minutes d’un Walmsley qui semblait s’envoler vers la victoire.

Coup de théâtre : l’incroyable défaillance de Jim Walmsley

Et ce qui était inimaginable est arrivé : Jim Walmsley a connu la panne sèche. Après avoir connu des problèmes gastriques l’empêchant de s’alimenter à Champex-Lac, l’Américain a été contraint de considérablement ralentir sur le sentier vers Trient. Incapable de courir même sur des portions plates, titubant dans les montées, il s’est fait rapidement rattraper et déposer par ses 2 poursuivants directs, voyant s’envoler ses rêves de victoire. Lui qui avait tout fait depuis des mois pour gagner cette course semblait à deux doigts d’abandonner. Il lui fallait serrer les dents pour essayer de sauver sa place sur le podium.

Guerre psychologique entre Kilian Jornet et Mathieu Blanchard

UTMB BLANCHARD JORNET
Kilian Jornet à droite, Mathieu Blanchard à gauche, côte à côte au pied de la dernière montée.

Il n’en restait plus que 2 devant, et le suspense était à son comble. Kilian Jornet, testé positif au Covid mais asymptomatique, semblait quelque peu émoussé, tandis que Mathieu Blanchard donnait une impression de facilité déconcertante. Les 2 athlètes n’allaient plus se lâcher pour foncer ensemble vers la dernière base de vie, à Vallorcine, au km 153. Ne perdant aucune seconde, ils ressortaient ensemble pour arriver côte à côte au pied de la dernière montée, la terrible côte de La Tête aux Vents menant à La Flégère, qui précède la descente finale sur Chamonix.

Dès le début de la montée, l’Espagnol a forcé son allure et creusé rapidement un écart de près de 4 minutes, marquant psychologiquement le Français. Loin derrière, un Jim Walmsley quelque peu retrouvé limitait la casse et passait à Vallorcine avec 35 minutes de retard sur le duo de tête. Mais la menace de ses compatriotes revenant sur lui était réelle.

Résultat UTMB : 10km pour la gloire… et une 4e victoire

UTMB JORNET DESCENTE
Kilian Jornet dans la dernière descente, en route vers sa 4e victoire.

Produisant un effort considérable dans la montée vers La Tête aux Vents, Kilian Jornet faisait le forcing pour creuser l’écart. Certainement pour anticiper sur d’éventuelles crampes en descente, une de ses fragilités. Même s’il se battait comme un lion derrière, Mathieu Blanchard n’arrivait pas à suivre le rythme. Il semblait même craquer un peu, de plus en plus courbé sur ses bâtons. L’Espagnol réussissait à passer en tête avec 7mn20 minutes d’avance à La Tête aux Vents, et même 8mn à La Flégère.

Kilian Jornet a assuré une descente de rêve, creusant encore plus l’écart pour franchir la ligne d’arrivée au bout de 19h 49mn 32s de course. En passant sous la barre des 20 heures, il réalise pour son compte le défi de Pau Capell. Il établit un nouveau record de l’épreuve sur le parcours intégral et remporte sa 4e victoire, sa première depuis 2011. Il devance Mathieu Blanchard, qui passe également sous la barre des 20 heures, en 19h 54mn 50s. Jim Walmsley ne peut finalement sauver sa 3e place. C’est un autre Américain, Thomas Evans, qui monte sur la troisième marche du podium.

Voir les résultats complets de la course ICI

© UTMB Mont-Blanc - Paul Brechu
LE PATRON ! © UTMB Mont-Blanc / Paul Brechu
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.