Sierre-Zinal 2022 : Kilian Jornet peut-il être battu ?

SIERRE ZINAL KILIAN OPEN

Sierre-Zinal, 4e épreuve des Golden Trail World Series 2022, est une des plus attendues de l’année. Surnommée la « course des cinq 4000 », elle est aussi mythique que Zegama-Aizkorri. Et comme à Zegama, Kilian Jornet prendra le départ pour tenter de décrocher une 10e victoire. Qui pourra l’en empêcher ?

Sierre-Zinal : l’une des plus belles courses de montagne au monde

Si la doyenne des grandes épreuves de montagne d’Europe est réputée pour la beauté de ses paysages, le parcours de 31km pour 2200m D+ et 1100m D- n’en reste pas moins très exigeant. En effet, pas le temps de s’échauffer. Il faut directement avaler près de 1600m de D+ sur les 11 premiers kilomètres, avant d’atteindre le ravitaillement de Chandolin, au km 12. Une fois cet effort colossal fourni, les 12 kilomètres suivants sont beaucoup plus roulants. Mais ils nécessitent de relancer sans cesse. Les coureurs enchaînent des faux plats montants et descentes pour parvenir à Nava, point culminant de la course, à 2424m.

Ceux qui auront le temps de lever les yeux du chemin en profiteront pour contempler les fameux 5 sommets de plus de 4000m. Par ordre d’apparition, citons le Weisshorn (4505m), le Zinalrothorn (4221m), l’Obergabelhorn (4063m), le Cervin (4478m) et la Dent Blanche (4357m). Une fois Nava passé, les 7 derniers kilomètres sont très rapides. Ils consistent en une longue descente de plus en plus raide pour rejoindre Zinal, situé à 1680m d’altitude.

Voir la vidéo du parcours ICI

SIERRE ZINAL PROFIL
Le profil de la course.

Kilian Jornet pour une 10e victoire ?

Avec 9 victoires au compteur, Kilian Jornet semble invincible sur un tel parcours. Il a aligné 5 victoires sur ses 5 dernières participations. Et il détient de plus le record de l’épreuve, 2h 25mn 35s, réalisé en 2019. Son état de forme ? Il a montré depuis le début de l’année, entre le court à Zegama et le long sur la Hardrock 100, qu’il était au sommet de son art. Certes, l’athlète leader du team NNormal doit avoir l’esprit à l’UTMB, où il est très attendu. Mais il y a fort à parier qu’il mettra un point d’honneur à envoyer un nouveau signal à ses adversaires lors de cette traversée des Alpes valaisannes.

SIERRE ZINAL KILIAN 2019
Kilian Jornet à l’arrivée en 2019, record de l’épreuve battu. © GTWS / DR

Sierre-Zinal : des prétendants au podium à la pelle

Comme pour les précédentes, cette 4e étape des GTWS propose un plateau très relevé. Seront donc présents quelques-uns des meilleurs athlètes au monde. Ainsi, pour pouvoir monter en haut de la boîte, Kilian Jornet devra se défaire de ses habituels concurrents pour le podium, avec lesquels il a bataillé à Zegama. Parmi eux, citons Davide Magnini, Rémi Bonnet, Elhousine Elazzaoui, Ruy Ueda, Francesco Puppi et Frédéric Tranchand, récent 4e à la Stranda Fjord Trail Race. On observera également avec intérêt la performance de Sylvain Cachard, notre champion d’Europe de course en montagne, sacré début juillet aux Canaries, qui voudra certainement briller. Sans oublier Petter Engdahl, Anthony Felber, Petro Mamu ou encore Johann Baujard, qui viendront batailler pour le haut du classement.

Surprise : le marathonien Hassan Chahdi se lance en trail

C’est la petite bombe que personne n’attendait : le marathonien Hassan Chahdi prendra le départ de son premier trail à Sierre-Zinal. Il y a 3 semaines, il terminait 17e des Championnats du monde d’athlétisme à Eugene (États-Unis). Bien entendu, il ne s’imagine pas rivaliser avec Kilian Jornet. Mais le Haut-sSavoyard, qui a déjà fait des courses en montagne dans sa jeunesse, avoue tout de même espérer terminer dans les 10 premiers. Si ses aptitudes se confirment, l’athlète de 33 ans pourrait même envisager de mettre un terme à sa carrière sur route. Pour se lancer dans le trail, bien sûr…

Sierre-Zinal : la passe de 4 pour Maude Mathys ?

Chez les féminines, la locale de l’étape, la Suissesse Maude Mathys, fait figure de grande favorite. A l’instar de Kilian Jornet, sa domination sur cette course ces dernières années est impressionnante. Elle cherchera surtout à aller glaner une 4e victoire consécutive. Elle devra cependant se méfier de Sara Alonso, 3e à Zegama, 1ère au Marathon du Mont-Blanc. L’Espagnole aura soif de revanche, après sa déconvenue en Norvège (5e place tout de même!). Autre prétendante au podium, l’Italienne Fabiola Conti, 5e à Zegama et 7e au Mont-Blanc. Sans oublier les chances françaises, avec Anaïs Sabrié, Mathilde Sagnes, Julie Roux, Lucile Germain et Louise Serban-Penhoat.

SIERRE ZINAL MAUDE MATHYS
Maude Mathys en 2021. © Sierre Zinal / DR
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *