SkyRace des Matheysins : exploit de Sylvain Cachard

SKYRACE CACHARD VICTOIRE

Il était annoncé comme favori, il a tenu son rang. En survolant la 7e édition de la SkyRace des Matheysins, Sylvain Cachard remporte la première épreuve de la Coupe du monde de course de montagne et affiche ses ambitions pour la saison. Chez les féminines, belle performance de Julie Roux qui signe une nette victoire.

Le Sentier du Diable comme juge de paix

Il n’aura pas attendu très longtemps avant de s’envoler. Parti tout de suite devant au côté du Suisse Christian Mathys, vainqueur de la Coupe du monde de SkyRunning 2021, Sylvain Cachard a produit son effort dans la première grosse difficulté du jour, le Sentier du Diable. En avalant les 42 lacets et 700 m de D+ du sentier en petite foulée malgré une pente de parfois 40 à 50 degrés, le jeune athlète du team Hoka Elite s’est détaché pour pointer au sommet du Pérollier, à 2183m d’altitude, avec plus de 2 minutes d’avance sur ses principaux poursuivants, les Français Johann Baujard et Loic Robert et le Suisse Christian Mathys. Ils ne le reverront plus.

Voir ici le parcours de la SkyRace des Matheysins

SkyRace-Profil
C’est entre la Station de ski de St Honoré et le Pérollier, juste avant le Col de l’Oullière, que se situe le Sentier du Diable.
SKYRACE SENTIER DU DIABLE
Vue aérienne du Sentier du Diable, et ses 42 lacets à flanc de montagne.

Une fusée nommée Cachard

Très rapide sur les crêtes et dans la zone la plus raide du parcours vers l’Oreille du Loup, et malgré quelques passages compliqués dans la neige molle où il devait faire la trace, Sylvain Cachard n’a jamais tremblé. Passé au sommet du Tabor, point culminant de l’épreuve à 2389 m d’altitude, avec près de 3 minutes 30 d’avance sur son poursuivant immédiat, l’espoir de l’équipe de France de course de montagne n’a ensuite cessé d’augmenter son avance dans la descente. Il comptait ainsi plus de 8 minutes d’avance sur Johann Baujard à mi-descente, à la Cabane du Poyet. Sans rival, il aurait pu choisir de relâcher sur la fin. Au contraire, il a été capable d’allonger encore la foulée sur les derniers kilomètres pour avancer à près de 20 km/h. Il finit ainsi en 2h15mn 40, pulvérisant le record de l’épreuve (2h 25mn 00s) établi l’an dernier par Frédéric Tranchant dans des conditions plus favorables.

CACHARD
Très en jambes, Sylvain Cachard a su imprimer un rythme d’enfer, même dans les montées les plus raides, comme ici vers le Pérollier.
SYLVAIN CACHARD TABOR
Surprise vers le Tabor, où Sylvain Cachard s’est retrouvé à faire la trace dans les névés, trébuchant dans la neige molle.

Trois Français sur le podium

Au classement général, Sylvain Cachard devance de plus de 10 minutes Johann Baujard et Loic Robert, arrivés à 10 secondes d’intervalle. Les tricolores ont brillé sur la course, avec la 5e place de Sébastien Poesy, habitué de l’épreuve. Trois autres Français terminent dans le top 10 : Adrien Michaud, Julien Michelon et Louison Coiffet. Nicolas Martin, en préparation de Zegama et sans grandes ambitions sur cette course, a accroché une 15e place, en 2h 37mn 01s. Déjà vainqueur quelques jours plus tôt du Trail Nivolet Revard, Sylvain Cachard démontre qu’il faudra compter sur lui pour aller chercher une médaille sur les championnats d’Europe de course de montagne, début juillet en Espagne.

SKYRACE CRETES
Au-dessus des nuages, les coureurs se donnent à fond sur les crêtes avant de replonger dans la vallée.
TOP 10 SKYRACE MATHEYSINS
Le Top 10 de la Skyrace des Matheysins.

Grosse bataille chez les féminines

Julie Roux était très attendue, elle n’a pas déçu. Tout comme Sylvain Cachard, c’est dans le Sentier du Diable que la Française s’est détachée pour passer au col de l’Ollière avec plus de 2 minutes d’avance sur la Canadienne Lindsay Webster et la Française Iris Pessey. Elle a ensuite géré pour passer au sommet du Tabor, plus haut point de la course, à 2389 m, avec 1mn 19s d’avance sur Iris Pessey, revenue à la seconde place,. Elle s’impose finalement en 2h 56mn 39s, avec plus de 5 minutes d’avance sur cette dernière. Lindsay Webster termine troisième en 3h 03mn 36s, et devance de moins d’une minute Lucille Germain, 4e. À noter les belles 9e et 10e places de Fiona Porte et Jessica Pardin, et la décevante 11e place de l’Autrichienne Stephanie Kröll, deuxième du classement général de la Coupe du monde l’an passé. Petit cocorico en bonus : Julie Roux est la première Française à s’imposer depuis que la SkyRace des Matheysins est labellisée épreuve de coupe du monde, en 2019.

SKYRACE ROUX
Très vite aux avant-postes de la course féminine, Julie Roux n’a jamais été vraiment inquiétée.

Belle victoire pour Germain Grangier sur le 42 km

3 autres courses étaient au programme de cette 7e édition, dont le SkyTour Matheysin, un format marathon sur lequel s’alignait Germain Grangier pour son retour à la compétition après 8 mois d’absence (depuis l’UTMB!). Retour réussi, puisque l’athlète du team The North Face s’est imposé avec près de 5 minutes d’avance sur le second. Une grosse satisfaction pour celui qui avait besoin de s’étalonner et de jauger si le travail hivernal avait été concluant. Quant au « petit » format, le SkyTrail Matheysin (18,5 km), il est revenu à Clovis Dalban Moreynas.

TOP 10 SKYTOUR MATHEYSIN
Le Top 10 du SkyTour Matheysin remporté par Germain Grangier.
TOP 10 SKYTRAIL MATHEYSIN
Le Top 10 du SkyTrail Matheysin remporté par Clovis Dalban Moreynas.
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.