La période qui s’ouvre est atypique. Côté trail, plus d’objectif à court terme en vue ! Pour ne pas vous retrouver sur la case départ côté forme quand nous serons tous « déconfinés », voici 8 astuces et conseils pour conserver l’envie de courir…

Photo Brooks

1. Prenez la course du bon côté !

Etre passionné de trail et de maillots de « finisher », c’est bien et cela donne un joli goût à la vie. Mais cela ne veut pas dire se gâcher le quotidien et celles des autres dès que vous êtes privé de compétition dans votre proche horizon. Si vous prenez la chose du bon côté, vous serez beaucoup plus cool, plus détendu et plus agréable à vivre durant cette période « entre deux ». Faites ce qu’il faut pour rester en forme, mais avec détachement et décontraction !

2. Continuez à courir !

Si vous devez vous occuper de vos enfants, arrangez-vous pour y aller tôt le matin de façon à être disponible aussi bien physiquement que mentalement le reste de la journée. Profitez des levers plus tardifs du reste de la famille pour vous éclipser. Au retour, vous serez en pleine forme pour attaquer un bon petit déjeuner et une journée que vous devez penser « belle ». Dégustez avec gourmandise ces petits moments de course à pied rien qu’à vous, voyez-les toujours du bon côté afin que votre pratique reste un moment de respiration et de plaisir…

3- Faites votre cinéma !

Construisez votre scénario, et choisissez les images mentales qui vont vous donner envie de vous lever le matin pour partir courir alors que tout le monde dort encore. Même si vous devez courir en ville, imaginez les sensations de légèreté et de bien-être que vous aurez cet été en courant sur les sentiers de montagne, les chemins de campagne ou la plage encore déserte ! Même si c’est dur de se lever, pensez au bonheur qui va suivre et à l’immense satisfaction que vous aurez d’avoir surmonté votre flemme. C’est aussi le moment d’innover et de trouver de nouveaux parcours autour de chez vous !

4-Faites la liste de tout ce que courir vous apporte

Notez sur un petit carnet spécifique, tous les bienfaits que le trail a générés pour vous, et tous ceux qu’il peut encore vous apporter si vous persistez. Avoir eu le courage de vous extraire du lit tôt le matin, d’être sorti de votre zone de confort, va vous apporter toute la journée le bonheur de vous sentir exister, et vous donner une meilleure confiance en vous, avec plus de force pour affronter le stress généré par la situation actuelle.

5-Déterminez précisément ce qui vous pousse à courir

Par rapport à cette longue liste (on l’imagine !), définissez quelles sont vos priorités par rapport à la pratique du trail. Que ce soit pour perdre du poids, vous sentir mieux dans votre peau, retrouver une certaine jeunesse, vous classer le mieux possible, ou encore être finisher d’un trail long voire d’un ultra, il existe mille et une motivations, le tout est de bien cerner quelles sont les vôtres, et de savoir les faire évoluer en ce moment, tout gardant certains dans un petit coin de votre tête pour plus tard. La motivation, c’est cette force intérieure qui incite à construire sa propre histoire, à progresser dans tous les domaines de la vie, à gagner d’abord son estime de soi. Et le plaisir de la pratique et de la vie en général, naît de cet engagement motivé.

6- Notez tout ce que vous faites !

En fin de journée, ressortez votre petit carnet et prenez 5mn pour tenir votre « journal de bord ». Notez-y vos séances de course à pied bien sûr, avec au minimum leur durée, mais aussi, si vous les avez, des indications d’intensité, de kilométrage et/ou de lieux traversés. Et n’oubliez pas de rajouter tout ce qui constitue un effort physique (home-trainer et/ou séances de gym à la maison, marche à pied pour aller acheter de la nourriture, tour du pâté de maisons avec les enfants, etc.). Vous réaliserez alors que même si vous n’avez pas beaucoup couru, vous avez tout de même fait pas mal de sport. Ne manquez pas d’y noter des choses tous les jours, c’est votre secret de motivation et vous y reviendrez avec émotion !

7-Appréciez de vous sentir en forme

Continuer à courir même sans compétition à la clé, permet de vraiment intégrer cette pratique dans votre quotidien et de conserver la forme sans rupture. Dites-vous bien que c’est beaucoup plus facile d’y consacrer un petit moment par jour en cette période où la plupart des gens ont plus de temps qu’à l’habitude, que d’avoir ensuite de gros efforts à faire pour vous motiver à reprendre si vous êtes hors de forme.

8-Evitez le surmenage

Etre motivé et volontaire, c’est bien, mais cette parenthèse obligée doit surtout être le moment de vous ressourcer, de prendre soin de vos proches, et de faire le point, et non pas de vouloir en profiter pour faire un maximum d’activité physique. La fatigue physique et nerveuse, l’écœurement et le renoncement menacent tous ceux qui veulent en faire trop ou ne respectent pas certaines règles de base.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *