Départ : 5 astuces pour ne pas partir trop vite

Départ Megève Nature Trail © Guillaume BORGA

Un départ trop rapide, et vous voilà dans le rouge ! Quelle que soit la distance, partir trop vite peut mettre à mal toutes vos chances de réaliser votre objectif… D’un autre côté, un départ trop prudent ne vous permettra pas non plus d’obtenir la meilleure perf ! Serge Moro vous propose 5 astuces qui peuvent vous aider à partir sur bon tempo.

Astuce n°1 : Faites votre cinéma

Les jours précédant l’épreuve, visualisez le départ dans votre tête. A l’entraînement, imaginez-vous au départ de votre trail… Vous êtes au cœur du peloton, peut-être entouré de quelques amis… Le speaker chauffe l’ambiance… La tension monte… Votre cœur s’accélère alors même que vous n’êtes pas encore parti… C’est le décompte avant le top départ… Habituez-vous mentalement à cette atmosphère surchauffée, afin de la rendre très familière. Le jour J, vous serez ainsi moins surexcité. Et, en tous cas, pas plongé dans cet état second qui fait partir comme un dératé, comme si la ligne d’arrivée était juste au bout de la rue.

6000D DEPART © 6000D
Les départs de nuit sont piégeux. On a toujours tendance à partir plus vite que de jour. © 6000D

Astuce n°2 : Rentrez dans votre bulle

Quelques minutes avant le départ, isolez-vous et replongez dans l’état mental auquel vous vous êtes exercé les jours précédents. Faites les premières centaines de mètres dans votre tête. Imaginez-vous en train de prendre le départ à votre rythme, sans vous laisser entraîner par l’euphorie du moment. Et sans paniquer lorsque des tas de coureurs vous doublent. Pensez que le sprint que vous ne gaspillez pas au départ, vous le gardez pour finir en beauté.

DEPART UT4M © UT4M / Benoit Audiger
Alexandre Boucheix, alias Casquette Verte, au départ de l’UT4M 2022. Les élites, positionnées au premier rang, ont toujours tendance à partir très vite… © UT4M / Benoît Audiger

Astuce n°3 : Contrôlez votre foulée

Dès le top départ, cherchez à ce que votre foulée soit la plus économique possible. Soyez bien conscient qu’au départ d’un trail où vous voulez bien figurer, vous êtes dans un tel état d’excitation, qu’à sensation de rythme égal, vous pouvez gagner 20 à 30 secondes sur le premier kilomètre, sans vous en apercevoir. Alors faites le vide dans votre tête au moment du top départ. N’oubliez pas de déclencher votre montre, puis rentrez tout de suite dans vos sensations. Relâchez-vous, maîtrisez vos émotions du moment. Pensez que si vous ne ressentez pas la fatigue d’un éventuel surrégime, votre corps, lui, l’encaisse en silence. Et vous le fera payer un peu plus tard…

Astuce n°4 : Faites votre check-list

Ça y est, vous êtes parti ! Êtes-vous bien relâché ? Avez-vous une poussée de pied efficace et tonique ? Êtes-vous bien au-dessus de vos appuis ? Grandissez-vous, comme si un fil vous tirait le sommet du crâne vers le ciel. Résistez à la petite voix qui vous dit d’en profiter tant que vous vous sentez bien. Et redites-vous que chaque seconde gagnée au départ, se soldera par une perte de plus du double en fin de parcours…

départ © Vincent Lyky
© Vincent Lyky

Astuce n°5 : Restez concentré

Dans les premières centaines de mètres, résistez aux encouragements de ceux qui vous doublent. C’est sympa de la part de vos compagnons d’effort, mais restez dans votre tempo, celui qui vous va bien, que vous avez éprouvé à l’entraînement. Pour résister à l’envie de suivre eux qui vous doublent, imaginez-vous passant la ligne en ayant réussi le classement espéré… Dans la plupart des cas, vous allez reprendre, dans les derniers kilomètres, ceux qui vous ont doublé au début.

Article extrait du magazine Esprit Trail Hors-Série n°21 Spécial Entraînement Été 2022

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.