Finales des GTWS 2022 : Bonnet et Brinkman sacrés, suspense total pour Baronian

GTWS Nienke Brinkman

Le suspense est total sur les finales des GTWS 2022 qui se déroulent à Madère. Si après 4 étapes, le Suisse Rémi Bonnet et la Néerlandaise Nienke Brinkman sont assurés du titre, ça se bagarre pour le podium. Chez les hommes, Thibaut Baronian, second, n’a plus que quelques points d’avance sur le Marocain Elhousine Elazzaoui et le Japonais Ruy Ueada. Il pourrait être écarté du podium en cas de contreperformance dans la 5e et dernière étape, ce dimanche 30 octobre. Chez les femmes, même suspense entre l’Américaine Sophia Laukli, actuelle seconde, et l’Espagnole Sara Alonso, qui la talonne. Verdict des Golden Trail World Series 2022 le 30 octobre...

Voir le résultat des 2 premières étapes des finales ICI

GTWS 2022, étape 3 : un contre-la-montre qui change tout

GTWS profil étape 3
Profil de l’étape 3.

Si, après 2 étapes, le classement général de ces GTWS à Madère semblait se dessiner, la 3e étape, un original contre-la-montre individuel, a bousculé les certitudes. Le principe : les coureurs s’élancent 2 par 2 sur un parcours court mais exigeant de 6,6 kilomètres et 350m D+ pour rallier le plus vite possible la ligne d’arrivée. Et à ce petit jeu, c’est le Marocain Elhousine Elazzaoui qui a été le plus rapide. Blessé à la cuisse la veille lors de la 2ème étape, il était complètement remis et a réussi un chrono épatant de 24mn 54s, reléguant le grandissime favori Rémi Bonnet à 37s. Adversaire direct de Thibaut Baronian pour le podium, le Marocain reprend donc 20 points sur le Français, seulement 5e de l’étape à 1mn 43 du vainqueur. Baronian ne compte alors plus que 30 points d’avance sur Elazzaoui, tandis que Ruy Ueda est à 38 points.

GTWS Elhouisine Etape 3 Photo GTWS
Elhousine Elazzaoui, vainqueur du contre-la-montre de l’étape 3. Photo GTWS

Chez les féminines en revanche, pas de suspense. Archi-dominatrice depuis le début de l’année, ayant gagné toutes les épreuves auxquelles elle a participé à l’exception de la première étape des finales, la Néerlandaise Nienke Brinkman a fait parler sa vitesse. Bouclant le parcours en un peu plus de 30 minutes, elle devance les Américaines Allie McLaughlin et Sophia Laukli de près d’une minute, tandis que l’Espagnole Sara Alonso prend la 4e place.

Côté Français, Julie Roux finit 9e. Au classement général, Nienke Brinkman caracole en tête et ne peut plus être rattrapée, mais Sara Alonso, 2e, voit Sophia Laukli se rapprocher dangereusement, à 15 points seulement. Elise Poncet se retrouve 5e, Julie Roux 7e et Theres Lebœuf entre dans le Top 10.

Il reste alors 2 étapes, dont la 4e, la plus exigeante des finales, à courir.

GTWS 2022, étape 4 : Thibaut Baronian s’accroche

profil étape 4
Le profil de la 4e étape.

Les données étaient simples pour cette 4ème étape des finales à Madère, la plus exigeante des 5 : se battre pour conserver sa 2ème place pour Thibaut Baronian, et se battre pour grapiller des places pour Elhousine Elazzaoui et Ruy Ueda, déterminés à piquer la place du Français. Les 26,2 kilomètres et 1940m D+ du parcours, avec une première montée redoutable, allaient offrir un spectacle grandiose. Pas de suspense pour la première place, Rémi Bonnet, comme à son habitude, allait faire le show et prendre très rapidement le large. Il s’imposera au final en 2h 22mn 27s, avec près de 8 minutes d’avance sur le second. Mais quel second ?

Après une lutte grandiose, où les hommes ont tour à tour pris le meilleur les uns sur les autres, c’est finalement le Marocain Elhousine Elazzaoui qui a pris la deuxième place, à 7mn 46s de Bonnet. Troisième, le Japonais Ruy Ueda termine à 8mn 43s, et devance d’une minute Thibaut Baronian.

Au classement général, cela se resserre encore un peu plus en tête, avec un Thibaut Baronian qui ne compte maintenant plus que 14 points d’avance sur Elhousine Elazzaoui. Si le Français parvient à rester dans le sillage du Marocain sur la dernière étape, il s’assurera la seconde place. Mais en cas de défaillance, il pourrait glisser sur la 3e marche du podium. De son côté, Anthony Felber gagne une position et se hisse à la 9e place du général.

GTWS Général Masculin étape 4
Le classement général masculin à l’issue de la 4e étape.

GTWS 2022, étape 4 : Sara Alonso piégée

Chez les féminines, Nienke Brinkman n’a pas laissé passer l’occasion de remporter cette nouvelle course. Elle s’impose avec 4 minutes d’avance sur Sophia Laukli et 6 minutes sur une remarquable Elise Poncet. Grande perdante du jour, Sara Alonso fait la mauvaise opération. Avec une 8e place, loin derrière l’Américaine, elle ne marque pas suffisamment de points et laisse Sophia Laukli lui passer devant au général. Mais les 14 points qui les séparent désormais (le même écart qu’entre Thibaut Baronian et Elhousine Elazzaoui !) ne sont pas rédhibitoires. En cas de performance lors de la dernière étape, l’Espagnole pourrait retrouver la deuxième marche du podium. Elise Poncet reprend seule la 4e place du général, Julie Roux est toujours 7e et Theres Lebœuf est désormais 9e.

GTWS Général féminin étape 4
Le classement général féminin à l’issue de la 4e étape.

Si Rémi Bonnet et Nienke Brinkman sont déjà sacrés champions 2022, la 5e et dernière étape, longue de 29,2 kilomètres et 1613m de D+, sera donc décisive pour les 2 classements, masculins et féminins.

U

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *