Hardrock 100 2022 : au cœur de la course de François D’Haene

HARDROCK 100 DHAENE 11 © : Howard Stern : Salomon

« Embrasser à nouveau ce caillou, et le plus vite possible ! » Voilà ce qui trottait dans la tête de François D’Haene depuis 1 an. Et ce à quoi il s’est accroché pendant toute cette édition de la Hardrock 100. Récit tiré de son debrief, illustré par les photos de Howard Stern pour Salomon.

Terrassé par des crampes d’estomac

« Si les 6 premières heures de course se sont parfaitement déroulées, j’ai rapidement dû faire preuve de beaucoup d’adaptation et de persévérance pour rester dans la course. En effet, des crampes d’estomac ne m’ont pas lâchées pendant 15h et on peut dire qu’elles ont bien pimenté cette journée. Elles m’ont contraint à de nombreux arrêts, mais aussi à des changements d’allure permanents pour rester au contact, sans vraiment me laisser la possibilité de courir comme je voulais. »

HARDROCK 100 DHAENE 1 © : Howard Stern : Salomon
Dossard n°1, François D’Haene s’élance en tête. À droite, tenue noire casquette blanche, Kilian Jornet tout sourire…
HARDROCK 100 DHAENE 2 © : Howard Stern : Salomon
Se jeter à l’eau, ça ne lui fait pas peur.
HARDROCK 100 DHAENE 4 © : Howard Stern : Salomon
Très vite, François D’Haene s’aperçoit que le course ne sera pas aussi fluide que souhaité.

Rester au contact, au courage

« C’est un peu avant la mi-course, à Ouray, que j’ai dû me résoudre à laisser partir mes compagnons de route, Dakota Jones et Kilian Jornet. Pas facile à accepter, mais nécessaire pour continuer. À mon rythme, j’ai réussi à rentrer après 20km. En gestion ensuite, je suis resté avec Kilian, et il aura fallu attendre les 15 derniers km pour nous départager. »

LIRE AUSSI le récit de la course ici

HARDROCK 100 DHAENE 5 © : Howard Stern : Salomon
Dakota Jones, François D’Haene et Kilian Jornet : les 3 fantastiques qui animeront la course de bout en bout.
HARDROCK 100 DHAENE 8 © : Howard Stern : Salomon
Derrière un Kilian déterminé, un François qui s’accroche.

Fascinant Kilian

« 800m de D+ et 800m de D-, Kilian ne pouvait pas rêver mieux pour lâcher les chevaux ! Et c’est ce qu’il a fait. Si je parviens à limiter les écarts dans la dernière bosse, montée à une allure incroyable après 150km de course, je n’ai rien pu faire en descente. Kilian m’impressionnera toujours dans ces portions. »

HARDROCK 100 DHAENE 9 © : Howard Stern : Salomon
A l’attaque de la dernière grosse difficulté, François D’Haene est encore au contact. Mais il ne pourra pas suivre le rythme infernal de Kilian Jornet.
HARDROCK 100 DHAENE 10 © : Howard Stern : Salomon
La délivrance, avec la ligne d’arrivée en vue.

Une aventure inoubliable

« Je préfère donc assurer le coup et rallier l’arrivée sans trop de risque, filant vers un 2ème bisou au caillou, en seconde position derrière Kilian. Quelle course ! Quelle aventure ! Il va falloir s’en remettre ! Merci Kilian et Dakota pour cette aventure que nous avons partagée, je ne suis pas prêt de l’oublier. Et merci à mes pacers et à mon « crew » : infatigables et d’une aide précieuse. »

HARDROCK 100 DHAENE 11 © : Howard Stern : Salomon
La baiser au rocher, tradition des finishers.
HARDROCK 100 DHAENE 12 © : Howard Stern : Salomon
5 ans après leur dernier duel, et la victoire de François sur l’UTMB, le même respect entre champions.
HARDROCK 100 DHAENE 13 © : Howard Stern : Salomon
Epuisé, François D’Haene est allé au bout de l’effort.
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *