Impressionnant record féminin du GR20 pour Anne-Lise Rousset

GR20 ANNE-LISE ROUSSET OPEN

Elle l’a fait ! Malgré les fortes chaleurs qui se sont abattues sur la Corse mi-juin, l’athlète Scott Running Anne-Lise Rousset a pulvérisé le meilleur chrono féminin sur le GR20. Elle a bouclé les 173 km et 13000m D+ du parcours en 35h 50mn. Le précédent record avait été établi en juin 2012 par Emilie Lecomte, en 41h 22mn 10s.

36 heures, une folle ambition

Partie lundi 13 juin à 6h du matin de Calenzana, à l’extrémité nord du GR20, Anne-Lise Rousset a tout de suite adopté un rythme élevé et pris de l’avance sur ses prévisions. Pourtant, son ambition était élevée puisqu’elle ne cachait pas viser un chrono autour des 36h, soit plus de 5 heures de moins que le chrono référence d’Emilie Lecomte. Il faut dire qu’elle était bien entourée. Dès le début, elle s’est offert un pacer de rêve en la personne de Lambert Santelli, actuel recordman du parcours en 30h 25mn. Et son second pacer n’était pas en reste, puisqu’il s’agissait de Guillaume Peretti, ancien recordman du GR20 en 2014, natif de l’île. Elle pouvait aussi compter sur le soutien de son mari, Adrien Séguret, entraîneur des équipes de France de trail, et de quelques autres champions comme Seb Chaigneau.

GR20 ANNE-LISE ROUSSET_Guillaume Peretti
Avec Guillaume Peretti devant et Seb Chaigneau derrière, impossible de craquer ! © Instagram Anne-Lise Rousset / DR

Sur des bases de 35 h !

Ces lièvres de luxe ont permis à Anne-Lise d’arriver au Fer à Cheval, vers le 45e kilomètre, avec 1h d’avance sur son prévisionnel. Après une longue et terrible montée dans des champs de cailloux, la championne comptait toujours 55 minutes d’avance en pointant au refuge de Petra Piana, au 68e kilomètre. Situé à 1842m d’altitude, c’est le plus vieux refuge du GR20. Arrivée au ravito de Vizzavone à 23h40, Anne-Lise venait de boucler les 87km et 7510m D+ de la partie nord du GR20 en 17h40 ! Elle était prête à attaquer la nuit.

GR20 ANNE-LISE ROUSSET CAILLOUX
© Instagram Anne-Lise Rousset / DR

Coup de froid dans la nuit

L’une des grandes difficultés de ce tracé, extrêmement éprouvant, avec des tonnes de cailloux et des passages parfois à la limite de l’alpinisme, est de savoir en garder sous la pédale. On se souvient de l’énorme coup de mou qu’avait connu Xavier Thévenard, lors de sa tentative de record en 2020. Parti rapidement, il était arrivé épuisé au 83e kilomètre, à la fin de la partie nord. Il avait ensuite énormément souffert pour boucler le parcours, échouant à plus d’1h 25mn du record de François D’Haene (31h06mn), battu depuis par Lambert Santelli. C’est un peu le même scénario qu’a vécu Anne-Lise Rousset, victime d’un coup de froid après son stop de 20 minutes à Vizzavone. La reprise après cet arrêt a été très difficile, et Anne-Lise a laissé beaucoup de temps et d’énergie dans la nuit. Au petit matin, elle ne comptait plus qu’une légère avance sur son prévisionnel, mais était toujours largement dans la course au record.

GR20 ANNE-LISE ROUSSET Vizzavone
Coup de froid et coup de mou à Vizzavone. Très entourée, Anne-Lise fera une pause de 20 minutes. © Instagram Anne-Lise Rousset / DR

Retour d’énergie pour le finish

Heureusement, le soleil lui a redonné de la vigueur. À son arrivée au dernier ravitaillement à Bavella (153,6km et 12060m D+) à 14h44, après près de 33h de course, Anne-Lise affichait un sourire désarmant. Elle semblait d’ailleurs plus préoccupée par son bébé de 11 mois, Faustin, présent au ravito, que par son propre état de fatigue. 5 minutes et un bisou à bébé plus tard, la « machine » repartait à l’assaut des derniers kilomètres. Un chrono de 36 heures était toujours possible.

GR20 ANNE LISE ROUSSET COL DE VERDE 114E KM
La fatigue sur le visage d’Anne-Lise au Col de Verde, au 114e kilomètre, contrastait avec son sourire à Bavella, 40 kilomètres plus loin. © Instagram Anne-Lise Rousset / DR

Un exploit XXL

I

35h 50mn, chrono officiel ! C’est un véritable exploit que vient de réaliser Anne-Lise Rousset ! En finissant en dessous de son objectif de 36 heures, elle prouve non seulement que sa préparation a payé (elle a passé plus d’un mois à se préparer en Corse), mais qu’elle a su parfaitement gérer sa course et ses aléas. Elle bat du même coup le record d’Emilie Lecomte de 5h 32mn. Enorme ! Respect total.

GR20 ANNE-LISE ROUSSET trace
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *