Un franc succès ! Qualité du plateau, soleil et ambiance étaient au rendez-vous pour le retour de ce triathlon hors norme avec l’enchainement de Cyclisme, Trail et Ski Alpinisme après 2 ans d’attente pour cause de pandémie. Pour cette première course officielle organisée après le déconfinement, l’équipe d’organisation du club Courchevel Sports Outdoor a dû adapter le règlement  pour respecter les nouvelles contraintes liées aux mesures sanitaires actuelles. Dans ce contexte, le nombre d’athlètes a été limité exceptionnellement à 400 et le départ en mass-start a été remplacé par un contre-la-montre toutes les 30 secondes. Un emplacement individuel bien défini sur le parc des transitions a été aménagé dans le cadre des distanciations sociales et le huis-clos était de rigueur. Afin de pouvoir suivre cette course en toute sérénité, une diffusion en direct de l’épreuve était retransmise sur la chaine TV 8 Mont-Blanc.

Initialement prévu le dimanche 18 avril, ce triathlon a pu se dérouler le dimanche 23 mai. Toutefois, en raison des contraintes liées au report et au recule de la neige vers les sommets, quelques modifications du parcours ont été nécessaires. L’épreuve cyclisme partait de Courchevel Le Praz (Alt. 1260m) jusqu’au parc de transition situé sur la piste des Verdons au départ du téléphérique de la Saulire, soit une distance totale de 13,1km pour un dénivelé de 840m. La boucle de trail qui devait passer par le désormais mythique col de la Loze, a été raccourcie au dernier moment à 5km pour 180m D+/- en raison d’abondantes chutes de neige ce printemps rendant périlleux les appuis. Pour terminer ce triptyque, la montée en ski alpinisme dans la combe de la Saulire pour rejoindre le sommet de la Saulire (alt. 2710m) via l’épaule de la Vizelle avec ses 3,1km pour 630mD+.

Première victoire Italienne !

Très apprécié depuis maintenant 9 ans par les athlètes tant professionnels qu’amateurs, ce triathlon hors norme  permet de chausser  une dernière fois les skis de rando tout en préparant la saison estivale de trail et de cyclisme. Victorieux sur toutes les épreuves individuelles de coupe du Monde de ski alpinisme cette saison à l’exception de la première, empochant par la même occasion le Petit Globe de la spécialité, l’italien Matteo Eydallin, après  avoir effectué les meilleurs chronos sur les épreuve de trail (26min23s) et de ski alpinisme (28min51s) remporte cette 8ème édition millésimée en 1h36min38s. « C’est vraiment une épreuve formidable pour la fin de saison. J’avais entendu parler de cette compétition depuis quelques années et la remporter cette année avec le plateau présent, ça fait vraiment plaisir ». Le triple vainqueur de l’épreuve (2014, 2015 et 2016), Yoann Sert s’est incliné les armes à la main avec le meilleur temps de l’épreuve cyclisme (37min19s) et termine second en 1h37min46s « J’avais pourtant tout donné sur l’épreuve de vélo. J’ai réussi à maintenir l’écart sur l’épreuve trail mais Mattéo est bien revenu sur le ski alpinisme et il m’a manqué un peu du jus pour jouer un 4ème sacre ». Pour la troisième place, le suspens a duré jusqu’à l’arrivée entre William Bon Mardion, double vainqueur de l’épreuve (2017 et 2018) et Cédric Fleureton, 2 fois troisième (2015 et 2017). Au final, ce dernier, en 1h41min48s après avoir axé sa course sur ses points forts en cyclisme et trail, a conservé 37 secondes d’avance sur le Beaufortain qui échoue au pied du podium.

Yoann Sert
Cédric Fleureton
Mattéo Eydallin

Les X3 dans la peau de Laura Deplanche.

Tenante du titre du « Dynastar X3 » et lauréate du « Felt X3 » estival en 2020 (enchainement aviron indoor, cyclisme et trail), Laura Deplanche réalise le doublé en s’imposant en 2h06min08s avec le meilleur temps sur le vélo en 47min32s. La Slovaque Marianna Jagerzikova, victorieuse de l’édition 2018 (3ème en 2017), vice-championne du monde de sprint et médaillée de bronze au classement général des championnats du monde de ski alpinisme 2021 agrémentée d’une seconde place au général des Millet Ski Touring Courchevel 2021, prend la seconde place en 2h09min06s. « Je savais qu’il fallait que je prenne de l’avance dès le début sur Marianna. Je suis partie 30 secondes derrière elle et j’ai réussi à la rattraper assez rapidement. Dès lors, j’ai géré pour garder ces 30 secondes d’avance et j’avais en tête d’en garder un peu sous le pied au cas où elle me rattraperait sur l’épreuve de ski alpinisme afin de pourvoir rester dans sa trace » déclare Laura à l’arrivée.

Marianna Jagerzikova
Florence Bulit
Laura Deplanche

La médaille de bronze revient à la triathlète Florence Bulit dans un temps total de 2h12min13s en réalisant le 3ème meilleurs temps féminin sur les épreuves de cyclisme et de trail et en signant le 6ème en ski alpinisme. « Je suis très contente et surprise à la fois car c’était la première fois que je faisais du ski de randonnée ».

De belles performances pour les équipes trios.

Chez les féminines, l’équipe « Dynastar » s’impose en 2h05min35s avec Candice Bonnel qui réalise le meilleur temps féminin en ski alpinisme (36min25s) bien lancée par Alice Niemaz en cyclisme et Laurie Renoton en trail. Avec le meilleur chrono féminin en trail (32min41s), Margot Guillaumot, épaulée au sein des «TotallySpies » par Nina Guillaud (cyclisme) et Andréa Sinfreu (ski alpinisme) grimpe sur la 2ème marche du podium en 2h08min18s.

Chez les hommes, le Caf d’Albertville composé du cycliste Bastien Flammier, du traileur Hugo Carcey-Collet et du skieur alpiniste Théo Allemoz impose sa loi en 1h39min23s.

En mixte, victoire des « Catalans » en 1h59min12s grâce au coup de pédale de Biel Martinez, à la foulée de Julia Garriga et à la glisse de Marc Romani.

Rendez-vous pour les prochain X3 : Felt X3 le dimanche 15 août et la prochaine édition du Dynastar X3 le dimanche 17 avril 2022.

Infos / résultats : www.courchevelsportsoutdoor.com

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *