François D’Haene : souvenirs de “Diagonale”

GRAND RAID 2009

À l’occasion des 30 ans du Grand Raid de La Réunion, François D’Haene revient dans une vidéo d’un peu moins de 8 minutes sur ses 5 participations à l’épreuve. De son premier ultra, en 2009, à sa 4e victoire partagée avec Benoît Girondel, en 2018, il ouvre l’album de famille. Récit d’une épopée à voir et à revoir.

2009 : Dossard 293 et baptême de l’ultra

D'HAENE GRAND RAID
Face à la carte de La Réunion, les souvenirs de 5 courses pas comme les autres… © DR

Il y a 13 ans, en 2009, François D’Haene prenait à La Réunion le départ de son premier ultra-trail de 160 kilomètres. Une distance qu’il imaginait insurmontable, et qu’il redoutait autant qu’elle l’attirait. Dans ce témoignage, il se souvient, amusé, des conseils que lui donnent alors ses compagnons de début de course, Antoine Guillon et Sébastien Chaigneau, alors qu’il montre des velléités à courir dans la première côte : « Ne cours pas tout de suite, la course va faire 24 heures, garde-en sous la pédale. » Sage recommandation à un néo-ultra-traileur qui, depuis, n’a jamais cessé d’apprendre que l’ultra est avant tout une histoire de gestion de course. Malgré de nombreuses erreurs, des changements de chaussures et des arrêts massage, François D’Haene terminera 5e de la course, derrière les ténors que sont encore aujourd’hui Julien Chorier, Ludovic Pommeret, Antoine Guillon et Erik Clavery.

2013-2016 : le temps des victoires en solitaire

FRANÇOIS D'HAENE GARND RAID
Avec 4 victoires à son actif en 5 participations, François D’Haene connaît les sentiers réunionnais (et leurs terribles marches) comme sa poche. © DR

4 ans plus tard, en 2013, François D’Haene revient à La Réunion. Face à lui, un monstre sacré, Kilian Jornet, vainqueur des éditions 2010 et 2012. A la surprise générale, l’Espagnol, souffrant du genou, laisse le Français partir au début de la nuit. Longtemps seul, François D’Haene remporte sa première « Diagonale » avec 2h40 d’avance sur le second, Freddy Thevenin. Jornet terminera 20e…

L’année suivante est particulière pour D’Haene. C’est en effet la première fois qu’il s’aligne sur 3 grands tours dans l’année. Et c’est après avoir remporté l’ultra-trail du Mont Fuji et l’UTMB qu’il prend le départ de la Diagonale, inquiet de savoir s’il sera capable de tenir un tel challenge. Après un départ plus prudent que l’année précédente, il s’impose finalement devant Ludovic Pommeret et réalise la passe de 3.

Mais c’est 2016 qui reste à ce jour l’édition sur laquelle François D’Haene a le plus souffert. Lui-même la surnomme d’ailleurs l’« édition des crampes ». Parti un peu trop confiant, il réalise une montée du Maïdo trop rapide et est saisi de crampes violentes. Plusieurs fois sur le point d’abandonner, passant certaines descentes à reculons, il s’accrochera finalement et remportera la victoire la plus compliquée de ses expériences réunionnaises.

2018, l’année du partage

GRAND RAID 2018
L’arrivée 2018, avec Benoît Girondel. © DR

Pour sa dernière participation, en 2018, François D’Haene est une nouvelle fois donné favori. Après une première partie de course prudente avec Maxime Cazajous, il se retrouve seul avant d’être rejoint après le Maïdo par Benoît Girondel. Ensemble, ils prennent plaisir à courir et, incapables de se départager dans la terrible descente humide et glissante du Sentier des Anglais, décident de terminer ensemble. Des images de partage qui restent aujourd’hui encore un souvenir inoubliable.

Pour voir la vidéo, c’est ICI

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *