Jim Walmsley : revivez les hauts et les bas de son UTMB 2022 en vidéo

JIM WALMSLEY FILM OPEN

Jim Walmsley était annoncé comme le grand favori de l’UTMB 2022, et il a mené la course pendant plus de 120 kilomètres avant de connaître une immense défaillance. Dans la 3ème partie du documentaire WALMSLEY, replongez au cœur de l’épreuve en compagnie de l’athlète Hoka et de sa femme Jessica Brazeau.

L’UTMB, une obsession américaine

Le chemin est long, mais l’homme est patient. Unanimement considéré comme l’un des athlètes d’ultra-endurance les plus rapides du monde, Jim Walmsley continue de rêver d’une seule chose : être le premier Américain à remporter l’UTMB. Après 3 tentatives dont une 5ème place en 2017 et 2 abandons en 2018 et 2021, le « missile » avait mis toutes les chances de son côté, s’installant en France, dans le Beaufortain, à proximité de François D’Haene dès le mois de mai 2022 pour préparer sa course à Chamonix « comme un Français ». Hélas, on connaît l’histoire. Parti en tête, longtemps talonné par Kilian Jornet, se détachant à la mi-course, Jim Walmsley allait connaître une défaillance colossale anéantissant toutes ses ambitions pour terminer finalement au pied du podium.

Relisez le récit de la course et la victoire record de Kilian Jornet ICI

UTMB 2022 : un échec pour mieux grandir

C’est en ce début d’année 2023, alors que Jim Walmsley est toujours installé en France du côté de Chamonix, que sort la troisième partie du grand documentaire intitulé WALMSLEY qui raconte l’homme, son ambition, sa préparation et, dans ce troisième opus, son UTMB. Sur les réseaux sociaux, l’Américain, pour annoncer la sortie de cette vidéo, commente : « L’UTMB 2022 ne s’est pas du tout passé comme je l’espérais, mais c’est peut-être tout ce dont j’avais besoin pour grandir en tant qu’ultra-runner. Il s’avère qu’il contribue à ma croissance et à mon développement. Je continue d’ajouter des couches à ma propre complexité et de faire partie d’un projet plus important et inachevé. La motivation à continuer à creuser et les raisons de continuer à creuser ne cessent d’augmenter, de même que continue de grandir ma passion pour les montagnes. »

Revivez les moments forts de l’UTMB 2022 de Jim Walmsley en vidéo

Il faut scruter son visage, ses sourires qui peu à peu disparaissent alors que le doute s’installe. A chaque ravitaillement (Saint-Gervais, Courmayeur, Champex-Lac, Trient…), la caméra fixe l’athlète, le sonde, et nous raconte son état physique et mental. Parallèlement, elle s’attarde sur sa femme, son repère, chargée de ses ravitaillements, mais aussi de recueillir ses confidences. Dès Champex-Lac, alors qu’il est largement en tête, avec plus de 8 minutes d’avance sur Kilian Jornet, Jim Walmsley évoque d’ailleurs des problèmes d’alimentation, soufflant à sa femme qu’il peut juste boire. Mais à ce moment-là, elle n’y fait guère attention, tant son homme semble héroïque et intouchable.

Plus tard arrivent les moments les plus émouvants de la vidéo, lorsqu’un Jim Walmsley a la voix cassée évoque ces instants de détresse où Kilian Jornet est revenu sur lui et lui a demandé s’il était OK, et où il ne pouvait plus avancer. Puis le retour de Mathieu Blanchard. Ces moments où il sait qu’il a perdu l’UTMB.

On découvre également l’inquiétude de sa femme, si confiante à Champex lorsque Jim caracolait en tête. Elle semble tellement perdue à Trient lorsqu’elle attend son mari sans savoir ce qui lui arrive, tandis que Kilian Jornet et Mathieu Blanchard sont passés depuis 10 minutes déjà…

Mais c’est surtout l’analyse par le coureur de sa propre défaillance et de ses difficultés à avancer (vous n’aurez jamais vu Jim Walmsley courir aussi lentement !) qui valent le détour. De même que son admirable mental, qui l’a empêché de jeter l’éponge et lui a permis de terminer l’épreuve. Sans parler de l’accueil du public à Chamonix, qui a su honorer le grand champion qu’il est.

Voir la vidéo WALMSLEY PART 3

Voir la vidéo WALMSLEY PART 1 ICI

Voir la vidéo WALMSLEY PART 2 ICI

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *