Optimisation : 5 bonnes raisons de courir entre midi et deux

OPTIMISATION © Chander

Comment faire lorsque l’emploi du temps déborde sur l’entraînement ? Est-il vraiment utile d’enfiler ses baskets pour seulement 30 minutes afin d’aller courir entre midi et deux ? La réponse est oui. Et voici pourquoi.

Des bénéfices prouvés scientifiquement

Il n’y a pas de meilleure façon d’évacuer le stress d’une matinée de travail qu’en allant courir durant la pause de midi. Même une sortie de 20 ou 30 minutes peut être bénéfique pour le corps et l’esprit. C’est scientifiquement prouvé, s’aérer l’esprit grâce à une activité physique favorise la concentration, réduit le stress et stimule la créativité. Il suffit de mettre en place les bonnes habitudes et de programmer des séances intelligemment pour profiter de vos après-midi en forme et détendu.

Pour en savoir plus sur les bienfaits de la course à pied sur le corps et l’esprit, lisez ceci

1 – Optez pour une mini-séance VMA

Pour tirer profit d’une séance courte, il faut aller à l’essentiel. Les coureurs déjà entraînés (ou en phase de préparation spécifique) devront axer la séance sur la qualité. Commencez par un échauffement en endurance de 10 minutes environ. Puis enchaînez une série de 10 x (30 s x 30 s). C’est une assez bonne formule pour ne pas perdre de temps tout en sollicitant le système cardio-vasculaire et sa VMA. Faites une série de 10 répétitions, soit 5 minutes d’effort et 5 minutes de récupération. Terminez par un retour au calme d’environ 10 minutes.

OPTIMISATION © Jack Atkinson
© Jack Atkinson

2 – Les escaliers, une bonne alternative

Vous souhaitez travailler en côte, mais il n’est pas toujours évident de trouver une côte suffisamment longue (et sécurisée) juste à côté de son bureau. Les escaliers peuvent alors être une bonne alternative. Échauffez-vous avec un footing tranquille durant 10 minutes, puis enchaînez les montées. Un étage en courant, marche après marche. Récupération en marchant sur un étage. Puis deux étages en courant, récupération à nouveau sur un étage. Allez jusqu’à trois étages maximum. Terminez par un retour au calme de 10 minutes.

OPTIMISATION © Red John
© Red John

3 – Misez sur les éducatifs

L’objectif d’une telle séance va être de travailler les qualités de pied et le rendement de la foulée. Commencez par 10 à 15 minutes en endurance, en footing tranquille. Enchaînez avec 3 séries d’éducatifs comme suit :
– 2 séries de talons-fesses sur 30 mètres ;
– 2 séries de montées de genou sur 40 mètres ;
– 2 séries de foulées bondissantes sur 30 mètres.

4 – Renforcement musculaire au bureau

Pour ceux qui le peuvent, rien ne vous empêche d’apporter un tapis de gym au bureau. Prenez de 20 à 30 minutes durant la pause déjeuner pour faire des exercices de renforcement et d’assouplissement. Le renforcement musculaire fait partie de l’entraînement, les coureurs ont tendance à l’oublier. La pause de midi est une excellente occasion de faire ces exercices. Vous constaterez les bénéfices lors de vos prochaines séances de qualité.

Découvrez des exercices de renforcement musculaire ici.

5 – Récupération et plaisir de courir

Courir 30 minutes en endurance avant le déjeuner est une bonne façon de profiter d’un moment de vraie détente, lors d’une course plaisir. Évacuez le stress en vous concentrant sur la course. La musique est un plus pour s’isoler. Cela peut aussi être une séance de récupération après un entraînement en fractionné, la veille.

OPTIMISATION © Mike Cox
© Mike Cox
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.