Vous avez le temps de lire et de rêver devant de beaux paysages ! Si vous allez faire des achats de première nécessité, faites un saut chez le buraliste-presse, vous y trouverez le numéro 112 d’Esprit Trail, qui sort presque à l’heure. Sinon, commandez-le sur aboriva.com, il arrivera directement chez vous ! Merci à l’imprimeur, au transporteur et aux diffuseurs ouverts. La presse papier va vivre un moment difficile, comme bien d’autres secteurs ! Écrit avant l’orage du Covid 19, le ton est léger, et contraste avec l’ambiance du moment. De quoi se rafraîchir les idées et se projeter vers le “jour d’après !”. Prenez soin de vous !

Dur de garder la forme et le moral, quand on a droit seulement à un tout petit périmètre autour de chez soi pour courir… C’est le moment de prendre le temps de travailler votre condition physique chez vous, et ce grâce à la Fédération Française d’Éducation Physique et de Gymnastique Volontaire, experte depuis bien longtemps du sport santé en France !

En cette période de confinement, la FFEPGV propose dès aujourd’hui sur son site sport-sante.fr et sur sa chaîne Youtube, un programme d’activités physiques et sportives riche et diversifié, sous forme de vidéos accessibles gratuitement et réalisées par des animateurs professionnels de la FFEPGV.

Photo Brooks

« Dans ce contexte particulier, notre Fédération jouera son rôle et assumera sa mission d’intérêt général. Chacun d’entre nous doit rester solidaire et faire preuve de citoyenneté et de civisme, tout en trouvant un équilibre physique, psychologique et social dans la contrainte du confinement. C’est pourquoi nous proposons à chaque personne qui le souhaite de pratiquer une activité physique et sportive qui puisse lui apporter du bien-être au sein de son domicile. » Explique Patricia Morel, Présidente de la FFEPGV.

Depuis le début du confinement, c’est tout un mouvement qui se mobilise… bénévoles, animateurs, clubs se sont engagés dès l’annonce de confinement, pour réaliser des séances vidéo de gymnastique volontaire. Ces séances reflètent la pratique de l’activité physique telle que délivrée dans les 5600 clubs que compte la FFEPGV en France. Cependant, pour que chacun puisse pratiquer chez soi, elles ont été adaptées :

  • Encadrées, ces séances sont élaborées, réalisées et filmées par des animateurs professionnels diplômés par la Fédération.
  • Pratiques, elles ne nécessitent aucun matériel. 
  • Écourtées, elles sont structurées sur un format court de 30 minutes.
  • Diversifiées (Yoga, Pilates, cross training, séances pour les enfants ou encore séances bien vieillir, etc.), elles permettent aux pratiquants un large choix d’activités et de la variété pour le plaisir et le bien-être !
  • Accessibles, elles s’adressent à tous, enfants, adolescents, adultes, séniors, quels que soient sa condition physique.
  • Disponibles dés maintenant gratuitement surhttps://www.sport-sante.fr/ et dans l’après-midi sur la chaine Youtube FFEPGV

La période qui s’ouvre est atypique. Côté trail, plus d’objectif à court terme en vue ! Pour ne pas vous retrouver sur la case départ côté forme quand nous serons tous « déconfinés », voici 8 astuces et conseils pour conserver l’envie de courir…

Photo Brooks

1. Prenez la course du bon côté !

Etre passionné de trail et de maillots de « finisher », c’est bien et cela donne un joli goût à la vie. Mais cela ne veut pas dire se gâcher le quotidien et celles des autres dès que vous êtes privé de compétition dans votre proche horizon. Si vous prenez la chose du bon côté, vous serez beaucoup plus cool, plus détendu et plus agréable à vivre durant cette période « entre deux ». Faites ce qu’il faut pour rester en forme, mais avec détachement et décontraction !

2. Continuez à courir !

Si vous devez vous occuper de vos enfants, arrangez-vous pour y aller tôt le matin de façon à être disponible aussi bien physiquement que mentalement le reste de la journée. Profitez des levers plus tardifs du reste de la famille pour vous éclipser. Au retour, vous serez en pleine forme pour attaquer un bon petit déjeuner et une journée que vous devez penser « belle ». Dégustez avec gourmandise ces petits moments de course à pied rien qu’à vous, voyez-les toujours du bon côté afin que votre pratique reste un moment de respiration et de plaisir…

3- Faites votre cinéma !

Construisez votre scénario, et choisissez les images mentales qui vont vous donner envie de vous lever le matin pour partir courir alors que tout le monde dort encore. Même si vous devez courir en ville, imaginez les sensations de légèreté et de bien-être que vous aurez cet été en courant sur les sentiers de montagne, les chemins de campagne ou la plage encore déserte ! Même si c’est dur de se lever, pensez au bonheur qui va suivre et à l’immense satisfaction que vous aurez d’avoir surmonté votre flemme. C’est aussi le moment d’innover et de trouver de nouveaux parcours autour de chez vous !

4-Faites la liste de tout ce que courir vous apporte

Notez sur un petit carnet spécifique, tous les bienfaits que le trail a générés pour vous, et tous ceux qu’il peut encore vous apporter si vous persistez. Avoir eu le courage de vous extraire du lit tôt le matin, d’être sorti de votre zone de confort, va vous apporter toute la journée le bonheur de vous sentir exister, et vous donner une meilleure confiance en vous, avec plus de force pour affronter le stress généré par la situation actuelle.

5-Déterminez précisément ce qui vous pousse à courir

Par rapport à cette longue liste (on l’imagine !), définissez quelles sont vos priorités par rapport à la pratique du trail. Que ce soit pour perdre du poids, vous sentir mieux dans votre peau, retrouver une certaine jeunesse, vous classer le mieux possible, ou encore être finisher d’un trail long voire d’un ultra, il existe mille et une motivations, le tout est de bien cerner quelles sont les vôtres, et de savoir les faire évoluer en ce moment, tout gardant certains dans un petit coin de votre tête pour plus tard. La motivation, c’est cette force intérieure qui incite à construire sa propre histoire, à progresser dans tous les domaines de la vie, à gagner d’abord son estime de soi. Et le plaisir de la pratique et de la vie en général, naît de cet engagement motivé.

6- Notez tout ce que vous faites !

En fin de journée, ressortez votre petit carnet et prenez 5mn pour tenir votre « journal de bord ». Notez-y vos séances de course à pied bien sûr, avec au minimum leur durée, mais aussi, si vous les avez, des indications d’intensité, de kilométrage et/ou de lieux traversés. Et n’oubliez pas de rajouter tout ce qui constitue un effort physique (home-trainer et/ou séances de gym à la maison, marche à pied pour aller acheter de la nourriture, tour du pâté de maisons avec les enfants, etc.). Vous réaliserez alors que même si vous n’avez pas beaucoup couru, vous avez tout de même fait pas mal de sport. Ne manquez pas d’y noter des choses tous les jours, c’est votre secret de motivation et vous y reviendrez avec émotion !

7-Appréciez de vous sentir en forme

Continuer à courir même sans compétition à la clé, permet de vraiment intégrer cette pratique dans votre quotidien et de conserver la forme sans rupture. Dites-vous bien que c’est beaucoup plus facile d’y consacrer un petit moment par jour en cette période où la plupart des gens ont plus de temps qu’à l’habitude, que d’avoir ensuite de gros efforts à faire pour vous motiver à reprendre si vous êtes hors de forme.

8-Evitez le surmenage

Etre motivé et volontaire, c’est bien, mais cette parenthèse obligée doit surtout être le moment de vous ressourcer, de prendre soin de vos proches, et de faire le point, et non pas de vouloir en profiter pour faire un maximum d’activité physique. La fatigue physique et nerveuse, l’écœurement et le renoncement menacent tous ceux qui veulent en faire trop ou ne respectent pas certaines règles de base.

Découvrez le plaisir de courir plus vite ! Profitez de ce début de printemps sans courses pour progresser en vitesse et en puissance, de façon à être vraiment au top sur vos trails de l’été. Nos conseils et plans d’entraînement vous guident pas à pas pour réussir ce challenge…

Lorsqu’on parle de progresser en vitesse pour un trailer, c’est surtout à la Vitesse Maximale Aérobie (VMA) que l’on pense. Travailler votre vitesse pure serait totalement improductif pour vos courses d’endurance, et risquerait d’occasionner des blessures sur des muscles non préparés à ces efforts très violents. Pour travailler et améliorer votre VMA, vous devez étalonner votre niveau de départ, afin de vous entraîner au bon rythme… Si vous n’avez pas la possibilité d’effectuer un test encadré sur piste ou sur tapis roulant, sachez que votre VMA correspond en gros à la vitesse maximale que vous êtes capable de tenir sur 2km (1,5km pour les débutants), le plus simple est donc de vous chronométrer sur cette distance. A moins que vous ne soyez un athlète de haut niveau, avec un entraînement hyper pointu (auquel cas vous aurez accès à des formules de tests plus scientifiques), cette évaluation sera suffisamment précise pour vous permettre de progresser. Choisissez 1,5 ou 2km bien étalonnés (sur une piste d’athlétisme ou sur la route) et courez-les au maximum de vos possibilités et le plus régulièrement possible (prenez votre temps de passage sur le premier kilomètre, et même si possible tous les 500m). Pensez à ne pas attaquer à froid : échauffez-vous environ 20mn et faites quelques accélérations avant de démarrer. A partir de votre temps final, faites une règle de 3, pour avoir votre temps au kilomètre à votre Vitesse Maximale Aérobie. Si par exemple vous mettez 6mn pour courir 1,5km à fond, ou 8mn pour 2km, c’est que votre VMA se situe autour de 4mn/km, c’est-à-dire 15km/h, et c’est la vitesse à laquelle vous allez devoir vous entraîner par courtes fractions pour améliorer celle-ci.

Fractionner en nature, c’est possible !

Si vous voulez vous entraîner en nature ou sur route sans repère de distance, le plus simple est d’investir dans un cardiofréquencemètre : portez-le durant votre test, et vous aurez la fréquence cardiaque à laquelle vous devrez monter pour être à VMA. A vous ensuite de faire les calculs pour obtenir les différents pourcentages indiqués dans nos programmes, à atteindre durant les séances. Cet accessoire vous permettra aussi de vérifier que votre fréquence cardiaque redescend suffisamment durant les temps de récupération : d’au moins 20 pulsations lors des 30’’-30’’, et de 30 pulsations sur des portions plus longues. Autre outil de plus en plus populaire et accessible, la montre GPS de running, vous indique en instantané la vitesse à laquelle vous évoluez, et vous permet de garder une trace et d’analyser votre séance au retour, lorsque vous transférez les données sur votre ordinateur.

Eduquez vos pieds

Pour accélérer sans vous faire mal, vos pieds doivent être très actifs, sinon vos cuisses devront faire tout le travail et s’épuiseront vite. Pour réapprendre à vous propulser efficacement, des exercices de « technique foulée » sont inscrits dans les programmes proposés ci-dessous. Ils consistent en bondissements, en skipping (course à très haute fréquence entre des lattes très rapprochées), en montées de genoux, en talons-fesses, en ciseaux de jambes tendues… Attention, il est très important de toujours faire ces exercices en se concentrant sur l’action de ses pieds, tout en pensant à se grandir et à conserver le buste bien vertical (ne pas se pencher en avant pour les talons-fesses, ni en arrière pour les montées de genoux). Sont aussi prévues des côtes courtes, à effectuer sur des pentes à pourcentage modéré de façon à conserver une foulée tonique et haute. Ce renforcement musculaire sera nécessaire pour supporter les chocs engendrés par la course rapide.

Photos Saucony

8 semaines pour gagner en vitesse et en puissance

Le travail de côte, les exercices de technique de foulée ainsi que les séances de fractionné vont vous faire gagner à la fois en puissance musculaire et en vitesse.

Comprendre les tableaux 

-LD = Lignes Droites : Accélérations progressives sur environ 80m de préférence sur terrain souple, par exemple sur un terrain de grands jeux, avec accélération dans les longueurs ou les diagonales et les récupérations dans les largeurs.

-R’ : Temps de récupération en trottinant.

-R’ en desc : Récupération en redescendant au départ de la côte à l’aise.

-RC : Temps de retour au calme en trottinant.

-Lorsque les allures ne sont pas précisées, c’est que les footings, récups et retour au calme doivent être effectués à l’aise, soit plus ou moins 65 à 70% de VMA.

Vous courez 3 ou 4 fois par semaine :

  Semaine 1 Semaine 2 Semaine 3 Semaine 4 (récup)
Séance 1  40’ + 8LD + technique foulée, RC 5’ 40’ + 10LD + technique foulée, RC 5’ 40’ + 12LD + technique foulée, RC 5’ 45 à 50’
Séance 2 (facultative) 25’ + 5LD, + 2 séries de (6 x 30’’ à 100% de VMA, R’30’’) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 2 séries de (8 x 30’’ à 100% de VMA, R’30’’) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 3 séries de (8 x 20’’ à 100% de VMA, R’20’’) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 3 séries de (5 x 20’’ à 100% de VMA, R’20’’) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’
Séance 3 50 à 55’ 55’ à 1h 1h à 1h05 35 + 6LD, RC 5’
Séance 4   25’ + 5LD, + 2 séries de (5 x 30’’ en côte, R’ en desc) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 2 séries de (6 x 30’’ en côte, R’ en desc) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 2 séries de (7 x 30’’ en côte, R’ en desc) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 40 à 45’
  Semaine 5 Semaine 6 Semaine 7 Semaine 8 (récup)
Séance 1  40’ + 8LD + technique foulée, RC 5’ 40’ + 10LD + technique foulée, RC 5’ 40’ + 12LD + technique foulée, RC 5’ 35’ + 8LD, RC 5’
Séance 2 (facultative) 25’ + 5LD, + 2 séries de (6 x 40’’ à 100% de VMA, R’40’’) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 2 séries de (8 x 40’’ à 100% de VMA, R’40’’) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 3 séries de (8 x 30’’ à 100% de VMA, R’30’’) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 2 séries de (6 x 30’’ à 100% de VMA, R’30’’) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’
Séance 3 50 à 55’ 55’ à 1h 1h à 1h05 40 à 45’
Séance 4   25’ + 5LD, + 2 séries de (5 x 40’’ en côte, R’ en desc) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 2 séries de (6 x 40’’ en côte, R’ en desc) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 2 séries de (7 x 40’’ en côte, R’ en desc) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 50’ à 1h

Vous courez 5 ou 6 fois par semaine :

  Semaine 1 Semaine 2 Semaine 3 Semaine 4 (récup)
Séance 1 45’ + 8LD + technique foulée, RC 5’ 50’ + 8LD + technique foulée, RC 5’ 50’ + 10LD + technique foulée, RC 5’ 40 + 8LD + technique foulée, RC 5’
Séance 2   25’ + 5LD, + 2 séries de (6 x 200m à 100% de VMA, R’45’’) et R’ 2’ entre les séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 2 séries de (7 x 200m à 100% de VMA, R’45’’) et R’ 2’ entre les séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 2 séries de (5 x 300m à 100% de VMA, R’1’) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 10 x 200m à 100% de VMA, R’45’’), RC 10’  
Séance 3 50 à 55’ 55’ à 1h 1h à 1h05 45 à 50’
Séance 4 (facultative) 55’ à 1h de + en + vite (de 60 à 85% de VMA) 1h05 à 1h10 de + en + vite (de 60 à 85% de VMA) 1h10 à 1h15 de + en + vite (de 60 à 85% de VMA) 50 à 55’ de + en + vite (de 60 à 85% de VMA)
Séance 5   25’ + 5LD, + 2 séries de (6 x 30’’ en côte, R’ en desc) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 2 séries de (7 x 30’’ en côte, R’ en desc) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 2 séries de (8 x 30’’ en côte, R’ en desc) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 2 séries de (5 x 30’’ en côte, R’ en desc) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’
Séance 6 1h10 à 1h15 1h15 à 1h20 1h20 à 1h25 1h à 1h05
  Semaine 5 Semaine 6 Semaine 7 Semaine 8 (récup)
Séance 1  50’ + 10LD + technique foulée, RC 5’ 1h + 10LD + technique foulée, RC 5’ 50’ + 10LD + technique foulée, RC 5’ 40 à 45’
Séance 2   25’ + 5LD, + 3 séries de (5 x 200m à 100% de VMA, R’45’’) et R’ 2’ entre les séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 3 séries de (6 x 200m à 100% de VMA, R’45’’) et R’ 2’ entre les séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 2 séries de (6 x 300m à 100% de VMA, R’1’) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 10 x 300m à 100% de VMA, R’1’), RC 10’
Séance 3 1h à 1h05 1h05 à 1h10 1h10 à 1h15 35 à 40’
Séance 4 (facultative) 50 à 55’ de + en + vite (de 65 à 90% de VMA) 55’ à 1h de + en + vite (de 65 à 90% de VMA)   1h à 1h05 de + en + vite (de 65 à 90% de VMA)   40 + 8LD, RC 5’
Séance 5   25’ + 5LD, + 2 séries de (6 x 40’’ en côte, R’ en desc) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 2 séries de (7 x 40’’ en côte, R’ en desc) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 2 séries de (8 x 40’’ en côte, R’ en desc) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’ 25’ + 5LD, + 2 séries de (5 x 40’’ en côte, R’ en desc) et R’ 2’ entre les deux séries, RC 10’
Séance 6 1h10 à 1h15 1h15 à 1h20 1h10 à 1h15 1h05 à 1h10

Le Trail des Terrasses du Lodévois se déroule sur le territoire du pays lodévois, entre Larzac et Salagou. « Capitale » des hautes terres de l’Hérault, Lodève allie les témoignages architecturaux d’une ancienne cité épiscopale influente, qui fut aussi un important centre textile. Nichée au creux de frontières naturelles, entre Salagou et Larzac, Lodève a été façonnée à même les rivières et les montagnes. Il se caractérise par sa variété de paysages et de sites naturels d’exception. La ville se trouve entourée de 2 Grands Sites prestigieux : le Lac du Salagou et le Cirque de Navacelles. Le Réseau des Grands Sites de France rassemble des paysages exceptionnels, reconnus de tous et fragiles. Ils sont protégés et gérés selon les valeurs du développement durable. Le patrimoine naturel de la vallée du Salagou et du plateau du Larzac, distants d’environ 20 km de Lodève, est marqué par des paysages d’une beauté exemplaire.


DES PAYSAGES VARIÉS
Ces grands paysages ouverts, aux milieux écorchés, se démarquent aussi par leur faune et flore méditerranéennes remarquables. Pourtant d’apparence pauvres et arides, les grands causses abritent 40% de la diversité de la flore française, soit plus de 1 800 espèces inventoriées. Il est alors facile de comprendre pourquoi la plupart du territoire se situe en zone Natura 2000. Lors du Trail des Terrasses du Lodévois, vous pourrez aussi découvrir la cité médiévale de Lodève et ses petits villages pittoresques aux alentours et lieux de départ des différentes éditions : Lauroux,
Roqueredonde, Pégairolles-de-l’Escalette, Soubès, Saint Etienne de Gourgas, Saint Felix de l’Héras.


PHILOSOPHIE
D’un point de vue sportif le Trail des Terrasses du Lodévois est une aventure humaine qui depuis 2009 s’est construit autour d’une ligne de conduite forte :
• Un renouvellement permanent des parcours
• Un tracé 100% nature (Engagement à 600m de course sur bitume maximum)
• Un tracé difficile et exigeant
• La protection de l’environnement avec la sensibilisation des coureurs et de tous ceux qui les accompagnent
• Repas bio
• Rubalises en tissu sur la majorité des parcours
• Pas de gobelets aux ravitos, limitation des bouteilles plastiques, chaque bénévoles a sa propre gourde !
• Une fidélisation des bénévoles… chouchoutés car ils le méritent !
Le Trail des Terrasses du Lodévois reste avant tout un grand moment convivial et collectif de détente qui contribue à éveiller les consciences sur l’importance de connaître, de protéger et de valoriser cette richesse et ce bien commun que sont les terres environnantes.


LES PARCOURS
47 km
DESCRIPTION
Au départ du village de POUJOLS en passant par le plateau de Murènes, un nouveau chemin pour descendre sur Pégairolles-de-l’Escalette, une remontée sur les falaises surplombant Pégairolles-de-l’Escalette, passage au pas de l’Escalette, traversée de la Lergue puis du plateau typé Larzac menant à la grotte de Labeil. Une traversée de la forêt de l’Escandorgue menant au temple de Lerab Ling, un retour vers le village de Lauroux puis l’arrivée à Lodève.
DÉPART : DIMANCHE 5 AVRIL À 8H DU VILLAGE DE POUJOLS
•DISTANCE : 47 KM
•DÉNIVELÉS : 2300 M
•5 RAVITOS : 2 RAVITAILLEMENTS LÉGERS EAU & 3 RAVITAILLEMENTS COMPLETS + ARRIVÉE


27 km
DESCRIPTION
Au départ du village de POUJOL en passant par le plateau de Murènes et en s’enfonçant dans le Cirque de Labeil pour rejoindre la grotte de Labeil. On repart jusqu’au Temple Boudhistes de Lerab Ling en passant par la forêt de l’escandorgue. Retour sur Lauroux puis Lodève.
DÉPART : DIMANCHE 5 AVRIL À 10H DU VILLAGE DE POUJOLS
•DISTANCE : 27 KM
•DÉNIVELÉS : 1100M
•3 RAVITOS : 1 RAVITAILLEMENT LÉGER EAU & 2 RAVITAILLEMENTS COMPLETS + ARRIVÉE


15 km
DESCRIPTION
Un départ sur les berges du lac du Salagou. Une ascension dans les ruffes rouges, jusqu’au sommet du plateau entre capitelle, dolmen, chênes verts et blancs. Une descente sur Le Puech avant de remonter sur Olmet à l’abris des chênes. Le tour du château d’Olmet avant la dernière ascension en direction de la défriche. Enfin ça redescend sur Lodève… C’est l’arrivée.
DÉPART : SAMEDI 4 AVRIL À PARTIR DE 15H00 À CELLES
• DISTANCE : 15 KM
• DÉNIVELÉS : 600 M
• 1 RAVITO : 1 RAVITAILLEMENT + ARRIVÉE
15 km ou 6 km HandiTrail
DESCRIPTION
Ces parcours Handi Trail pourront au choix être réalisés en course à pied, en randonnée ou en Joelette (Places limités). Ils ont tout deux été conçus et réfléchis avec l’agence Escapeo pour être adaptés au plus grand nombre et à toute forme de handicap, avec plusieurs solutions de repli en cas de fatigue.
DÉPART : SAMEDI 04 AVRIL À CELLES
•DISTANCE : 6 À 15 KM
•DÉNIVELÉS : 600 M
•1 RAVITO
Kids Trail
DESCRIPTION
Le Kids Trail est une course informelle pour les plus petits. Le parcours est simple et accessible aux plus jeunes. Les départs seront échelonnés suivant les catégories d’âge à partir de 10 h si les conditions météo sont favorables.
• DÉPART : DIMANCHE 05 AVRIL A PARTIR DE 10H
• INSCRIPTION SUR PLACE : À PARTIR DE 9H30
• LIMITE D’AGE : 12ANS
• PARCOURS : A VENIR
• DÉPART SUIVANT CATÉGORIE D’AGE

Ultime ligne droite avant la grande finale ! Toute les conditions étaient réunies pour que la 13ème et avant dernière manche de cette 10ème saison soit parfaite, mais un regel à certains endroits du parcours quelques minutes avant le premier départ a eu un impact négatif sur la glisse ce qui a obligé les 115 skieurs alpinistes présents à faire travailler les bras pour ne pas reculer. Cela étant, de très bons chronos ont été réalisés par un bon nombre de coureurs qui ont tout donné avant de venir fêter mercredi prochain la « Décima » des Millet Ski Touring Courchevel avec la traditionnelle montée déguisée suivie du concert de la célèbre Shy’m.

Yoann Sert

Avec l’annulation de la mythique Pierra Menta, cette pénultième manche de la saison des MSTC a bénéficié d’un apport de compétiteurs venus pour maintenir leur condition physique. Parmi eux, figuraient Gédéon Pochat et Yoann Sert, respectivement 3ème et 4ème du classement général provisoire en 22min02s et 22minO7s. Dans ce duel fratricide,  Yoann en 22min3Os a pris le meilleur sur Gédéon qui coupe la ligne 31 secondes plus tard sans pouvoir le déloger au général. Julien Bernaz vient compléter le podium de cette 13ème levée en 24min03s. Nul doute que, lors de la finale programmée le 18 mars, la lutte sera intense, les 4 premiers emmenés par le Suisse Rémi Bonnet se tiennent en moins d’une minute sans compter les autres prétendants.

Gédéon Pochat

Chez les féminines, belle progression de Candice Bonnel qui enregistre, avec un chrono de  28min23s, sa 2ème victoire en 3 participations cette saison et se hisse à la 6ème place du top 10 provisoire. Elle devance au sprint Laura Deplanche qui s’incline pour 3 petites secondes. Alice Niemaz Portanier, membre de Courchevel Sport Outdoor, a offert une belle résistance avec une 3ème place en 31min58s. Au général, pas de changement sur le trio de tête, Axelle Mollaret Gachet conserve le leadership en 25min45s devant Jessica Pardin (27min17s) et Marianna Jagercikova (27min49s).

Candice Bonnel avec Ola (Dos. 274)  et Ugo (Dos. 209)  Pellicier les enfants de l’ex-champion Alexandre







Podium (G à D) : Julien Bernaz, Alice Niemaz Portanier, Candice Bonnel, Yoann Sert, Laura Deplanche et Gédéon Pochat.

Une reconnaissance internationale pour les MSTC

Ce parcours de Vertical Race d’une longueur de 3,2km pour un dénivelé positif de 500m entre Le Praz et la Croisette de Courchevel a conquis une renommée internationale depuis sa création en 2011. Pour preuve, ce tracé a accueilli les Championnats de France en 2012 et 2013 ainsi qu’une manche de Coupe du Monde en 2014. Le palmarès des Millet Ski Touring Courchevel est éloquent avec le gratin mondial de la spécialité : l’Espagnole Mireia Miro Varela (2011), Laetitia Roux (2012, 2014, 2015 et 2016), la Suédoise Emelie Forsberg (2013) et Axelle Gachet-Mollaret (2017,2018 et 2019) chez les féminines, Yannick Buffet (2011 et 2012), Mathéo Jacquemoud (2013 et 2016), le Catalan Kilian Jornet (2014 et 2015) ainsi que les Suisses Marti Werner (2017) et Rémi Bonnet (2018 et 2019) chez les hommes. Cette 10ème saison ne déroge pas à la règle avec, aux commandes actuellement les 2 tenants du titre.

Mercredi 18 mars 2020 : Grande fête du ski alpinisme.

Avec la présence déguisée de nombreux élites de la discipline mais sans oublier le critère sportif, la lutte finale sera intense et… festive. Dans ce contexte, rien n’est joué pour les podiums définitifs et les 8000€ de prize money et 4800€ de bons d’achats mis en jeu, bien que la plupart des concurrents viendront tout simplement pour décompresser et profiter de cette soirée exceptionnelle.

Après avoir été la plus jeune artiste à avoir joué 3 fois à Paris Bercy et réalisé des centaines de Zenith partout en Europe, Shy’m, l’artiste aux 2 millions d’albums vendus, aux 400 millions de vues sur You Tube, aux 3 NRJ Music Awards et aux 5 millions de fans sur Internet, se trouvera ainsi au plus près des participants pour un concert exceptionnel à Courchevel le mercredi 18 mars 2020 à l’occasion de la finale et du 10ème anniversaire des “Millet Ski Touring Courchevel” !

Pour cette grande fête du ski alpinisme qui va rassembler environ 400 participants et autant de spectateurs, Guillaume Prin, le président de Courchevel Sports Outdoor Montagne et Escalade et toute son équipe vont tout mettre en œuvre pour la réussite de cette soirée. Le top départ de la traditionnelle montée déguisée est programmé à 18h au Praz. De nombreuses surprises viendront agrémenter les aires de départ et d’arrivée. Les spectateurs pourront venir encourager les coureurs, admirer leurs déguisements en profitant de la télécabine du Praz gratuite pour l’occasion et ouverte exceptionnellement jusqu’à 21h pour rejoindre l’arrivée à Courchevel 1850 et revenir ensuite au Praz pour profiter des festivités au gymnase l’Envolée. A partir de 20h, le buffet sera ouvert avec la cérémonie des prix orchestrée par Ludovic Collet. A 21h, place à Shy’m, lauréate de la saison 2 de Danse avec les Stars et depuis membre du jury, qui enflammera la soirée avec ses plus grands tubes pour vous faire chanter, danser et clôturer cette édition 2020 en apothéose !

Prochain rendez-vous : Finale Millet Ski Touring Courchevel 2020 / Concert shy’m : Mercredi 18 mars

Pour en savoir plus : Infos et résultats : www.courchevelsportsoutdoor.com

Parmi les nouvelles mesures annoncées dimanche 8 mars visant à ralentir la propagation du coronavirus sur le territoire national, l’interdiction de tous les rassemblements de plus de 1000 personnes jusqu’au 13 avril frappe de plein fouet les organisateurs d’événements de masse.

En conséquence, la 13e édition de Lyon Urban Trail, prévue le 29 mars prochain, ne pourra pas évidemment avoir lieu à cette date. 

Photo de Gilles Reboisson

Plus de 4500 inscriptions étaient déjà enregistrées à trois semaines du départ, et les organisateurs avaient suspendu celles-ci depuis lundi matin. En concertation avec les services de la Ville de Lyon et leurs différents partenaires, les organisateurs ont finalement reporté cette édition de Lyon Urban Trail sur la date qui était d’ores et déjà réservée pour la version nocturne du LUT : les 31 octobre et 1er novembre 2020.

Ainsi, le même week-end, les coureurs et marcheurs se verront proposer :

– Le samedi 31 octobre en début de soirée le LUT by night avec de nouvelles formules populaires et ludiques. (Descriptif à venir)

– Le dimanche 1er novembre : Lyon Urban Trail avec les parcours 37/24/14/8 km chrono et 12 km Rando identiques (voire améliorés) à ceux qui étaient tracés pour le 29 mars.

Toutes les inscriptions déjà enregistrées pour Lyon Urban Trail 2020 sont donc automatiquement reportées au 1er novembre.  

Seules les personnes ayant souscrit la « garantie annulation » pourront se faire rembourser leur inscription sur simple demande, et les personnes ayant souscrit la « garantie report » pourront, s’ils préfèrent, reporter leur inscription sur l’édition 2021.

Les organisateurs partagent évidemment à la déception des coureurs, mais leur donnent rendez-vous les 31 octobre et 1er novembre 2020 pour un grand week-end inédit d’Urban Trail.

Les inscriptions réouvrent ce jour pour Lyon Urban Trail et ouvriront en avril pour le LUT by Night.

Yoann Sert lors de la 2ème manche du 14 février

Ce nouveau format de course s’est déroulé en ski alpinisme sur 3 manches tous les lundis de la pleine lune excepté le 10 février reporté au vendredi 14 février pour cause de tempête. Ce parcours long de 4 800m pour 820m D+ relie Courchevel Village et s’achève au Col de la Loze à une altitude de 2304m. A l’arrivée,  une bonne soupe au chaudron concoctée par Serge Burnichon le directeur du restaurant d’altitude « Le 1928 » et toute son équipe ravive les papilles des compétiteurs. La finale s’est déroulée ce lundi 9 mars avec seulement 41 concurrents au départ. Il faut dire qu’un contexte international particulier et une météo capricieuse ont primé sur la motivation de nombre de coureurs. Des averses de neige et de forts coups de vent ont sévi toute la journée entrainant une interruption temporaire des remontées mécaniques sur le haut du domaine. Pourtant, les accalmies étaient bien annoncées en fin de journée avec le retour d’un ciel étoilé et surtout la présence de la super lune située à 357,122 kilomètres de la terre. Comme par magie et pour clore cette édition 2020 en apothéose, les bourrasques ont complétement cessé au sommet quelques minutes avant le coup d’envoi de cette ultime montée de la saison. La nappe de brouillard s’est petit à petit dissipée pour laisser entrevoir la première super lune de l’année dénommée la « pleine lune du ver », les observations ont démontré que les vers de terre commençaient à sortir des sols dégelés à cette période de l’année. Un signe du radoucissement des températures qui annoncent l’arrivée du printemps.

A Yann Gudefin et Corinne Favre la dernière levée de l’année

David Poncet (Dos. 28) devant Yann Gudefin (Dos. 1)

Dans ce contexte particulier, Yann Gudefin s’impose en 40min51s ce qui lui permet d’intégrer le top 10 final. Il est talonné par Jérémy Loret de l’ESF de Crest Voland (42min31s) et David Poncet (43min08s). Le classement général n’a pas été bouleversé, Yoann Sert sort grand vainqueur de cette 1ère édition en 36min53s devant Joris Perillat-Pessey second en 37min04s et Gédéon Pochat 3ème en 37min27s.

Corinne Favre

Chez les féminines, carton plein pour Corinne Favre : 3 participations, 3 victoires et le record de la montée à la clé en 47min21s. Elle boucle cette ultime course en 48min03s devant Mallaurie Mattana (51min53s) venue tout spécialement de Serre Chevallier. Sonia Boussoz complète le podium en 52min23s. Au général, le trio médaillé est constitué de Corinne Favre, Candice Bonnel (48min28s) et Sonia Boussoz (50min18s).

Podium du 9 mars (G à D) :Jérémy Loret, Mallaurie Mattana, Yann Gudefin, Corinne Favre, Sonia Boussoz et David Poncet

Le challenge ESF n’a pas connu de modification ce lundi. Malgré les victoires de Pascale Gachet Mauroz (ESF Courchevel Village) en 1h06min59s et Jérémy Loret (ESF Crest Volant) en 42min31s, au final, les ESF de Valmorel et de La Clusaz sont à l’honneur avec respectivement Candice Bonnel et Joris Perillat Pessey.

Les lauréats de cette saison 1 seront récompensés le 18 mars lors de la grande finale déguisée des Millet Ski Touring Courchevel qui sera suivie par un concert exceptionnel de Shy’m.

Clap de fin pour cette nouvelle épreuve de ski alpinisme qui a comptabilisé 165 départs donnés avec un total de 130 participants différents classés. Cette arrivée au sommet du col de la Loze sera à nouveau au programme des cyclistes dès le 10 mai prochain à l’occasion du « Contre-La-Montre Eiffage du Col de la Loze » suivie de 2 autres dates : les 12 juillet et 23 août.

Silva MOONtain Races Courchevel en version trail

Après 5 ans d’absence, la pleine lune sera également de retour cet été les mercredis 8 juillet, 5 août et 2 septembre pour les traileurs qui vont pouvoir s’affronter sur les « Silva MOONtain Races Courchevel » au départ de Courchevel Moriond jusqu’au refuge de Grand Plan (2280m) situé à la porte du Parc national de la Vanoise. Prochains rendez-vous :
-13ème manche des Millet Ski Touring Courchevel : Mercredi 11 mars
– Finale Millet Ski Touring Courchevel avecShy’m: Mercredi 18 mars
– Dynastar X3 Courchevel : dimanche 19 avril
– Contre-la-montre Eiffage du Col de la Loze : dimanche 10 mai
– Silva MOONtain Races Courchevel : Mercredi 8 juillet
Pour en savoir plus : Infos et résultats : www.courchevelsportsoutdoor.com

Sous un soleil somptueux, le Suisse Marc Lauenstein a décroché sa 4ème victoire de suite sur les pentes du Ventoux, devançant Nicolas Martin et Ludovic Pommeret. Chez les filles Camille Bruyas l’a emporté facilement devant Ariane Wilhem et Renée Cardinaals.

Du soleil et pas de vent

Dimanche 8 mars à Bédoin, le soleil vient éclairer un sommet du Mont Ventoux saupoudré d’une fine couche de neige. Le mistral de la veille a, quant à lui, laissé place à un temps frais, mais ensoleillé et calme. Au cœur du village, 1000 traileurs chanceux sont sur le point de s’élancer sur la première manche de la Golden Trail National Series. L’Ergysport Trail du Ventoux, dans un contexte compliqué dû à l’épidémie de Covid-19, est l’une des rares courses nationales à avoir été maintenues en ce début de saison. L’organisation ayant tout mis en œuvre pour respecter les consignes sanitaires préfectorales, tous les voyants étaient donc au vert pour assister aux premières confrontations de la saison.

Et à la fin… c’est Marc Lauenstein qui gagne !

Si les premiers kilomètres pouvaient présager une lutte massive, rapidement, un petit groupe se détache. En tête de file, deux habitués : Marc Lauenstein (team Salomon Suisse) triple vainqueur sortant, et Nicolas Martin (team Hoka France) son dauphin de l’année précédente. À leurs trousses, Davide Cheraz (team Salomon Italie), Ludovic Pommeret et Thomas Cardin (team Hoka France). Le Suisse marque la montée de son talent et envoie un message fort à ses concurrents en basculant en tête au sommet du Ventoux ; un sommet où les coureurs évoluent rapidement malgré la couche de neige, du fait de l’absence de vent. Dans la descente, Marc Lauenstein laisse parler sa technique pour tenir à distance un Nicolas Martin en délicatesse avec ses mollets, et aller décrocher sa 4ème victoire de suite sur l’épreuve en 3h37 ; améliorant au passage son record de l’année précédente de 2mn. Malgré une belle course, Nicolas Martin devra, quant à lui, à nouveau se contenter de la 2ème place. Derrière, Ludovic Pommeret et Thomas Cardin finissent main dans la main, suivis de Davide Cheraz.

« Je commence à connaître le parcours, explique à l’arrivée Marc Lauenstein, et donc, les endroits où je peux attaquer pour me mettre à l’abri. On est encore au début de saison et je ne suis pas à mon maximum, je ne me voyais pas finir au sprint avec Nico qui ne lâche jamais rien. J’ai donc fait ce qu’il fallait pour prendre de l’avance et gérer dans la partie finale. » Pour Nicolas Martin, cette 2ème place lui laisse un goût particulier. « C’est un peu spécial comme sentiment car j’ai ressenti des douleurs aux mollets très rapidement dans la course et j’ai cru réellement abandonner. Au kilomètre 4, si on m’avait dit que j’allais faire 2e je ne l’aurais pas cru, mais finalement ça a tenu et j’ai pu jouer devant. Malgré tout, Marc a été impressionnant, notamment dans les descentes, donc aucun regret ! »

Camille Bruyas facile

Chez les filles, c’est Camille Bruyas qui l’emporte aisément. Pour sa première au Ventoux, la nouvelle recrue du team Salomon France a maîtrisé son sujet de bout en bout. Rapidement esseulée dans la course féminine, elle confie s’être accrochée aux coureurs masculins pour ne pas entrer dans un faux rythme. Toute proche du record féminin de la course (4h28), elle termine finalement en 4h31. Derrière, Ariane Wilhem prend la deuxième place, suivie par Renée Cardinaals. « J’ai vraiment été surprise par cette épreuve, confie Camille Bruyas. L’organisation est au top et s’efforce d’entretenir et de baliser des sentiers techniques et magnifiques. Je ne savais pas trop ce que je pouvais donner sur ce parcours aussi tôt dans la saison, je n’ai repris que depuis trois semaines, et du coup, je suis vraiment ravie de mon chrono ! »

Camille Bruyas

Résultats

Première manche de la saison 2020, les résultats de l’Ergysport Trail du Ventoux définissent également le classement provisoire de la Golden Trail National Series France/Belgique.

Top 5 hommes

1 – Marc Lauenstein (team Salomon Suisse) : 03 :37 :37 (Record de l’épreuve) (GTNS : 100 pts)
2 – Nicolas Martin (team Hoka France) : 03:37:49 (GTNS : 88 pts)
3 – Ludovic Pommeret (team Hoka France) : 03:44:46 (GTNS : 78 pts)
4 – Thomas Cardin (team Hoka France) : 03:44:46 (GTNS : 72 pts)
5 – Davide Cheraz (team Salomon Italie) : 03:45:29 (GTNS : 68 pts)

Top 5 femmes

1 – Camille Bruyas (team Salomon France) : 04:31:56 (GTNS : 100 pts)

2 – Ariane Wilhem : 04:48:41 (GTNS : 88 pts)
3 – Renée Cardinaals : 05:04:00 (GTNS : 78 pts)
4 – Line Moncelon : 05:10:21 (GTNS : 72 pts)
5 – Marie Janod : 05:27:49 (GTNS : 68 pts)

Ergysport Trail du Ventoux

Facebook : www.facebook.com/Ergysport-Trail-du-Ventoux-321551014539223/

Site Internet : www.ergysport-trailduventoux.fr

Résultats complets : https://sportips.fr/plateformeResultats/#/epreuve?id=858&p=46%20KM

Golden Trail National Series

Facebook :www.facebook.com/goldentrailseries/

Site Internet : www.goldentrailseries.com/fr/series/france/

En 15h14mn39s, l’Américaine Kaytlyn Gerbin remporte la Transgrancanaria HG Classic (128km) en battant le record féminin. En 2ème position, à seulement 11mn, on retrouve la Chinoise Fuzhao Xiang, et encore 6mn derrière, l’Espagnole Azara Garcia complète le podium. Pau Capell and Pablo Villa sont quant à eux les deux vainqueurs masculins, arrivés ensemble en 13h04mn10s, devant l’Américain Dylan Bowman (3e).

Advanced (64km)

C’est la Française Maryline Nakache qui arrive en tête chez les femmes, 20mn devant la Suédoise Petra Kindlund et près de 30mn devant la coureuse locale Esther Fernandez, 3ème. C’est aussi un coureur local Alejandro Mayor qui remporte le classement scratch, devant deux autres Espagnols, Jordi Gamito and Tofol Castanyer.

WAA Marathon

Tous deux grands favoris, Anna Commet and Andreu Simon remportent cette distance respectivement chez les femmes et chez les hommes.

Starter, Promo and Youth

La Britanique Mery Cooper remporte la Starter race (30km) chez les femmes tandis que l’Estonien Kenny Kivikas s’impose au scratch. Les victoires sur la course Promo (17km) a été pour l’Espagnole Elena Cabrerizo et le Capverdien Antonio Cardoso, tandis que Candela Rivero and Javier Fernández remportaient la course Youth.

CLASSIC (128km)

Women

1. Kaytlyn Gerbin. 15:14:39

2. Fuzhao Xiang. 15:25:40

3. Azara García. 15:31:36

Men

1. Pablo Villa. 13:04:10

1. Pau Capell. 13:04:10

3. Dylan Bowman. 13:40:28

ADVANCED (64km)

Women

1. Maryline Nakache. 06:57:58

2. Petra Kindlund. 07:17:31

3. Esther Fernandez. 07:26:29

Men

1. Alejandro Mayor. 05:57:57

2. Jordi Gamito. 06:04:17

3. Tofol Castanyer. 06:09:20

MARATHON (42km)

Women

1. Anna Comet. 03:35:25

2. Eli Gordón. 03:38:31

3. Gemma Arenas. 03:42:21

Men

1. Andreu Simon. 02:56:45

2. Juanjo Somohano. 03:02:12

3. Mario Olmedo. 03:10:10

STARTER (30km)

Women

1. Meryl Cooper. 02:33:50

2. Karolina Obstoj. 02:51:22

3. Elvira Gutiérrez. 02:54:31

Men

1. Kenny Kivikas. 02:01:44

2. Gi Pereira. 02:04:23

3. Wilson Gabriel Cardoso. 02:04:23

PROMO (17km)

Women

1. Paula Cabrerizo. 01:17:48

2. Edena Lima. 01:21:43

3. Estela Guerra. 01:24:52

Men

1. Antonio Cardoso. 01:04:22

2. Aday López. 01:07:04

3. Eddj Nani. 01:07:49

YOUTH (17km)

Women

1. Candela Rivero. 01:29:35

2. Noelia Santana. 01:51:28

3. Adela Caballero. 02:08:38

Men

1. Javier Fernández. 01:05:23

2. Alejandro Rodríguez. 01:06:43

3. Gabriel Pérez. 01:15:09

Photos Jordi Saragossa et Carlos