Résultat Neirivue-Moléson 2022 : Anaïs Sabrié prête pour le Marathon du Mont-Blanc

NEIRIVUE-MOLESON © Instagram Matryx / DR

Après deux années d’absence, Neirivue-Moleson, l’une des plus fameuses courses de montagne suisses, était de retour. Une 43e édition dominée par Anaïs Sabrié chez les femmes et Rémi Bonnet chez les hommes. Encourageant avant le 2e rendez-vous des Golden Trail World Series, le week-end prochain à Chamonix.

Neirivue-Moléson, un vrai sprint en côte

NEIRIVUE-MOLESON profil
NEIRIVUE-MOLESON SOMMET
L’arrivée au sommet du Moléson. © DR

Avec un dénivelé de 1290 mètres pour 10,6 kilomètres, le parcours qui mène du village de Neirivue au sommet du Moléson s’apparente à un vrai sprint en côte. Offrant des panoramas grandioses, c’est l’une des courses de montagne les plus célèbres de Suisse. Elle attire tous les ans des athlètes de niveau international. Seuls 2 Français ont réussi à s’imposer en terre helvète : Thierry Icart en 1992, 1993 et 2001 et George Burrier en 2011. Champion en titre, le Colombien Saul Antonio Padua a signé en 2019 sa 3e victoire sur l’épreuve (2012, 2014 et 2019). Chez les femmes, 2 Françaises ont également réussi à s’imposer : Magali Carné en 1994 et Christel Dewalle en 2016 et 2018. La championne en titre est Maude Mathys, qui s’était également imposée en 2017.

Anaïs Sabrié au finish

NEIRIVUE-MOLESON ANAIS RUN
© DR

Absente des Championnats de France de course de montagne en raison de son travail, Anaïs Sabrié était très heureuse de remettre un dossard, quelques jours avant le rendez-vous du Marathon du Mont-Blanc. Après un départ rapide, elle s’est fait doubler mais a réussi à revenir sur les 3 derniers kilomètres. L’athlète du Team Matryx s’est finalement imposée en 1h 14mn 47s, un peu plus d’une minute devant l’Italienne Gloria Giudici (1h 16mn 3s). La Suissesse Theres Lebœuf (1h 20mn 52s) a fini troisième. Une belle performance pour Anaïs, qui n’était venue à Neirivue-Moleson que pour effectuer une séance de rythme en côte afin de terminer sa préparation du Marathon du Mont-Blanc. Elle figurera parmi les favorites et s’apprête à croiser le fer avec l’Espagnole Sara Alonso, 3e à Zegama-Aizkorri. Nienke Brinckmann et Maude Mathys, 1ère et 2ème à Zegama, seront finalement absentes à Chamonix.

Record de l’épreuve pour Rémi Bonnet

NEIRIVUE-MOLESON BONNET
© DR

Si vous aviez un doute sur l’état de forme du « TGV suisse », soyez rassuré. En avalant les 10,6km et 1290m D+ de l’épreuve en 57mn 07s, Rémi Bonnet a établi un nouveau record et prend date pour le Marathon du Mont-Blanc. L’athlète du Team Salomon efface ainsi des tablettes l’ancien chrono détenu depuis 2006 par Jonathan Wyatt en 57mn 48s. Il devance de plus de 4 minutes le Colombien Saul Antonio Padua (1h 1mn 15s), qui l’avait battu lors de la dernière édition, en 2019. L’Italien Francesco Puppi (1h 1mn 23s) se hisse sur la troisième marche du podium. Le premier Français, Simon Gosselin, termine 9e à un peu plus de 9 minutes du vainqueur du jour. Adrien Michaud le suit, 10e de l’épreuve à une poignée de secondes de Gosselin.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.