Au terme d’une course menée de bout en bout, c’est l’Espagnol, Pau Capell qui l’emporte sur l’UTMB®. Parti sur un rythme soutenu dès les premiers kilomètres, Pau décroche aujourd’hui son premier UTMB® en patron (temps record de 20 heures et 19 minutes) et en solitaire (presque 50 minutes le séparent du 2ème). Personne n’aura pu suivre le rythme imposé par l’Espagnol calqué sur les temps de passage de François D’Haene. Une énorme performance pour l’Espagnol qui n’aura jamais faibli malgré l’ampleur de la tâche. Quant à Xavier Thévenard (2ème), le Français est parti prudemment comme à son habitude avant d’accélérer à partir de la Fouly pour tenter de recoller aux basques du leader de la course. Cela n’aura pas suffi à contrer une énorme performance de Pau Capell, impressionnant de régularité, capable de courir et de relancer dans la plupart des portions de la course. Sans aucun doute la course de sa vie. Très attendus, les Américains Tim Tollefson, Zach Miller, Hayden Hawks laissent filer la victoire. 2019 ne sera donc pas l’année de la première victoire américaine chez les hommes. Ce n’est en tout cas pas le manque d’encouragement qui aura manqué aux coureurs, avec tout autour du Mont-Blanc, une fréquentation en hausse dans toutes les communes traversées dans une ambiance magique et bon enfant.

On rebat les cartes !

On avait annoncé Ludovic Pommeret et Manu Meyssat en favoris, ils ne sont pas sur le podium ! Et même la révélation 2018, Alexandre Fine, n’a pu accéder aux médailles lors de ce 7èmeChampionnat de France marqué par la vitalité d’une discipline qui n’a pas besoin de toute son élite internationale pour démontrer que le niveau s’étoffe sur les deux distances que proposent ce championnat, 50 et 25km.

Nous sommes à Méribel, en Tarentaise, en Savoie, dans une station d’altitude qui avec Courchevel et Val Thorens composent une des plus grands domaines skiables des Alpes Françaises, le Domaine des 3 vallées. Et c’est là que se déroulent en plein cœur de l’été, et en simultané avec la course la plus suivie de l’année, Sierre-Zinal, les 7èmeChampionnat de France de Trail.  La première épreuve s’est jouée le samedi sur une distance de 50km, avec 4200m de dénivelé. Du témoignage des plus aguerris, ce fut un gros challenge sportif avec les trois quarts du parcours à plus de 2 000 mètres d’altitude: Mont de la Challe, Mont de la Chambre, Mont Vallon, Col du Fruit, Sommet de la Saulire, Dent de Burgin, Rocher de la Loze, Col de Leschaux, Roc de Fer… autant de lieux emblématiques de la vallée auxquels les trailers ont pu accéder malgré le brouillard qui nécessitaient une attention de chaque instant pour suivre le balisage, et par des sentiers souvent techniques ! Un parcours où la gestion de son effort était la clé d’une course réussie ! Et au final, ce sont deux trailers locaux de Méribel Sport Montagne qui arrivent en tête chez les hommes, Clément Molliet (6h06mn09s) et Gautier Airiua (6h06mn48s), devançant Baptiste Chassagne (6h12mn02s) qui a pris le meilleur sur l’expérimenté Ludovic Pommeret, les jambes lourdes d’un été déjà bien chargé en épreuves difficiles après le Championnat du Monde de trail et Le High Trail Vanoise trois semaines auparavant. On notera les très faibles écarts entre les hommes de tête après un tel parcours, signe d’un magnifique et rude combat. De lutte, il n’y en a pas eu chez les dames, la Vosgienne Sarah Vieille (6h57mn15) Internationale de trail, et qui s’impose avec plus d’une heure d’avance sur sa dauphine, un écart jamais constaté sur les 6 premières éditions !

1000 coureurs au départ du Trail court !

Et le dimanche, la météo était juste parfaite pour le départ du Trai court sur 25 km du Méribel avec 1000 coureurs au départ dont 500 comptants pour le Championnats de France. Sur ce trail tonique et très disputé, le suspense a été entier jusqu’au final, enthousiasmant les nombreux supporters présents sur le parcours avec une ambiance Tour de France sur la dernière montée vers l’arrivée !

Chez les hommes,  après avoir longtemps mené la course avec sur la montée initiale l’aide de Manu Meyssat et Alexandre Fine, le jeune de 20 ans Sylvain Cachard a laisser filer le titre dans le dernier kilomètre au profit de Thomas Cardin. L’ancien Champion du Monde de Trail, Sylvain Court, désormais sociétaire de Méribel Sport Montagne prend une très belle 3ème place après une sacrée remontée puisqu’il était pointé seulement 30ème au sommet de la 1ère montée de 700md+! Chez les femmes, après un départ prudent la championne du monde en titre Blandine Lhirondel s’impose devant Lucille Germain, encore espoir, et la spécialiste de course en montagne et surtout du kilomètre vertical dont elle a la meilleure marque mondiale,  Christel Dewalle, qui aura mené la quasi-totalité de la course et sera reprise dans la descente ou elle n’est pas à son meilleur. Les podiums hommes et femmes se jouent en moins de 3mn, ce qui après 25km démontre la densité de cette nouvelle élite du trail.   

Le catalan Kilian Jornet a remporté pour la septième fois la course suisse Sierre Zinal (31 km et 2200 m D+).  Et avec un temps de 2h25mn35s, il bat le record légendaire de près de 4mn, vieux de 2003, établi en son temps par le grand champion Jonathan Wyatt. 

Kilian Jornet est insatiable et du kil Vertical à l’Everest ne craint rien ni personne. Il a remporté pour la septième fois de sa carrière la célèbre épreuve de course suisse Sierre-Zinal qui se déroule en Valais. Sa victoire marque l’histoire et une nouvelle étape dans sa carrière.En retrait sur le circuit cette saison, Jornet a fait le choix de courir moins pour s’entraîner plus, notamment en augmentant les séances d’intensité et sur le plat. La raison ? Se renouveler mais surtout tenter d’aller chercher de nouvelles limites. Son record personnel sur Sierre-Zinal en faisait partie comme celui de Jonathan Wyatt (2h29mn12s), vieux de 2003.

Pour ça, il fallait faire face à l’une des oppositions les plus fortes qu’il n’ait jamais rencontrée et réaliser une course pleine. Jornet a donc très tôt pris les choses en main en se mettant devant le peloton dans le premier kilomètre pour s’échapper dès que la pente s’est élevée. Derrière, c’est Pietro Mamu, champion du monde course en montagne, qui l’a pris en chasse. Mais il ne l’a jamais revu malgré un écart qui n’a jamais dépassé les deux minutes.

Sur la ligne d’arrivée dans un Zinal en folie, Jornet signait le temps de 2h25mn35s et effaçait des tablettes le chrono de Wyatt. Mamu venait prendre la deuxième place en 2 h 26mn31s. L’Américain Jim Walmlsey complétait le podium en 2 h 31mn52s. “Les jambes étaient bonnes aujourd’hui, témoigne Jornet. Dès le début, je me sentais bien. Pourquoi le record cette année ? J’ai moins couru et ça laisse le temps de s’entraîner plus.”

Chez les dames, la Suissesse Maude Mathys bat également le record en 2 h 49mn20s, en pulvérisant la marque d’Anna Pichtrova placée à 2h55mn, qui avait en son temps écrasée la course en montagne de toute sa classe.

Thibaut Baronian a pris la 14e place en 2h38mn46s, termine premier français. L’ancien fondeur, kiné des Bleus sur la Coupe du monde l’hiver, se montrait déçu à l’arrivée, après une préparation handicapée par une cheville. “Je suis à mon niveau. J’ai eu une préparation délicate et je l’ai ressenti sur les plats.” Côté féminin, une très belle réussite de Anaïs Sabrié qui termine à la 5ème place en 3h01mn58s. Chez les hommes, après Thibaut Baronian, dans le top 30 le plus relevé de l’histoire de la course, on félicite Arnaud Bonin, auteur d’une belle 20ème place en 2h41mn et Julien Rancon 29ème en 2h43mn21s, en retrait par rapport à sa performance de 2018 (2h36mn) . Nicolas Martin en termine un peu plus loin, en ayant eu le courage d’aller ainsi sur un terrain qui ne lui était pas favorable.

Le roi Kilian Jornet s’attaque à Jonathan Wyatt !

31 km et plus de 2000m de dénivelé positif. Sierre-Zinal est une référence, à double titre. D’abord parce que les meilleurs mondiaux s ‘y sont toujours retrouvés, et surtout parce que le parcours est inchangé depuis la création de l’épreuve en 1974 ! Et sur l’édition 2019, comme pour marquer un étape importante dans sa carrière d’ « ultra terrestre », la star catalane a décidé de s’attaquer à un monument qui lui a toujours résisté malgré ses 6 victoires à Zinal, le record de la course, détenu par un coureur éclectique, le Néo Zélandais Jonathan Wyatt. A l’époque de son record, ce champion courrait le 10 km en 27mn56s, le semi marathon en 1h02mn37s et le marathon en 2h12mn59s, et par ailleurs avait été à de multiples reprises champion du monde de course en montagne, après avoir disputé les Jeux Olympiques sur 5000 m et sur Marathon.  Vainqueur de Sierre Zinal en 2002 et 2003, il détient depuis le record de l’épreuve en 2 heures et 29 minutes…  ” Sierre- Zinal est toujours un terrain concurrentiel où les coureurs de montagne rencontrent  les sky runners, les coureurs sur route ” Raconte Kilian.” Cette édition sera épique, je pense qu’il y aura au moins 15 coureurs qui se battront pour la victoire “.  Davide Magnini, vainqueur cette année  du Marathon du Mont Blanc et de la Dolomythe Run à Canazei Mais aussi le fameux Jim Walmsley seront là pour donner la réplique à Kilian ! Coté Français, on suivra les parcours de Tibo Baronian, Julien Rancon et Nico Martin qui ont fait le choix courageux de courir ici avec les meilleurs moniaux plutôt qu’aux France de trail à Méribel. 

Du côté des femmes, bien que Ruth Croft mène la danse de la Golden Trail World Series, la Suissesse Judith Wyder est également à surveiller. Elle a gagné la Dolomythe Run en battant l’ancien record de 7min. Une autre Suissesse, Maude Mathys   était 3ème à Canazei derrière Judith et Ruth.

Le Festival des Templiers souffle ses 25 bougies cette année. A cette occasion la marque GORE® Wear a constitué sa Team GOREWear des Templiers composée de traileurs de tous niveaux. La Team GOREWear vous invite à sa session training placée sous le signe de la nature et de l’écologie, le samedi 7 septembre à Meudon

Un Trail éthique à Meudon 


Le “plogging” vous connaissez ? Cette tendance qui combine le running et le ramassage de déchets qui nous vient tout droit de Suède.

Si vous aimez les moments de communion avec la nature, le grand air, le dépassement de soi et vous rendre utile, le plogging est fait pour vous !
 
La place de l’écologie, dans nos vies et dans celles des marques, est devenue de plus en plus importante. C’est pourquoi GORE® Wear, la marque de textile technique et performant, souhaite participer à sa manière à la réduction de son empreinte carbone.

Et quoi de mieux qu’illustrer son engagement par le biais du Festival des Templiers et de la Team GOREWear Templiers ! 

Cette nouvelle Team qui se prépare pour les Templiers vous invite à son training éco-responsable en forêt de Meudon. Elle vous sensibilisera sur la question de l’écologie dans la course à pied. 

A l’occasion du Festival des Templiers, la marque GORE® Wear a reconduit son projet Team GOREWear qui a eu un franc succès pour le Marathon de Paris 2019. Cette fois-ci, l’équipe est composée de traileurs de tous niveaux avec comme seul objectif : le plus grand festival de trail de France.

Toujours coachée par Yoann Stuck, plusieurs séances d’entraînement ouvertes au public sont au programme dont notamment cette belle initiative éco-responsable du samedi 7 septembre 2019 à Meudon
 

Informations rendez-vous :
Samedi 7 septembre – 9h30
Parking Place du Garde
92140 Clamart

Depuis 2007, une commission médicale ouverte aux différents professionnels de santé contribue, avec le comité d’organisation, à la mise en place de la philosophie santé de l’UTMB®, avant, pendant et après l’UTMB®. Une responsabilité de taille puisque chaque année l’organisation a la responsabilité de 10 000 coureurs lancés sur des sentiers de montagne pouvant culminer jusqu’à 2500 mètres d’altitude. Une mission dont s’acquitte chaque année 180 professionnels de santé pour permettre aux coureurs d’être correctement pris en charge en cas de besoin.
“Quand on a aidé un coureur sur sa course, lorsque nous l’avons bien suivi d’un point de vue médical, bien soigné, encouragé, et qu’on sait qu’il passe la ligne d’arrivée, c’est une joie pour tout le monde. Je crois que c’est ça qui nous donne envie de nous investir chaque année au sein de l’UTMB®. Isabelle Paucot, responsable bénévole des infirmiers.

La commission médicale contribue à l’issue de chaque édition à faire le bilan de l’activité médicale en analysant les données issues des différentes plateformes digitales dédiées à la santé et à la sécurité des coureurs. Pour cela, elle s’appuie sur l’espace santé des coureurs ITRA (SHOL), le Logiciel de Coordination des Opérations de Santé Secours (LOGICOSS) et les données de course issus de LIVETRAIL®. Les membres de la commission médicale peuvent ainsi améliorer l’encadrement des pratiquants en s’appuyant sur :
– L’équipe médicale en amont de la course pour s’organiser et suivre de façon professionnelle la santé des athlètes (Quartz Program)
– Des analyses statistiques d’activité médicale, qui permettent aux équipes de médicaux-secouristes d’être correctement dimensionnées et positionnées lors de la course.

Pendant l’évènement, les bénévoles de l’équipe médicale travaillent en étroite collaboration avec Dokever, prestataire spécialisé dans la médicalisation sportive impliqué au sein de l’UTMB® depuis 2009. Ces experts-prestataires agissent au sein du PC Course, centre névralgique de l’UTMB®, composé de professionnels et bénévoles chargés de monitorer pendant une semaine, 7 épreuves et 10 000 coureurs de 100 nationalités, répartis sur 3 pays et pas moins de 800 km de sentiers alpins. Les parcours sont segmentés et les passages des coureurs sont enregistrés par LIVETRAIL®, afin d’alerter le PC Secours et Médical en cas de situation anormale. Lorsqu’une problèmatique médicale est signalée, l’équipe de Dokever prend le relais et pilote la prise en charge sanitaire depuis le PC Secours et Médical en s’appuyant sur 30 médecins, 80 infirmiers, 50 kinés et 30 podologues, tous bénévoles, répartis sur le terrain. Le docteur Patrick Basset, médecin chef de l’UTMB® souligne “la caractéristique du trail running réside en partie dans son environnement, ce sont des épreuves en milieu difficile avec des enjeux de santé bien particuliers et avec des accès au terrain plus complexes. A partir de là, il faut mettre le bon nombre d’acteurs qui font le secours, la santé en termes médical et paramédical : infirmières et ensuite tout ce qui est soins de confort, c’est-à-dire tout ce qui est kinés et podologues.”

Formation qualifiante pour les bénévoles
Depuis 2018, des sessions de formation à la médicalisation d’événements sportifs outdoor sont proposées aux bénévoles médicaux et paramédicaux (médecins, infirmiers et secouristes). La volonté de l’organisation est de sensibiliser les bénévoles médicaux aux pathologies spécifiques à l’ultra-endurance, avec une formation axée sur la pratique. Cette formation est financée par la fondation Ultra Sports Science grâce à des dossards santé proposés aux coureurs. Outre d’excellents retours de la part des personnes qui ont pu en bénéficier, cette formation permet d’apprendre à travailler en équipe multiprofessionnelle et de secourir en un milieu montagne.

Espace santé et fiches conseils


Pour améliorer la prise en charge médicale, l’UTMB® demande aux coureurs de compléter leur espace santé. Cette plateforme est proposée gratuitement par l’ITRA, en collaboration avec Athletes For Transparency (AFT), dans le cadre du Programme QUARTZ qui vise à protéger la santé des coureurs et à contribuer à un sport sans dopage. Antécédents médicaux, allergies, traitements en cours, asthme, diabète… ces informations sont précieuses pour le personnel médical chargé de suivre les coureurs pendant la course. En complétant leur espace santé, les coureurs s’assurent qu’en cas de besoin, les médecins disposent de toutes les informations indispensables à leur prise en charge rapide et optimale. Une remontée de l’information qui est également valable pour l’équipe médicale de l’évènement puisqu’elle doit, en cas de soins, mettre à jour l’espace santé du coureurs. Les informations renseignées sur leur espace santé sont confidentielles. Seul un médecin pourra y accéder s’il doit soigner un participant. Plus d’informations sur les avantages de l’espace santé sur itra.run
A noter : L’UTMB® fait également partie du programme QUARTZ Event qui préconise de mettre fin à l’automédication des coureurs pendant une épreuve, pratique pouvant entraîner de sérieuses complications médicales.

Chaque année, l’UTMB® propose des conseils en matière de santé issues des réflexions et recherches des équipes médicales et experts, cette année des fiches conseils ont été mises en place dans les domaines suivants :
– Prévention des accidents cardiaques (consulter la fiche ici)
– Alimentation (consulter la fiche ici)
– Automédication (consulter la fiche ici)
– Crampes (consulter la fiche ici)
– Hydratation (consulter la fiche ici)
– Sommeil (consulter la fiche ici)

Les Golden Trail World Series 2019 se déroulent ce week-end à Chamonix, sur le Marathon du Mont Blanc. La chaleur va être un élément fort de cette course, tant pour les élites que pour les milliers de participants à ce grand week end de trail qui va réunir plus de 10 000 participants

À Chamonix, la course sera ouverte en l’absence de Kilian Jornet. La première moitié du parcours, relativement plate, signifie généralement une allure rapide qui permet à certains coureurs de se faufiler vers l’avant. On suivra sur cette portion les Américains Andy Wacker (Team Nike) et Cole Watson (Team Hoka), ainsi que l’Italien Francesco Puppis (Team Hoka), qui vont certainement emballer la course.

Trois coureurs de l’équipe Salomon – le Polonais Bartlomiej Przedwojewski, le Français Thibaut Baronian et le Norvégien Stian Angermund-Vik – seront parmi les favoris. Przedwojewski prendra ici pour la première fois le départ du Marathon du Mont Blanc après une 2e place à Zegama tout près de Jornet. Baronian reste sur son impressionnante 3ème place à Zegama et courra avec une forte pression ! Angermund-Vik, vainqueur 2018 des Golden Trail, cherchera à améliorer sa 3ème place de lan dernier à Chamonix en 2018.  Oriol Cardona (Team Dynafit), Alexi Sevennec (Team Scott) et le jeune prometteur italien Davide Magnini (Team Salomon) devraient également être de la fête, aux côtés de Sage Canaday (Team Hoka), Remi Bonnet (Team Salomon) et Jan Margarit (Team Salomon). L’Italien Nadir Maguet (Team La Sportiva) est un autre favori après s’être classé 2e à l’Anneau de Steall en Écosse l’année dernière alors qu’il avait combattu Jornet jusqu’au bout.

Dans la course féminine, Eli Anne Dvergsdal (Team Salomon) tentera de remporter sa deuxième victoire en un mois, mais la championne en titre du Marathon du Mont Blanc, Ruth Croft (Nouvelle-Zélande) fera sa première apparition au Golden 2019 Trail World Series. Croft a remporté le titre du classement général de la Série en 2018. L’année dernière, à Chamonix, elle s’est échappée de la compétition dans la dernière partie de la course et a préparé le terrain pour une excellente saison. L’américaine Megan Kimmel (Team Salomon), la coureuse néerlandaise Regna Debats (Team Merrell) et Azara Garcia (Team HG) d’Espagne seront très compétitives cette année. L’Italienne Silvia Rampazzo (Team Tornado), la Française Amandine Ferrato (Team Hoka) et l’Espagnol Eli Gordon (Team Salomon), 3ème ici l’an dernier, devraient également être près du podium. Meg Mackenzie (Team Salomon) d’Afrique du Sud, Celine Lafaye (Provence Endurance / Team Merrell) de France et Fanny Bergstrom (Team Salomon) de Suède se sont classées dans le top 10 du classement final de la Golden Trail Series en 2018 et seront aussi à Chamonix ce week-end.

pic by instagram.com/jsaragossa
pic by instagram.com/jsaragossa

Photo 

ESPOIRS TRAIL RUNNING

Vous avez entre 18 et 20 ans. Vous souhaitez progresser et développer vos capacités pour atteindre le haut niveau en trail Running, et bénéficier d’un encadrement professionnel de coachs, de dotations matériels et financières dans le cadre du BUFF France Team / HOKA / Les Saisies ? Participez au stage de détection les 10 et 11 juillet aux Saisies et rejoignez les jeunes qui sont aujourd’hui en pleine progression comme Sylvain Cachard Champion de France espoir 2019 de course en montagne et Clémentine Geoffray médaillée d’or aux mondiaux de Trail ce WE au Portugal. Candidatures à déposer ICI :

ESPOIRS TRAIL RUNNING

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSf3KXUG_V1tUl18nFgL8xZTWvUFdzxhi5fX_9m_KWkQChXrcQ/viewform