Alors que nombreuses organisations sont contraintes à l’abandon, le NTMF reporté au 27 septembre, confirme sa tenue avec évidemment le respect des contraintes sanitaires obligatoires.

Plus que jamais, l’eau minérale naturellement gazeuse St -Yorre sera aux côtés de tous les coureurs, pour apporter une bonne hydratation et compenser les pertes en eau et en minéraux,  tout en s’engageant vers un modèle d’économie circulaire.

Suite à une réunion à la sous-préfecture de Millau, les journées de jeudi, vendredi et samedi sont annulées, seul le Grand Trail des Templiers est maintenu… sous réserve de l’autorisation finale par l’ARS.

Photo EPIC

Communiqué de l’organisation du Festival des Templiers :  

« Le contexte sanitaire créé par l’épidémie de COVID 19 ne permettait pas de dégager des conditions propices à la mise sur pied de manière optimale de ce grand rassemblement du Festival des Templiers, fort de 10.000 participants.

Une décision prise après maintes consultations de l’organisation avec nos partenaires, nos bénévoles, les salariés de l’association organisatrice, Emmanuelle Gazel, maire de Millau, et pour conclure la fin de ce chapitre avec les services de la sous-préfecture de l’Aveyron. Avec un verdict décidé unanimement au regard d’un dossier Covid verrouillé que l’équipe organisatrice pensait être en capacité de tenir, en tenant compte bien évidement d’une situation sanitaire complexe voir insaisissable, au regard du nombre de départements virant au rouge, de cette paranoïa ambiante, de cette pandémie de l’infox et du risque zéro qui n’existe pas.

La déception sera évidemment immense pour les milliers de coureurs espérant tant que leur épreuve puisse se dérouler normalement alors que le monde du running et du trail trébuche depuis le mois de mars.

Il est évident que l’annulation du Grand Trail des Templiers 2019, la veille de l’épreuve pour des raisons climatiques, a pesé dans la décision d’autoriser cette seule épreuve comptant 2700 inscrits, selon des protocoles d’une extrême rigueur que coureurs et bénévoles devront approuver.

C’est maigre, c’est frustrant, c’est injuste pour tous les laisser pour compte du vendredi et du samedi, qui se préparaient tous pour leur challenge personnel.

La déception sera également immense pour les 1000 bénévoles, les 40 associations habituellement sur le pont de ce grand navire, l’ensemble de nos prestataires, sans oublier les exposants du Salon du Trail, lui aussi, annulé. Nos partenaires, Endurance Shop, Hoka One One, Ergysport, St Yorre, Compex, BPO, Nature Trail… nous ont témoigné d’un soutien fort dans ce moment difficile pour l’épreuve.

Frustration et profonde déception également dans le cœur de notre ville, de nos villages, hameaux et fermes qui aujourd’hui aiment notre course, les Templiers désormais accueillis et respectés comme LEUR course.

Les modalités de dédommagement seront prochainement communiquées aux coureurs. »

Message adressé par Gilles Bertrand sur Facebook aux coureurs inscrits au Festival des Templiers 2020 :

« Seule la grande course du dimanche est maintenue.

Je vais enfoncer une porte ouverte. Pardonnez-moi, ce grand courant d’air ébouriffant. Organiser, c’est parfois se créer des peurs, c’est souvent chercher les emmerdes et dieu sait si les Templiers ont traversé des turbulences, prisonniers parfois dans un grand trou d’air aux parois de verre. Qu’en est-il vraiment lorsque le tournis vous prend ? Et bien… finalement… on ne se dit pas grand-chose, on courbe l’échine, on se soude, esprit de corps et corps à corps, dans un grand silence de cathédrale pour vaincre nos petites montagnes, nos grands doutes, nos étranges dépressions pour suivre ce petit bout de chemin de liberté défilant sous nos pieds avec hardiesse.

Les raisons d’une telle obstination ? A cette question piège maintes fois tendue comme un bâton épineux, 1000 réponses se bousculent dans l’équipe des Templiers. Chacun a la sienne. Elle est intime, elle est raisonnée, elle est sensible, elle est pragmatique. Si je peux me permettre, je résumerai cela à une quête, à chercher au fond du fond cette petite lumière qui illumine notre quotidien, nos nuits insomniaques, avec ou sans sous rêves tendres ou tordus, pour irradier au final ces grandes journées de courses. Pour que chacun, chacune puisse cueillir les fruits d’une récolte que l’on espère pour tous et toutes sujette à remplir une grande musette d’émotions d’une saveur unique et précieuse.

Mercredi 26 août, 9h45 du matin, dans une chaleur moite, c’est avec cette petite trouille au ventre si bien identifiée que nous avons marché à pas lents pour rejoindre la sous-préfecture de l’Aveyron. Les dés seraient jetés, la décision serait prise après maintes consultations avec nos partenaires, nos bénévoles, les salariés de l’association organisatrice, Emmanuelle Gazel, maire de Millau, et pour conclure la fin de ce chapitre avec les services de la sous-préfecture de l’Aveyron. Nous les remercions de leur soutien, de leur position, de cette confrontation réfléchie. Ce ne serait pas la fin du monde en soi, n’allons pas si loin, juste la probabilité qu’un mur puisse s’écrouler comme ces murets de pierres sèches bâtis par nos anciens dans les flancs asséchés de nos vallées.

10h05, la décision est prise. Elle fut unanime. Au regard d’un dossier Covid verrouillé que nous pensions être en capacité de tenir, d’une situation sanitaire complexe insaisissable, au regard du nombre de départements virant au rouge, au regard de cette paranoïa ambiante, de cette pandémie de l’infox, du risque zéro qui n’existe pas, tous, organisation et service de l’Etat, nous avons pris la décision d’annuler les journées du jeudi, vendredi et samedi des Templiers. 

Nous avions les mains moites, le cœur à 200, face à nous, dans ce bureau ovale, Monsieur le Sous-Préfet et son chef de cabinet. Ils ont appuyé et validé cette décision sage mais éprise d’amertume, fin de toutes les incertitudes. Dans nos oreilles en résonance le clap de fin, fin de tous nos espoirs.

En quittant ce bureau où combien de réunions se sont tenues avec une immense satisfaction pour conduire les Templiers, le Viaduc, l’Hivernale, la Piste des Seigneurs réunissant plus de 250 000 coureurs en 25 ans, deux questions nous ont submergés.

Nous nous sommes regardés dans le silence… On ne s’est rien dit. La première, la voici : peut-être aurions-nous du prendre cette décision plus tôt ? Allez savoir ? Ce sera un reproche, nous l’assumons. Mais remettre le compteur à zéro de ce petit film, de ces six mois à éviter le chavirage est trop facile… Nous n’avons pas agi par forfanterie… Nous ne sommes pas du genre à baisser si facilement les bras. Notre détermination s’est façonnée par le temps, par ces vingt cinq éditions, des réussies, des moyennes, des moins bonnes. Nous avons vécu mille péripéties pour dompter ce territoire, cette tribu, cet espace, pour se tanner le cuir, pour s’endurcir et puis au final en rire, en sourire pour savourer enfin cette douce euphorie dans la nuit des Templiers, lorsque le dernier franchit l’arche du bonheur comme une étoile filante dans le ciel des Grands Causses.

10h20, nous sortons du cabinet du sous-préfet avec le même sentiment que l’an passé lors de l’annulation des Templiers. Accepter le non, c’est un soulagement, un non collectif, raisonné et assumé… Avec cette petite consolation, avoir réussi à sauver la journée du dimanche autorisée (pour l’heure…). Il est évident que l’annulation 2019 a pesé dans la décision d’autoriser cette épreuve selon des protocoles d’une extrême rigueur sur lesquels nous reviendrons. C’est maigre, c’est frustrant, c’est injuste pour tous les laissés pour compte du vendredi, du samedi, pour le Salon du Trail lui-aussi annulé, pour la Belle de Millau qui sera organisée selon une toute autre formule. Pour les 1000 bénévoles, les 40 associations habituellement sur le pont de ce grand navire, pour tous nos partenaires, l’ensemble de nos prestataires, cette petite économie du running souvent discrète mais efficace à nous épauler. Frustration et profonde déception également dans le cœur de notre ville, de nos villages, hameaux et fermes qui aujourd’hui aiment notre course, les Templiers désormais accueillis et respectés comme LEUR course.

Ce sera une édition unique et peau de chagrin, je l’espère sans lendemain pour que les Templiers retrouvent vite, très vite cet esprit de fête et de partage.

Nous souhaitons de vous tous et toutes votre compréhension. Nous reviendrons très prochainement vers vous par mail sur les modalités d’annulation et de dédommagements comme ce fut le cas l’an passé.

Très cordialement. Avec 1000 regrets et bien plus….. » Gilles Bertrand pour l’organisation des Templiers

Corrençon-en-Vercors accueillera le 12 septembre prochain la 10ème édition du désormais incontournable Ultra Trail du Vercors. Les coureurs ont déjà hâte de prendre le départ de cette course mêlant efforts intenses et paysages grandioses !

Au programme de cet Ultra Trail du Vercors, un seul parcours mais deux courses, pour répondre aux attentes de tous les coureurs :

–  LExpé Trail, le mythique parcours de 55 km et 2600m de D+d’une variété surprenante, à parcourir en solo, pour les plus expérimentés

– L’Expé Trail Relais de 55 km avec le même parcours que l’Expé Trail, mais avec 3 passages de relais. Ce parcours conviendra à ceux qui veulent s’initier à la discipline.

En effet, L’UTV est ouvert aux adeptes des longues distances mais aussi à des coureurs désireux de parcourir les lieux en équipe.

Au-delà de l’aspect sportif, le parcours emprunte des sentiers inédits du Vercors et révèle ses plus beaux coins. Le tracé permet d’admirer la très belle variété des décors : paysages sauvages, forestiers et minéraux. Chaque traversée de village sera l’occasion d’un moment de convivialité autour des stands de ravitaillement, grâce aux vacanciers, habitants mais aussi et surtout aux 289 bénévoles mobilisés.

Ce trail nature et convivial aura lieu cette année le dernier dimanche d’août, avec comme toujours, les femmes à l’honneur !

©Office de Tourisme du Val d’Arly

FEMINI TRAIL DUO & TRAIL DUO POUR TOUS

13 km / 650 m D+ / réservé aux duos

L’objectif de cette équipe féminine est de partir et d’arriver en même temps sur la ligne d’arrivée ! La cohésion d’équipe et la bonne humeur seront de mise pour ce trail 100% féminin, ouvert aux novices comme aux pratiquantes régulières. Parcours accessible à tester en famille ou entre amies. Une belle aventure humaine en perspective. Course en autonomie, 1 ravitaillement liquide, pas de ravitaillement solide.

©Office de Tourisme du Val d’Arly

Parcours pour les femmes en DUO, le Girl Power Team jusqu’à la ligne d’arrivée !

Le duo est ouvert aussi aux autres duos : parents / enfants dès 16 ans, entre amis, mari / femme…

©Office de Tourisme du Val d’Arly

ARLY CÎMES TRAIL  – Le parcours 100% nature, nouveauté 2020 : aussi possible en duo !

28 km / 1600m D+ / ouvert à tous dès 20 ans
Accessible à tous, coureurs occasionnels ou réguliers. Le parcours alterne les incursions dans le village, les traversées en forêt sur des sentiers étroits et des escapades en paysages ouverts, sur des pistes d’alpage ou des chemins de randonnée.

©Office de Tourisme du Val d’Arly

Tracé roulant avec quelques passages techniques qui sauront vous surprendre.
Course en semi-autonomie, 1 ravitaillement liquide.
Un trail nature et convivial où les paysages invitent au dépassement de soi.
Venez défier la montée de « Pierre Brune » !

©Office de Tourisme du Val d’Arly

*Programme et parcours susceptibles de modification en fonction des conditions météorologiques.

INFOS ET INSCRIPTIONS :

www.valdarly-montblanc.com/arly-cimes-trail

521 coureurs dont 29 femmes, et 40 équipes en duo ont pris le départ de L’Echappée Belle intégrale donné ce vendredi 21 août. Ils se sont élancés du Domaine de Vizille en Isère par vagues de 100 entre 4h et 6h du matin. 149km et 11400mD+ les attendent pour rallier Aiguebelle en Savoie. L’arrivée est prévue pour les premiers vers 6h samedi matin.Qui succédera à François D’haene, vainqueur l’an dernier ? Sur cette 8ème édition, la bataille s’annonce serrée…


La course a démarré très vite, annonçant une belle bataille en tête. Jean-Marie Thévenard a pris dès le départ la première place, il est attendu avec 20 minutes d’avance à la mi-course, au Pleynet-Les 7 Laux. Stéphane Évêque Mourroux, Cédric Chauvet, Ugo Ferrari, Aubin Ferrari et Peter Restorp se suivent à quelques minutes d’intervalles.
Du côté des féminines, Céline Finas et Jennifer Lemoine mènent la course devant Juliette Blanchet, Daphné Guibert et Patricia Penza, habituée de l’épreuve (1ère féminine en 2016).

Les premiers sont attendus à la base vie du Pleynet aux alentours de 14h30.
Pour suivre la course en direct sur TéléGrenoble et le Facebook de L’Echappée Belle (https://www.facebook.com/lechapeebelledonne), rendez-vous ce soir de 17h à 20h depuis la base vie du Pleynet et samedi matin de 9h à 12h du site d’arrivée. Plus d’infos sur www.lechappeebelledonne.com/live

Jusqu’au 15 septembre, les sentiers de Grande Randonnée auront une place privilégiée sur Strava. En collaboration avec la FFRandonnée, le réseau social des sportifs déploie un dispositif d’envergure, avec pour objectif de sensibiliser sa communauté et de l’encourager à prendre part à la préservation des GR® qui quadrillent l’hexagone de sentiers d’exception sécurisés, des littoraux bretons aux plus hauts massifs. Une belle occasion de découvrir ou de redécouvrir ces chemins balisés de rouge et blanc, synonymes d’aventure, souvent à deux pas de chez soi. Que ce soit à pied, en courant ou à vélo, Strava ouvre de nouveaux horizons pour clôturer l’été.

Chemins d’aventures par excellence, il était naturel pour Strava de rendre hommage aux GR® et de valoriser la place qu’ils tiennent dans nos excursions d’un jour ou de plusieurs semaines ainsi que sur l’importance de leur préservation. Pour ce faire, Strava propose à sa communauté de s’engager au travers du challenge GR® – chemins d’aventures à compléter en effectuant au moins 10 heures d’activités sur des sentiers de Grande Randonnée. Si ce challenge permettra de décrocher un badge exclusif, il a avant tout pour objectif de promouvoir le travail de terrain effectué par les équipes de la Fédération Française de Randonnée Pédestre et de soutenir un appel aux dons pour les aider à préserver ce patrimoine national.

En plus de contenus exclusifs sur l’histoire des GR® et une sélection des 15 itinéraires mythiques à ne pas manquer, Strava propose également un traitement graphique des cartes pour les athlètes. Pour l’activer sur son activité, il suffit d’inclure dans le titre et/ou description d’activités les mots clefs suivants: GR, GR®(+numéro), (numéro)GR, Grande Randonnée, Sentier de Grande Randonnée, Grande Traversée, Tour du Mont-Blanc, Chemin de Stevenson, GR, TMB, GTV, GR®.

Les 5 et 6 septembre 2020 aura lieu la 2e édition de La Grande Trace Dévoluy Été, soit dans 1 mois !

L’alpi-trail du Dévoluy est bien maintenu.

Les mesures sanitaires nécessaires seront mises en place aux départs, ravitaillements et tout autre moment de rassemblement.

Ce sont deux jours de course au sommet et en binôme qui attendent les engagés avec 4 000 de D+ à avaler, 40 km, plusieurs passages aériens et techniques dont un passage dans les chourums du massif. Les départs se feront du Col du Festre le premier jour, et de Superdévoluy le deuxième jour.

Cette année, La Grande Trace Dévoluy Été est également une manche de l’api trail Tour.
Ce challenge proposé par la FFCAM, rassemble plusieurs événements trail et courses de 10 à 110 km. Ces rendez-vous défendent la même conception du trail et course de pleine nature, avec des dénivelés conséquents et comportant des passages techniques. L’esprit de « cordée » propre à la FFCAM, en vivant une expérience humaine forte, est un des critères de sélection des courses. Enfin, le respect des espaces naturels traversés est un des fers de lance du challenge.

Le programme :

Samedi 5 septembre

Étape 1 « Rocher Rond » – Environ 22 km et 1 800m D+

  • 7h30 : Retrait des dossards au Col du Festre
  • 8h30 : Navette depuis le Col du Festre
  • 9h15 : Briefing course à Lachau
  • 9h30 : Départ
  • 12h30 (à partir de) : Déjeuner servi au Col du Festre
  • 14h00 : Podium de l’étape

Dimanche 6 septembre

Étape 2 « Bure » – Environ 21 km et 1 800 m D+

·         9h00 : Briefing course au centre sportif de Superdévoluy

  • 9h15 : Départ depuis le centre sportif de Superdévoluy
  • 12h00 (à partir de) : Déjeuner servi au centre sportif de Superdévoluy
  • 13h00 : Podium de la course

Plongez-vous dans la GTDE en vidéo

Toutes les infos sur lagrandetrace.fr et sur l’événement Facebook La Grande Trace Dévoluy Été 2020

Il reste des places ! Inscriptions en ligne sur genialp.com

Photos : GTDE2019©CyrilleQuintard

La 16e édition de l’Ubaye Trail Salomon aura bien lieu ! Entre soleil, sous-bois et sommets, les amateurs de trail pourront profiter de l’un des trois parcours proposés. L’ambiance mexicaine des rues de Barcelonnette et le plateau relevé promettent une belle journée de sport.

Photo de Rémi Morel

UNE COURSE UNIQUE

Au cœur de cet été si particulier, l’Ubaye Trail Salomon apparait comme une éclaircie dans le ciel perturbé des amateurs de compétitions.

Au départ de Barcelonnette, les participants s’élanceront sur l’un des trois parcours :

  • Le Brec « Open » : 12km / 600m D+
    • Accessible à tous, il vous emmène au sommet du col des Alaris (1757m)  avant de redescendre vers Barcelonnette. Une distance plus courte qui permet de découvrir l’Ubaye et la course en montagne.
    • Ouvert aux catégories : Juniors, Espoirs, Vétérans, Séniors
    • Point ITRA : 0
  • Parcours découverte : 23km / 1070m D+
    • Entre alpages et sommets, ce parcours exigeant vous mettra à l’épreuve. Montagnard, il vous fera découvrir les cols de Beaume-Longe (1811m) puis de Cloche (2053m).
    • Ouvert aux catégories : Espoirs, Séniors et Vétérans
    • Point ITRA : 1
    • Epreuve comptant pour le Challenge des Trails de Provence
  • Parcours Elite : 42km / 2560m D+
    • L’ogre ubayen. Un marathon en pleine montagne qui vous transporte jusqu’au fameux Chapeau de Gendarme (2682m). Technique, il demande un engagement total tout au long d’un parcours régulièrement à plus de 2000m d’altitude.
    • Ouvert aux catégories : Espoirs, Séniors et Vétérans
    • Points ITRA : 2
    • Epreuve comptant pour le Challenge des Trails de Provence

Epreuve comptant pour le Golden Trail National Series.

UN PLATEAU RELEVE

Avec plus de 1500 inscrits et plusieurs traileurs au palmarès impressionnant, la course au podium s’annonce rude.

Sur le 42 km féminin, la compétition s’annonce rude entre Camille BRUYAS et Katie SCHIDE. La première nommée, membre du team Salomon, a eu le temps de briller en 2020 juste avant le confinement en remportant le Trail du Ventoux en mars (44km). L’année dernière, elle s’est imposée sur la mythique SaintéLyon (76km), le Swiss Canyon Trail (101km) et a fini 3e de l’exigeante CCC (100km) lors du week-end de l’UTMB 2019.

De son côté, l’Américaine Katie SCHIDE a réalisé une belle année 2019 en s’imposant notamment lors du Marathon du Mont-Blanc (90km) et de l’Ultra Trail Cote d’Azur Mercantour (110km). Toutes deux âgées de 28 ans, les deux traileuses risquent de se livrer un duel acharné.

Chez les hommes, Thibault BARONIAN, membre du Team Salomon, fait forcément figure de favori. Déjà vainqueur de l’Ubaye Snow Trail Salomon en 2018 et 2019, il a l’habitude de monter sur la plus haute marche des podiums ubayens. Membre du même team, Julien MICHELON et Théo DETIENNE pourraient lui disputer la tête de course. 2e du 23km en 2019, le premier nommé aura son mot à dire sur le 42km cette année tandis que Théo DETIENNE a accroché plusieurs victoires à son palmarès en 2019.

Outre les trois français, les coureurs du Team Salomon Italie Davide Cheraz (862 points ITRA) et Riccardo BORGIALLI (862 points ITRA) seront également de sérieux prétendants.

Le vainqueur du 42km se trouve certainement parmi eux, mais attention, le parcours de l’Ubaye Trail Salomon a l’habitude de réserver quelques surprises…

PROGRAMME

SAMEDI 8 AOUT

  • 10h : Ouverture des stands partenaires centre-ville de Barcelonnette
  • 14h – 20h : Retrait des dossards Place Frédéric Mistral à Barcelonnette
    • Port du masque obligatoire

Dans le cadre du respect des mesures sanitaires, le retrait des dossards se fait selon le tableau d’horaires suivants :

Horaires/ Parcours 42 km 23 kmOpen / Rando
De 14h à 15hDossard de 1 à 100 Dossard de 601 à 700Dossard de 1201 à 1300 
 De 15h à 16hDossard de 101 à 200 Dossard de 701 à 800Dossard de 1301 à 1400
 De 16h à 17hDossard de 201 à 300 Dossard de 801 à 900Dossard de 1401 à 1500
 De 17h à 18hDossard de 301 à 400Dossard de 901 à 1000 –
De 18h à 19hDossard de 401 à 500Dossard de 1001 à 1100 –
De 19h à 20hDossard de 501 à 600Dossard de 1101 à 1200 –

DIMANCHE 9 AOUT

Port du masque obligatoire.

  • 6h30 – 7h50 : Retrait des dossards exceptionnel si impossibilité de venir le samedi – place Frédéric Mistral à Barcelonnette
  • De 8h30 à 11h : Accès gratuit par le télésiège du Brec au Sauze 1700 aux parcours à tous les accompagnateurs. + d’info
  • 7h55 : Briefing parcours Elite
  • 8h : Départ du parcours Elite
  • 8h55 : Briefing parcours Découverte
  • 9h : Départ du parcours Découverte
  • 9h25 : Briefing parcours Open et rando
  • 9h30 : Départ des parcours Open et Rando
  • 9h : Ouverture des stands au parc de la Sapinière
  • 12h : Service des repas jusqu’à l’arrivée des derniers coureurs

Arrivée estimée des premiers coureurs : Open : ~10h05 / Découverte : ~10h50 / Élite : ~11h45

Remise des prix :

  • A partir de 11h15 : Parcours open et premiers de chaque catégorie dans l’ordre d’arrivée.
  • 13h : Parcours découverte
  • 14h : Parcours Elite

Plus d’infos : www.ubaye-trail.fr/fr/

Consignes sanitaires à Barcelonnette : www.ville-barcelonnette.fr

Les deux derniers mois ont été riches en aventures et en défis pour les « fous de sentiers » !

Dans cette période d’entre deux, et au moment où les trails avec dossards et classements s’ouvrent à nouveau, avec quelques précautions d’usages, ce numéro estival d’Esprit Trail fait la part aux défis de grands chemins : Franco Colle à l’assaut du Mont Rose, Romain Olivier sur la Barre des Ecrins, Aurélien Dunand-Pallaz sur les 14 sommets des Bauges. Des sentiers, il en est question aussi pour vous présenter « ceux qui les construisent ! ». Nos contributeurs experts font eux comme toujours feu de tout bois pour un plein de forme et santé :  Sandrine Nail-Billaud, Jacques Pruvost, Bénédicte Opsomer, Fréderic Gingreau, Eric Razzoli… Côté rencontres, vous avez rendez-vous avec Julien Michelon et sa rage de vivre, une galerie de brefs portraits de ceux « qui font le trail », et un échange intimiste avec celui qui fut l’icône du trail, Dawa Sherpa, aujourd’hui mobilisé pour son Népal natal ! Et bien sûr les rubriques entrainements pour tous ceux qui veulent progresser dans l’art de courir vite et longtemps ! A très vite ! 

On l’appelle aussi syndrome du piriforme… Le traileur est gêné par une douleur au niveau de la partie haute de la fesse, douleur aggravée par les sorties longues, la station debout prolongée, la position assise sur un plan dur ou en voiture. De quoi s’agit-il ?

Par son caractère profond et unilatéral, ainsi que le fait qu’elle « irradie » vers la partie postérieure et externe de la cuisse, la douleur est souvent étiquetée comme une sciatique. Il s’agit en fait d’une compression « tronculaire » du nerf sciatique lors de son passage entre les différents muscles fessiers. Le muscle piriforme (anciennement dénommé pyramidal), dont la fonction essentielle est la rotation externe de la hanche et de la cuisse, est le plus souvent responsable de la compression nerveuse. Que faire ? Les étirements des muscles fessiers et notamment des rotateurs externes de hanche sont le plus souvent efficaces pour soulager cette fessalgie. Il est parfois nécessaire d’infiltrer des corticoïdes dans la zone musculaire où est comprimé le nerf sciatique.

Préparation physique lombo-abdominale du sportif

Quelle que soit l’origine de la douleur lombaire du sportif, le passage par la case rééducation puis par la préparation physique est incontournable. Les termes habituellement utilisés dans le sport sont les suivants : abdominaux, gainage, abdo-fessiers, renforcement musculaire, verrouillage, blindage, muscles profonds, Pilates, etc. Toutes ces méthodes sont intéressantes si elles sont bien comprises et bien réalisées. Pour mieux aborder la complexité du fonctionnement vertébral, médecins et kinésithérapeutes du sport utilisent plutôt les termes de renforcement musculaire lombo-abdominal, d’équilibre lombo-pelvien, de travail hypopressif (renforcer la ceinture abdominale par des exercices de respiration). La rééducation doit absolument intégrer la finesse du fonctionnement des muscles qui ont un rôle respiratoire (diaphragme et transverse) en coordination avec le travail des muscles du bassin qui permettent de mobiliser le sacrum et de verrouiller le périnée.

Les étirements du pyramidal ou piriforme

-En position assise :

Sur une chaise ou un banc, posez votre pied droit sur la chaise en croisant par-dessus votre jambe gauche. Posez votre main droite près de votre fesse droite et redressez votre buste. Enserrez votre genou droit avec votre bras gauche replié, et amenez doucement votre genou vers votre épaule gauche en expirant, jusqu’à ce vous sentiez un étirement dans la fesse. Tenez pendant 30 secondes et revenez lentement à la position initiale. Répétez 2 ou 3 fois. Faites les deux côtés.

-En position allongée sur le dos :

Jambes pliées, pieds à plat sur le sol, croisez votre jambe droite sur la jambe gauche, en la pliant vers la poitrine. Prenez votre genou droit avec votre main droite, votre cheville droite avec votre main gauche et amenez lentement vos genou vers votre épaule gauche jusqu’à ce que vous sentiez un étirement dans la fesse. Tenez pendant 30 secondes et revenez lentement à la position initiale. Répétez 2 ou 3 fois. Faites les deux côtés.

-A 4 pattes :

Croisez la jambe droite sous la poitrine : le pied droit se retrouve sous la hanche gauche et le genou pointe le genou sous l’épaule gauche. Baissez votre tête, jusqu’à ce que votre front touche le sol, tout en allongeant vos bras vers l’avant, en étirant votre jambe gauche vers l’arrière, et en poussant vos hanches vers le sol, jusqu’à ce vous sentiez un étirement dans la fesse. Tenez pendant 30 secondes et revenez lentement à la position initiale. Répétez 2 ou 3 fois. Faites les deux côtés.

Par le Dr Jacques Pruvost et Maryline Berthet, kinésithérapeute

La majeure partie de ce texte est un extrait du livre :

RUNNING, TRAIL, OBJECTIF ZERO BLESSURE

Prévenir, repérer et prendre en charge les différentes pathologies du coureur

Coordonné par le Dr Jacques Pruvost

Publié aux Editions du Chemin des Crêtes

Disponible sur www.chemindescretes.fr